Gérer les mises à jour sur les appareils Chrome

En tant qu'administrateur Chrome, vous pouvez gérer les mises à jour du système d'exploitation (OS) Chrome sur les appareils de votre organisation. Une mise à jour complète de l'OS Chrome est publiée toutes les six semaines environ. Des mises à jour mineures (correctifs de sécurité et mises à jour logicielles, par exemple) ont lieu toutes les deux à trois semaines. En général, la mise à jour complète de Chrome OS est supérieure à 400 Mo, tandis que les mises à jour mineures sont d'environ 50 Mo.

Pour maintenir l'actualisation et la sécurité des appareils Chrome, nous recommandons d'appliquer les mises à jour de manière automatique, plutôt que manuellement. Si votre organisation déploie des milliers d'appareils ou si vous êtes limité par la bande passante, vous devrez peut-être personnaliser l’installation des mises à jour.

Configurer les mises à jour automatiques

Activer la mise à jour automatique (recommandé)

Par défaut, les appareils Chrome sont mis à jour dès que la dernière version en date de Chrome est publiée. Nous vous recommandons de conserver ces paramètres par défaut. Ainsi, les appareils de vos utilisateurs sont mis à jour automatiquement dès le lancement de la version stable de Chrome OS. Vos utilisateurs bénéficient des correctifs de sécurité critiques et des nouvelles fonctionnalités dès leur publication.

  1. Connectez-vous à la Console d'administration Google.

    Connectez-vous avec votre compte administrateur (ne se terminant pas par "@gmail.com").

  2. Sur la page d'accueil de la console d'administration, accédez à la page Appareils puis Gestion de Chrome.

    Si la section Appareils n'apparaît pas sur la page d'accueil, cliquez sur Autres commandes au bas de la page.

  3. Cliquez sur Paramètres de l'appareil.
  4. À gauche, sélectionnez l'organisation qui rassemble les appareils pour lesquels vous souhaitez définir les paramètres.

    Si vous voulez appliquer le paramètre sur tous les appareils, sélectionnez l'organisation racine. Sinon, sélectionnez une organisation enfant. En savoir plus 

  5. Accédez à Paramètres de mise à jour de l'appareil puis Paramètres de mise à jour automatique.
  6. Dans le menu Mise à jour automatique, sélectionnez Autoriser les mises à jour automatiques.
  7. Au bas de la page, cliquez sur Enregistrer.
Désactiver la mise à jour automatique (pour les tests)

Si un release de Chrome OS cause un problème dans votre organisation, vous pouvez désactiver la mise à jour automatique jusqu'à ce que celui-ci soit résolu. Vous pouvez également désactiver la mise à jour automatique si votre organisation préfère que les mises à jour soient installées manuellement.

  1. Connectez-vous à la Console d'administration Google.

    Connectez-vous avec votre compte administrateur (ne se terminant pas par "@gmail.com").

  2. Sur la page d'accueil de la console d'administration, accédez à la page Appareils puis Gestion de Chrome.

    Si la section Appareils n'apparaît pas sur la page d'accueil, cliquez sur Autres commandes au bas de la page.

  3. Cliquez sur Paramètres de l'appareil.
  4. À gauche, sélectionnez l'organisation qui rassemble les appareils pour lesquels vous souhaitez définir les paramètres.

    Si vous voulez appliquer le paramètre sur tous les appareils, sélectionnez l'organisation racine. Sinon, sélectionnez une organisation enfant. En savoir plus 

  5. Accédez à Paramètres de mise à jour de l'appareil puis Paramètres de mise à jour automatique.
  6. Dans le menu "Mise à jour automatique", sélectionnez Arrêter les mises à jour automatiques.
  7. Au bas de la page, cliquez sur Enregistrer.
Effectuer des mises à jour automatiques pair-à-pair
Si un réseau pair à pair (P2P) est disponible, le système Chrome d'un appareil peut être automatiquement mis à jour à partir d'un appareil de même modèle situé à proximité. Cette option permet de réduire le trafic réseau externe. Si la mise à jour automatique P2P n'aboutit pas ou n'est pas possible sur votre réseau, les appareils sont mis à jour de manière classique. La mise à jour est téléchargée depuis les serveurs de Google ou depuis un serveur proxy intermédiaire assurant une mise en cache Web.

Pour que la mise à jour automatique P2P fonctionne :

  • le réseau de votre organisation doit autoriser la connectivité P2P ;
  • le multicast DNS (mDNS) ne doit pas être filtré ni bloqué sur le réseau local (LAN).

Personnaliser les mises à jour

Bloquer la mise à jour de Chrome OS au-delà d'une version spécifique

Option déconseillée. L'assistance Google Cloud n'est disponible que pour la dernière version de Chrome OS.

