Suivez @TeamYouTube sur Twitter pour rester informés et posez-nous toutes vos questions en français. Nous sommes là pour vous aider!

Comprendre les revenus publicitaires dans Analytics

Les métriques affichées dans YouTube Analytics vous permettent de consulter vos revenus YouTube et les performances de votre chaîne. Certaines de ces métriques peuvent sembler très similaires, mais leurs différences sont importantes pour comprendre vos revenus publicitaires YouTube.

RPM

Le revenu pour mille vues, ou RPM, est une métrique qui représente la somme d'argent générée par millier de vues d'une vidéo. Il est calculé sur la base de plusieurs sources de revenus, y compris les annonces, les souscriptions aux chaînes, YouTube Premium, les Super Chats et les Super Stickers.

 

Pourquoi mon RPM est-il plus faible que mon CPM ?

Le RPM est généralement inférieur au CPM pour les raisons suivantes :
  • Il est calculé après le partage des revenus YouTube. 
  • Il inclut l'ensemble des vues enregistrées, y compris celles pour lesquelles la monétisation n'était pas activée.
Le montant de vos revenus n'a pas été modifié dans le cadre de l'ajout du RPM dans les statistiques.

Quelle est la différence entre le RPM et le CPM ?

Le CPM correspond au coût pour mille impressions d'annonces avant que le partage des revenus YouTube n'ait été effectué. Le RPM, quant à lui, représente vos revenus totaux (après le partage des revenus YouTube) pour mille vues.

RPM

CPM

  • Statistique centrée sur les créateurs
  • Comprend le total des revenus enregistrés dans YouTube Analytics (y compris ceux générés par les annonces, YouTube Premium, les souscriptions aux chaînes, les Super Chats et les Super Stickers)
  • Comprend le nombre total de vues enregistrées par vos vidéos, y compris celles pour lesquelles la monétisation n'était pas activée
  • Le revenu réel obtenu après le partage des revenus
  • Statistique centrée sur les annonceurs
  • Comprend uniquement les revenus générés par les annonces et YouTube Premium
  • Comprend uniquement les vues enregistrées par les vidéos pour lesquelles la monétisation était activée (sur lesquelles des annonces ont été diffusées)
  • Bénéfices avant le partage des revenus

Pourquoi le RPM est-il important ?

Il vous permet d'évaluer le montant de vos revenus pour mille vues et de mieux évaluer l'efficacité globale de votre stratégie de monétisation.

Comment puis-je augmenter mon RPM ?

Pour améliorer votre RPM, vous devez améliorer vos revenus totaux. Voici quelques pistes : 
  • Activez la monétisation pour toutes les vidéos.
  • Activez tous les formats d'annonces.
  • Activez les annonces aux emplacements éligibles (annonces mid-roll, par exemple).
  • Activez d'autres fonctionnalités de monétisation (comme les souscriptions, les messages Super Chat, etc.) afin de diversifier vos sources de revenus.

N'oubliez pas que chaque fonctionnalité possède ses propres critères d'éligibilité et ses propres règles.

Que signifie la hausse ou la baisse de mon RPM ?

Le RPM est un instantané de la cadence à laquelle vous générez des revenus sur YouTube. S'il augmente, cela signifie que vous générez davantage de revenus pour chaque millier de vues. Lorsqu'il baisse, en revanche, cela signifie que vous gagnez moins d'argent. Sachez que votre RPM peut baisser lorsque le nombre de vues non monétisées que vous générez augmente, même si vos revenus sont stables.
Les hausses et les baisses de votre RPM sont un bon indicateur de l'efficacité ou de l'inefficacité des différents éléments de votre stratégie de revenus. Il vous sera plus facile d'identifier les possibilités d'amélioration de votre stratégie de monétisation si vous comprenez les facteurs qui ont un impact sur le RPM.

Quelles informations le RPM ne donne-t-il pas au sujet de mes revenus ?

