Notification

Duet AI s'appelle désormais Gemini pour Google Workspace. En savoir plus

Consignes pour les expéditeurs de messages

Les consignes de cet article peuvent vous aider à envoyer et à distribuer des e-mails à des comptes Gmail personnels. Depuis 2024, les expéditeurs doivent répondre aux exigences décrites ci-après pour envoyer des e-mails à des comptes Gmail personnels. Un compte Gmail personnel est un compte qui se termine par @gmail.com ou @googlemail.com.

Consultez les questions fréquentes sur les consignes pour les expéditeurs de messages afin de connaître les dernières informations sur les exigences pour les expéditeurs.

Expéditeurs Google Workspace : si vous utilisez Google Workspace pour envoyer de grandes quantités d'e-mails, consultez les Règles relatives au spam et aux utilisations abusives dans Gmail. Ces règles font partie de la Politique d'utilisation autorisée de Google Workspace.

Modifications des exigences pour les expéditeurs

Ce tableau recense les modifications apportées aux consignes et exigences pour les expéditeurs :

Exigence pour les expéditeurs Date d'ajout
Utiliser une connexion TLS pour transmettre des e-mails Déc. 2023

Exigences et consignes pour les expéditeurs

Suivez ces consignes pour vous assurer que les messages sont distribués comme prévu aux comptes Gmail, et pour éviter que Gmail ne limite la fréquence d'envoi, ne bloque des messages ou ne les marque comme spam.

Exigences pour tous les expéditeurs

Depuis le 1er février 2024, tous les expéditeurs qui envoient des e-mails à des comptes Gmail doivent répondre aux exigences décrites dans cette section.

Important : Si vous envoyez plus de 5 000 messages par jour à des comptes Gmail, respectez les Conditions requises pour envoyer 5 000 messages ou plus par jour.

  • Configurez l'authentification des e-mails SPF ou DKIM pour vos domaines d'envoi.
  • Assurez-vous que les domaines ou adresses IP d'envoi disposent d'enregistrements DNS de transfert et inversés valides (également appelés enregistrements PTR). En savoir plus
  • Utilisez une connexion TLS pour transmettre des e-mails. Pour savoir comment configurer TLS dans Google Workspace, consultez Exiger une connexion sécurisée pour les e-mails.
  • Maintenez les taux de spam indiqués dans Postmaster Tools en dessous de 0,3 %. En savoir plus sur les taux de spam
  • Mettez en forme les e-mails conformément au standard de format des messages Internet RFC 5322.
  • N'usurpez pas l'identité de l'en-tête "De" de Gmail. Gmail commencera à utiliser une règle d'application de mise en quarantaine DMARC. Usurper l'identité de l'en-tête "De" de Gmail peut avoir un impact sur la distribution de vos e-mails.
  • Si vous gérez un service de transfert, y compris des listes de diffusion ou des passerelles entrantes, ajoutez des en-têtes ARC aux e-mails sortants. Les en-têtes ARC indiquent que le message a été transféré et vous identifient en tant qu'expéditeur. Les expéditeurs de listes de diffusion doivent également ajouter aux messages sortants un en-tête "List-id" qui spécifie la liste de diffusion.
Conditions requises pour envoyer 5 000 messages ou plus par jour

Depuis le 1er février 2024, les expéditeurs qui envoient plus de 5 000 messages par jour à des comptes Gmail doivent respecter les exigences décrites dans cette section.

