Rapport de couverture de l'index

Utilisez ce rapport pour savoir quelles pages ont été indexées et comment corriger celle qui n'ont pas pu l'être. Chaque barre du graphique représente le nombre total d'URL avec un état particulier (valide, erreur, etc.) connu de Google.

OUVRIR LE RAPPORT DE COUVERTURE DE L'INDEX

 

Partage du rapport

Vous pouvez partager les détails d'un problème en cliquant sur le bouton Partager de la page. Ce lien n'autorise l'accès qu'à la page actuelle, ainsi qu'aux pages d'historique de validation pour ce problème, à toute personne disposant du lien. Il n'accorde pas l'accès à d'autres pages pour votre ressource, et ne permet pas à l'utilisateur partagé d'effectuer des actions sur votre propriété ou votre compte. Vous pouvez révoquer le lien à tout moment en désactivant le partage pour cette page.

 

Ce que vous devez chercher

Si tout va bien, le nombre de pages indexées valides devrait augmenter à mesure que votre site prend de l'ampleur.

  • Si vous constatez un pic d'erreurs d'indexation, il peut être dû à une modification de votre modèle qui introduit une nouvelle erreur ou à un sitemap contenant des URL qui ne peuvent pas être explorées (en raison par exemple d'un fichier robots.txt ou noindex, ou d'une obligation de connexion).
  • Si vous constatez une baisse du nombre total de pages indexées sans erreurs correspondantes, cela peut signifier que vous bloquez l'accès à vos pages existantes (via un fichier robots.txt, une directive "noindex" ou une obligation d'authentification). Si ce n'est pas le cas, observez les erreurs d'exclusion, triées par nombre de pages affectées, pour voir ce qui pourrait être à l'origine de cette baisse.
  • Si vous constatez un nombre important de pages qui ne sont pas indexées et que vous pensez qu'elles devraient l'être, observez les URL exclues pour trouver des indices. Vous utilisez peut-être un fichier robots.txt ou "noindex" sur de nombreuses pages.
Comment ces URL sont-elles détectées ? Google détecte ces URL de différentes manières, le plus souvent en suivant les liens sur des pages explorées ou grâce à des sitemaps. Parfois, ces liens sont erronés (et peuvent conduire à des erreurs 404 sur votre site). Parfois, la page existait et a disparu. Lorsqu'une URL est détectée par Google, elle continue à être explorée pendant un moment. C'est normal, mais si vous voulez l'éviter, vous pouvez bloquer l'indexation, bloquer l'accès ou utiliser une redirection 301 (le cas échéant).

Rapport de niveau supérieur

Le rapport de niveau supérieur indique l'état de l'indexation de toutes les pages que Google a tenté d'explorer sur votre site, regroupées par état et par motif.

État

Chaque page peut correspondre à l'une des classes d'état général suivantes :

  • Erreur : la page n'a pas été indexée. Consultez la description du type d'erreur spécifique ci-dessous pour en savoir plus et voir comment la corriger. Concentrez-vous sur ces problèmes en premier.
  • Avertissement : la page est indexée, ou l'était jusqu'à récemment, et rencontre un problème dont vous devriez prendre connaissance.
  • Exclue : la page n'est pas incluse dans l'index pour des raisons sur lesquelles vous n'avez généralement pas de contrôle. La page se trouve peut-être à une étape intermédiaire du processus d'indexation, ou vous l'avez délibérément exclue (avec une directive "noindex", par exemple) et elle fonctionne donc comme prévu.
  • Valide : la page a été indexée.

Motif

Chaque état (valide, avertissement, erreur, exclue) peut avoir un motif spécifique. Les données du tableau sont regroupées par motif : chaque ligne peut décrire une ou plusieurs URL. Consultez les descriptions de types d'état ci-dessous pour en savoir plus et voir comment les gérer.

Validation

Il s'agit de l'état d'un flux de validation initié par l'utilisateur pour ce problème. Vous devez traiter en priorité les problèmes qui dont la correction a échoué ou n'a pas démarré.

Filtre déroulant de découverte d'URL

Le filtre déroulant situé au-dessus du graphique vous permet de filtrer les résultats de l'index en fonction du mécanisme utilisé par Google pour découvrir l'URL. Les valeurs suivantes sont disponibles :

  • Toutes les pages connues [par défaut] : affiche toutes les URL identifiées par Google, toutes méthodes confondues.
  • Toutes les pages envoyées : affiche uniquement les pages envoyées dans un sitemap à l'aide de la Search Console, d'un fichier robots.txt ou d'un ping sur le sitemap.
  • URL de sitemap spécifique : affiche uniquement les URL répertoriées dans un sitemap précis qui a été envoyé via la Search Console. S'il s'agit d'un index de sitemap, toutes les URL des sitemaps inclus sont signalées.

