Recherche
Effacer la recherche
Fermer la recherche
Applications Google
Menu principal

Guide de démarrage relatif à l'optimisation du référencement (SEO)

À qui ce guide s'adresse-t-il ?

Si vous possédez du contenu en ligne, si vous le gérez, le monétisez ou en faites la publicité via la recherche Google, ce guide vous est destiné. Il s'adresse aussi à vous si vous êtes propriétaire d'une entreprise en pleine expansion, webmaster d'une dizaine de sites, spécialiste du référencement dans une agence Web ou ninja de la SEO maison, passionné par les mécanismes de la recherche. Si vous souhaitez avoir un aperçu complet des rudiments de la SEO et de nos bonnes pratiques en la matière, vous êtes au bon endroit. Ce guide ne contient pas de solution magique pour classer automatiquement votre site en premier dans Google, désolé ! Nous espérons cependant que les bonnes pratiques décrites ci-dessous permettront aux moteurs de recherche d'explorer, d'indexer et d'interpréter votre contenu plus facilement.

L'optimisation du référencement (SEO) consiste souvent à apporter de petites modifications à certaines parties de votre site. Lorsqu'on les considère individuellement, ces modifications semblent être de petites améliorations, mais combinées à d'autres optimisations, elles peuvent avoir un impact notable sur l'expérience utilisateur et les performances de votre site dans les résultats de recherche naturels. Vous connaissez sans doute déjà bon nombre de sujets parmi ceux abordés dans ce guide, car ils sont des ingrédients essentiels à n'importe quelle page Web, mais vous n'en tirez peut-être pas le meilleur parti possible.

Vous devez optimiser votre site pour répondre aux besoins de ceux qui l'utilisent. Parmi ces utilisateurs, on compte un moteur de recherche, qui aide les internautes à découvrir votre contenu. L'optimisation du référencement consiste à aider les moteurs de recherche à interpréter et présenter du contenu. Votre site est peut-être plus petit ou plus grand que notre site d'exemple, et propose sûrement un contenu très différent, mais les sujets d'optimisation que nous abordons ici s'appliquent aux sites de toutes tailles et de tous types. Nous espérons que notre guide vous donnera de nouvelles idées pour améliorer votre site Web. Faites-nous part de vos questions, commentaires et témoignages sur le forum d'aide Google pour les webmasters1.

Nous espérons que vous apprécierez le contenu présenté. Nous prendrons en compte vos commentaires sur nos forums d'assistance Google.

N'hésitez pas à enregistrer et imprimer ce guide de façon responsable, et à le partager. Ensemble, améliorons la qualité du Web.

Bonne lecture !


L'équipe Google Search Quality

Premiers pas

Glossaire

Voici un bref glossaire des termes importants utilisés dans ce guide :
  • Index : Google stocke toutes les pages Web qu'il connaît dans son index. Chaque entrée de l'index décrit le contenu et l'emplacement (URL) d'une page. On parle d'indexation quand Google explore une page, qu'il la lit et l'ajoute à son index : Google a indexé plusieurs pages de mon site aujourd'hui.
  • Exploration : processus de recherche de nouvelles pages Web ou de pages Web mises à jour. Google détecte des URL de différentes façons, par exemple, en suivant des liens ou en lisant des sitemaps. Google explore le Web à la recherche de nouvelles pages, puis les indexe (le cas échéant).
  • Robot d'exploration : logiciel automatisé qui explore (récupère) les pages du Web et les indexe.
  • Googlebot : nom générique du robot d'exploration de Google. Googlebot explore le Web en permanence.
  • SEO ou optimisation du référencement : processus d'optimisation des sites Web pour les moteurs de recherche. SEO peut aussi faire référence à un intitulé de poste : "Nous venons de recruter un nouveau SEO pour améliorer notre présence sur le Web."

Êtes-vous présent sur Google ?

Déterminez si votre site figure dans l'index Google : faites une recherche "site:" de l'URL de la page d'accueil de votre site. Si des résultats s'affichent, vous figurez dans l'index. Par exemple, une recherche de "site:wikipedia.org" renvoie ces résultats2.

Si votre site ne figure pas dans Google : bien que des milliards de pages soient explorées, il est impossible de prendre en compte tous les sites. Lorsque nos robots d'exploration ne trouvent pas un site, c'est généralement pour l'une des raisons suivantes :

  • Le nombre de sites Web avec des liens vers votre site est insuffisant.
  • Vous venez de mettre en ligne un nouveau site, et nous n'avons pas encore eu le temps de l'explorer.
  • La conception du site ne nous permet pas d'en explorer correctement le contenu.
  • Nous avons rencontré une erreur en essayant d'explorer votre site.
  • Vos règles nous empêchent d'explorer le site.

Comment faire pour que mon site soit présent sur Google ?

L'inclusion dans nos résultats de recherche est simple et gratuite. Vous n'avez même pas besoin de nous envoyer votre site. Google est un moteur de recherche entièrement automatisé qui fait appel à des robots pour explorer le Web en permanence à la recherche de sites à inclure dans notre index. La plupart des sites qui figurent dans nos résultats n'ont pas été envoyés manuellement, mais ont été détectés et ajoutés automatiquement lors de notre exploration du Web. Découvrez la manière dont nous détectons, explorons et présentons les pages Web3.

Nous proposons des consignes aux webmasters4 pour concevoir un site Web optimisé pour la recherche Google. Nous ne pouvons pas garantir que nos robots d'exploration détecteront un site donné, mais ces consignes devraient augmenter vos chances de voir votre site inclus dans nos résultats de recherche.

Notre Search Console offre des outils qui vous aideront à nous envoyer votre contenu et à contrôler votre classement dans la recherche Google. Si vous le souhaitez, la Search Console peut même vous envoyer des alertes si nous détectons des problèmes critiques sur votre site. S'inscrire à la Search Console5

Voici quelques questions élémentaires à vous poser au sujet de votre site Web lorsque vous débutez.

  • Mon site Web s'affiche-t-il sur Google ?
  • Le contenu que je propose est-il de qualité ?
  • Mon entreprise locale s'affiche-t-elle sur Google ?
  • Mon contenu est-il rapidement et facilement accessible sur tous les appareils ?
  • Mon site Web est-il sécurisé ?

Vous trouverez des informations supplémentaires pour bien commencer sur http://g.co/webmasters6.

Le reste de ce document fournit des conseils, répertoriés par thème, sur la manière d'optimiser votre site pour les moteurs de recherche. Vous pouvez télécharger une courte checklist imprimable de ces conseils à l'adresse http://g.co/WebmasterChecklist7.

Avez-vous besoin d'un référenceur (SEO) ?

Un référenceur SEO ("optimisation du référencement") est une personne formée pour améliorer la visibilité de votre site dans les moteurs de recherche. En suivant ce guide, vous devriez parvenir à optimiser convenablement votre site. Vous pouvez en outre envisager de faire appel à un professionnel du SEO qui pourra vous aider à vérifier vos pages.

Faire appel à un SEO est une décision importante qui peut vous permettre d'améliorer votre site et de gagner du temps. Assurez-vous d'étudier les avantages que vous pouvez en retirer, mais également les dommages que pourrait causer un SEO irresponsable sur votre site. De nombreux SEO, agences et autres consultants proposent des services utiles aux propriétaires de sites Web :

  • vérification du contenu ou de la structure de votre site ;
  • conseils techniques sur le développement de sites Web, concernant par exemple l'hébergement, la redirection, les pages d'erreur ou l'utilisation de JavaScript ;
  • développement de contenu ;
  • gestion des campagnes de développement commercial en ligne ;
  • recherche de mots clés ;
  • formation à l'optimisation pour les moteurs de recherche ;
  • expertise sur des zones géographiques ou des marchés précis.