  • Configurez l'authentification des e-mails SPF et DKIM pour votre domaine.
  • Assurez-vous que les domaines ou adresses IP d'envoi disposent d'enregistrements DNS de transfert et inversés valides (également appelés enregistrements PTR). En savoir plus
  • Utilisez une connexion TLS pour transmettre des e-mails. Pour savoir comment configurer TLS dans Google Workspace, consultez Exiger une connexion sécurisée pour les e-mails.
  • Maintenez les taux de spam indiqués dans Postmaster Tools en dessous de 0,3 %. En savoir plus sur les taux de spam
  • Mettez en forme les e-mails conformément au standard de format des messages Internet RFC 5322.
  • N'usurpez pas l'identité de l'en-tête "De" de Gmail. Gmail commencera à utiliser une règle d'application de mise en quarantaine DMARC. Usurper l'identité de l'en-tête "De" de Gmail peut avoir un impact sur la distribution de vos e-mails.
  • Si vous gérez un service de transfert, y compris des listes de diffusion ou des passerelles entrantes, ajoutez des en-têtes ARC aux e-mails sortants. Les en-têtes ARC indiquent que le message a été transféré et vous identifient en tant qu'expéditeur. Les expéditeurs de listes de diffusion doivent également ajouter aux messages sortants un en-tête "List-id" qui spécifie la liste de diffusion.
  • Configurez l'authentification des e-mails DMARC pour votre domaine d'envoi. Votre règle d'application DMARC peut être définie sur none. En savoir plus
  • Dans les e-mails directs, le domaine indiqué dans l'en-tête "De" de l'expéditeur doit correspondre au domaine SPF ou DKIM. Cela est nécessaire pour réussir l'alignement DMARC.
  • Les messages marketing et les messages envoyés aux abonnés doivent permettre de se désabonner en un clic et inclure un lien de désabonnement clairement visible dans le corps du message. En savoir plus

Si vous envoyez plus de 5 000 e-mails par jour avant le 1er février 2024, suivez les consignes décrites dans cet article le plus tôt possible. Le fait de répondre aux exigences à l'intention des expéditeurs avant la date limite peut améliorer la distribution de vos e-mails. Si vous ne répondez pas aux exigences décrites dans cet article, il est possible que vos e-mails ne soient pas distribués comme prévu ou soient marqués comme spam. Pour obtenir de l'aide concernant les problèmes de distribution des e-mails, consultez Dépannage.

Exigences et recommandations concernant l'authentification des e-mails

Nous vous demandons de configurer ces méthodes d'authentification des e-mails pour votre domaine. Les messages authentifiés :

  • contribuent à protéger les destinataires contre les messages malveillants tels que les messages de spoofing et d'hameçonnage ;
  • aident à vous protéger, votre organisation et vous, contre l'usurpation d'identité ; 
  • risquent moins d'être rejetés ou marqués comme spam par Gmail.

Configurez l'authentification des e-mails pour chacun de vos domaines d'envoi auprès de votre fournisseur de domaine. Vous pouvez suivre les instructions indiquées par Google et consulter les informations d'assistance sur l'authentification des e-mails de votre fournisseur de domaine.

Google effectue des vérifications sur les messages envoyés à des comptes Gmail pour s'assurer qu'ils sont authentifiés. Pour améliorer la distribution des e-mails, nous vous recommandons de toujours configurer SPF, DKIM et DMARC pour vos domaines. Veillez à respecter les conditions minimales d'authentification décrites sur cette page. Les messages qui ne sont pas authentifiés à l'aide de ces méthodes peuvent être marqués comme spam ou rejetés avec une erreur 5.7.26.

Si vous utilisez un fournisseur de services de messagerie, vérifiez qu'il authentifie les e-mails de votre domaine avec SPF et DKIM.

Si vous transférez régulièrement des e-mails ou que vous gérez un service de transfert, suivez les bonnes pratiques de transfert des e-mails vers Gmail pour vous assurer que les messages transférés sont authentifiés.

Nous vous recommandons de toujours configurer l'authentification des e-mails pour le domaine qui héberge votre site Web public.

SPF

SPF empêche les spammeurs d'envoyer des messages non autorisés semblant provenir de votre domaine. Configurez SPF en publiant un enregistrement SPF sur votre domaine. L'enregistrement SPF de votre domaine doit inclure tous les expéditeurs d'e-mails de votre domaine. Si des expéditeurs tiers ne figurent pas dans votre enregistrement SPF, leurs messages sont plus susceptibles d'être marqués comme spam. Découvrez comment définir votre enregistrement SPF et l'ajouter à votre domaine.

DKIM

Activez DKIM pour le domaine qui envoie vos e-mails. La signature DKIM est utilisée par les serveurs de réception pour vérifier que le message a bien été envoyé par le propriétaire du domaine. Si vous utilisez Google Workspace pour envoyer des e-mails, découvrez comment activer DKIM pour votre domaine. Sinon, vous pouvez créer vos clés DKIM en utilisant l'un des nombreux outils Internet disponibles ou demander de l'aide à votre fournisseur de domaine.