Nous recommandons l'utilisation de la dernière version de Chrome. Toutefois, il est parfois nécessaire de spécifier la version que vos appareils exécutent. Par exemple, une version ultérieure de Chrome OS peut générer des problèmes de compatibilité avec des outils de votre domaine. Il est également possible que vous ayez diagnostiqué un problème critique en testant une version bêta sur des appareils.

Vous devez éviter autant que possible de bloquer le système au-delà d'une version spécifique. En effet, si vous oubliez de le débloquer, les appareils peuvent passer à côté de nouvelles fonctionnalités ou de mises à jour critiques en matière de sécurité.

  1. Connectez-vous à la Console d'administration Google.

    Connectez-vous avec votre compte administrateur (ne se terminant pas par "@gmail.com").

  2. Sur la page d'accueil de la console d'administration, accédez à la page Appareils puis Gestion de Chrome.

    Si la section Appareils n'apparaît pas sur la page d'accueil, cliquez sur Autres commandes au bas de la page.

  3. Cliquez sur Paramètres de l'appareil.
  4. À gauche, sélectionnez l'organisation qui rassemble les appareils pour lesquels vous souhaitez définir les paramètres.

    Si vous voulez appliquer le paramètre sur tous les appareils, sélectionnez l'organisation racine. Sinon, sélectionnez une organisation enfant. En savoir plus 

  5. Accédez à Paramètres de mise à jour de l'appareil puis Paramètres de mise à jour automatique.
  6. Dans le menu Ne pas mettre à jour Google Chrome au-delà de la version, sélectionnez la version de Chrome OS de votre choix. La mise à jour de Chrome OS au-delà du numéro de version spécifié est bloquée sur les appareils. Par exemple, sélectionnez la valeur "65" pour empêcher la mise à jour des appareils au-delà de la version 65 de Chrome.
  7. Au bas de la page, cliquez sur Enregistrer.

Dépannage

Vous pouvez configurer un ou plusieurs de vos appareils Chrome de sorte qu'ils utilisent la version bêta ou celle destinée aux développeurs (version en développement) pour pouvoir détecter les problèmes de compatibilité dans les versions Chrome à venir. Pour plus d'informations, consultez l'article Bonnes pratiques relatives aux versions de Chrome.

Échelonner les mises à jour pour réduire l'utilisation de la bande passante d'un réseau
Option recommandée en cas de problème de bande passante

Si votre organisation déploie des milliers d'appareils Chrome ou si la bande passante de votre réseau est insuffisante, vous pouvez envisager de distribuer les mises à jour automatiques. Vous pouvez répartir les mises à jour sur plusieurs jours, mais veillez à choisir la durée la plus courte possible (deux ou trois jours, par exemple). Si vous répartissez les mises à jour sur une période plus longue, certains appareils risquent d'avoir plusieurs versions de retard.

Les téléchargements sont effectués à différentes heures au cours de cette période pour éviter de provoquer des pics de trafic sur les réseaux anciens ou offrant un faible débit. Les appareils qui ne sont pas connectés pendant ce laps de temps téléchargeront la mise à jour une fois qu'ils seront reconnectés.

À moins que votre réseau ne soit pas en mesure de supporter des pics de trafic, optez pour le paramètre par défaut (aucun) ou pour un nombre de jours réduit. Ainsi, les utilisateurs bénéficient plus rapidement des dernières améliorations et fonctionnalités de Chrome. En outre, le nombre de versions utilisées simultanément dans votre organisation est réduit et la gestion du changement est simplifiée au moment du passage à la nouvelle version.

  1. Connectez-vous à la Console d'administration Google.

    Connectez-vous avec votre compte administrateur (ne se terminant pas par "@gmail.com").

  2. Sur la page d'accueil de la console d'administration, accédez à la page Appareils puis Gestion de Chrome.

    Si la section Appareils n'apparaît pas sur la page d'accueil, cliquez sur Autres commandes au bas de la page.

  3. Cliquez sur Paramètres de l'appareil.
  4. À gauche, sélectionnez l'organisation qui rassemble les appareils pour lesquels vous souhaitez définir les paramètres.

    Si vous voulez appliquer le paramètre sur tous les appareils, sélectionnez l'organisation racine. Sinon, sélectionnez une organisation enfant. En savoir plus 

  5. Accédez à Paramètres de mise à jour de l'appareil puis Paramètres de mise à jour automatique.
  6. Dans le menu Distribuer les mises à jour automatiques de manière aléatoire sur, sélectionnez la période sur laquelle étaler les mises à jour (sur deux ou trois jours, par exemple).
  7. Au bas de la page, cliquez sur Enregistrer.
Accélérer les mises à jour
Option recommandée dans toutes les organisations

Pour qu'une mise à jour soit prise en compte après son installation sur un appareil Chrome, celui-ci doit être redémarré. L'utilisateur reçoit un message pour l'inviter à le faire, mais il peut ne pas suivre cette indication immédiatement.