Avant de commencer à rechercher un SEO, nous vous recommandons vivement de vous familiariser avec le fonctionnement des moteurs de recherche. Vos choix en tant que consommateur en seront d'autant plus éclairés. Nous vous recommandons de consulter l'intégralité de ce guide et, plus précisément, les ressources suivantes :

Si vous envisagez de faire appel à un SEO, le plus tôt sera le mieux. Le remaniement de votre site ou le lancement d'un nouveau site constitue généralement le moment idéal pour recruter un SEO. Ainsi, vous et votre SEO pouvez garantir la conception d'un site adapté aux moteurs de recherche dès le début. Toutefois, un SEO efficace permet également d'améliorer un site existant.

Pour un récapitulatif détaillé du besoin de faire appel à un SEO et des points à prendre en compte, vous pouvez lire cet article de notre centre d'aide : "Avez-vous besoin d'un référenceur (SEO) ?"11

Aider Google à trouver votre contenu

La première étape pour que votre site figure sur Google est de s'assurer que nous puissions le trouver. La meilleure façon pour cela est d'envoyer un sitemap. Un sitemap est un fichier sur votre site qui indique aux moteurs de recherche l'ajout ou la modification de pages. En savoir plus sur la façon de créer et d'envoyer un sitemap12

Google trouve également des pages à partir de liens provenant d'autres pages. Consultez Promouvoir votre site Web, plus loin dans ce document, pour savoir comment encourager les internautes à découvrir votre site.

Indiquer à Google les pages à ne pas explorer

Bonnes pratiques

Pour les informations non sensibles, bloquez les explorations non souhaitées à l'aide de robots.txt

Un fichier "robots.txt" indique aux moteurs de recherche les parties de votre site auxquelles ils peuvent accéder et qu'ils peuvent donc explorer. Ce fichier, qui doit être nommé "robots.txt", est placé dans le répertoire racine de votre site. Il est possible que les pages bloquées par le fichier robots.txt puissent toujours être explorées : pour les pages sensibles, vous devez utiliser une méthode plus sécurisée.

Image de l

Si vous souhaitez que certaines pages, moins pertinentes pour les résultats de recherche, ne soient pas explorées par les moteurs de recherche, la Google Search Console propose un générateur de robots.txt qui peut vous aider à créer ce fichier. Notez que si votre site utilise des sous-domaines et si vous souhaitez que certaines pages ne soient pas explorées pour un sous-domaine en particulier, vous devrez créer un fichier robots.txt distinct pour ce sous-domaine. Consultez cet article du Centre d'aide pour les webmasters pour en savoir plus sur les fichiers robots.txt13.

Découvrez les différentes façons d'empêcher du contenu de s'afficher dans les résultats de recherche Google14.

À éviter :

  • Ne permettez pas à Google d'explorer vos pages de résultats de recherche internes. Les internautes n'aiment pas cliquer sur un résultat de recherche et arriver sur une autre page de résultats de recherche sur votre site.
  • Autoriser les URL créées suite aux services de proxy à explorer.

Pour les informations sensibles, utilisez des méthodes plus sécurisées

Le fichier robots.txt n'est pas un moyen approprié ou efficace pour bloquer du contenu à caractère sensible ou confidentiel. Il indique seulement aux robots d'exploration scrupuleux que les pages ne leur sont pas destinées, mais cela n'empêche pas votre serveur de diffuser ces pages à un navigateur qui les demande. En effet, les moteurs de recherche peuvent toujours faire référence aux URL que vous bloquez (en indiquant uniquement l'URL, sans titre ni extrait) s'il y a des liens vers ces URL quelque part sur Internet (comme des fichiers journaux). En outre, les moteurs de recherche non conformes ou malveillants qui ne reconnaissent pas le protocole d'exclusion des robots pourraient enfreindre les instructions de votre fichier robots.txt. Enfin, un internaute curieux pourrait examiner les répertoires ou sous-répertoires de votre fichier robots.txt et deviner l'URL du contenu que vous souhaitez garder confidentiel.

Si vous souhaitez simplement que la page ne s'affiche pas sur Google, utilisez la balise "noindex", mais notez que des internautes pourront toujours accéder à la page au moyen d'un lien. Pour assurer une vraie sécurité, nous vous recommandons d'utiliser des méthodes d'autorisation appropriées : par exemple, demander un mot de passe utilisateur ou retirer la page de votre site.

Aider Google (et tous les internautes) à interpréter votre contenu

Permettez-nous de voir votre page comme les internautes la voient

Lorsque Googlebot explore une page, il devrait voir la page de la même manière que tout internaute15. Pour optimiser l'affichage et l'indexation, les fichiers JavaScript, CSS et image que votre site Web utilise doivent toujours être accessibles par Googlebot. Si le fichier robots.txt du site empêche l'exploration de ces éléments, cela affecte directement l'affichage et l'indexation du contenu par nos algorithmes. Par conséquent, il est possible que le classement du site ne soit pas optimal.

Actions recommandées :

  • Assurez-vous que Googlebot peut explorer vos fichiers JavaScript, CSS et image en utilisant l'outil Explorer comme Google16. Cet outil reproduit fidèlement la façon dont Googlebot voit et affiche votre contenu, et vous aide à identifier et à corriger un certain nombre de problèmes d'indexation sur votre site.
  • Vérifiez et testez votre fichier robots.txt17 dans notre Search Console.

Créez des titres de page uniques et précis

Une balise <title> indique aux internautes et aux moteurs de recherche quel est le sujet d'une page en particulier. La balise <title> doit être placée dans l'élément <head> du document HTML. Nous vous conseillons de créer un titre unique pour chaque page de votre site.

Extrait HTML affichant la balise de titre

Créez des titres et des extraits de qualité dans les résultats de recherche

Si votre document s'affiche dans une page de résultats de recherche, le contenu de la balise "title" peut s'afficher dans la première ligne des résultats (si vous ne connaissez pas bien les différentes parties d'un résultat de recherche Google, consultez cette vidéo, en anglais, sur l'anatomie d'un résultat de recherche18, et ce diagramme utile d'une page de résultats de recherche Google).

Le titre de votre page d'accueil peut indiquer le nom de votre site Web/entreprise et inclure d'autres informations importantes, comme l'emplacement physique de l'entreprise, ou quelques renseignements relatifs au domaine ou aux services proposés.

Bonnes pratiques

Décrire avec précision le contenu de la page

Choisissez un titre lisible et évocateur du contenu de la page.

À éviter :

  • Choisir un titre qui n'a aucun lien avec le contenu de la page.
  • Utiliser des titres par défaut ou vagues comme "Sans titre" ou "Nouvelle page 1".

Créer un titre unique pour chaque page

Idéalement, chaque page de votre site devrait avoir un titre unique, pour permettre à Google de savoir ce qui distingue les pages de votre site. Si votre site utilise des pages mobiles distinctes, n'oubliez pas d'utiliser des titres pertinents sur les versions mobiles.

À éviter :

  • Utiliser un seul titre pour toutes les pages de votre site ou un grand nombre d'entre elles.

Utiliser des titres brefs, mais descriptifs

Un titre peut être à la fois court et informatif. Si un titre est trop long ou jugé moins pertinent, Google risque de l'afficher seulement en partie ou d'afficher un titre généré automatiquement dans le résultat de recherche. Google peut également afficher différents titres en fonction de la requête de l'internaute ou de l'appareil utilisé pour la recherche.

