Empêcher le blocage ou le placement dans le dossier "Spam" des messages envoyés aux utilisateurs Gmail

Cet article s'intitulait auparavant Consignes à l'attention des expéditeurs d'e-mails en masse.

Les consignes de cet article vous permettent de vous assurer que vos messages sont envoyés dans la boîte de réception de Gmail.Suivez les conseils de cet article pour réduire la probabilité que Gmail bloque vos messages ou les marque comme spam.

Ces consignes sont destinées aux personnes qui envoient des e-mails à des utilisateurs Gmail. Un utilisateur Gmail est une personne disposant d'un des types de comptes Gmail suivants :

  • Un compte Gmail personnel se terminant par @gmail.com
  • Un compte Gmail professionnel ou scolaire avec G Suite (les adresses e-mail des comptes professionnels ou scolaires G Suite n'incluent pas @gmail.com)

Le respect des consignes de cet article limite les risques que :

  • Gmail limite votre taux d'envoi ;
  • Gmail bloque vos messages ;
  • Gmail marque vos messages comme spam.

Remarque : Gmail n'accepte pas les demandes d'ajout à la liste blanche des expéditeurs de messages. Nous ne pouvons pas garantir que les messages passeront les filtres antispam de Gmail.

Envoi de messages à l'aide d'un compte G Suite : consultez les Règles relatives au spam et aux abus . Ces règles font partie de la Politique d'utilisation autorisée de G Suite.

Cet article ne fournit pas de solutions aux problèmes suivants :

Si vous utilisez un fournisseur de services de messagerie pour votre domaine

Si vous utilisez un fournisseur de services de messagerie avec votre propre domaine, assurez-vous qu'il respecte les consignes de cet article. Les fournisseurs de messagerie importants tels que Gmail, AOL et Yahoo suivent généralement ces consignes.

Si vous utilisez un fournisseur de domaine, mais que vous gérez votre propre service de messagerie, nous vous recommandons de :

  • consulter et suivre les bonnes pratiques décrites dans cet article pour envoyer des e-mails aux utilisateurs Gmail ;
  • surveiller les informations sur les messages envoyés depuis votre domaine à des utilisateurs Gmail avec Postmaster Tools.

Suivre les bonnes pratiques pour l'envoi vers Gmail

Pour limiter les risques que des messages de votre domaine soient placés dans le dossier "Spam" ou bloqués par Gmail, suivez les bonnes pratiques générales présentées dans cette section.

Configurez des enregistrements DNS inversés valides pour les adresses IP qui pointent vers votre domaine.

Idéalement, envoyez tous les messages à partir de la même adresse IP. Si vous devez envoyer des messages depuis plusieurs adresses IP, utilisez des adresses IP différentes pour les différents types de messages. Par exemple, envoyez des notifications de compte à l'aide d'une adresse IP, et des messages promotionnels avec une autre adresse IP.

Ne mélangez pas différents types de contenus dans les mêmes messages. Par exemple, n'incluez pas de contenu sur des ventes à venir dans des messages de confirmation d'achat.

Les messages d'une même catégorie doivent comporter la même adresse e-mail au niveau de l'en-tête "De". Voici des exemples d'en-tête "De" pour des messages provenant d'un domaine appelé votre-entreprise.net :

  • Messages de confirmation d'achat : reçu@votre-entreprise.net
  • Messages promotionnels : offres@votre-entreprise.net
  • Messages de notification de compte : alertes@votre_entreprise.net

À l'aide de la navigation sécurisée Google, vérifiez régulièrement que votre domaine n'est pas répertorié comme non sécurisé. Pour vérifier l'état de votre domaine, saisissez son nom sur la page État du site selon la navigation sécurisée. Vérifiez également tous les domaines associés au vôtre.

N'envoyez pas d'exemples de messages d'hameçonnage ni de campagnes de test depuis votre domaine. La réputation de votre domaine pourrait être affectée, et votre domaine ajouté à des listes d'annonceurs bloqués sur Internet.

Pour éviter que des messages valides ne soient marqués comme spam :

  • Les messages dont l'adresse De figure dans la liste de contacts du destinataire sont moins susceptibles d'être marqués comme spam.
  • Il peut arriver que des messages valides soient marqués comme spam. Les destinataires peuvent annuler le marquage des messages comme spam pour que les futurs messages de l'expéditeur soient envoyés à la boîte de réception.

S'assurer que vos messages sont authentifiés

Les messages authentifiés sont moins susceptibles d'être marqués comme spam. Configurez l'authentification par domaine. Si vous utilisez un service d'hébergement de domaine ou un fournisseur de messagerie, suivez les instructions du fournisseur pour configurer l'authentification.

Les messages authentifiés :

  • contribuent à protéger les destinataires contre les e-mails malveillants tels que les messages d'hameçonnage ;
  • sont moins susceptibles d'être rejetés ou marqués comme spam par Gmail.