Une URL est considérée comme envoyée par un sitemap même si elle a également été découverte par le biais d'un autre mécanisme (par exemple, grâce à l'exploration naturelle à partir d'une autre page).

Rapport détaillé par état et motif

En cliquant sur une ligne sur la première page, vous affichez les détails d'un type d'état spécifique. Le rapport de motif contient les informations suivantes :

  • Un graphique affichant les URL en fonction de leur état général (valide, erreur, avertissement, exclue)
  • Un tableau affichant les URL par type d'état et la dernière exploration chaque URL

Important : Si vous voyez une URL comportant un problème que vous avez déjà résolu, peut-être avez-vous résolu le problème APRÈS la dernière exploration par Google. Par conséquent, si vous voyez une URL avec un problème que vous l'avez résolu, vérifiez sa date d'exploration :

  • Si l'URL a été explorée à nouveau après votre correction, nous n'avons pas pu confirmer cette dernière. Vérifiez et confirmez votre correction, puis attendez une nouvelle exploration.
  • Si l'URL a été explorée avant la correction, attendez que Google explore à nouveau la page ou cliquez sur "commencer à résoudre les problèmes" (si cette option est affichée), et résolvez le problème à l'aide du flux de gestion des problèmes.

Dépannage de vos pages

  1. Essayez de trouver une correspondance entre le nombre total d'erreurs d'indexation, ou le nombre total indexé, et le sparkline d'une erreur spécifique pour avoir une idée du type de problème qui pourrait affecter le nombre total d'erreurs ou le nombre total de pages indexées.
  2. Résoudre les problèmes :
    1. Le tableau des URL regroupées par gravité et avertissements est organisé en fonction de la gravité des problèmes, du nombre de pages concernées et de l'état de la validation des pages. Nous vous recommandons de les traiter dans l'ordre indiqué par défaut.
    2. Si le nombre d'erreurs augmente, recherchez sur la ligne des pics de fréquence qui se sont produits en même temps que des pics d'erreur dans le graphique du haut, puis cliquez sur la ligne pour en savoir plus dans le rapport détaillé (décrit ci-dessous).
    3. Cliquez sur une ligne d'erreur pour accéder à la page détaillée avec plus d'informations (voir ci-dessous). Lisez la description du type d'erreur spécifique pour savoir comment le gérer au mieux.
    4. Corrigez toutes les instances de chaque motif d'erreur et demandez une validation en cliquant sur Valider le correctif dans l'analyse détaillée du motif en question. En savoir plus sur la validation
    5. Vous recevrez des notifications au fur et à mesure de votre validation, mais vous pourrez revenir vérifier au bout de quelques jours si le nombre d'erreurs a diminué.
  3. Supprimez régulièrement le filtre pour les URL exclues, triez-les par nombre de pages concernées et analysez-les pour détecter tout problème indésirable.
Corriger les erreurs de serveur
Une erreur de serveur signifie que Googlebot n'a pas réussi à accéder à votre URL, que le délai d'attente de la demande a été dépassé ou que votre site était occupé. Par conséquent, Googlebot a été forcé d'abandonner la demande.

Tester la connectivité du serveur

Vous pouvez utiliser l'outil d'inspection d'URL pour déterminer si vous pouvez reproduire une erreur de serveur indiquée dans le rapport sur l'état de couverture de l'index.

