À propos des événements

Utilisez les événements pour collecter des données sur les interactions avec votre contenu.

Les événements désignent les interactions des utilisateurs avec un contenu. Vous pouvez en effectuer le suivi indépendamment du chargement d'une page Web ou d'un écran. Les téléchargements, clics sur les annonces pour mobile, gadgets, éléments Flash, éléments AJAX intégrés et lectures de vidéo sont autant d'exemples des actions dont vous pouvez effectuer le suivi en tant qu'événements.

Cet article aborde les points suivants :

Afficher les données relatives aux événements

Pour afficher les données de vos rapports "Événements", vous devez ajouter le code de suivi des événements à votre site ou application. Pour plus d'informations, accédez à la page Configurer le suivi des événements. Pour consulter les rapports "Événements", procédez comme suit :

  1. Connectez-vous à votre compte Google Analytics.
  2. Accédez à votre vue.
  3. Cliquez sur l'onglet Rapports.
  4. Sélectionnez Comportement > Événements.

Structure des événements

Un événement est composé des éléments suivants. Un appel avec événement inclut une valeur pour chaque élément, et ces valeurs s'affichent dans vos rapports.

  • Catégorie
  • Action
  • Libellé (facultatif, mais recommandé)
  • Valeur (facultatif)

Par exemple, vous pouvez configurer un bouton de lecture vidéo sur votre site de sorte qu'il envoie un appel avec événement avec les valeurs suivantes :

  • Catégorie : "Vidéos"
  • Action : "Lecture"
  • Libellé : "Premier anniversaire de Paul"

Catégorie

Une catégorie représente un nom que vous spécifiez dans le but de regrouper des objets dont vous souhaitez effectuer le suivi. Généralement, vous utiliserez le même nom de catégorie à plusieurs reprises pour des éléments de l'interface utilisateur que vous souhaitez regrouper dans une catégorie donnée.

Imaginons que vous souhaitiez également déterminer le nombre de fois que la vidéo a été téléchargée. Vous pourriez utiliser les éléments suivants :

  • Catégorie : "Vidéos"
  • Action : "Téléchargée"
  • Libellé : "Autant en emporte le vent"

Dans ce cas, vos rapports ne comporteraient qu'une seule catégorie (Vidéos), et vous pourriez consulter les statistiques cumulées pour l'interaction des utilisateurs avec la totalité des éléments pour ce seul objet vidéo.

Toutefois, vous souhaiterez probablement effectuer le suivi de plusieurs objets à l'aide du suivi des événements. Vous avez donc tout intérêt à déterminer quelles catégories vous souhaitez utiliser pour vos rapports avant de mettre en œuvre l'appel. Par exemple, vous souhaitez peut-être effectuer le suivi de tous les différents films de la catégorie "Vidéos" afin d'obtenir des chiffres cumulés pour toutes les interactions avec les vidéos, quelle que soit celle avec laquelle les utilisateurs interagissent.

Vous pouvez également créer des catégories distinctes en fonction du type de vidéo (une pour les vidéos musicales et une autre pour les films, par exemple). De plus, vous pouvez mettre en place une catégorie pour les téléchargements de vidéos :

  • Vidéos – Films
  • Vidéos – Musique
  • Téléchargements

Dans ce scénario, vous pourriez afficher le nombre cumulé total d'événements pour les trois catégories dans vos rapports. La statistique Nombre total d'événements comprend tous les événements pour toutes les catégories que vous avez spécifiées lors de la mise en œuvre du suivi des événements. Toutefois, vous ne pourrez pas afficher les statistiques combinées de toutes les vidéos en les séparant des téléchargements, car les statistiques détaillées relatives aux événements sont regroupées dans leurs catégories respectives.

Même si le modèle d'objet du suivi des événements est totalement flexible, vous devriez commencer par planifier la structure de création de rapports que vous souhaitez adopter avant d'attribuer des noms à vos catégories. Si vous prévoyez d'utiliser le même nom de catégorie à plusieurs endroits, veillez à faire correctement référence, par son nom, à la catégorie souhaitée. Par exemple, si vous prévoyez d'attribuer le nom "Vidéo" à votre catégorie de suivi des vidéos et d'utiliser le pluriel "Vidéos", vous aurez deux catégories distinctes pour le suivi des vidéos. En outre, si vous décidez de modifier le nom de catégorie d'un objet ayant déjà été suivi sous un autre nom, les données d'historique associées à la catégorie d'origine ne seront pas de nouveau traitées. Par conséquent, les statistiques relatives au même élément de page Web seront répertoriées au sein de deux catégories dans l'interface des rapports.