Important : L'envoi de messages à des comptes Gmail personnels nécessite une clé DKIM de 1 024 bits ou plus. Pour des raisons de sécurité, nous vous recommandons d'utiliser une clé de 2 048 bits si votre fournisseur de domaine le permet. En savoir plus sur la longueur de la clé DKIM

DMARC

DMARC indique aux serveurs de réception l'action à effectuer lorsque vos messages ne passent pas les contrôles SPF ou DKIM. Configurez DMARC en publiant un enregistrement DMARC pour votre domaine. Pour passer avec succès le contrôle d'authentification DMARC, les messages doivent être authentifiés par SPF et/ou DKIM. Le domaine d'authentification doit correspondre au domaine indiqué dans l'en-tête "De" du message. Découvrez comment ajouter un enregistrement DMARC à votre domaine.

Nous vous recommandons de configurer des rapports DMARC afin de surveiller les e-mails envoyés depuis votre domaine ou qui semblent l'avoir été. Les rapports DMARC vous aident à identifier les expéditeurs susceptibles d'usurper l'identité de votre domaine. En savoir plus sur les rapports DMARC

ARC

ARC vérifie l'état d'authentification précédent des messages transférés. Si un message transféré passe avec succès le contrôle d'authentification SPF ou DKIM, mais qu'ARC indique qu'il a précédemment échoué, Gmail considère le message comme non authentifié.

Nous recommandons aux expéditeurs d'utiliser l'authentification ARC, en particulier s'ils transfèrent régulièrement des e-mails. En savoir plus sur l'authentification ARC

Configuration de l'infrastructure

Adresses IP

Important : L'adresse IP d'envoi doit correspondre à l'adresse IP du nom d'hôte spécifié dans l'enregistrement PTR (Pointer).

L'adresse IP publique d'un serveur SMTP d'envoi doit disposer d'un enregistrement PTR correspondant qui fait référence à un nom d'hôte. C'est ce qu'on appelle une résolution DNS inverse. Le même nom d'hôte doit également disposer d'un enregistrement A (IPv4) ou AAAA (IPv6) qui renvoie à la même adresse IP publique que celle utilisée par le serveur d'envoi. On parle alors de résolution DNS directe.

Configurez des enregistrements DNS inversés valides pour les adresses IP du serveur d'envoi qui pointent vers votre domaine. Vérifiez les enregistrements PTR à l'aide de l'outil Google Admin Toolbox Dig.

Important : L'adresse IP d'envoi doit correspondre à l'adresse IP du nom d'hôte spécifié dans l'enregistrement PTR (Pointer).

Adresses IP partagées

Une adresse IP partagée est une adresse IP utilisée par plusieurs expéditeurs d'e-mails. L'activité des expéditeurs utilisant une adresse IP partagée a une incidence sur la réputation de tous ceux qui ont recours à cette adresse. Une réputation négative peut avoir un impact sur votre taux de distribution.

Si vous envoyez des e-mails à partir d'une adresse IP partagée :

  • Assurez-vous que l'adresse IP partagée ne figure sur aucune liste de blocage Internet. Les messages provenant d'adresses IP qui se trouvent sur ce type de listes sont plus susceptibles d'être marqués comme spam.
  • Si vous utilisez un fournisseur de services de messagerie pour votre adresse IP partagée, vérifiez la réputation de cette adresse à l'aide de Postmaster Tools.

Abonnements

N'envoyez des e-mails qu'aux personnes qui souhaitent recevoir des messages de votre part. Ces destinataires sont moins susceptibles de signaler vos messages comme spam.

Si les messages provenant de votre domaine sont souvent signalés comme spam, les futurs messages de votre part seront plus susceptibles d'être marqués comme spam. À terme, le fait que votre domaine soit lié à des rapports de spam envoyés par des utilisateurs peut nuire à sa réputation. Vérifiez la réputation de votre domaine avec Postmaster Tools.

