Forcer la fermeture des processus du navigateur

Si un onglet, une fenêtre ou une extension ne fonctionne pas correctement, vous pouvez utiliser le gestionnaire de tâches dans Google Chrome ou Windows pour en forcer la fermeture. Google Chrome utilise une "architecture multi-processus", ce qui signifie que ses processus sont conçus pour fonctionner indépendamment l'un de l'autre. Les problèmes survenant dans un onglet ne devraient pas affecter les performances des autres onglets ni la réactivité globale du navigateur.

À bien des égards, le gestionnaire de tâches est comme un moniteur d'hôpital : vous pouvez l'utiliser pour suivre la performance de ses processus internes. Si le navigateur semble être lent, ouvrez le gestionnaire de tâches pour consulter les détails de chaque processus actif, et fermer les processus qui semblent utiliser beaucoup de ressources.

Utilisation du gestionnaire de tâches de Google Chrome

Pour ouvrir le gestionnaire de tâches, procédez comme suit :

  1. Cliquez sur le menu Chrome Chrome menu dans la barre d'outils du navigateur.
  2. Sélectionnez Outils. Si vous utilisez un Chromebook, cette option s'intitule Plus d'outils.
  3. Sélectionnez Gestionnaire de tâches.
  4. Dans la boîte de dialogue qui s'affiche, sélectionnez le processus que vous souhaitez fermer. Vous trouverez cinq types de processus répertoriés :
    • Navigateur : ce processus gère tous les onglets et les fenêtres ouverts, et les surveille afin de détecter toute activité suspecte. Fermez ce processus si vous voulez forcer la fermeture de tout le navigateur.
    • Google Chrome Renderers : chacun des onglets et applicATI ons énumérés représente un processus de rendu. Fermez un onglet ou une applicATI on si elle ne s'affiche pas correctement.
    • Plug-ins : si une page Web utilise un processus spécial pour afficher du contenu riche sur sa page, le processus, aussi nommé plug-in, sera répertorié. Les types de plug-ins les plus courants incluent Flash, Quicktime et Adobe Reader. Si vous pensez qu'un plug-in est à l'origine du fonctionnement lent d'une page, fermez-le.
    • Extensions : toute extension en cours d'exécution en arrière-plan du navigateur est listée.
    • Processeur graphique : ce processus contrôle la manière dont les rendus affichent les graphismes.
  5. Cliquez sur Arrêter le processus.

Architecture multiprocessus de Chrome

Vous remarquerez peut-être plusieurs entrées Google Chrome dans votre gestionnaire de tâches sous Windows (chrome.exe) ou dans le Moniteur d'activité d'un Mac. En effet, dans Chrome, les processus liés aux onglets, aux extensions, aux applications Web et aux plug-ins sont traités de manière indépendante les uns des autres. Vous pouvez voir le détail des différents processus via le gestionnaire de tâches de Chrome. De cette façon, un problème avec un processus n'aura pas d'impact négATI f sur les autres processus ni sur la réactivité du navigateur dans son ensemble. Cette conception se nomme "architecture de processus multiples" de Google Chrome.

Par exemple, lorsque vous naviguez sur un site, un moteur de rendu est utilisé pour que le code du site s'affiche correctement. Étant donné que les moteurs de rendu deviennent de plus en plus complexes, la page peut parfois planter.

Les différents processus étant séparés dans le navigateur Chrome, celui-ci présente les avantages suivants :

  • Réactivité : lorsqu'un onglet plante ou rencontre un problème qui bloque le moteur de rendu, cela n'affecte pas les autres onglets qui utilisent des moteurs de rendus différents et cela ne plante pas tout le navigateur.
  • Sécurité : chaque moteur de rendu est exécuté dans un bac à sable, ce qui signifie qu'il n'a presque pas d'accès direct à votre disque, à votre réseau ni à l'affichage. Toutes ses demandes doivent passer par le processus du navigateur. Cela permettra au processus du navigateur de surveiller toute activité suspecte.
  • Performance : les ordinateurs modernes ont plusieurs processeurs. L'architecture multiprocessus tire profit de l'utilisation de ces processeurs. En outre, lorsque vous fermez l'onglet associé au moteur de rendu, toute la mémoire correspondante est renvoyée au système pour permettre aux autres processus de les utiliser.