Actions

Vous utiliserez généralement le paramètre "Action" pour nommer le type d'événement ou d'interaction dont vous souhaitez effectuer le suivi pour un objet Web spécifique. Par exemple, avec une catégorie "Vidéos" unique, ce paramètre vous permet d'effectuer le suivi d'un certain nombre d'événements spécifiques, tels que les suivants :

  • Heure à laquelle le chargement de la vidéo se termine
  • Clics sur le bouton de lecture
  • Clics sur le bouton d'arrêt
  • Clics sur le bouton de pause

Comme pour les catégories, c'est vous qui choisissez le nom de l'action, mais vous devez tenir compte de deux caractéristiques importantes concernant l'utilisation d'une action d'événement dans les rapports :

  • Toutes les actions sont répertoriées indépendamment de leurs catégories parentes. Vous bénéficiez donc d'une autre méthode utile pour segmenter les données des événements pour vos rapports.
  • Un événement unique est déterminé par un nom d'action unique. Vous pouvez utiliser des noms d'action en double dans les différentes catégories, mais cela peut avoir une incidence sur le mode de calcul des événements uniques. Pour plus d'informations, consultez les suggestions ci-dessous et la section "Décompte implicite".

Pour générer les meilleurs rapports possibles, tenez compte des suggestions suivantes concernant l'utilisation des actions :

  • Les noms des actions doivent correspondre aux données de vos rapports. Le suivi des événements combine les statistiques relatives au même nom d'action dans deux catégories différentes. Par exemple, si vous utilisez le nom d'action "Clic" pour les catégories "Téléchargements" et "Vidéos", les statistiques relatives à "Clic" dans le rapport "Actions principales" s'affichent avec toutes les interactions balisées avec ce même nom. Vous pouvez ensuite consulter une répartition détaillée de l'action "Clic" par catégorie, au niveau suivant du rapport. Toutefois, si vous utilisez l'action "Clic" sans distinction dans votre mise en œuvre du suivi des événements, l'utilité de ce segment sera réduite dans les rapports. Si vous prévoyez de beaucoup utiliser le suivi des événements sur votre site Web, pensez à choisir des noms d'action en rapport avec vos catégories de données. Par exemple, vous pouvez choisir de réserver le terme "Clic" aux interactions avec le gadget, tout en conservant les termes d'action "Lecture", "Pause" et "Arrêt" pour les interactions avec le lecteur vidéo.
  • Utilisez des noms d'action de façon globale afin de regrouper ou de distinguer les interactions des utilisateurs. Par exemple, vous pouvez utiliser "Lecture" comme nom d'action dans la catégorie "Vidéos" pour toutes les vidéos de votre site Web. Dans ce scénario, le rapport "Actions principales" fournirait les données cumulées pour les événements de l'action "Lecture". De plus, vous pourriez comparer cet événement pour vos vidéos à d'autres événements pour les vidéos, tels que "Pause" ou "Arrêt".

    Toutefois, imaginons que vous souhaitiez utiliser une catégorie vidéo pour vos rapports, mais obtenir des informations concernant deux interfaces utilisateur différentes du lecteur vidéo. Vous pouvez utiliser le nom d'action pour distinguer les différents lecteurs Chrome sans créer de catégories vidéo distinctes. Le rapport peut alors faire la différence entre les deux types de lecteur sans perdre les avantages du cumul des données pour toutes les vidéos de votre site Web.

    Catégorie : "Vidéos" ; Action : "Lecture – Chrome pour Mac"
    Catégorie : "Vidéos" ; Action : "Lecture – Chrome pour Windows"
  • Le terme "Action" ne désigne pas toujours une véritable "action". Vous pouvez spécifier n'importe quelle chaîne pour l'action. Dans certaines situations, le nom d'événement ou d'action réel n'est pas aussi explicite. Vous pouvez alors utiliser le paramètre d'action pour effectuer le suivi d'autres éléments. Par exemple, pour effectuer le suivi des téléchargements de pages, vous pouvez spécifier le type de fichier comme paramètre d'action pour l'événement de téléchargement. Dans ce scénario, vos rapports pour la catégorie "Téléchargements" seraient répartis par types de fichier (.pdf, .doc, .xls).
  • Un événement unique est ajouté pour chaque action unique. Chaque fois qu'un utilisateur interagit avec un objet associé à un nom d'action spécifique, l'interaction initiale est consignée comme un événement unique pour ce nom d'action. Toute interaction supplémentaire avec le même déclencheur d'action pour la session de cet utilisateur ne sera pas prise en compte pour calculer le nombre d'événements uniques pour cette action spécifique. Ce principe s'applique même si l'utilisateur abandonne cet objet et commence à interagir avec un autre objet associé au même nom d'action.