Pour réduire le risque que vos messages soient marqués comme spam, configurez les méthodes d'authentification suivantes :

  • Publiez un enregistrement SPF pour votre domaine. SPF empêche les spammeurs d'envoyer des messages non autorisés semblant provenir de votre domaine.
  • Activez la signature DKIM pour vos messages. La signature DKIM permet aux serveurs de réception de vérifier que le propriétaire du domaine a bien envoyé le message. Important : Gmail nécessite une clé DKIM de 1024 bits ou plus.
  • Publiez un enregistrement DMARC pour votre domaine. DMARC aide les expéditeurs à protéger leur domaine contre le spoofing.

Pour que SPF et DKIM authentifient un message, l'en-tête "De" doit correspondre au domaine d'envoi. Les messages doivent passer le contrôle SPF ou DKIM pour être authentifiés.

N'usurpez pas l'identité d'un autre domaine ou expéditeur sans autorisation. Cette pratique est appelée spoofing et peut amener Gmail à classer les messages dans la catégorie des spams.

Envoyer un e-mail aux utilisateurs intéressés

Envoyez des e-mails uniquement aux utilisateurs qui choisissent de recevoir et de lire vos messages. Ils sont moins enclins à signaler les messages de votre domaine comme spam.

Si les messages provenant de votre domaine sont souvent signalés comme spam, les futurs messages sont plus susceptibles d'être placés dans le dossier "Spam". Au fil du temps, de nombreux rapports de spam peuvent nuire à la réputation de votre domaine.

Obtenez des informations détaillées sur la réputation de votre adresse IP et de votre domaine avec les Postmaster Tools.

Encouragez l'abonnement des utilisateurs

Les méthodes ci-dessous vous permettent de vous assurer que vous envoyez des messages à des utilisateurs intéressés :

  • Assurez-vous que les utilisateurs acceptent de recevoir des e-mails de votre part.
  • Confirmez l'adresse e-mail de tous les destinataires avant de les abonner à vos envois.
  • Envisagez d'envoyer régulièrement des messages pour confirmer que les utilisateurs souhaitent rester abonnés.
  • Pensez à désabonner les utilisateurs qui ne lisent pas vos messages.

Autorisez les utilisateurs à se désabonner

Proposez toujours aux utilisateurs un moyen de se désabonner de vos messages et facilitez le processus de désinscription. Le fait d'autoriser les utilisateurs à se désabonner de vos messages peut améliorer le taux d'ouverture des messages, le taux de clics et l'efficacité de l'envoi.

Voici quelques méthodes de désabonnement recommandées :

  • Incluez dans le message un lien visible qui redirige les utilisateurs vers une page de désabonnement.
  • Autorisez les utilisateurs à consulter les listes de diffusion auxquelles ils sont abonnés. Permettez-leur de se désabonner de listes spécifiques, ou de toutes les listes à la fois.
  • Désabonnez automatiquement les utilisateurs dont les messages sont souvent rejetés.
  • Envoyez régulièrement un message de confirmation aux utilisateurs afin de vous assurer qu'ils souhaitent toujours recevoir vos messages.

Utilisez la procédure de désabonnement en un clic

Pour permettre aux utilisateurs de se désabonner lorsqu'ils sont dans Gmail, configurez la procédure de désabonnement en un clic. Incluez un ou les deux en-têtes suivants dans vos messages :

List-Unsubscribe-Post : List-Unsubscribe=One-Click
List-Unsubscribe : <https://votre-entreprise-net/unsubscribe/example>

Si vous incluez les deux en-têtes, Gmail utilise celui qui est indiqué en premier.

Lorsqu'un utilisateur se désabonne à l'aide de la procédure en un clic, vous recevez la requête POST suivante :

"POST /unsubscribe/example HTTP/1.1
Host: votre-entreprise.net Content-Type: application/x-www-form-urlencoded Content-Length: 26 List-Unsubscribe=One-Click"

En savoir plus sur les en-têtes List-Unsubscribe :

Évitez ces pratiques

  • N'achetez pas d'adresses e-mail à d'autres entreprises.
  • N'envoyez pas de messages aux utilisateurs qui ne se sont pas inscrits pour recevoir vos messages. Ces destinataires peuvent marquer les messages indésirables comme spam. Les prochains messages envoyés par votre serveur à ces utilisateurs seront marqués comme spam.
  • Évitez les formulaires d'acceptation dont les options sont cochées par défaut et qui abonnent automatiquement les utilisateurs. Certains pays ou régions imposent des restrictions concernant l'acceptation automatique. Prenez connaissance des lois en vigueur dans votre pays ou région avant d'activer l'acceptation automatique des utilisateurs.

Surveiller les expéditeurs qui utilisent votre service de messagerie

Remarque : Cette bonne pratique est destinée aux fournisseurs de services de messagerie.