À éviter :

  • Utiliser des titres très longs qui ne seraient pas utiles aux internautes.
  • Accumuler des mots clés inutiles dans vos balises de titre.

Utilisez la balise Meta "description"

La balise Meta "description" d'une page fournit à Google et aux autres moteurs de recherche un récapitulatif de la page. Le titre d'une page consiste en quelques mots ou une expression, alors que la balise Meta "description" peut contenir une ou deux phrases, voire même un court paragraphe. La Google Search Console fournit un rapport pratique sur les améliorations HTML qui vous informera sur les balises Meta "description" trop courtes, trop longues ou trop souvent dupliquées (les mêmes informations sont disponibles pour les balises <title>). À l'instar de la balise <title>, la balise Meta "description" est placée dans l'élément <head> de votre document HTML.

Extrait HTML montrant la balise de description <meta></meta>

Quel est l'intérêt des balises Meta "description" ?

Les balises Meta "description" sont importantes, car Google pourrait les utiliser comme des extraits pour vos pages. Notez que nous utilisons le conditionnel, car Google peut choisir d'utiliser une section pertinente du texte visible de votre page si elle correspond à une requête de l'internaute. L'ajout de balises Meta "description" à chacune de vos pages est une bonne pratique dans le cas où Google ne trouverait pas une sélection de texte appropriée à utiliser dans l'extrait. Vous trouverez, sur le blog officiel pour les webmasters, des posts sur l'optimisation des extraits avec des balises Meta "description" plus appropriées19 et l'optimisation des extraits pour les internautes20. Nous vous conseillons aussi cet article pratique du centre d'aide sur la façon de créer des titres et des extraits de qualité21.

Exemple de résultat de recherche pour "cartes de baseball" sous forme d

Bonnes pratiques

Résumer avec précision le contenu de la page

Rédigez une description capable d'informer et d'intéresser les internautes qui voient votre balise Meta "description" en tant qu'extrait dans un résultat de recherche. Il n'existe pas de longueur maximale ou minimale pour le texte contenu dans une balise Meta "description", mais nous vous recommandons de faire en sorte qu'il soit suffisamment long pour figurer entièrement dans la recherche Google (notez que les internautes peuvent voir des extraits de différentes tailles en fonction de leur recherche et de l'appareil qu'ils utilisent), et qu'il inclue toutes les informations pertinentes pour que les internautes sachent si la page pourra leur être utile.

À éviter :

  • Rédiger une balise Meta "description" sans rapport avec le contenu de la page.
  • Utiliser des descriptions génériques comme "Ceci est une page Web" ou "page sur les cartes de football".
  • Utiliser uniquement des mots clés dans la description.
  • Copier et coller l'intégralité du contenu du document dans la balise Meta "description".

Utiliser des descriptions uniques pour chaque page

Une balise Meta "description" différente pour chaque page aide les internautes et Google, en particulier dans les recherches où les internautes peuvent afficher plusieurs pages sur votre domaine (par exemple, les recherches utilisant l'opérateur site:). Si votre site comporte des milliers, voire des millions de pages, il semble impossible d'ajouter manuellement des balises Meta "description". Nous vous conseillons plutôt, dans ce cas, de générer des balises Meta "description" automatiquement en fonction du contenu de chaque page.

À éviter :

  • Utiliser une seule description pour toutes les pages de votre site ou un grand nombre d'entre elles.

Utiliser des balises de titre pour mettre en avant le texte important

Le texte des balises de titre étant généralement plus grand que le texte normal sur la page, cela indique aux internautes qu'il est important et susceptible de les aider à interpréter le type de contenu de la page. Différentes tailles de titres permettent de hiérarchiser votre contenu et facilitent la navigation dans un document.

Bonnes pratiques

Imaginez que vous rédigez un plan

Comme vous rédigeriez le plan d'un article de plusieurs pages, pensez à ce que seront les points principaux et secondaires du contenu de la page et décidez de l'endroit où il serait judicieux d'utiliser des balises de titre.

À éviter :

  • Placer du texte dans des balises de titre qui ne seraient pas utiles pour définir la structure de la page.
  • Utiliser des balises de titre là où d'autres balises comme <em> et <strong> seraient plus appropriées.
  • Choisir des balises de titre de différentes tailles de manière irrégulière.

Utilisez des titres avec parcimonie sur la page

Utilisez les balises de titre avec pertinence. Trop de balises de titre sur une page peuvent nuire à la consultation du contenu et empêcher les internautes de déterminer où un sujet s'achève et où le suivant commence.

À éviter :

  • Utiliser un nombre excessif de balises de titre sur une page.
  • Utiliser des titres très longs.
  • Utiliser des balises de titre uniquement pour mettre en forme le texte et non pour présenter une structure.

Ajouter un balisage de données structurées

Les données structurées22 sont du code que vous pouvez ajouter aux pages de votre site pour en décrire le contenu aux moteurs de recherche, de sorte qu'ils comprennent mieux ce qui se trouve sur vos pages. Les moteurs de recherche peuvent utiliser cette interprétation pour afficher votre contenu de manière utile (et accrocheuse) dans les résultats de recherche. Cela peut vous aider à attirer le bon type de clients pour votre entreprise.

Image d

Par exemple, si vous possédez une boutique en ligne et balisez la page d'un produit spécifique, nous pouvons interpréter que la page présente un vélo, son prix et l'avis des clients. Nous pouvons afficher ces informations dans l'extrait des résultats de recherche de requêtes pertinentes. C'est ce que nous appelons les "résultats enrichis".

Le balisage de données structurées nous permet non seulement de générer des résultats enrichis, mais aussi de diffuser des résultats pertinents dans d'autres formats. Par exemple, si vous avez un magasin physique, baliser les horaires d'ouverture permet à vos clients potentiels de vous trouver précisément lorsqu'ils vous cherchent, et leur indique si votre magasin est ouvert ou fermé au moment de leur recherche.

Résultat de recherche Google pour des glaciers, présentant des résultats enrichis générés par des données structurées.

Vous pouvez baliser de nombreuses entités commerciales :

  • Les produits que vous vendez
  • La localisation de l'établissement
  • Des vidéos sur vos produits ou votre entreprise
  • Les horaires d'ouverture
  • Le calendrier des événements
  • Des recettes
  • Le logo de votre entreprise, et bien plus encore

Consultez la liste complète des types de contenus acceptés sur notre site pour les développeurs23.

Nous vous recommandons d'utiliser des données structurées avec n'importe lequel des balisages d'annotation acceptés pour décrire votre contenu. Vous pouvez ajouter le balisage au code HTML de vos pages, ou utiliser des outils comme le marqueur de données24 et l'aide au balisage25 (voir la section Bonnes pratiques pour en savoir plus sur ces outils).

Bonnes pratiques

Vérifier votre balisage à l'aide de l'outil de test des données structurées

Une fois que vous avez balisé votre contenu, vous pouvez utiliser l'outil de test des données structurées Google26 pour vérifier que la mise en œuvre ne comporte pas d'erreurs. Vous pouvez saisir l'URL du contenu ou copier le code HTML qui comprend le balisage.

À éviter :

  • Utiliser un balisage non valide.

Utiliser le marqueur de données

Si vous souhaitez effectuer un balisage structuré sans changer le code source de votre site, vous pouvez utiliser le marqueur de données, un outil gratuit intégré dans la Search Console et compatible avec un sous-ensemble de types de contenus.

Si vous souhaitez obtenir le code de balisage prêt à copier et coller sur votre page, essayez l'outil d'aide au balisage.