    Cela entraîne deux résultats importants dans les rapports. Premièrement, imaginons qu'un utilisateur interagisse avec l'action "Lecture" à partir de deux lecteurs vidéo uniques associés à des catégories distinctes. Les rapports "Actions principales" pour "Lecture" répertorieront un événement unique, même si l'utilisateur a interagi avec deux lecteurs uniques. Deuxièmement, le rapport "Action" de chaque catégorie répertoriera une action unique, car il existe un événement unique par paire catégorie/action. Pour plus d'informations, consultez la section "Décompte implicite".

Libellé

Les libellés vous permettent de fournir des informations supplémentaires pour les événements dont vous souhaitez effectuer le suivi (par exemple, le titre du film dans les exemples de vidéos ci-dessus ou le nom d'un fichier en cas de suivi des téléchargements).

  • Catégorie : "Téléchargements"
  • Action : "PDF"
  • Libellé : "/formulairesventes/formulairecommande1.pdf"

Comme pour les catégories et les actions, nous proposons un rapport incluant tous les libellés que vous créez. Considérez le libellé comme un moyen de créer une variable de rapport supplémentaire pour l'interaction des utilisateurs avec les objets Page. Imaginons, par exemple, que votre page comporte cinq lecteurs vidéo et que vous souhaitiez effectuer le suivi des interactions avec ces derniers. Chacun de ces lecteurs peut utiliser la catégorie "Vidéos" avec l'action "Lecture", mais chacun peut également être associé à un libellé spécifique (tel que le nom du film) de sorte qu'ils s'affichent sous la forme d'éléments distincts dans le rapport.

  • Catégorie : "Vidéos" ; Action : "Lecture" ; Libellé : "Autant en emporte le vent"
  • Catégorie : "Vidéos" ; Action : "Lecture" ; Libellé "Les Aventures de Huckleberry Finn"

Valeur

La valeur diffère des autres éléments dans le sens où elle correspond à un nombre entier et non à une chaîne. Vous devez donc l'utiliser pour affecter une valeur numérique à un objet Page dont vous effectuez le suivi. Par exemple, vous pouvez l'utiliser pour indiquer le temps de chargement d'un lecteur (en secondes). Vous pouvez également déclencher une valeur en euro lorsque le curseur de lecture atteint un repère spécifique dans un lecteur vidéo.

Catégorie : "Vidéos" ; Action : "Temps de chargement de la vidéo" ; Libellé : "Autant en emporte le vent" ; Valeur : downloadTime

La valeur est interprétée comme un nombre, et le rapport ajoute les valeurs totales en fonction de la comptabilisation de chaque événement (reportez-vous à la section "Décompte implicite" ci-dessous). Le rapport détermine également la valeur moyenne pour la catégorie. Dans l'exemple ci-dessus, l'événement est appelé pour l'action "Temps de chargement de la vidéo" lorsque le chargement de la vidéo est terminé. Le nom de la vidéo est spécifié comme libellé, et le temps de chargement calculé est cumulé pour chaque téléchargement de la vidéo. Vous pouvez ensuite déterminer le temps de chargement moyen pour toutes les actions "Temps de chargement de la vidéo" pour la catégorie "Vidéos". Imaginons que les vidéos de votre site Web aient enregistré cinq téléchargements uniques, avec les temps de téléchargement suivants :

  • 10
  • 25
  • 8
  • 5
  • 5
Vos rapports les calculeraient comme suit, les nombres fournis dans cet exemple illustrant le temps de chargement (en secondes) :
  • Visites avec événements : 5
  • Valeur : 53
  • Valeur moyenne : 10,6

Les nombres entiers négatifs ne sont pas acceptés.