Lorsque les expéditeurs envoient des messages avec votre service de messagerie, vous êtes responsable de l'activité de messagerie de l'expéditeur. Vous devez :

  • indiquer une adresse e-mail aux destinataires des messages pour leur permettre de signaler un abus, par exemple abus@votre-entreprise.net ;
  • tenir à jour vos coordonnées dans votre enregistrement WHOIS et sur abuse.net ;
  • supprimer immédiatement tout utilisateur ou client qui envoie des spams avec votre service.

Surveiller les programmes d'affiliation

Les programmes d'affiliation offrent des récompenses aux entreprises ou aux particuliers qui envoient des visiteurs sur votre site Web. Toutefois, les spammeurs peuvent exploiter ces programmes.

Si votre marque est associée à du spam marketing, il est possible que d'autres messages que vous envoyez soient marqués comme spam. Il est de votre responsabilité de contrôler vos affiliés et de résilier l'affiliation de ceux qui envoient du spam.

Mettre en forme vos messages pour qu'ils soient envoyés dans la boîte de réception

Ces consignes de mise en forme des messages augmentent la probabilité que Gmail envoie vos messages dans la boîte de réception, et non dans le dossier "Spam" :

  • Mettez en forme les messages conformément au standard de format Internet (RFC 5322).
  • Si vos messages sont au format HTML, mettez-les en forme conformément aux normes HTML.
  • Ne masquez pas de contenu dans vos messages à l'aide des langages HTML ou CSS. Le fait de masquer du contenu peut entraîner le marquage des messages comme spam.
  • L'en-tête De des messages ne doit inclure qu'une seule adresse e-mail, comme illustré dans l'exemple suivant :
    De : notifications@votre-entreprise.net
  • Incluez un champ d'en-tête Message-ID valide dans chaque message (RFC 5322).
  • Les liens dans le corps des messages doivent être visibles et faciles à comprendre. Les utilisateurs doivent savoir où les mènent les liens sur lesquels ils cliquent.
  • Les informations sur l'expéditeur doivent être claires et visibles.
  • Les messages doivent être pertinents et non trompeurs.
  • Mettez en forme les domaines internationaux selon les consignes "highly restrictive" (très restrictives) de la section 5.2 du document "Unicode Technical Standard #39".
    • Domaine d'authentification
    • Domaine d'enveloppe
    • Domaine de données (payload)
    • Domaine de réponse (reply-to)
    • Domaine de l'expéditeur

Augmenter lentement le volume d'envoi

Si vous envoyez de nombreux messages, nous vous recommandons de prendre les précautions suivantes :

  • Envoyez des messages à intervalles réguliers. Évitez d'envoyer de nombreux messages soudainement.
  • Commencez avec un volume d'envoi faible, puis augmentez progressivement le volume au fil du temps.
  • À mesure que vous augmentez le volume d'envoi, surveillez régulièrement le taux d'envoi et les réponses que vous recevez afin de réduire le volume d'envoi lorsque le taux d'envoi est limité ou lorsque vous commencez à voir apparaître des erreurs.

À mesure que vous augmentez progressivement le volume de messages envoyés, surveillez les performances de vos messages à l'aide de Postmaster Tools.

Important : L'augmentation trop rapide du volume d'envoi peut entraîner des problèmes de distribution.

Ces facteurs affectent la vitesse à laquelle vous pouvez augmenter le volume d'envoi :

  • Quantité d'e-mails envoyés : plus vous envoyez d'e-mails, plus vous devriez augmenter lentement le volume d'envoi.
  • Fréquence d'envoi des e-mails : vous pouvez augmenter le volume d'envoi plus rapidement lorsque vous envoyez des e-mails quotidiens, et non hebdomadaires.
  • Retour des destinataires sur vos messages : assurez-vous d'envoyer vos e-mails uniquement aux utilisateurs qui s'y abonnent et donnez-leur la possibilité de se désabonner.

Suivre les pratiques recommandées en matière d'adresse IP

Suivez les bonnes pratiques ci-dessous pour les serveurs de messagerie qui envoient des e-mails à des utilisateurs Gmail :

Vérifiez l'enregistrement PTR du serveur d'envoi

Important : L'adresse IP d'envoi doit correspondre à l'adresse IP du nom d'hôte spécifié dans l'enregistrement PTR (Pointer). Les enregistrements PTR sont également appelés enregistrements DNS inversés.

Votre adresse IP d'envoi doit disposer d'un enregistrement PTR. Les enregistrements PTR permettent de vérifier que le nom d'hôte expéditeur est associé à l'adresse IP d'envoi. Chaque adresse IP doit correspondre à un nom d'hôte dans l'enregistrement PTR.

Vérifiez les enregistrements PTR à l'aide de l'outil intoDNS.