Corriger les erreurs de connectivité du serveur

  • Réduisez les chargements de page excessifs pour les demandes relatives aux pages dynamiques.
    On considère qu'un site qui diffuse le même contenu pour des URL multiples est dynamique. Par exemple, si www.example.com/chaussures.php?color=rouge&size=7 présente le même contenu que www.example.com/chaussures.php?size=7&color=rouge, il s'agit d'URL dynamiques.  Les pages dynamiques peuvent mettre trop de temps à répondre, ce qui provoque des problèmes de délai avant expiration. Le serveur peut également renvoyer un état de surcharge pour demander une exploration plus lente par Googlebot. De manière générale, nous vous conseillons d'utiliser les paramètres avec parcimonie et de faire en sorte qu'ils soient les plus courts possible. Si vous connaissez bien le fonctionnement des paramètres de votre site, vous pouvez nous dire comment nous devons gérer ces paramètres.
  • Assurez-vous que le serveur d'hébergement de votre site n'est pas en panne, surchargé ou mal configuré.
    Si les problèmes de connexion, de délai avant expiration ou de réponse persistent, consultez votre hébergeur Web et envisagez d'améliorer la capacité de votre site à gérer le trafic.
  • Vérifiez que vous ne nous bloquez pas involontairement.
    Vous nous bloquez peut-être en raison d'une erreur au niveau du système, telle qu'un problème de configuration du DNS, une mauvaise configuration du pare-feu ou du système de protection anti déni de service, ou un problème de configuration du système de gestion de contenu. Éléments essentiels d'un hébergement efficace, les systèmes de protection sont souvent configurés de sorte que les demandes de serveur soient bloquées dès lors qu'elles atteignent des volumes anormalement élevés. Cependant, comme Googlebot génère souvent plus de demandes qu'un internaute, cela risque de déclencher ces systèmes de protection. Ces derniers peuvent alors bloquer Googlebot et empêcher l'exploration de votre site Web. Pour résoudre ces problèmes, identifiez quelle partie de l'infrastructure de votre site Web bloque Googlebot, et supprimez le code correspondant. Si vous ne gérez pas le pare-feu vous-même, vous devez vous adresser à votre fournisseur d'hébergement.
  • Contrôlez judicieusement l'exploration et l'indexation du site par le moteur de recherche.
    Il arrive parfois que les webmasters empêchent volontairement Googlebot d'accéder à leur site Web, au moyen d'un pare-feu par exemple (voir ci-dessous). En règle générale, le but n'est pas de bloquer complètement l'accès, mais de contrôler l'exploration et l'indexation du site. Si c'est votre cas, vérifiez les éléments suivants : Si vous souhaitez modifier la fréquence d'exploration de votre site par Googlebot, vous pouvez demander une modification de la vitesse d'exploration de Googlebot. Les fournisseurs d'hébergement peuvent également confirmer la propriété de leurs adresses IP.
Corriger les erreurs 404

La plupart des erreurs 404 n'affectent pas le classement de votre site dans les résultats de recherche Google. Vous pouvez les ignorer sans problème. Elles se produisent souvent à la suite de fautes de frappe ou d'erreurs de configuration d'un site. Elles peuvent aussi être le résultat des efforts entrepris par Google pour détecter et explorer les liens présents dans des contenus intégrés tels que JavaScript. Voici quelques conseils pour vous aider à identifier le problème et à corriger les erreurs 404 :

  1. Déterminez s'il y a un intérêt à corriger l'erreur. De nombreuses erreurs 404, pour ne pas dire la majorité d'entre elles, n'ont aucun intérêt à être corrigées. Voici pourquoi : hiérarchisez vos erreurs 404 et déterminez celles que vous devez corriger. Vous pouvez ignorer les autres, car les erreurs 404 ne nuisent pas à l'indexation ni au classement de votre site.
    • Si une page a été supprimée et ne possède ni page de substitution, ni équivalent, il convient d'afficher une erreur 404.
    • Si une erreur 404 s'affiche en raison d'une URL incorrecte générée par un script ou n'ayant jamais existé sur votre site, vous n'avez probablement pas à vous inquiéter. Cela peut vous ennuyer de voir cette erreur s'afficher sur votre rapport, mais vous n'avez pas à la corriger, sauf si l'URL signale un lien souvent mal orthographié (voir ci-dessous).
  2. Cherchez d'où viennent les liens incorrects. Cliquez sur une URL pour consulter la section Associée à partir de ces pages. La correction à apporter dépend de la provenance du lien :
    1. Corrigez les liens qui proviennent de votre propre site et conduisent vers des pages manquantes, ou supprimez-les le cas échéant.
      • Si le contenu a été déplacé, ajoutez une URL de redirection.
      • Si vous avez supprimé définitivement un contenu, et si vous ne comptez pas le remplacer par un contenu nouveau et similaire, laissez l'ancienne URL afficher un code 404 ou 410. À l'heure actuelle, nous traitons les codes d'erreur 410 (Page supprimée) de la même façon que les codes d'erreur 404 (Page introuvable). L'affichage d'un code autre que 404 ou 410 lorsqu'une page n'existe pas (ou la redirection des internautes vers une autre page, telle que la page d'accueil, au lieu de l'affichage d'une erreur 404) peut poser problème. Il s'agit d'erreurs de type "soft 404" qui peuvent troubler aussi bien les internautes que les moteurs de recherche.
      • L'URL peut être inconnue. Il peut arriver que vous constatiez des erreurs 404 sur des URL qui n'ont jamais existé sur votre site. Ces URL inattendues peuvent être générées par Googlebot lorsque celui-ci tente de suivre des liens dans JavaScript, dans des fichiers Flash ou dans d'autres contenus intégrés, ou n'existant que dans un sitemap. Par exemple, votre site peut utiliser un code de ce type pour suivre les téléchargements de fichiers dans Google Analytics :
        <a href="bonjour.pdf"
          onClick="_gaq.push(['_trackPageview','/télécharger-bonjour']);">
          PDF Bonjour</a>

        Lorsque Googlebot voit ce code, il peut tenter d'explorer l'URL http://www.example.com/télécharger-bonjour, même s'il ne s'agit pas d'une vraie page. Dans ce cas, le lien peut s'afficher en tant qu'erreur 404 (Page introuvable) dans le rapport sur les erreurs d'exploration. Google s'emploie à éviter ce type d'erreurs d'exploration. Cette erreur n'a aucun effet sur l'exploration ni sur le classement de votre site.

