Effectuer la migration des éléments entre Google Drive et la bibliothèque d'éléments

L'hébergement d'images n'est plus disponible dans Google Drive. Si vous utilisez actuellement Google Drive pour héberger et gérer vos éléments, il est important que vous procédiez à la migration de ces derniers vers la bibliothèque d'éléments. Autrement, la transformation échouera pour les profils qui comprennent des éléments hébergés dans Google Drive.

Pour procéder à la migration d'un élément, vous devez remplacer chaque URL Google Drive par le chemin d'accès de la bibliothèque qui correspond à l'élément. Dans la plupart des cas, votre flux contient un trop grand nombre de lignes pour qu'il soit possible de les mettre à jour manuellement. Cet article explique comment transférer vos éléments vers la bibliothèque de la façon la plus sûre et la plus efficace possible.

Étape 1 : Télécharger les éléments hébergés dans Google Drive sur votre ordinateur

Si vos éléments ne sont pas stockés sur votre ordinateur pour l'instant, téléchargez-les à partir de Google Drive ou installez le client de synchronisation de bureau appelé Google Drive pour Mac/PC. Si vous utilisez cette application, vous pouvez choisir de ne synchroniser que le dossier contenant vos éléments.

En général, la synchronisation est effectuée automatiquement dans votre dossier Google Drive local dès que des dossiers sont créés ou que de nouveaux éléments sont importés dans l'interface Web.

Vous pouvez désormais importer les éléments hébergés sur votre ordinateur local dans la bibliothèque.

Étape 2 : Importer vos éléments dans la bibliothèque

Dans l'onglet "Bibliothèque d'éléments", importez vos éléments dans Studio en les répartissant dans des dossiers logiques afin qu'ils soient classés (images de voitures, logos, images spécifiques à une campagne, etc.). Ces éléments peuvent figurer dans votre dossier Google Drive local ou à tout autre emplacement de stockage local.

Si vous disposez de plus de 250 éléments (ou si leur taille globale dépasse 250 Mo), nous vous conseillons de compresser vos fichiers dans des dossiers incluant chacun 250 éléments.

Par exemple, si vous disposez de 1 000 éléments, répartissez-les dans quatre dossiers incluant chacun 250 éléments, compressez-les, puis importez-les dans la bibliothèque. La limite de 250 éléments ne s'applique qu'à chaque importation, et non pas au dossier de la bibliothèque d'éléments. Si vous préférez gérer vos éléments en les conservant tous dans le même dossier (en attribuant, par exemple, le nom "Éléments dynamiques" au dossier contenant les 1 000 éléments), importez-les dans ce dossier de la bibliothèque. Pour compresser vos dossiers, copiez les éléments stockés dans votre dossier Google Drive local à un autre emplacement sur votre ordinateur. Il n'est pas possible de compresser des dossiers dans Google Drive.

Lors de l'importation des fichiers dans la bibliothèque d'éléments, vous devez absolument conserver les extensions et noms de fichiers tels qu'ils apparaissent dans Google Drive. Le processus de migration détaillé ci-dessous NE fonctionnera PAS si les noms de fichiers ne sont pas identiques dans Google Drive et la bibliothèque d'éléments. 

Chaque élément que vous importez dispose de son propre chemin de fichier (appelé chemin d'accès dynamique) dans la bibliothèque d'éléments. Lors de l'étape suivante, vous allez ajouter les chemins d'accès dynamiques à votre flux.

Étape 3 : Ajouter dans votre flux le chemin d'accès dynamique de la bibliothèque d'éléments

Vous devez à présent ajouter dans le flux existant les nouveaux chemins d'accès dynamiques de la bibliothèque d'éléments. Nous avons élaboré une formule simple que vous pouvez utiliser dans votre flux afin d'automatiser autant que possible ce processus. Pour vous guider dans le processus de migration, nous allons utiliser cet exemple de flux qui correspond à l'onglet "feed 1" (en anglais). 