Faciliter le processus d'abonnement

Pour vous assurer que vos destinataires sont intéressés :

  • Assurez-vous que les destinataires acceptent de recevoir des messages de votre part.
  • Vérifiez l'adresse e-mail de tous les destinataires avant de les abonner à vos envois.
  • Envoyez régulièrement des messages pour confirmer que les destinataires souhaitent rester abonnés.
  • Envisagez de désabonner les destinataires qui n'ouvrent pas vos messages ou ne les lisent pas.

Faciliter le désabonnement

Proposez toujours aux destinataires un moyen simple de se désabonner de vos messages. Cela peut améliorer le taux d'ouverture des messages, le taux de clics et l'efficacité des envois.

Important : Si vous envoyez plus de 5 000 messages par jour, vos messages marketing et ceux envoyés aux abonnés doivent permettre de se désabonner en un clic.

Pour configurer la procédure de désabonnement en un clic pour les messages Gmail, incluez ces deux en-têtes dans les messages sortants :

  • List-Unsubscribe-Post : List-Unsubscribe=One-Click
  • List-Unsubscribe : <https://solarmora.com/unsubscribe/example>

Lorsqu'un destinataire se désabonne en un clic, vous recevez cette requête POST :

"POST /unsubscribe/example HTTP/1.1
Host: solarmora.com
Content-Type: application/x-www-form-urlencoded
Content-Length: 26
List-Unsubscribe=One-Click"

Pour en savoir plus sur les en-têtes List-Unsubscribe, consultez les documents RFC 2369 et RFC 8058.

Vous pouvez aussi utiliser ces options de désabonnement, mais elles ne doivent pas remplacer la procédure de désabonnement en un clic :

  • Donnez aux destinataires la possibilité de consulter les listes de diffusion auxquelles ils sont abonnés. Permettez-leur de se désabonner de listes spécifiques ou de toutes les listes à la fois.
  • Désabonnez automatiquement les destinataires dont l'adresse e-mail a rejeté vos messages plusieurs fois.

Mise en forme des messages

Suivez ces consignes de mise en forme des messages pour augmenter la probabilité que Gmail envoie vos messages dans la boîte de réception plutôt que dans le dossier de spam :

  • Mettez en forme les messages conformément au standard de format Internet (RFC 5322).
  • Si vos messages sont au format HTML, mettez-les en forme conformément aux normes HTML.
  • Ne masquez pas de contenu dans vos messages à l'aide des langages HTML ou CSS. Cela peut entraîner le marquage des messages comme spam.
  • L'en-tête "De" des messages ne doit inclure qu'une seule adresse e-mail, comme dans cet exemple :
    De : notifications@solarmora.com
  • Assurez-vous que chaque message inclut un ID de message valide (document RFC 5322).
  • Assurez-vous que les en-têtes de message à instance unique ne sont inclus qu'une seule fois dans un message. "De", "À", "Objet" et "Date" sont quelques exemples d'en-têtes à instance unique (document RFC 5322).
  • Évitez les en-têtes de message trop longs. Pour en savoir plus, consultez Limites des en-têtes des messages Gmail.
  • Les liens Web dans le corps des messages doivent être visibles et faciles à comprendre. Les destinataires doivent savoir à quoi s'attendre lorsqu'ils cliquent sur un lien.
  • Les informations sur l'expéditeur doivent être claires et visibles.
  • L'objet des messages doit être pertinent et ne doit pas induire l'utilisateur en erreur.
  • Mettez en forme les domaines internationaux suivants selon les consignes "Highly Restrictive" (très restrictives) de la section 5.2 du document "Unicode Technical Standard #39" :
    • Domaine d'authentification
    • Domaine de l'enveloppe
    • Domaine de données (payload)
    • Domaine de réponse (reply-to)
    • Domaine d'envoi

Consignes concernant l'envoi de messages

Pour éviter que des messages provenant de votre domaine soient placés dans le dossier "Spam" ou bloqués par Gmail, suivez les bonnes pratiques présentées dans cette section.