À éviter :

  • Modifier le code source de votre site lorsque vous n'êtes pas certain de la mise en œuvre du balisage.

Effectuer le suivi de vos pages balisées

Le rapport sur les données structurées27 dans la Search Console vous permet de connaître le nombre de pages de votre site contenant un type de balisage spécifique que nous avons détectées, le nombre de fois où elles ont été affichées dans les résultats de recherche et le nombre de fois où les internautes ont cliqué dessus au cours des 90 derniers jours. Il indique également les erreurs que nous avons détectées.

À éviter :

  • Ajouter des données de balisage qui ne sont pas visibles aux internautes.
  • Créer de faux avis ou ajouter des balises non pertinentes.

Gérer votre affichage dans les résultats de recherche Google

En ajoutant des données structurées correctes à vos pages, vous les rendez éligibles à de nombreuses fonctionnalités spéciales dans les résultats de recherche, notamment les étoiles d'avis, une jolie présentation dans les résultats et plus encore. Consultez la galerie des types de résultats de recherche pour lesquels votre page peut être éligible.28

Organiser l'arborescence de votre site

Comprendre comment les moteurs de recherche utilisent les URL

Les moteurs de recherche ont besoin d'une URL unique par élément de contenu pour pouvoir l'explorer, l'indexer et y rediriger les internautes. Pour être affichés correctement dans la recherche, les contenus de différente nature (par exemple, différents produits dans un magasin) ainsi que le contenu modifié (par exemple, des traductions ou des variantes régionales) doivent correspondre à des URL distinctes.

Les URL sont généralement divisées en plusieurs sections distinctes :

protocol://hostname/path/filename?querystring#fragment

Par exemple :

https://www.example.com/RunningShoes/Womens.htm?size=8#info

Google recommande que tous les sites Web utilisent https:// dans la mesure du possible. Le nom d'hôte correspond à l'endroit où est hébergé votre site Web : il s'agit souvent du même nom de domaine que celui de vos e-mails. Google différencie les versions "www" et "non www" (par exemple, "www.example.com" ou "example.com"). Lorsque vous ajoutez votre site à la Search Console, nous vous recommandons d'ajouter une version http:// et une version https://, ainsi que les versions "www" et "non www".

Le chemin d'accès, le nom de fichier et la chaîne de requête indiquent à quel contenu de votre serveur on accède. Ces trois éléments sont sensibles à la casse, de sorte que "FICHIER" peut diriger vers une URL différente de "fichier". Le nom d'hôte et le protocole ne sont pas sensibles à la casse ; les majuscules ou minuscules n'ont pas d'importance.

Un fragment (dans ce cas, "#info") identifie généralement la partie de la page que le navigateur parcourt. Le contenu en lui-même étant généralement identique quel que soit le fragment, les moteurs de recherche ignorent généralement les fragments utilisés.

Lorsque vous faites référence à la page d'accueil, la barre oblique après le nom d'hôte est facultative, car elle mène au même contenu ("https://example.com/" est identique à "https://example.com"). Pour le chemin d'accès et le nom de fichier, la barre oblique est considérée comme une URL différente (signalant un fichier ou un répertoire). Par exemple, "https://example.com/fish" n'est pas identique à "https://example.com/fish/".

Importance de la navigation pour les moteurs de recherche

La navigation dans un site Web est importante pour aider les visiteurs à trouver rapidement le contenu qu'ils recherchent. Elle peut également aider les moteurs de recherche à interpréter le contenu que le webmaster considère comme important. Bien que les résultats de recherche Google soient fournis au niveau d'une page, Google aime aussi avoir une idée du rôle d'une page dans l'ensemble d'un site.

Exemple d

Planifier votre navigation en fonction de votre page d'accueil

Tous les sites ont une page d'accueil ou une page "racine", qui est généralement la page du site la plus consultée et qui représente, pour de nombreux visiteurs, le point de départ de la navigation. À moins que votre site ne soit composé que d'une poignée de pages, vous devez penser à la manière dont vos visiteurs vont se rendre d'une page générale (votre page racine) à une page au contenu plus spécifique. Avez-vous suffisamment de pages relatives à un sujet spécifique pour créer une page décrivant ces contenus connexes (par exemple, page racine -> liste de rubriques associées -> sujet spécifique) ? Avez-vous des centaines de produits différents qui nécessitent d'être classés en plusieurs catégories et sous-catégories ?

Utiliser des "listes de fils d'Ariane"

Un fil d'Ariane est une ligne de liens internes, en haut ou en bas de la page, qui permet aux visiteurs de revenir rapidement à une section précédente ou à la page racine. Dans de nombreux fils d'Ariane, la page la plus générale (souvent la page racine) est le premier lien sur la gauche, et les sections plus spécifiques apparaissent à sa droite. Nous recommandons d'utiliser le balisage de données structurées sous la forme de fils d'Ariane29 lors de l'affichage de fils d'Ariane.

Site Web avec un fil d

Créer une page de navigation simple pour les utilisateurs

Une page de navigation est une page simple de votre site qui affiche la structure de ce dernier et consiste généralement en une liste hiérarchique des pages du site. Les visiteurs peuvent consulter cette page s'ils ont du mal à trouver des pages sur votre site. Bien que les moteurs de recherche consultent également cette page afin d'obtenir un large champ d'action de l'exploration des pages de votre site, elle sert principalement aux visiteurs humains.

Bonnes pratiques

Créer une hiérarchie structurée naturellement

Facilitez autant que possible la navigation des internautes d'un contenu général au contenu plus spécifique qu'ils recherchent sur votre site. Ajoutez des pages de navigation lorsque cela est judicieux et intégrez-les efficacement dans votre structure de liens interne. Assurez-vous que toutes les pages de votre site sont accessibles via des liens et qu'elles ne nécessitent pas de fonction de "recherche" interne. Ajoutez des liens vers les pages associées, le cas échéant, pour permettre aux internautes de découvrir un contenu similaire.

À éviter :

  • Créer des réseaux complexes de liens de navigation, par exemple, reliant chaque page de votre site à toutes les autres pages.
  • Trop découper votre contenu (de sorte qu'il faut vingt clics pour accéder au contenu souhaité depuis la page d'accueil).

Utiliser du texte pour la navigation

L'utilisation de liens textuels pour naviguer d'une page à une autre facilite l'exploration et l'interprétation de votre site par les moteurs de recherche. Lorsque vous utilisez JavaScript pour créer une page, utilisez des éléments "a" dans les valeurs d'attribut "href" pour les URL et générez tous les éléments de menu au chargement de la page au lieu d'attendre une interaction de l'internaute.

À éviter :

Créer une page de navigation pour les internautes et un sitemap pour les moteurs de recherche

Incluez une page de navigation simple pour l'ensemble de votre site (ou les pages les plus importantes, si vous en avez des centaines ou des milliers) pour les internautes. Créez un fichier sitemap XML pour garantir que les moteurs de recherche découvrent les pages ajoutées et mises à jour sur votre site, en répertoriant toutes les URL pertinentes ainsi que les dates de dernière modification de leur contenu principal.

À éviter :

  • Laisser votre page de navigation devenir obsolète avec des liens non fonctionnels.
  • Créer une page de navigation qui répertorie simplement les pages sans les organiser (par sujet, par exemple).

Afficher les pages d'erreur 404 utiles

Les internautes accéderont parfois à une page qui n'existe pas sur votre site, soit en suivant un lien non fonctionnel, soit en tapant la mauvaise URL. Une page d'erreur 404 personnalisée31 qui redirige les internautes vers une page fonctionnelle de votre site peut grandement améliorer l'expérience utilisateur. Votre page d'erreur 404 peut indiquer un lien vers votre page racine ou fournir des liens vers du contenu populaire ou similaire sur votre site. Vous pouvez utiliser la Google Search Console pour trouver les sources des URL provoquant des erreurs de pages "introuvables"32.