Événements indépendants de toute interaction

Le terme "Non-interaction" s'applique au paramètre booléen pouvant être transmis à la méthode qui envoie l'appel avec événement. Ce paramètre vous permet de déterminer comment vous souhaitez que le taux de rebond soit défini pour les pages de votre site qui incluent également le suivi des événements. Par exemple, imaginons que votre page d'accueil comporte une vidéo intégrée. Vous souhaitez naturellement connaître le taux de rebond de votre page d'accueil, mais comment voulez-vous le définir ? Considérez-vous que l'interaction des visiteurs avec la vidéo de la page d'accueil constitue un signe d'intérêt important ? Si oui, vous souhaitez probablement que l'interaction avec la vidéo soit comprise dans le calcul du taux de rebond, de sorte que les sessions n'incluant que votre page d'accueil avec des clics sur la vidéo ne soient pas comptabilisées comme des rebonds. D'un autre côté, vous préférez peut-être appliquer un calcul plus strict du taux de rebond pour votre page d'accueil, vous permettant de connaître le pourcentage de sessions n'incluant que votre page d'accueil, sans tenir compte des clics sur la vidéo. Dans ce cas, vous pouvez exclure toute interaction avec la vidéo du calcul du taux de rebond.

C'est là qu'intervient le paramètre de non-interaction facultatif. N'oubliez pas qu'un rebond désigne une session ne contenant qu'un seul appel avec interaction. Par défaut, l'appel avec événement est considéré comme un appel avec interaction : il est donc inclus dans les calculs du taux de rebond. Toutefois, lorsque cette valeur est définie sur "true", le type d'appel avec événement n'est pas considéré comme un appel avec interaction. Vous pouvez utiliser cet élément afin d'ajuster les calculs du taux de rebond pour les pages contenant des événements. Voilà ce que signifie le fait de définir cette valeur sur "true" : une session contenant une seule page associée à des événements indépendant de toute interaction est comptabilisée comme un rebond, même si le visiteur déclenche également l'événement au cours de la session. À l'inverse, le fait d'omettre cette option signifie qu'une session avec consultation d'une seule page incluant le suivi des événements ne sera pas comptabilisée comme un rebond si le visiteur déclenche aussi l'événement au cours de la même session.

Décompte implicite

Dans le cadre du suivi des événements, chaque interaction avec un objet Page Web dont vous effectuez le suivi est comptabilisée et associée à une session utilisateur donnée. Dans les rapports, la statistique "Nombre total d'événements" correspond au nombre total d'interactions avec un objet Page Web suivi.

Par exemple, si un utilisateur clique sur le même bouton d'une vidéo à cinq reprises, le nombre total d'événements associés à la vidéo est égal à 5 et le nombre d'événements uniques est égal à 1.

Le tableau ci-dessous illustre comment les données sont cumulées dans l'interface des rapports pour une catégorie d'événement donnée. Dans cet exemple, le même nom de catégorie est appelé à partir de deux lecteurs vidéo distincts, chacun étant associé à un libellé différent. Ces lecteurs partagent les actions "Lecture" et "Arrêt", telles qu'elles ont été programmées dans l'interface utilisateur Flash pour le lecteur vidéo.

Suivi des événements pour la catégorie "Vidéos"

Action Libellé : "Autant en emporte le vent" Libellé : "Monsieur Smith au Sénat" Totaux
Lecture 10 visites avec événement 5 visites avec événement 15 événements uniques "Lecture"
Pause 2 visites avec événement 8 visites avec événement 15 événements uniques "Pause"
Arrêt 2 visites avec événement 3 visites avec événement 5 événements uniques "Arrêt"
Totaux 14 événements uniques pour "Autant en emporte le vent" 16 événements uniques pour "Monsieur Smith au Sénat" 30 événements uniques pour la catégorie "Vidéos"

Observations relatives à la mise en œuvre

Lors de la mise en œuvre du suivi des événements, tenez compte des informations ci-dessous.

Impact du taux de rebond

En règle générale, un "rebond" correspond à la consultation d'une seule page sur votre site Web. Dans Google Analytics, un rebond est calculé précisément comme une session qui ne déclenche qu'une seule demande GIF. C'est le cas, par exemple, lorsqu'un utilisateur accède à une seule page de votre site, puis la quitte sans générer aucune autre demande au serveur Google Analytics pour cette session. Toutefois, si vous mettez en œuvre le suivi des événements pour votre site, vous constaterez probablement une variation du taux de rebond pour les pages sur lesquelles le suivi des événements est activé. En effet, cette action est classée comme une demande d'interaction, par exemple pour le suivi des pages.