  • Authentifiez les e-mails en utilisant des enregistrements SPF et DKIM conformes aux consignes au niveau de l'organisation. Si vous utilisez un fournisseur de messagerie, vérifiez qu'il accepte cette pratique.
  • Idéalement, envoyez tous les messages à partir de la même adresse IP. Si vous devez envoyer des messages depuis plusieurs adresses IP, utilisez une adresse IP différente pour chaque type de message. Par exemple, envoyez les notifications de compte à partir d'une adresse IP, et les messages promotionnels à partir d'une autre.
  • Les messages d'une même catégorie doivent contenir la même adresse e-mail "De". Voici des exemples d'adresses "De" pour des messages provenant d'un domaine appelé solarmora.com :
    • Messages de confirmation d'achat : ventes@solarmora.com
    • Messages promotionnels : offres@solarmora.com
    • Messages de notification de compte : alerte@solarmora.com
  • Les messages envoyés à partir d'une adresse figurant dans la liste de contacts du destinataire risquent moins d'être marqués comme spam.

Pratiques d'envoi à éviter

  • Ne mélangez pas différents types de contenus dans le même message. Par exemple, n'ajoutez pas de promotions aux messages de confirmation d'achat.
  • N'usurpez pas l'identité d'autres domaines ou expéditeurs sans autorisation. Cette pratique est appelée spoofing. Gmail peut marquer ces messages comme spam.
  • Ne marquez pas les messages internes comme spam. Cela pourrait avoir un effet négatif sur la réputation de votre domaine, et de futurs messages pourraient être marqués comme spam.
  • N'achetez pas d'adresses e-mail à d'autres entreprises.
  • N'envoyez pas de messages à des personnes qui ne se sont pas abonnées pour en recevoir. Elles pourraient signaler vos messages comme spam, et les futurs messages envoyés à ces destinataires seront marqués comme spam.
  • Évitez les formulaires d'acceptation dont les options sont cochées par défaut et qui abonnent automatiquement les utilisateurs. Certains pays ou régions imposent des restrictions concernant l'acceptation automatique. Prenez connaissance des réglementations en vigueur dans votre région avant d'activer l'acceptation automatique pour les utilisateurs.

Il peut arriver que des messages légitimes soient marqués comme spam. Les destinataires peuvent annuler le marquage des messages comme spam pour que les futurs messages de l'expéditeur aboutissent dans leur boîte de réception.

Augmenter lentement le volume d'envoi

Lorsque vous augmentez le volume d'envoi, notez bien les points suivants :

  • L'augmentation trop rapide du volume d'envoi peut entraîner des problèmes de distribution. À mesure que vous augmentez progressivement le volume de messages envoyés, surveillez la distribution des e-mails à l'aide de Postmaster Tools.
  • Pour les comptes Google Workspace professionnels et scolaires, les limites d'envoi s'appliquent même lorsque les destinataires se trouvent dans des domaines Google Workspace différents. Par exemple, vous pourriez envoyer des e-mails aux utilisateurs dont les adresses e-mail sont associées aux domaines votre-entreprise.net et solarmora.com. Bien que les domaines soient différents, si les deux domaines possèdent l'enregistrement MX google.com, les messages envoyés vers ces domaines sont comptabilisés dans votre limite.
  • Si vous utilisez Google Workspace ou Gmail pour l'envoi : lorsque vous atteignez la limite d'envoi, la fréquence d'envoi est limitée pour l'adresse IP d'envoi.

Si vous envoyez de grandes quantités d'e-mails, nous vous recommandons de prendre les précautions suivantes :