À éviter :

  • Permettre à vos pages d'erreur 404 d'être indexées dans les moteurs de recherche (assurez-vous que votre serveur Web est configuré pour donner un code d'état HTTP 404 ou, dans le cas de sites basés sur JavaScript, incluez une balise Meta "noindex" pour les robots lorsque des pages inexistantes sont demandées).
  • Bloquer l'exploration des pages 404 via le fichier robots.txt.
  • Fournir seulement un message vague comme "Introuvable" ou "404", ou ne pas fournir de page 404 du tout.
  • Utiliser un style non cohérent avec le reste de votre site pour vos pages 404.

Des URL simples informent sur le contenu

Non seulement la création de catégories et de noms de fichiers descriptifs pour les documents de votre site Web vous aide à mieux organiser ce dernier, mais cela peut aussi permettre de créer des URL plus simples et plus "conviviales" pour les personnes souhaitant créer un lien vers votre contenu. Les URL à rallonge ou complexes contenant peu de mots reconnaissables peuvent effrayer les visiteurs.

URL de page comportant un nom de page numérique inutile.

Les URL comme celle montrée dans l'image ci-dessus peuvent être déroutantes. Les internautes auront du mal à créer un lien vers elles.

URL contenant un nom de page utile et intelligible.Il se peut que certains d'entre eux créent un lien vers votre page en utilisant l'URL de cette page comme texte d'ancrage. Si votre URL contient des mots pertinents, cela fournit aux internautes plus d'informations sur la page qu'un identifiant ou un paramètre au nom étrange.

 

Les URL s'affichent dans les résultats de recherche

Enfin, n'oubliez pas que l'URL d'un document s'affiche généralement dans un résultat de recherche Google sous le titre du document.

Google est capable d'explorer tous les types de structures d'URL, même celles qui sont relativement complexes. Toutefois, il est judicieux de consacrer du temps à simplifier autant que possible vos URL.

Bonnes pratiques

Utiliser des mots dans les URL

Les URL avec des mots pertinents pour le contenu et la structure de votre site sont plus conviviales pour les visiteurs qui consultent votre site.

À éviter :

  • Utiliser de longues URL avec des paramètres et des identifiants de session inutiles.
  • Choisir des noms de page génériques comme "page1.html".
  • Utiliser trop de mots clés comme "fiches-football-fiches-football-fichesfootball.htm".

Créer une structure de répertoires simple

Utilisez une structure de répertoires qui organise bien votre contenu et permet aux visiteurs de savoir où ils se trouvent sur le site. Servez-vous de cette structure pour indiquer le type de contenu que l'on peut trouver sur telle ou telle URL.

À éviter :

  • Utiliser une imbrication de sous-répertoires telle que ".../rep1/rep2/rep3/rep4/rep5/rep6/page.html".
  • Utiliser des noms de répertoires qui n'ont aucun rapport avec le contenu.

Fournir une seule version d'URL pour accéder à un document

Pour éviter que les internautes utilisent plusieurs versions d'une même URL (ce qui pourrait diviser la réputation de ce contenu entre les URL), efforcez-vous d'avoir recours et de faire référence à une seule URL dans la structure et les liens internes de vos pages. Si vous constatez que plusieurs URL permettent d'accéder à un même contenu, envisagez la configuration de redirections 30133 d'URL non préférées vers l'URL dominante pour corriger le problème. Vous pouvez aussi utiliser une URL canonique ou l'élément link rel="canonical"34 si vous ne parvenez pas à intégrer de redirections.

À éviter :

  • Faire en sorte que des pages de sous-domaines et le répertoire racine accèdent au même contenu. Par exemple, "domain.com/page.html" et "sub.domain.com/page.html".

Optimiser votre contenu

Rendez votre site intéressant et utile

Créer du contenu attrayant et utile aura probablement une plus grande incidence sur votre site Web que tous les autres facteurs présentés ici. Les internautes savent reconnaître un contenu de qualité et sont susceptibles d'y rediriger d'autres internautes. Ils peuvent le faire par l'intermédiaire d'articles de blog, de services de médias sociaux, d'e-mails, de forums ou d'autres moyens.

L'engouement naturel et le bouche-à-oreille contribuent à la réputation de votre site à la fois auprès des internautes et de Google, et ces modes de diffusion sont souvent liés à la qualité du contenu.

La création de contenu intéressant peut générer des liens depuis d

Comprenez ce que veulent vos lecteurs (et répondez à leur besoin)

Pensez aux mots qu'un internaute pourrait rechercher pour trouver une partie de votre contenu. Les internautes avertis sur le sujet de votre site peuvent utiliser des mots clés différents de ceux choisis par les novices dans leurs requêtes de recherche. Par exemple, un fan de football de longue date pourrait rechercher [fifa], l'acronyme de la Fédération internationale de football association, alors qu'un nouveau fan pourrait utiliser une requête plus générale comme [éliminatoires de football]. Anticiper ces différences de comportements de recherche et les prendre en compte lors de la rédaction de votre contenu (en utilisant un bon mélange d'expressions) pourrait produire des résultats positifs. Google AdWords offre un outil de planification des mots clés35 pratique qui vous permet de découvrir de nouvelles variantes de mots clés et le volume de recherche approximatif pour chacun. La Google Search Console fournit également les requêtes de recherche les plus fréquentes pour votre site et celles qui ont conduit le plus grand nombre d'internautes vers votre site dans le rapport Analyse de la recherche36.

Envisagez de créer un nouveau service utile qu'aucun autre site ne propose. Vous pourriez également rédiger une étude originale, publier un sujet d'actualité brûlant ou tirer parti de votre base d'utilisateurs unique. D'autres sites peuvent manquer de ressources ou d'expertise pour faire cela.

Bonnes pratiques

Rédiger un texte facile à lire

Les internautes apprécient le contenu bien rédigé et facile à lire.

À éviter :

  • Négliger la rédaction d'un texte en ne prenant pas garde aux fautes de grammaire et d'orthographe.
  • Utiliser du contenu maladroit ou mal écrit.
  • Intégrer du texte dans des images et des vidéos, car les internautes peuvent tenter de le copier et le coller, et les moteurs de recherche ne seront pas capables de le lire.

Organiser vos sujets clairement

Il est toujours bénéfique d'organiser votre contenu de sorte que les visiteurs sachent où un sujet commence et où un autre se termine. Diviser votre contenu en blocs ou divisions logiques aide les internautes à trouver plus rapidement les informations qu'ils recherchent.

À éviter :

  • Mettre de grandes quantités de texte abordant des sujets divers sur une même page, sans matérialiser la séparation à l'aide de paragraphes, de sous-titres ou d'une mise en page.

Créer du contenu original et unique

Un contenu original donnera envie à vos visiteurs existants de revenir et en attirera de nouveaux.

À éviter :

  • Répéter (voire copier) du contenu existant qui apporterait peu de valeur aux internautes.
  • Insérer un contenu identique ou quasi identique à plusieurs endroits de votre site.
  • En savoir plus sur le contenu en double37.

Optimiser le contenu pour les internautes, et non pour les moteurs de recherche

Lorsque l'on conçoit un site en pensant aux besoins des internautes, tout en s'assurant que le site est facilement accessible aux moteurs de recherche, les résultats sont généralement positifs.