Imaginons que l'une de vos pages comporte un lecteur vidéo, que son taux de rebond ait toujours été élevé et que vous n'ayez pas mis en œuvre le suivi des événements pour cette page. Si vous configurez ensuite le suivi des événements pour ce lecteur, vous constaterez probablement une diminution du taux de rebond pour la page, car Google Analytics enregistrera l'interaction de l'utilisateur avec le lecteur et l'enverra au serveur sous la forme d'une demande GIF supplémentaire. Ainsi, même si la proportion des visiteurs qui continuent de quitter la page sans en consulter aucune autre sur votre site reste la même, leur interaction avec le lecteur vidéo déclenche des appels de suivi des événements. Par conséquent, leur visite n'est alors pas considérée comme un rebond.

De cette manière, les "rebonds" concernant vos pages pour lesquelles le suivi des événements est activé ont une signification légèrement différente : ils désignent une visite d'une seule page n'incluant aucune interaction de l'utilisateur avec les événements qui font l'objet d'un suivi.

Gardez bien à l'esprit que toute mise en œuvre du suivi des événements qui s'exécute automatiquement lors du chargement de la page donnera lieu à un taux de rebond égal à zéro pour cette dernière.

Limite du nombre d'événements par session

Le suivi des 10 premiers appels avec événement envoyés à Google Analytics est effectué immédiatement. Il est ensuite limité à un appel avec événement par seconde.

Lorsque le nombre d'événements au cours d'une session se rapproche de la limite de collecte, il est possible que le suivi des événements supplémentaires ne soit pas effectué. C'est pourquoi vous devez :

  • éviter que le script de la vidéo envoie un événement pour chaque seconde de lecture et d'autres déclencheurs d'événements très répétitifs ;
  • éviter le suivi excessif des mouvements de souris ;
  • éviter les mécanismes de "vidéo accélérée", qui génèrent des nombres d'événements élevés.

Bonnes pratiques

Le modèle de conception associé au suivi des événements est extrêmement flexible. Son utilisation peut s'étendre bien au-delà du modèle classique des événements déclenchés par l'utilisation, et c'est à vous de décider de la conception. C'est pourquoi les rapports utiles relatifs au suivi des événements nécessitent une collaboration avec les utilisateurs de vos rapports et une bonne planification de ces derniers.

  • Déterminez à l'avance tous les éléments pour lesquels vous souhaitez effectuer le suivi des données. Même si, au départ, vous n'effectuez le suivi que d'un seul objet sur votre site Web, nous vous recommandons de vous faire une idée globale des différents objets/événements dont vous souhaitez effectuer le suivi. Vous pourrez ainsi établir plus facilement une structure de rapport s'adaptant parfaitement à une augmentation en termes de nombre et de type de suivi des événements.
  • Pour planifier vos rapports de suivi des événements, collaborez avec ceux qui vont les utiliser. Si vous savez à l'avance à quoi devront ressembler les rapports, vous pourrez déterminer la structure de votre mise en œuvre du suivi des événements. Par exemple, si les rapports ne doivent afficher que les interactions avec l'interface utilisateur vidéo, la structure de vos catégories sera très différente de celle utilisée si vos rapports doivent porter sur d'autres éléments de l'interface utilisateur Flash, tels que les menus, les gadgets intégrés et les temps de chargement. En outre, vous pouvez informer l'utilisateur du rapport sur les différentes options de suivi disponibles avec le suivi des événements, pour qu'il puisse tirer pleinement parti de votre mise en œuvre. Par exemple, l'utilisateur du rapport souhaite peut-être effectuer le suivi du comportement des utilisateurs sur une interface vidéo Flash, mais également de la latence pour le temps de chargement de la vidéo. Dans ce cas, vous pouvez prévoir à l'avance de choisir des noms explicites dans vos appels d'événements.
  • Adoptez une convention d'attribution des noms claire et cohérente. Lors du processus de mise en œuvre du suivi des événements, chaque nom que vous spécifiez pour les catégories, actions et libellés s'affiche dans l'interface des rapports. En outre, une paire catégorie/action est considérée comme un élément unique dans les statistiques du rapport. Vous devez donc d'abord déterminer comment vous souhaitez que vos statistiques soient calculées pour tous les objets appartenant à une catégorie similaire.
Cet article vous a-t-il été utile ?