  • Envoyez des e-mails à intervalles réguliers. Évitez d'en envoyer un grand nombre en une fois.
  • Commencez avec un volume d'envoi faible à des utilisateurs intéressés, puis augmentez-le progressivement au fil du temps.
  • À mesure que vous augmentez le volume d'envoi, surveillez régulièrement les réponses du serveur, le taux de spam et la réputation du domaine d'envoi. Un suivi régulier vous permet de vous adapter rapidement si votre fréquence d'envoi est limitée, si le taux de spam augmente ou si la réputation du domaine d'envoi baisse.
  • Évitez les pics de volume soudains si vous n'avez pas l'habitude d'envoyer des volumes importants. Par exemple, le doublement soudain du volume d'envoi par rapport aux volumes précédents peut entraîner une limitation de la fréquence d'envoi ou une baisse de la réputation.
  • Si vous modifiez le format des e-mails envoyés en masse, augmentez progressivement le volume d'envoi avec le nouveau format.
  • Après avoir apporté des modifications importantes à votre infrastructure d'envoi ou à la structure d'en-tête de vos e-mails, augmentez séparément le volume d'envoi correspondant.
  • Si les messages renvoient un avis de non-distribution ou sont différés, réduisez le volume d'envoi jusqu'à ce que le taux d'erreur SMTP diminue. Réaugmentez-le ensuite petit à petit. Si les avis de non-distribution et les reports continuent de survenir à faible volume, examinez les messages individuels pour identifier les problèmes. Par exemple, vous pouvez essayer d'envoyer un message de test vide et voir s'il pose problème.
  • Respectez les limites d'adresses IP pour l'envoi :
    • Tenez compte des limites d'envoi de messages lorsque vous envoyez des messages depuis des domaines qui possèdent un hôte MX Google.com.
    • Limitez l'envoi d'e-mails à partir d'une adresse IP unique en vous basant sur le domaine de l'enregistrement MX, et non sur le domaine de l'adresse e-mail des destinataires.
    • Surveillez les réponses afin de pouvoir modifier la fréquence d'envoi, si nécessaire, pour respecter ces limites.

Ces facteurs affectent la vitesse à laquelle vous pouvez augmenter le volume d'envoi :

  • Quantité d'e-mails envoyés : plus vous envoyez d'e-mails, plus le volume doit être augmenté lentement.
  • Fréquence d'envoi des e-mails : vous pouvez augmenter le volume d'envoi plus rapidement en envoyant des e-mails quotidiens et non hebdomadaires.
  • Commentaires des destinataires sur vos messages : assurez-vous d'envoyer vos e-mails uniquement aux destinataires qui y sont abonnés et donnez-leur la possibilité de se désabonner.

En cas de pic récent des volumes d'e-mails, nous vous recommandons de respecter les exigences et les consignes décrites sur cette page pour résoudre automatiquement les problèmes de distribution lors des envois suivants.

Considérations particulières

Si vous utilisez un fournisseur de services de messagerie

Google et Gmail n'acceptent pas les demandes d'ajout à la liste d'autorisation provenant de fournisseurs de messagerie. Nous ne pouvons pas garantir que les messages envoyés par des fournisseurs de messagerie ne seront pas bloqués par les filtres antispam de Gmail.

Si vous utilisez un fournisseur de messagerie tiers pour envoyer des e-mails pour votre domaine :

  • Vérifiez qu'il respecte les consignes de cette page. Les fournisseurs importants tels que Google, AOL et Yahoo les respectent généralement.
  • Assurez-vous que l'enregistrement SPF de votre domaine inclut tous les expéditeurs d'e-mails de votre domaine. Si les expéditeurs tiers ne figurent pas dans votre enregistrement SPF, les messages envoyés par ces fournisseurs sont plus susceptibles d'être marqués comme spam. Découvrez comment configurer votre enregistrement SPF.

Si vous utilisez un fournisseur de domaine, mais que vous gérez votre propre messagerie, nous vous recommandons de :

  • lire et suivre les exigences et les consignes de cette page ;
  • surveiller les informations sur les messages envoyés depuis votre domaine à des comptes Gmail à l'aide de Postmaster Tools.

Si vous êtes un fournisseur de messagerie tiers

Lorsque des clients utilisent vos services pour envoyer des e-mails, vous êtes responsable de leurs pratiques d'envoi. Nous vous recommandons de suivre cette procédure pour gérer l'activité d'envoi de vos clients :

  • Indiquez une adresse e-mail permettant de signaler un abus, par exemple abus@fournisseur-messagerie.com.
  • Vérifiez que vos coordonnées inscrites dans votre enregistrement WHOIS et sur abuse.net sont à jour.
  • Supprimez immédiatement tout client qui utilise votre service pour envoyer du spam.

Affiliation

Les programmes d'affiliation offrent des récompenses aux entreprises ou aux particuliers qui envoient des visiteurs sur votre site Web. Toutefois, les spammeurs peuvent utiliser ces programmes de manière abusive. Si votre marque est associée à du spam marketing, d'autres messages que vous envoyez risquent d'être marqués comme spam.