À éviter :

  • Insérer de nombreux mots clés inutiles destinés aux moteurs de recherche, et qui seraient ennuyeux ou absurdes pour les internautes.
  • Utiliser des blocs de texte comme "fautes d'orthographe fréquentes utilisées pour accéder à cette page", qui ajouteraient peu de valeur pour les internautes.
  • Dissimuler du texte aux internautes de façon trompeuse38, mais le rendre accessible aux moteurs de recherche.

Utiliser des liens judicieusement

Rédiger des textes de liens appropriés

Le texte d'un lien correspond à sa partie visible. Il donne aux internautes et à Google des indications sur la page vers laquelle pointe le lien. Les liens sur votre page peuvent être internes, autrement dit rediriger vers d'autres pages de votre site, ou externes, c'est-à-dire conduire au contenu d'autres sites. Dans tous les cas, plus votre texte d'ancrage est pertinent, plus il sera facile pour les internautes et pour Google de comprendre de quoi traite votre page.

Diagramme recommandant un texte de lien utile sur votre site.

Avec un texte d'ancrage approprié, les utilisateurs et les moteurs de recherche peuvent facilement interpréter ce que contiennent les pages liées.

Bonnes pratiques

Choisir un texte descriptif

Le texte d'ancrage que vous utilisez pour un lien doit fournir au moins une idée de base du contenu de la page.

À éviter :

  • Choisir un texte d'ancrage générique comme "page", "article" ou "cliquez ici".
  • Utiliser du texte hors sujet ou sans relation avec le contenu de la page liée.
  • Utiliser l'URL de la page comme texte d'ancrage, hormis dans les cas légitimes, comme la mise en avant ou le référencement d'une nouvelle adresse de site Web.

Rédiger un texte concis

Utiliser un texte court mais descriptif, composé de quelques mots ou d'une courte phrase.

À éviter :

  • Écrire un long texte d'ancrage, comme une longue phrase ou un court paragraphe.

Mettre en forme les liens pour un repérage facile

Aidez les internautes à faire la différence entre le texte ordinaire et le texte d'ancrage de vos liens. Votre contenu devient moins utile si les internautes ne voient pas les liens ou cliquent accidentellement dessus.

À éviter :

  • Utiliser un style CSS ou texte qui fait ressembler les liens à du texte ordinaire.

Penser au texte d'ancrage pour les liens internes

Les liens servent généralement à pointer vers des sites Web externes, mais en accordant plus d'attention au texte d'ancrage utilisé pour les liens internes, vous pouvez aider les internautes et Google à mieux naviguer dans votre site.

À éviter :

  • Utiliser du texte d'ancrage trop long ou avec trop de mots clés uniquement pour les moteurs de recherche.
  • Créer des liens inutiles qui n'aident pas les internautes à naviguer sur le site.

Faire attention aux liens vers d'autres sites

La réputation de votre site peut être transmise à un autre site vers lequel vous créez un lien. Il arrive parfois que les internautes profitent de cette association en ajoutant des liens vers leur propre site dans vos sections de commentaires ou groupes de discussion. Il se peut également que vous souhaitiez mentionner un site de manière négative et ne pas lui transmettre votre réputation. Imaginez, par exemple, que vous rédigiez un article de blog au sujet des spammeurs de commentaires et que vous souhaitiez citer un site qui a récemment spammé votre blog dans les commentaires. Vous souhaitez avertir les autres visiteurs du site en incluant le lien dans votre contenu. Cependant, vous ne voulez pas transmettre votre réputation à ce site. Il est alors judicieux d'utiliser l'attribut "nofollow".

L'attribut "nofollow" peut aussi être pratique quand il est question des liens de widgets. Si vous utilisez un widget tiers pour enrichir l'expérience de votre site et susciter l'intérêt des internautes, vérifiez s'il contient des liens que vous n'aviez pas l'intention d'insérer sur votre site avec le widget. Certains widgets peuvent ajouter des liens vers votre site qui vont à l'encontre du choix de votre équipe et contiennent un texte d'ancrage que vous, en tant que webmaster, ne pouvez pas contrôler. La suppression de ces liens indésirables du widget est impossible, mais vous pouvez toujours les désactiver à l'aide de l'attribut "nofollow". Si vous créez un widget pour la fonctionnalité ou le contenu que vous fournissez, assurez-vous d'inclure l'attribut "nofollow" sur les liens dans l'extrait de code par défaut.

Enfin, si vous souhaitez ne suivre aucun lien d'une page, vous pouvez ajouter la balise <meta name="robots" content="nofollow"> dans la balise <head> de la page. Vous trouverez plus d'informations sur la balise Meta "robots" dans notre blog pour les webmasters39.

Lutter contre le spam dans les commentaires avec l'attribut "nofollow"

Utiliser l'attribut "nofollow" comme valeur de l'attribut "rel" d'un lien indique à Google que certains des liens de votre site ne doivent pas être suivis, ou que la réputation de votre page ne doit pas être transmise aux pages associées. Pour ne pas suivre un lien, vous devez ajouter l'attribut rel="nofollow" dans la balise d'ancrage du lien, comme indiqué ci-dessous :

<a href="http://www.example.com" rel="nofollow">Texte d'ancrage ici</a>

Dans quel cas utiliser l'attribut "nofollow" ? Si votre site comporte un blog dans lequel la fonction de commentaires publics est activée, les liens figurant dans ces commentaires peuvent transmettre votre réputation à des pages que vous ne cautionnez pas. Les zones de commentaires d'un blog sont fortement exposées au spam. En ajoutant la balise "nofollow" aux liens ajoutés par les internautes, vous empêchez que la réputation durement acquise de votre page soit transmise à des sites contenant du spam.

Illustration d

Ajouter automatiquement l'attribut "nofollow" aux colonnes de commentaires et groupes de discussion

De nombreux packages logiciels pour les blogs ajoutent automatiquement l'attribut "nofollow" aux commentaires des internautes, mais il est possible d'apporter cette modification manuellement pour ceux qui ne bénéficient pas de cet ajout automatique. Ce conseil est également valable pour d'autres zones de votre site pouvant impliquer du contenu généré par l'utilisateur, comme des registres de visiteurs, des forums, des tableaux d'affichage, des listes de recommandations, etc. Si vous souhaitez vous porter garant des liens ajoutés par des tiers (si un intervenant est approuvé sur votre site, par exemple), il n'est pas nécessaire d'utiliser "nofollow" sur les liens. En revanche, les liens vers des sites que Google considère comme contenant du spam peuvent affecter la réputation de votre propre site. Le centre d'aide pour les webmasters donne d'autres conseils sur la façon d'éviter le spam dans les commentaires40 en utilisant des captchas et en activant la modération des commentaires, par exemple.

Illustration d

Optimiser vos images

Utiliser l'attribut "alt"

Fournissez un nom de fichier descriptif et une description de l'attribut "alt" pour les images. L'attribut "alt" vous permet de spécifier un texte de remplacement pour l'image si elle ne peut pas être affichée pour une raison quelconque.

Pourquoi utiliser cet attribut ? Si un internaute consulte votre site à l'aide de technologies d'assistance comme un lecteur d'écran, le contenu de l'attribut "alt" lui donne des informations sur l'image.

En outre, si vous utilisez une image en tant que lien, le texte "alt" de cette image sera traité de la même manière que le texte d'ancrage d'un lien textuel. Cependant, nous vous déconseillons d'utiliser trop d'images en tant que liens dans la navigation de votre site lorsque des liens textuels peuvent avoir la même utilité. Enfin, l'optimisation des noms de fichiers d'images et du texte "alt" aide des projets de recherche d'images, comme Google Recherche d'images, à mieux interpréter vos images.