Si vous voulez que l'appareil soit redémarré plus rapidement, vous pouvez déconnecter l'utilisateur à la fermeture du capot de l'appareil. Ainsi, si l'utilisateur choisit de ne pas relancer l'appareil suite à une mise à jour, mais qu'il ferme le capot par la suite, l'appareil redémarre et la mise à jour se termine.

Veillez à bien informer les utilisateurs que, pour ne pas perdre leur travail, ils doivent l'enregistrer avant de fermer le capot.

  1. Connectez-vous à la Console d'administration Google.

    Connectez-vous avec votre compte administrateur (ne se terminant pas par "@gmail.com").

  2. Sur la page d'accueil de la console d'administration, accédez à la page Appareils puis Gestion de Chrome.

    Si la section Appareils n'apparaît pas sur la page d'accueil, cliquez sur Autres commandes au bas de la page.

  3. Cliquez sur Paramètres des utilisateurs et du navigateur
  4. Sur la gauche, sélectionnez l'organisation contenant les utilisateurs pour lesquels vous souhaitez définir les paramètres.

    Si vous souhaitez appliquer la règle à tous les utilisateurs, sélectionnez l'organisation racine. Dans le cas contraire, sélectionnez une organisation enfant. En savoir plus

  5. Accéder à la section Sécurité puis Paramètres d'inactivité.
  6. Dans le menu Action en cas de fermeture du capot, sélectionnez Déconnexion.
  7. Au bas de la page, cliquez sur Enregistrer.

Mettre en cache les mises à jour pour réduire l'utilisation de la bande passante

Si un proxy cache intermédiaire est configuré sur le réseau de votre organisation, vous pouvez l'utiliser pour y stocker les mises à jour de Chrome OS. Ces mises à jour sont téléchargées depuis Google via HTTP. Elles peuvent donc être mises en cache sur la plupart des serveurs proxy de cache Web. Les proxys cache réduisent l'utilisation de la bande passante et accélèrent les temps de réponse grâce à la mise en cache et à la réutilisation des pages Web fréquemment demandées.

Toutefois, de nombreux paramètres par défaut des proxys cache ne sont pas complètement adaptés aux mises à jour de Chrome OS. Pour s'assurer que le logiciel de proxy cache peut être utilisé pour stocker les mises à jour de Chrome OS, les administrateurs informatiques expérimentés peuvent configurer les paramètres suivants :

  • Taille maximale du fichier objet : il s'agit de la taille maximale du fichier mis en cache sur le proxy. Sur la plupart des serveurs proxy de cache Web, la taille maximale par défaut est inférieure à la taille moyenne des mises à jour de Chrome OS. Les mises à jour sont téléchargées en un seul fichier. Veillez donc à ce que la taille maximale du fichier objet soit d'au moins 1 Go.
  • Taille du répertoire de mise en cache : par défaut, certains serveurs proxy de cache Web stockent les objets en mémoire. En général, ils peuvent également être configurés pour que la mise en cache s'effectue sur disque. Assurez-vous que l'espace de stockage du cache (en mémoire ou sur disque) soit suffisant. Les navigateurs récupèrent les objets mis en cache en mémoire plus rapidement par rapport à ceux stockés sur le disque dur.
  • Paramètres d'URL : si le serveur vous permet d'ajouter des paramètres pour certains domaines, donnez la préférence à dl.google.com, car il s'agit de l'adresse à laquelle les appareils se connectent pour récupérer les mises à jour de Chrome OS.
  • Taille d'objet maximale en mémoire : les objets dont la taille est supérieure à la valeur spécifiée sont supprimés de la mémoire. Cette valeur doit être suffisamment élevée pour que les mises à jour de Chrome OS soient conservées en mémoire, mais suffisamment faible pour que les objets volumineux ne surchargent pas la mémoire cache. Donnez une limite raisonnable à la taille d'objet maximale en mémoire (2 000 Ko, par exemple).
  • Espace du cache sur le disque : espace total pouvant être utilisé pour la mise en cache des objets sur le disque dur. Si vous avez un disque dur volumineux (capacité de stockage supérieure à 30 Go), vous pouvez augmenter cette valeur pour mettre en cache plus d'objets.

Articles associés

Ces informations vous-ont elles été utiles ?
Comment pouvons-nous l'améliorer ?