Avant de commencer, effectuez une copie de votre flux et assurez-vous qu'il ne fait l'objet d'aucune autre modification. Cette copie fait office de sauvegarde si des problèmes surviennent lors du processus de migration. 

Il existe deux options pour alimenter votre flux selon que vous utilisez les chemins d'accès complets ou relatifs de la bibliothèque d'éléments :

Option 1 : chemins d'accès complets de la bibliothèque d'éléments
  1. Dans votre flux, identifiez la colonne qui contient les URL Google Drive à mettre à jour. Dans l'exemple de flux, la colonne C (appelée "url") contient vos URL Google Drive.

    Exemple : https://googledrive.com/host/0B3HlGYsrrnQCU0hka184cVR2T28/pizza.png

  2. Identifiez les nouveaux chemins d'accès de la bibliothèque d'éléments.

    Exemple : Élément_DRM:Mon annonceur/CheminAccèsBibliothèqueÉléments/pizza.png

    Vous constatez que le nom et l'extension du fichier (pizza.png) sont identiques dans l'URL Google Drive et le chemin d'accès de la bibliothèque d'éléments.

  3. Ajoutez une nouvelle colonne dans le flux. Vous pouvez lui attribuer le nom de votre choix afin de vous rappeler qu'elle contient les nouveaux chemins d'accès de la bibliothèque d'éléments. Vous serez de toute manière amené à renommer cette colonne à un stade ultérieur du processus. Dans cet exemple, nous avons ajouté la colonne D et nommé cette dernière "assetlibraryURL".

  4. Sur la ligne 2 de la colonne "assetlibraryURL", saisissez la formule suivante :

     

    =CONCAT("Élément_DRM:Mon annonceur/CheminAccèsBibliothèqueÉléments/", RIGHT(C2,LEN(C2)-FIND("$$$",SUBSTITUTE(C2,"/","$$$",LEN(C2)-LEN(SUBSTITUTE(C2,"/",""))))))

     

    Dans cette formule, n'oubliez pas de remplacer la section Élément_DRM:Mon annonceur/CheminAccèsBibliothèqueÉléments/ par le chemin d'accès de bibliothèque qui correspond à la structure de vos dossiers. En savoir plus sur la façon d'identifier le chemin d'accès de la bibliothèque d'éléments

    Il est également très important de remplacer chaque référence à la cellule C2 dans l'exemple de formule par la colonne et la ligne appropriées qui correspondent à la colonne d'images dans votre flux. 
  5. Appuyez sur Entrée. Vous devez à présent voir s'afficher un chemin d'accès à la bibliothèque d'éléments sous la forme suivante :

    Élément_DRM:Mon annonceur/CheminAccèsBibliothèqueÉléments/pizza.png

  6. Recopiez cette formule pour chaque ligne de cette colonne.

Option 2 : chemins d'accès relatifs de la bibliothèque d'éléments
  1. Dans votre flux, identifiez la colonne qui contient les URL Google Drive à mettre à jour. Dans l'exemple de flux, la colonne C (appelée "url") contient vos URL Google Drive.

    Exemple : https://googledrive.com/host/0B3HlGYsrrnQCU0hka184cVR2T28/pizza.png

  2. Identifiez les nouveaux chemins d'accès relatifs de la bibliothèque d'éléments.

    Exemple : pizza.png. Vous constatez que le nom et l'extension du fichier (pizza.png) sont identiques dans l'URL Google Drive et dans le chemin d'accès relatif de la bibliothèque d'éléments.

  3. Ajoutez une nouvelle colonne dans le flux. Vous pouvez lui attribuer le nom de votre choix afin de vous rappeler qu'elle contient les nouveaux chemins d'accès relatifs de la bibliothèque d'éléments. Vous serez de toute manière amené à renommer cette colonne à un stade ultérieur du processus. Dans cet exemple, nous avons ajouté la colonne E et nommé cette dernière "relativepath".