Le RPM est une statistique de monétisation très utile pour les créatrices et créateurs. Toutefois, il ne vous donne pas l'ensemble des informations disponibles sur vos revenus. Voici ce qu'il n'inclut pas :

  • Les revenus générés par la vente de produits ou par l'utilisation de la section de merchandising
  • Les revenus générés par les contrats avec une marque et le sponsoring (à l'exception de YouTube BrandConnect)
  • Les revenus générés indirectement via YouTube (services, interventions publiques, conseils, etc.)

Le RPM n'indique pas la source de revenus à l'origine des variations dans vos revenus globaux

Étant donné qu'il combine plusieurs statistiques, le RPM ne peut pas vous indiquer la source de revenus à l'origine des variations dans vos revenus globaux.

Par exemple, il se peut que vous constatiez une baisse du RPM même si le nombre de vues enregistrées par vos vidéos a augmenté, car la monétisation n'est pas activée pour certaines de ces vidéos. Il se peut également que votre RPM augmente sans que le nombre de vues enregistrées par vos vidéos ne change de manière significative, car des spectateurs souscrivent à votre chaîne.

Nous vous recommandons d'utiliser l'ensemble des données analytiques fournies par YouTube. Elles vous permettront en effet de mieux comprendre les variations enregistrées par votre RPM.

En savoir plus sur le RPM

Regardez la vidéo ci-dessous, publiée par la chaîne YouTube Creators, pour en savoir plus sur le RPM.

New Monetization Metric: Revenue Per Mille (RPM)

CPM

Le coût pour 1 000 impressions (CPM) est une statistique qui représente le montant dépensé par les annonceurs pour diffuser des annonces sur YouTube. YouTube Analytics présente différentes statistiques associées au CPM :

  • CPM : coût payé par un annonceur pour 1 000 impressions d'annonces. Une impression d'annonce est comptabilisée chaque fois qu'une annonce est diffusée.
  • CPM basé sur les lectures : coût payé par un annonceur pour 1 000 lectures de vidéos dans lesquelles une annonce est diffusée.

Quelle est la différence entre le CPM et le CPM basé sur les lectures ?

Les vidéos sur YouTube peuvent contenir plusieurs annonces. Le CPM porte principalement sur le coût payé par l'annonceur pour les impressions d'annonces. Le CPM basé sur les lectures porte principalement sur le coût payé par l'annonceur pour les lectures de vidéos incluant une ou plusieurs annonces. Le CPM basé sur les lectures est généralement plus élevé que le CPM.
Par exemple, imaginons que votre vidéo soit regardée 5 000 fois. 1 000 vues incluaient une annonce et 500 autres vues incluaient deux annonces, pour un total de 1 500 vues avec des annonces. Il y a donc eu 2 000 impressions d'annonces individuelles, mais seulement 1 500 lectures monétisées.
Imaginons que l'annonceur ait payé un montant total de 7 €. Le coût par impression de la vidéo équivaut au coût de 7 € payé par l'annonceur divisé par 2 000 impressions d'annonces, soit 0,0035 €. Le CPM, ou coût pour mille impressions, est alors égal à 0,0035 € multiplié par 1 000, soit 3,50 €. Le CPM basé sur les lectures est égal à 7 € divisé par les 1 500 lectures monétisées, multiplié par 1 000, soit 4,67 €.

Pourquoi le CPM est-il important ?

Vous recevez une part du montant payé par les annonceurs lorsqu'une annonce est diffusée dans votre vidéo. Plus le montant payé par un annonceur pour cette annonce est élevé, plus vous gagnez d'argent. Le CPM est un bon indicateur de la valeur de vos vidéos et de votre audience aux yeux des annonceurs pour atteindre leurs objectifs commerciaux.
Vos revenus ne correspondent pas au CPM multiplié par le nombre de vues. En effet, le CPM reflète le montant payé par les annonceurs, et non ce que vous gagnez. En outre, toutes les vues ne comportent pas d'annonces. Certaines vidéos ne sont pas éligibles pour les annonces si elles ne sont pas adaptées aux annonceurs. De plus, certaines vidéos peuvent ne pas inclure d'annonce si aucune n'est disponible lors de leur visionnage. Les vues incluant des annonces sont considérées comme des lectures monétisées.