Bonnes pratiques

Utiliser des noms de fichiers et du texte "alt" courts mais descriptifs

À l'instar de la plupart des autres zones de votre page qui sont ciblées pour l'optimisation, il est plus judicieux d'utiliser des noms de fichiers et du texte "alt" courts, mais descriptifs.

À éviter :

  • Utiliser des noms de fichiers génériques comme "image1.jpg", "pic.gif", "1.jpg", dans la mesure du possible. Si votre site contient des milliers d'images, vous pouvez envisager d'automatiser l'attribution des noms.
  • Écrire des noms de fichiers très longs.
  • Accumuler les mots clés dans le texte "alt", ou copier et coller des phrases entières.

Fournir un texte "alt" lors de l'utilisation d'images en tant que liens

Si vous décidez d'utiliser une image en tant que lien, remplir son texte "alt" permet à Google d'en savoir plus sur la page à laquelle le lien correspond. Considérez que vous rédigez un texte d'ancrage pour un lien textuel.

À éviter :

  • Rédiger un texte "alt" trop long qui serait considéré comme du spam.
  • Utiliser uniquement des liens sous forme d'images pour la navigation dans votre site.

Aider les moteurs de recherche à trouver vos images

Un sitemap pour images41 fournit à Googlebot plus d'informations sur les images de votre site. Celles-ci ont alors plus de chances d'être présentes dans les résultats de la recherche d'images. La structure de ce fichier est similaire à celle du fichier sitemap XML de vos pages Web.

Utiliser des formats d'images standards

Utilisez des types de fichiers communément acceptés. La plupart des navigateurs acceptent les formats d'images JPEG, GIF, PNG, BMP et WebP. Il est également préférable que l'extension du nom de votre fichier corresponde au type de fichier.

Adapter votre site aux mobiles

Notre monde est devenu extrêmement mobile. La plupart des recherches sur Google s'effectuent à partir d'un appareil mobile. Il peut être difficile de consulter et d'utiliser la version classique d'un site sur un appareil mobile. Par conséquent, il est essentiel de disposer d'un site Web adapté aux mobiles pour votre présence en ligne. Depuis fin 2016, Google mène des expériences visant à utiliser principalement la version mobile du contenu d'un site42 pour le classement dans les résultats de recherche, l'analyse des données structurées et la génération d'extraits.

Comprendre les différences entre les appareils

  • Smartphone : dans ce document, les termes "mobile" ou "appareil mobile" font référence à des smartphones, par exemple des appareils équipés d'Android, ou de type iPhone ou Windows Phone. Les navigateurs mobiles sont semblables à ceux des ordinateurs, car ils peuvent afficher une bonne partie de la spécification HTML5, même si la taille de leur écran est plus petite et que leur orientation par défaut est presque toujours verticale.
  • Tablette : nous considérons que les tablettes sont des appareils à part, c'est pourquoi quand nous parlons d'appareils mobiles, nous excluons généralement les tablettes. Ces dernières ont souvent un écran plus grand que les téléphones. Ainsi, si vous n'offrez pas de contenu optimisé pour les tablettes, les utilisateurs s'attendront à voir votre site comme sur leur ordinateur plutôt que comme sur leur smartphone.
  • Téléphone multimédia : ces téléphones sont équipés de navigateurs en mesure d'afficher des pages codées conformément aux normes XHTML et acceptent le balisage HTML5 ainsi que les scripts JavaScript/ECMAScript. Cependant, ils ne sont pas forcément compatibles avec certaines API d'extension de la norme HTML5. Cela concerne en général le navigateur de la plupart des téléphones 3G qui ne sont pas des smartphones.
  • Feature phone (téléphone multifonction) : les navigateurs de ces téléphones ne peuvent pas afficher les pages Web normales codées avec la norme HTML. Il s'agit notamment des navigateurs qui affichent seulement les langages cHTML (iMode), WML, XHTML-MP, etc.

Nos recommandations concernent les smartphones, mais nous encourageons les propriétaires de sites adaptés aux téléphones multimédias et multifonctions à suivre les mêmes conseils le cas échéant.

Choisir une stratégie mobile

Il existe plusieurs façons d'adapter votre site Web aux mobiles et Google accepte différentes méthodes de mise en œuvre :

Une fois que vous avez créé un site adapté aux mobiles, vous pouvez utiliser le test d'optimisation mobile de Google46 pour vérifier si les pages de votre site respectent les critères d'obtention du libellé "Adapté aux mobiles" dans les pages de résultats de recherche Google. Vous pouvez également consulter le rapport sur l'ergonomie mobile de la Search Console pour résoudre les problèmes d'ergonomie mobile47 qui affectent votre site.

Si votre site contient une grande quantité de contenu statique (comme des articles de blog ou des pages de destination de produits) sur plusieurs pages, songez à le mettre en œuvre à l'aide de pages AMP48 (Accelerated Mobile Pages). Il s'agit de pages HTML particulières qui garantissent la rapidité et la convivialité du site, et peuvent être accélérées plus encore par diverses plates-formes, notamment la recherche Google.

Configurer vos sites mobiles afin d'optimiser leur indexation

Quelle que soit la configuration que vous choisissez pour votre site mobile, vous devez prendre note de certains points clés :

  1. Si vous utilisez la diffusion dynamique ou possédez un site mobile distinct, indiquez à Google lorsqu'une page est mise en forme pour les mobiles (ou s'il existe une page équivalente mise en forme pour les mobiles). Cela aide Google à présenter correctement votre contenu aux mobinautes dans les résultats de recherche.
  2. Si vous recourez à la méthode Responsive Web Design, utilisez la balise Meta name="viewport" pour indiquer au navigateur comment ajuster le contenu. Si vous utilisez la diffusion dynamique, utilisez l'en-tête HTTP "Vary" pour signaler vos modifications en fonction du user-agent. Si vous utilisez des URL distinctes, indiquez la relation entre deux URL avec une balise <link>, ainsi que les éléments rel="canonical" et rel="alternate".
  3. Vos ressources doivent pouvoir être explorées. Le blocage des ressources d'une page peut donner à Google une image incomplète de votre site Web. Cela se produit généralement lorsque votre fichier robots.txt bloque l'accès à toutes les ressources de vos pages ou à certaines d'entre elles. Si Googlebot n'a pas accès aux ressources d'une page, comme les fichiers CSS, JavaScript ou image, nous risquons de ne pas détecter que la page a été créée pour s'afficher et fonctionner sur les navigateurs mobiles. En d'autres termes, nous ne détecterons peut-être pas que la page est adaptée aux mobiles et nous ne l'afficherons pas correctement pour les mobinautes.
  4. Évitez les erreurs fréquentes qui frustrent les mobinautes, comme le fait d'inclure des vidéos volumineuses qui ne peuvent pas être lues, au format Flash par exemple.
  5. Les pages mobiles qui offrent une mauvaise expérience aux mobinautes peuvent être rétrogradées dans le classement ou affichées avec un avertissement dans les résultats de recherche pour mobile. C'est le cas, par exemple, des interstitiels de pages entières49 sur mobile qui nuisent à l'expérience utilisateur.
  6. Fournissez l'ensemble des fonctionnalités sur tous les appareils. Les mobinautes s'attendent à bénéficier des mêmes fonctionnalités, comme les commentaires et les paiements, et du même contenu sur tous les appareils mobiles compatibles avec votre site Web. Outre le contenu textuel, assurez-vous que toutes les images et vidéos importantes sont intégrées et accessibles sur les appareils mobiles. Pour les moteurs de recherche, fournissez toutes les données structurées et les autres métadonnées, telles que titres, descriptions, éléments link et autres balises Meta, sur toutes les versions de vos pages.
  7. Assurez-vous que les données structurées, les images, les vidéos et les métadonnées présentes sur votre site pour ordinateur figurent également sur le site mobile.