Nous vous recommandons de surveiller régulièrement les affiliés et de résilier l'affiliation de ceux qui envoient du spam.

Pratiques d'hameçonnage

N'envoyez pas de messages d'hameçonnage ni de campagnes de test depuis votre domaine. La réputation de votre domaine pourrait en être affectée, et votre domaine pourrait être ajouté à des listes de blocage Internet.

Surveillance et dépannage

Postmaster Tools

Postmaster Tools vous permet d'obtenir des informations sur les e-mails que vous envoyez aux utilisateurs Gmail. Par exemple :

  • Quand les utilisateurs marquent vos messages comme spam
  • Pourquoi vos messages ne sont peut-être pas distribués
  • Si vos messages sont authentifiés
  • La réputation de votre domaine ou adresse IP, et son impact sur les taux de distribution des messages

Taux de spam

  • Surveillez régulièrement le taux de spam de votre domaine dans Postmaster Tools.

  • Maintenez les taux de spam indiqués dans Postmaster Tools en dessous de 0,10 % et évitez d'atteindre un taux de spam de 0,30 % ou plus. En savoir plus
  • Si vous maintenez un faible taux de spam, les expéditeurs seront plus résilients face aux pics occasionnels de commentaires des utilisateurs.
  • Si le taux de spam reste élevé, davantage de messages seront marqués comme spam. La répercussion de l'amélioration du taux de spam sur la classification des messages comme spam peut prendre un certain temps.

Taux d'ouverture

  • Google ne surveille pas explicitement les taux d'ouverture.
  • Google ne peut pas vérifier l'exactitude des taux d'ouverture fournis par des tiers.
  • Un taux d'ouverture faible n'est pas nécessairement un indicateur fiable de problèmes de distribution ou de classification dans les spams.

Dépannage

Bannières d'avertissement

Problèmes de distribution lors de l'envoi de messages via des fournisseurs de services de messagerie

Si vous rencontrez des problèmes de distribution des e-mails envoyés par un fournisseur de services, vérifiez que celui-ci respecte les pratiques recommandées dans cet article.

Vérifier les paramètres du domaine à l'aide de Google Admin Toolbox

Google Admin Toolbox vous permet de vérifier et de corriger les paramètres de votre domaine.

Corriger la source de l'e-mail rejeté

Si vos messages sont rejetés, il est possible que vous receviez un message d'erreur. Renseignez-vous sur l'erreur pour pouvoir résoudre le problème. Voici certains messages d'erreur courants :

  • 421, "4.7.0" : les messages sont rejetés, car l'adresse IP du serveur d'envoi ne figure pas sur la liste d'autorisation associée au domaine du destinataire.
  • 550, "5.7.1" : les messages sont rejetés, car l'adresse IP du serveur d'envoi figure sur une liste d'adresses IP suspendues. Cette erreur peut se produire si vous envoyez des messages avec une adresse IP partagée dont la réputation est mauvaise.

En savoir plus sur les e-mails et les messages d'erreur SMTP :

Corriger les erreurs d'autorisation IPv6

Une erreur d'autorisation IPv6 peut signifier que l'enregistrement PTR du serveur d'envoi n'utilise pas IPv6. Si vous utilisez un fournisseur de services de messagerie, vérifiez qu'il utilise un enregistrement PTR IPv6.

Voici un exemple d'erreur d'autorisation IPv6 :

550-5.7.1 : le message ne respecte pas les consignes d'envoi IPv6 concernant les enregistrements PTR et l'authentification.

Utilisez l'outil de dépannage

Si vous rencontrez toujours des problèmes de distribution des messages après avoir suivi les consignes de cet article, consultez Dépannage des problèmes de distribution rencontrés par les expéditeurs de messages.

Les traductions de nos règles vous sont fournies à titre indicatif. En cas de conflit entre les versions française et anglaise de ce règlement, la version en langue anglaise prévaut.

Articles associés

Ces informations vous-ont elles été utiles ?

Comment pouvons-nous l'améliorer ?
Recherche
Effacer la recherche
Fermer le champ de recherche
Applications Google
Menu principal