    2. Corrigez les liens mal orthographiés d'autres sites avec des redirections 301. Par exemple, une faute d'orthographe dans une URL légitime (www.example.com/chassuresruges au lieu de www.example.com/chaussuresrouges) peut être introduite par une personne qui tente de créer un lien vers votre site et fait une faute de frappe. Dans ce cas, vous pouvez intercepter cette URL mal écrite en créant une redirection 301 vers l'URL correcte. Vous pouvez également contacter le webmaster du site qui contient le lien incorrect et demander à ce qu'il soit mis à jour ou supprimé.
  3. Ignorez le reste des erreurs. Ne créez pas de faux contenu, ne redirigez pas l'internaute vers votre page d'accueil et n'utilisez pas de fichier robots.txt pour bloquer ces URL. Cela nous empêcherait de reconnaître aisément la structure de votre site pour le traiter correctement. Il s'agit d'erreurs de type "soft 404". Sachez que le fait de cliquer sur Ce problème est résolu dans le rapport sur les erreurs d'exploration ne masque que temporairement l'erreur 404. Elle s'affichera de nouveau lors de la prochaine tentative d'exploration de Google.Une fois que le robot Google a réussi à explorer une URL, il peut essayer de l'explorer indéfiniment. Une redirection de type 300 retarde la tentative de réexploration, pour une durée potentiellement importante.  Sachez que l'envoi d'une demande de suppression d'URL à l'aide de l'outil de demande de suppression d'URL ne supprimera pas l'erreur de ce rapport.

Si vous ne reconnaissez pas une URL de votre site, vous pouvez l'ignorer. Ces erreurs se produisent lorsqu'un internaute consulte une URL inexistante sur votre site : quelqu'un a peut-être fait une faute de frappe en saisissant une URL dans le navigateur ou en saisissant l'URL d'un lien. Vous pouvez tout de même intercepter certaines de ces URL mal orthographiées comme indiqué dans la liste ci-dessus.

Motifs d'état

Voici les motifs d'état possibles pour chacune de vos pages.

Envoyée ou non envoyée

Chaque fois que vous voyez un résultat d'index qui contient le mot "Envoyé", cela signifie que vous avez explicitement demandé à Google d'indexer l'URL en l'envoyant dans un sitemap.

Pages avec erreur


Les pages contenant des erreurs n'ont pas été indexées.


Erreur de serveur (5xx) : votre serveur a renvoyé une erreur de type 500 lorsque la page a été demandée. Découvrez comment corriger les erreurs de serveur.

Erreur liée à des redirections : l'URL comportait une erreur de redirection. Il peut s'agir de l'un des types d'erreurs de redirection suivants : la chaîne de redirection était trop longue ; il s'agissait d'une boucle de redirection ; l'URL de redirection a dépassé la longueur maximale d'URL ; la chaîne de redirection contenait une URL incorrecte ou vide.

URL envoyée bloquée par le fichier robots.txt : vous avez envoyé cette page pour qu'elle soit indexée, mais elle est bloquée par le fichier robots.txt. Essayez de tester votre page à l'aide de l'outil de test du fichier robots.txt.

URL envoyée désignée comme "noindex" : vous avez envoyé cette page pour qu'elle soit indexée, mais elle contient une directive "noindex" dans une balise Meta ou un en-tête HTTP. Si vous souhaitez que cette page soit indexée, vous devez supprimer cette balise ou l'en-tête HTTP.

L'URL envoyée semble être une erreur de type "soft 404" : vous avez envoyé cette page pour qu'elle soit indexée, mais le serveur a renvoyé ce qui semble être une erreur de type "soft 404".

L'URL envoyée renvoie une demande non autorisée (401) : vous avez envoyé cette page pour qu'elle soit indexée, mais Google a reçu une réponse 401 (accès non autorisé). Supprimez les exigences d'autorisation pour cette page ou permettez à Googlebot d'accéder à vos pages en vérifiant qu'il s'agit bien de lui.

URL envoyée introuvable (404) : vous avez envoyé une URL pour qu'elle soit indexée, mais celle-ci n'existe pas. Découvrez comment corriger les erreurs de type 404.

L'URL envoyée contient une erreur d'exploration : vous avez envoyé cette page pour qu'elle soit indexée, et nous avons détecté une erreur d'exploration non spécifiée qui ne correspond à aucune des autres raisons. Pour essayer de déboguer la page, utilisez l'outil d'inspection d'URL.