Surveillez le volume d'envoi

Important : Pour les comptes professionnels et scolaires, les limites d'envoi s'appliquent même lorsque les destinataires appartiennent à des domaines G Suite différents. Par exemple, vous pouvez envoyer des messages aux utilisateurs dont les adresses e-mail sont associées aux domaines votre-entreprise.net et autre-entreprise.com. Bien que les domaines soient différents, si les deux domaines possèdent l'enregistrement MX google.com, les messages envoyés vers ces domaines sont comptabilisés dans votre limite.

Si vous utilisez G Suite ou Gmail pour l'envoi : lorsque vous atteignez la limite d'envoi, G Suite limite le taux d'envoi des messages pour cette adresse IP.

Suivez les recommandations ci-dessous pour ne pas dépasser les limites de l'adresse IP d'envoi :

  • Tenez compte des limites d'envoi de messages lors de l'envoi de messages depuis des domaines qui possèdent un hôte MX Google.com.
  • Limitez l'envoi de messages à partir d'une adresse IP unique basée sur le domaine de l'enregistrement MX, et non sur le domaine de l'adresse e-mail des destinataires.
  • Surveillez les réponses afin de pouvoir modifier les taux d'envoi, si nécessaire, pour respecter ces limites.

Contrôlez la réputation des adresses IP partagées

Une adresse IP partagée (IP partagée) est une adresse IP utilisée par plusieurs expéditeurs de messages. L'activité de tous les expéditeurs sur l'adresse IP partagée a une incidence sur la réputation de tous les utilisateurs de cette adresse IP.

Si vous envoyez des messages à partir d'une adresse IP partagée, la mauvaise réputation de tout autre expéditeur affecte négativement votre propre réputation. Une réputation négative peut avoir une incidence sur votre taux de distribution.

Si vous envoyez des messages à partir d'une adresse IP partagée, nous vous recommandons de procéder comme suit :

  • Assurez-vous que l'adresse IP ne figure dans aucune liste d'annonceurs bloqués sur Internet. Les messages provenant d'adresses IP d'envoi qui figurent dans une liste d'annonceurs bloqués peuvent être marqués comme spam.
  • Si vous utilisez un fournisseur de services de messagerie pour votre adresse IP partagée, surveillez la réputation de l'adresse IP partagée à l'aide de Postmaster Tools.

Surveiller les messages envoyés à l'aide de Postmaster Tools

Avec Postmaster Tools, obtenez des informations sur les messages que vous envoyez aux utilisateurs Gmail. Voici quelques exemples d'informations :

  • Quand les utilisateurs marquent vos messages comme spam
  • Pourquoi vos messages peuvent ne pas être distribués
  • Si vos messages sont authentifiés
  • La réputation de votre domaine ou adresse IP et son impact sur les taux de distribution des messages

Résoudre les problèmes de distribution des e-mails

Si vous utilisez un fournisseur de services de messagerie

Si vous utilisez un fournisseur de services de messagerie et que vous rencontrez des problèmes de distribution, contactez votre fournisseur. Déterminez s'il suit les bonnes pratiques décrites dans cet article.

Examinez les paramètres du domaine à l'aide de MX Toolbox

La Boîte à outils G Suite vous permet de vérifier et de corriger les paramètres de votre domaine.

Corrigez la source de l'e-mail rejeté

Si vos messages sont rejetés, un message d'erreur peut s'afficher. Apprenez-en plus sur l'erreur pour pouvoir résoudre le problème. Voici certains messages d'erreur courants :

  • 421, "4.7.0" : les messages sont rejetés, car l'adresse IP du serveur d'envoi ne figure pas dans la liste autorisée pour le domaine du destinataire.
  • 550, "5.7.1" : les messages sont rejetés, car l'adresse IP du serveur d'envoi figure sur une liste d'adresses IP suspendues. Cette erreur peut se produire si vous envoyez des messages avec une adresse IP partagée dont la réputation est mauvaise.

En savoir plus sur les e-mails et les messages d'erreur SMTP :

Corrigez les erreurs d'autorisation IPv6

Une erreur d'autorisation IPv6 peut signifier que l'enregistrement PTR du serveur d'envoi n'utilise pas IPv6. Si vous utilisez un fournisseur de services de messagerie, vérifiez qu'il utilise un enregistrement PTR IPv6.

Voici un exemple d'erreur d'autorisation IPv6 :
550-5.7.1 : le message ne respecte pas les consignes d'envoi IPv6 concernant les enregistrements PTR et l'authentification.

Utilisez l'outil de dépannage

Si vous rencontrez toujours des problèmes de distribution des messages après avoir suivi les consignes de cet article, consultez l'article Dépannage des problèmes de distribution rencontrés par les expéditeurs de messages.

Ces informations vous-ont elles été utiles ?
Comment pouvons-nous l'améliorer ?