  4. Sur la ligne 2 de la colonne "relativepath", saisissez la formule suivante :

     

    =CONCAT("", RIGHT(C2,LEN(C2)-FIND("$$$",SUBSTITUTE(C2,"/","$$$",LEN(C2)-LEN(SUBSTITUTE(C2,"/",""))))))

     

  5. Appuyez sur Entrée. Vous devez à présent voir s'afficher un chemin d'accès relatif de la bibliothèque d'éléments sous la forme suivante : pizza.png.

  6. Recopiez cette formule pour chaque ligne de cette colonne. 

Étape 4 : Rétablir les conventions de dénomination et la structure de colonnes initiales du flux
  1. Renommez l'ancienne colonne Google Drive "url" en "old_url".
  2. Attribuez le nom "url" à la nouvelle colonne contenant les chemins d'accès à la bibliothèque d'éléments. Celle-ci prend désormais le nom de la colonne d'éléments initiale. Il est ainsi certain qu'aucun changement n'est requis au niveau de la création.
  3. Sélectionnez et copiez (Ctrl + C) tout le contenu de la nouvelle colonne (désormais appelée "url") de la bibliothèque d'éléments. 
  4. Cliquez dans la première cellule de cette nouvelle colonne ("url").
  5. Accédez à Édition > Effectuer un collage spécial > Coller uniquement les valeurs. Si vous cliquez dans les autres cellules de la colonne "url", vous constaterez qu'elles ne contiennent plus de formules.
  6. Supprimez l'ancienne colonne Google Drive, désormais appelée "old_url".
  7. Pour examiner le résultat final, consultez l'onglet "feed2".
Étape 5 : Importer le flux dans votre profil Studio
Assurez-vous qu'aucune erreur ne se produit après la réimportation du flux. Si vous remarquez la présence d'erreurs dues à des chemins d'accès à la bibliothèque d'éléments non valides, il est probable que vous ayez oublié d'importer une partie des images dans la bibliothèque. Importez les images manquantes dans la bibliothèque d'éléments, puis relancez la procédure de transformation pour corriger les erreurs.
  1. Créez un brouillon de votre profil.
  2. Supprimez l'ancien flux de votre profil en sélectionnant les options Actions > Supprimer pour le flux que vous mettez à jour. Enregistrez le brouillon de profil.
  3. Sélectionnez Nouveau contenu, puis réimportez votre flux dans le profil.
  4. Réinitialisez les types de données relatifs à votre flux en prenant soin de définir ceux associés aux colonnes de la bibliothèque d'éléments sur le paramètre "Chemin d'accès à la bibliothèque d'éléments" et de configurer le paramètre d'affichage sur "Oui".
  5. Avant de terminer la transformation, assurez-vous que le nom d'élément situé en haut de la page correspond à celui de la version publiée. Si tel n'est pas le cas, les codes d'invocation ne correspondront plus et les créations ne fonctionneront pas. Par exemple : NOM_DE_MON_FLUX_NOM_ONGLET risque d'être remplacé par NOM_DE_MON_FLUX_NOM_ONGLET_NOM_ONGLET lorsque vous ajouterez à nouveau votre flux.

    Pour modifier le nom de l'élément, cliquez sur l'icône en forme de crayon qui lui est associée dans la partie supérieure de la page de transformation, juste au-dessus des champs correspondant à l'ID et au libellé de rapport.

    Une fois la transformation terminée, comparez le code généré à l'étape 5 avec celui qui existe déjà dans votre création. Ils doivent être strictement identiques.
  6. Définissez vos règles de ciblage.
  7. Prévisualisez votre création dynamique afin de vous assurer que le rendu des éléments mis à jour s'effectue correctement.
  8. Publiez votre profil.

Si vous avez des questions sur la migration, veuillez contacter votre responsable de compte Google Marketing Platform.

Ces informations vous-ont elles été utiles ?
Comment pouvons-nous l'améliorer ?