Pages avec avertissement


Les pages pour lesquelles nous émettons un avertissement peuvent nécessiter votre attention. Selon le résultat, elles peuvent avoir été indexées ou non.


Indexée malgré le blocage par le fichier robots.txt : malgré le blocage par le fichier robots.txt, la page a été indexée. Google respecte toujours le fichier robots.txt, mais si un autre site redirige vers la page, le blocage est contourné. Nous avons utilisé un avertissement, car nous ne sommes pas sûrs que vous souhaitiez bloquer la page dans les résultats de recherche. Si vous souhaitez la bloquer, le fichier robots.txt n'est pas le bon mécanisme pour éviter l'indexation. Pour éviter l'indexation, vous devez utiliser la directive "noindex" ou interdire l'accès anonyme à la page en demandant une authentification. Vous pouvez utiliser l'outil de test du fichier robots.txt pour déterminer quelle règle bloque cette page. En raison de la présence du fichier robots.txt, l'extrait affiché pour la page ne sera probablement pas optimal. Si vous ne souhaitez pas bloquer cette page, mettez à jour le fichier robots.txt pour la débloquer.

Pages valides


Les pages valides ont été indexées.

Envoyée et indexée : vous avez envoyé l'URL pour qu'elle soit indexée, et elle l'a été.

Indexée, mais non envoyée via un sitemap : l'URL a été détectée par Google et indexée. Nous vous recommandons d'envoyer toutes les URL importantes à l'aide d'un sitemap.

Indexée ; pensez à la désigner en tant que page canonique : l'URL a été indexée. Des doublons existent, mais nous considérons cette URL comme la version canonique. Nous vous recommandons également de la marquer explicitement comme canonique.

Pages exclues


Ces pages ne sont généralement pas indexées, mais cela semble intentionnel de votre part.


Bloquée par une balise "noindex" : lorsque nous avons tenté d'indexer la page, nous avons identifié une directive "noindex" et ne l'avons donc pas indexée. Si vous ne voulez pas que la page soit indexée, vous avez procédé correctement. Si vous voulez qu'elle soit indexée, vous devez supprimer cette directive "noindex".

Bloquée par l'outil de suppression de pages : la page est actuellement bloquée par une demande de suppression d'URL. Si vous êtes propriétaire de site validé, vous pouvez utiliser l'outil de suppression d'URL pour voir qui est à l'origine de cette demande. Les demandes de suppression ne sont valables que pour une période donnée (voir la documentation associée). Au-delà de cette période, Googlebot peut explorer à nouveau votre page et l'indexer, même si vous n'envoyez pas d'autre demande d'indexation. Si vous ne souhaitez pas que la page soit indexée, utilisez la directive "noindex", ajoutez des identifiants d'accès à la page ou supprimez-la.

Bloquée par le fichier robots.txt : un fichier robots.txt empêche Googlebot d'accéder à cette page. Vous pouvez vérifier cela grâce à l'outil de test du fichier robots.txt. Notez que cela ne signifie pas que la page ne sera pas indexée par d'autres moyens. Si Google peut trouver d'autres informations sur cette page sans la charger, la page pourrait tout de même être indexée (bien que cela soit plus rare). Pour vous assurer qu'une page ne soit pas indexée par Google, supprimez le bloc robots.txt et utilisez une directive "noindex".

Bloquée en raison d'une demande non autorisée (401) : une demande d'autorisation (réponse 401) empêche Googlebot d'accéder à cette page. Si vous souhaitez que Googlebot puisse explorer cette page, supprimez les identifiants d'accès ou autorisez Googlebot à accéder à votre page.

Anomalie lors de l'exploration : une anomalie non spécifiée s'est produite lors de l'exploration de cette URL. Elle peut être causée par un code de réponse de niveau 4xx ou 5xx. Essayez d'analyser la page à l'aide de l'outil Explorer comme Google pour vérifier si elle présente des problèmes empêchant son exploration. La page n'a pas été indexée.

Explorée, actuellement non indexée : la page a été explorée par Google, mais pas indexée. Elle sera peut-être indexée à l'avenir ; il n'est pas nécessaire de renvoyer cette URL pour l'exploration.

Détectée, actuellement non indexée : la page a été trouvée par Google, mais n'a pas encore été explorée. En règle générale, cela signifie que Google a tenté d'explorer l'URL, mais le site était surchargé. Par conséquent, Google a dû reporter l'exploration. C'est pourquoi la dernière date d'exploration ne figure pas dans le rapport.

Autre page avec balise canonique correcte : cette page est un doublon d'une page que Google reconnaît comme canonique. Elle renvoie correctement vers la page canonique. Vous n'avez donc aucune action à effectuer.