Pourquoi mon CPM change-t-il ?

Les fluctuations de votre CPM au fil du temps sont normales et se produisent pour différentes raisons, dont les suivantes :
  • Période de l'année : les annonceurs ont tendance à augmenter ou à diminuer leurs enchères en fonction de la période de l'année. Par exemple, de nombreux annonceurs proposent des enchères plus élevées juste avant les fêtes.
  • Changements de la zone géographique des spectateurs : les annonceurs peuvent définir les zones géographiques dans lesquelles ils souhaitent diffuser leurs annonces. Le niveau de concurrence sur le marché publicitaire diffère d'un pays à l'autre. Par conséquent, les CPM varient selon les zones géographiques. En cas de changement géographique de la provenance de la plupart de vos vues, vous pouvez observer une variation du CPM. Par exemple, si vous avez déjà enregistré des vues dans une zone géographique au CPM plus élevé, mais enregistrez désormais davantage de vues dans des zones au CPM plus faible, votre CPM est susceptible de diminuer.
  • Changements dans la répartition des formats d'annonces disponibles : les types d'annonces ont tendance à présenter des CPM différents. Si, par exemple, l'inventaire publicitaire contient davantage d'annonces non désactivables disponibles, le CPM peut être plus élevé.

Différences entre les revenus estimés et les revenus publicitaires estimés

  • Revenus estimés : tous les types de revenus, y compris ceux issus des souscriptions, de YouTube Premium et des Super Chats. Cette métrique s'affiche dans l'onglet "Revenus".
  • Revenus publicitaires estimés : revenus générés uniquement par les annonces diffusées dans vos vidéos. Cette métrique apparaît dans le rapport sur les sources de revenus.

Vues, impressions d'annonces et lectures monétisées estimées

  • Vues : nombre de fois où votre vidéo a été regardée.
  • Impressions d'annonces : nombre de fois où des annonces individuelles ont été regardées dans vos vidéos.
  • Lectures monétisées estimées : nombre de fois où votre vidéo a été regardée avec des annonces.

Si votre vidéo est regardée 10 fois et que huit de ces vues contiennent des annonces, elle enregistre 10 vues et huit lectures monétisées estimées. Si l'une de ces lectures monétisées comportait deux annonces, vous enregistrez neuf impressions d'annonces.

Toutes les vues sur YouTube ne sont pas associées à une annonce. Une vue ne peut pas inclure d'annonce dans les cas suivants :

  • La vidéo n'est pas adaptée aux annonceurs.
  • Les annonces ou des formats d'annonces individuels sont désactivés pour cette vidéo.
  • Aucune annonce n'est disponible pour cette audience. Les annonceurs peuvent choisir de cibler des appareils, une catégorie démographique et des centres d'intérêt spécifiques. Votre spectateur ne correspond peut-être pas à ce ciblage. En savoir plus sur les méthodes de ciblage applicables aux annonces vidéo
  • D'autres facteurs entrent en jeu, y compris la zone géographique de l'internaute, la date à laquelle il a vu une annonce pour la dernière fois, s'il est abonné ou non à YouTube Premium, etc.

Par conséquent, le nombre de vues est susceptible d'être plus élevé que le nombre de lectures monétisées estimées.

Ces informations vous-ont elles été utiles ?
Comment pouvons-nous l'améliorer ?
Recherche
Effacer la recherche
Fermer le champ de recherche
Applications Google
Menu principal
Rechercher dans le centre d'aide
true
59
false