Page en double sans balise canonique : cette page a des doublons, dont aucun n'est marqué comme canonique. Nous pensons que cette page n'est pas canonique. Vous devriez désigner la version canonique de cette page de manière explicite. L'inspection de cette URL devrait indiquer l'URL canonique sélectionnée par Google.

Double de page non HTML : cette page non HTML (par exemple, un fichier PDF) est un doublon d'une page que Google a marquée comme canonique. En règle générale, seule l'URL canonique sera affichée dans la Recherche Google. Si vous le souhaitez, vous pouvez désigner une page canonique à l'aide de l'en-tête HTTP "Link" dans une réponse.

Google n'a pas choisi la même URL canonique que l'utilisateur : cette page est marquée comme canonique, mais nous pensons qu'une autre URL serait une version canonique plus appropriée. Google a indexé la page que nous considérons comme canonique plutôt que celle-ci. Nous vous recommandons de marquer explicitement cette page comme doublon de l'URL canonique. Cette page a été détectée sans demande explicite d'exploration. L'inspection de cette URL devrait indiquer l'URL canonique sélectionnée par Google.

Introuvable (404) : cette page a renvoyé une erreur 404 lorsqu'elle a été demandée. Google a détecté cette URL sans demande explicite ni sitemap. Il se peut que Google ait détecté l'URL via un lien depuis un autre site ou que la page ait été supprimée. Googlebot continuera probablement à essayer d'accéder à cette URL pendant un certain temps. Il n'existe aucun moyen d'indiquer à Googlebot d'oublier définitivement une URL. Toutefois, il l'explorera de moins en moins souvent. Les réponses 404 ne sont pas un problème si elles sont intentionnelles. Si votre page a été déplacée, utilisez une redirection 301 vers le nouvel emplacement. Découvrez comment corriger les erreurs 404.

Page supprimée en raison d'une réclamation légale : la page a été supprimée de l'index en raison d'une réclamation légale.

Page avec redirection : l'URL est une redirection et n'a donc pas été ajoutée à l'index.

En attente d'exploration : la page est dans la file d'attente d'exploration. Revenez dans quelques jours pour voir si elle a été explorée.

Soft 404 : la demande de page renvoie ce qui semble être une réponse de type "soft 404". Autrement dit, elle indique que la page est introuvable de manière conviviale, sans inclure le code de réponse 404 correspondant. Nous vous recommandons soit de renvoyer un code de réponse 404 pour les pages "introuvables" afin d'empêcher leur indexation, soit d'ajouter des informations sur la page pour nous indiquer qu'il ne s'agit pas d'une erreur de type "soft 404". En savoir plus

URL envoyée abandonnée : vous avez envoyé cette page pour qu'elle soit indexée, mais elle a été supprimée de l'index pour une raison non précisée.

L'URL envoyée n'a pas été sélectionnée comme URL canonique : l'URL fait partie d'un ensemble d'URL en double sans page canonique explicitement indiquée. Vous avez demandé que cette URL soit indexée. Toutefois, comme il s'agit d'un doublon et que nous pensons qu'une autre URL serait une version canonique plus appropriée, nous n'avons pas indexé cette URL. Au lieu de cela, nous avons indexé la version canonique que nous avons sélectionnée. Google indexe uniquement la version canonique des groupes de pages en double. La différence entre cet état et "Google n'a pas choisi la même page canonique que l'utilisateur" est que, dans le cas présent, vous avez explicitement demandé l'indexation. L'inspection de cette URL devrait indiquer l'URL canonique sélectionnée par Google.

 

À propos de la validation

Après avoir résolu toutes les instances d'un problème spécifique sur votre site, vous pouvez demander à Google de valider vos modifications. Si toutes les instances connues ont disparu, le problème est marqué comme corrigé dans le tableau d'état et placé au bas de celui-ci. La Search Console suit l'état de validation du problème global ainsi que l'état de chaque instance du problème. Lorsque toutes les instances du problème ont disparu, le problème est considéré comme résolu. Pour voir des états réels enregistrés, consultez les sections État de validation du problème et État de validation de l'instance.

Plus d'informations sur la durée de vie des problèmes

La durée de vie d'un problème est la suivante : elle commence la première fois qu'une instance du problème est détectée sur votre site et prend fin 90 jours après que la dernière instance est marquée comme ayant disparu. Si aucune nouvelle instance n'est détectée pendant quatre-vingt-dix jours, le problème est supprimé de l'historique de rapport.

La date de première détection du problème correspond à la première fois que le problème a été détecté pendant sa durée de vie, et elle ne change pas. Par conséquent :

  • Si toutes les instances d'un problème sont résolues, mais qu'une nouvelle instance est détectée 15 jours plus tard, le problème est marqué comme étant ouvert et la date de première détection reste la date d'origine.
  • Si le même problème se produit 91 jours après que la dernière instance a été corrigée, le problème précédent a été fermé. Un nouveau problème est donc enregistré, et sa date de première détection est définie sur "aujourd'hui".

Flux de validation de base

Voici un aperçu du processus de validation qui démarre après que vous cliquez sur Valider la correction pour un problème. Ce processus peut prendre plusieurs jours. Vous recevrez des notifications de progression par e-mail.

  1. Lorsque vous cliquez sur Valider la correction, la Search Console vérifie immédiatement quelques pages.
    • Si l'instance actuelle est présente sur l'une de ces pages, la validation se termine et l'état de validation reste inchangé.
    • Si l'échantillon de pages ne comporte pas l'erreur actuelle, la validation continue et son état devient Démarré. Si d'autres problèmes sans rapport sont détectés au cours de l'étape de validation, ils sont décomptés du type de problème qui fait l'objet de l'analyse et la validation se poursuit.
  2. La Search Console analyse la liste d'URL connues concernées par ce problème. Seules les URL qui contiennent des instances connues du problème sont mises en attente pour être explorées à nouveau, et non le site entier. La Search Console conserve un enregistrement de toutes les URL vérifiées dans l'historique de validation, accessible depuis la page d'informations sur le problème.
  3. Lorsqu'une URL est vérifiée :
    1. Si le problème n'est pas trouvé, l'état de validation de l'instance devient Conforme. S'il s'agit de la première instance vérifiée après le démarrage de la validation, l'état de validation du problème devient Excellent.
    2. Si l'URL n'est plus accessible, l'état de validation de l'instance devient Autre (ce qui n'est pas un état d'erreur).
    3. Si l'instance est toujours présente, l'état du problème devient Échec et la validation prend fin. S'il s'agit d'une nouvelle page découverte grâce à l'exploration normale, elle est considérée comme une autre instance du problème existant.
  4. Lorsque toutes les URL faisant l'objet d'erreurs et d'avertissements ont été vérifiées, et que le nombre de problèmes est 0, l'état du problème devient Réussi. Important : même lorsque le nombre de pages concernées passe à 0 et que l'état du problème devient Réussi, l'étiquette de gravité d'origine reste affichée (Erreur ou Avertissement).

Même si vous ne cliquez jamais sur "Démarrer la validation", Google peut détecter les instances corrigées d'un problème. Si Google détecte que toutes les instances d'un problème ont été corrigées au cours de l'exploration normale, il remplace l'état du problème par "Non applicable" dans le rapport.

Dans quels cas un problème est-il considéré comme "résolu" pour une URL ou un élément ?

Un problème est marqué comme résolu pour une URL lorsque l'une des conditions suivantes est remplie :

  • Lorsque l'URL est explorée et que le problème n'est plus détecté sur la page. Pour une erreur de balise AMP, cela peut signifier que vous avez soit corrigé, soit supprimé la balise (si celle-ci n'est pas obligatoire). Lors d'une tentative de validation, l'état sera considéré comme "Réussi".
  • Si la page n'est pas disponible pour Google pour une raison quelconque (page supprimée, marquée "noindex", nécessitant une authentification, etc.), le problème sera considéré comme résolu pour cette URL. Lors d'une tentative de validation, il est classé dans l'état de validation "Autre".

Nouvelle validation

Lorsque vous cliquez sur Revalider après l'échec d'une validation, la validation redémarre pour toutes les instances dont la validation a échoué, ainsi que les nouvelles instances du problème découvertes lors de l'exploration normale.

Vous devez attendre la fin d'un cycle de validation avant d'en demander un autre, même si vous avez résolu certains problèmes pendant le cycle en cours.

Les instances qui ont réussi la validation (Réussi) ou qui ne sont plus accessibles (Autre) ne sont plus vérifiées et sont supprimées de l'historique lorsque vous cliquez sur Revalider.

Historique de validation

Vous pouvez voir la progression d'une demande de validation en cliquant sur le lien des détails de la validation sur la page d'informations du problème.

Les éléments de l'historique de validation sont regroupés par URL dans le rapport AMP et le rapport sur l'état de l'indexation. Dans le rapport sur l'ergonomie mobile et celui concernant les résultats enrichis, les éléments sont regroupés par une combinaison d'URL et d'élément de données structurées (déterminée par la valeur Nom de l'élément). L'état de validation s'applique au problème spécifique que vous examinez. Il se peut que l'état "Réussi" soit attribué à un des problèmes sur une page, alors que d'autres problèmes soient encore considérés en "Échec", "En attente de validation" ou "Autre".

État de validation du problème

Les états de validation suivants s'appliquent à un problème donné :

  • Non démarré : vous n'avez jamais commencé de tentative de validation pour une ou plusieurs pages comportant une instance de ce problème. Étapes suivantes :
    1. Cliquez sur le problème pour consulter les détails de l'erreur. Inspectez les pages individuellement pour voir des exemples de l'erreur sur la page en ligne grâce au test AMP. Si le test AMP n'affiche pas l'erreur sur la page, cela signifie que vous l'avez corrigée après que Google a trouvé l'erreur et généré ce rapport de problème.
    2. Cliquez sur "En savoir plus" sur la page d'informations pour voir les détails de la règle qui a été enfreinte.
    3. Cliquez sur une ligne d'exemple d'URL dans le tableau pour obtenir des détails sur cette erreur spécifique.
    4. Corrigez vos pages, puis cliquez sur Valider la correction pour que Google les réexplore. Google vous informera de la progression de la validation. La validation dure entre quelques jours et deux semaines environ. Nous vous prions de bien vouloir patienter. 
  • Commencé : vous avez commencé une tentative de validation et aucune instance restante du problème n'a été trouvée pour l'instant. Étape suivante : Google enverra des notifications au fur et à mesure de la validation, vous indiquant ce qu'il faut faire, si nécessaire.
  • Excellent : vous avez lancé une tentative de validation et toutes les instances de problème qui ont été vérifiées jusqu'à présent ont été corrigées. Étape suivante : vous n'avez aucune action à effectuer, mais Google enverra des notifications au fur et à mesure de la validation vous indiquant ce qu'il faut faire.
  • Réussi : toutes les instances connues du problème ont disparu (ou l'URL concernée n'est plus disponible). Vous avez dû cliquer sur "Valider la correction" pour accéder à cet état (si les instances disparaissaient sans que vous demandiez la validation, l'état deviendrait Non applicable). Étape suivante : vous n'avez rien de plus à faire.
  • Non applicable : Google a constaté que le problème a été résolu sur toutes les URL, même si vous n'avez jamais lancé de tentative de validation. Étape suivante : vous n'avez rien de plus à faire.
  • Échec : un certain nombre de pages contiennent toujours ce problème après que vous avez cliqué sur "Valider". Étapes suivantes : corrigez le problème et procédez à une nouvelle validation.

État de validation de l'instance

Une fois la validation demandée, toutes les instances de problème connues se voient attribuer l'un des états de validation suivants pour un problème spécifique (les états Réussi et Autre ne sont pas utilisés dans le rapport sur l'état de l'indexation) :

  • En attente de validation : mise en attente pour validation. La dernière fois que Google a vérifié, cette instance de problème existait.
  • Réussi : Google a vérifié l'instance de problème et elle n'existe plus. Cet état ne peut être atteint que si vous avez explicitement cliqué sur Valider pour cette instance de problème.
  • Échec : Google a vérifié l'instance du problème et elle est toujours présente. Cet état ne peut être atteint que si vous avez explicitement cliqué sur Valider pour cette instance de problème.
  • Autre : Google n'a pas pu atteindre l'URL hébergeant l'instance ou (pour les données structurées) n'a plus trouvé l'élément sur la page. Cet état est considéré comme équivalent à Réussi.

Sachez que la même URL peut avoir des états différents pour des problèmes différents. Par exemple, si une même page contient à la fois le problème X et le problème Y, l'état de validation du problème X peut être Réussi et celui du problème Y sur la même page peut être En attente.

 

Problèmes connus

Les problèmes suivants sont connus dans cette version bêta de la nouvelle Search Console. Il n'est pas nécessaire de nous les signaler, mais nous aimerions connaître votre avis sur les autres fonctionnalités ou d'éventuels problèmes que vous avez repérés. Utilisez le système de commentaires dans la barre de navigation.

  • Les données d'indexation ne sont pas mises à jour quotidiennement : les données peuvent être différées de quelques jours et certains points de données sont interpolés.
  • Les graphiques couvrent normalement les 90 derniers jours, mais actuellement, ils peuvent en afficher moins. 
  • Le filtre déroulant sitemaps inclut uniquement les sitemaps envoyés à l'aide de la Search Console ou de directives robots.txt.
  • La liste d'état est en cours d'amélioration et pourrait changer, par exemple :
    • Les éléments étiquetés Erreur associent différents types de réponses (4xx/5xx).
    • Vous pouvez ignorer les éléments "Abandonné pour des raisons non spécifiées" ou "Autre".
  • En cliquant sur une ligne de motif spécifique, vous accédez à présent aux outils de l'ancienne Search Console. Nous espérons faire mieux à l'avenir.
  • L'expérience pour mobile est toujours en cours d'élaboration.
  • Les ensembles de propriétés et les propriétés d'application mobile ne sont pas encore pris en charge.
Cet article vous a-t-il été utile ?
Comment pouvons-nous l'améliorer ?