 

Bonnes pratiques

  • Effectuez un test d'optimisation mobile50 pour vérifier si votre site Web fonctionne correctement sur les appareils mobiles d'après les critères Google.
  • Si vous utilisez des URL distinctes pour vos pages mobiles, testez à la fois les URL mobiles et pour ordinateur, afin de vérifier que la redirection est reconnue et peut être explorée.

Pour plus d'informations, consultez notre guide d’adaptabilité mobile51.

Promouvoir votre site Web

La plupart des liens vers votre site seront ajoutés progressivement, à mesure que les internautes découvriront votre contenu par l'intermédiaire de la recherche ou par d'autres moyens et utiliseront des liens vers lui, mais nous comprenons que vous souhaitiez faire connaître le travail que vous avez fourni pour le créer. Si vous faites la promotion de votre nouveau contenu efficacement, les personnes intéressées par le sujet le découvriront plus rapidement. Comme pour la plupart des points abordés dans ce document, appliquer ces recommandations à l'extrême pourrait en réalité nuire à la réputation de votre site.

Publier un article de blog sur votre propre site est un excellent moyen de faire savoir à vos visiteurs que vous avez ajouté du contenu ou des services. Les autres webmasters qui suivent votre site ou le flux RSS peuvent également y faire référence.

Il peut aussi s'avérer avantageux de promouvoir votre entreprise ou votre site hors ligne. Par exemple, si vous possédez un site professionnel, assurez-vous que son URL figure sur vos cartes de visite, en-têtes de lettres, affiches, etc. Vous pouvez également envoyer des newsletters récurrentes à vos clients par courrier en les informant du nouveau contenu du site Web de votre entreprise.

Si vous gérez une entreprise locale, ajouter ses informations sur Google My Business52 vous aidera à toucher vos clients sur Google Maps et via la recherche sur le Web.

Exemple de résultats de recherche Google présentant des résultats enrichis pour des magasins physiques.

Bonnes pratiques

Se renseigner sur les sites de médias sociaux

Les sites construits autour de l'interaction des internautes et du partage facilitent la mise en relation de groupes de personnes avec du contenu pertinent.

À éviter :

  • Essayer de promouvoir chaque nouveau petit contenu que vous créez ; choisissez des éléments importants et intéressants.
  • Intégrer votre site dans des systèmes de liens53 où votre contenu serait artificiellement mis en avant par rapport à ces services.

Entrer en relation avec les membres de la communauté associée à votre site

Il y a des chances que plusieurs sites abordent des sujets similaires au vôtre. Entrer en relation avec ces sites s'avère généralement bénéfique. Les sujets populaires dans votre niche ou votre communauté peuvent donner des idées de contenu ou constituer une base de ressources pour les membres.

À éviter :

  • Envoyer de manière abusive des demandes à tous les sites abordant des sujets similaires au vôtre.
  • Acheter des liens sur un autre site en vue d'obtenir un meilleur classement PageRank.

Analyser vos performances de recherche et le comportement des internautes

Analyser vos performances de recherche

Les principaux moteurs de recherche, dont Google, proposent des outils gratuits aux webmasters pour qu'ils puissent analyser les performances de leur site dans les moteurs de recherche. Pour Google, il s'agit de la Search Console54.

La Search Console fournit deux catégories d'informations importantes : Google est-il en mesure de trouver mon contenu ? Et quelles sont mes performances dans les résultats de recherche Google ?

L'utilisation de la Search Console ne favorisera pas les résultats de votre site Web. En revanche, elle peut vous aider à identifier les problèmes qui, s'ils sont résolus, peuvent contribuer à l'amélioration de ses performances dans les résultats de recherche.

Avec ce service, les webmasters peuvent :

  • repérer les parties d'un site que Googlebot a eu du mal à explorer ;
  • tester et envoyer des sitemaps ;
  • analyser ou générer des fichiers robots.txt ;
  • supprimer des URL déjà explorées par Googlebot ;
  • spécifier votre domaine préféré ;
  • identifier des problèmes liés aux balises Meta "title" et "description" ;
  • déterminer les recherches les plus utilisées pour accéder à un site ;
  • obtenir un aperçu de la façon dont Googlebot voit les pages ;
  • recevoir des notifications de violation des consignes relatives à la qualité et demander un réexamen du site.

Parmi ses outils Bing pour webmasters55, Microsoft propose également des outils gratuits.

Analyser le comportement des internautes sur votre site

Si vous avez amélioré l'exploration et l'indexation de votre site à l'aide de la Google Search Console ou d'autres services, vous souhaitez probablement avoir une idée du trafic sur votre site. Les programmes d'analyse d'audience Internet comme Google Analytics sont une source précieuse de renseignements. Vous pouvez les utiliser pour :

  • obtenir des informations relatives au comportement des internautes sur votre site et à la façon dont ils y accèdent ;
  • découvrir le contenu le plus populaire de votre site ;
  • mesurer l'impact des optimisations que vous apportez à votre site. Par exemple, la modification des balises Meta "title" et "description" a-t-elle amélioré le trafic provenant des moteurs de recherche ?

Si vous êtes un utilisateur avancé, vous pouvez combiner les données des fichiers journaux de votre serveur avec un pack analytique pour obtenir des données plus complètes sur la façon dont les visiteurs interagissent avec vos documents (par exemple, les autres mots clés qu'ils utilisent pour trouver votre site).

Annexe : URL utilisées dans cet article

Les URL suivantes sont référencées dans le présent article :

  • 1 : https://g.co/WebmasterHelpForum
  • 2 : https://www.google.com/search?q=site:wikipedia.org
  • 3 : https://support.google.com/webmasters/answer/70897
  • 4 : https://support.google.com/webmasters/answer/35769
  • 5 : https://www.google.com/webmasters/tools
  • 6 : http://g.co/webmasters
  • 7 : http://g.co/WebmasterChecklist
  • 8 : https://support.google.com/webmasters/answer/70897
  • 9 : https://support.google.com/webmasters/answer/35769
  • 10 : https://www.youtube.com/watch?v=piSvFxV_M04
  • 11 : https://support.google.com/webmasters/answer/35291
  • 12 : https://support.google.com/webmasters/answer/156184
  • 13 : https://support.google.com/webmasters/answer/6062608
  • 14 : https://support.google.com/webmasters/topic/1724262
  • 15 : https://webmasters.googleblog.com/2014/05/understanding-web-pages-better.html
  • 16 : https://www.google.com/webmasters/tools/googlebot-fetch
  • 17 : https://www.google.com/webmasters/tools/robots-testing-tool
  • 18 : https://www.youtube.com/watch?v=MOfhHPp5sWs
  • 19 : http://googlewebmastercentral.blogspot.com/2007/09/improve-snippets-with-meta-description.html
  • 20 : https://webmasters.googleblog.com/2017/06/better-snippets-for-your-users.html
  • 21 : https://support.google.com/webmasters/answer/35624
  • 22 : https://developers.google.com/search/docs/guides/intro-structured-data
  • 23 : https://developers.google.com/search/docs/guides/search-gallery
  • 24 : https://www.google.com/webmasters/tools/data-highlighter
  • 25 : https://www.google.com/webmasters/markup-helper/
  • 26 : https://search.google.com/structured-data/testing-tool
  • 27 : https://support.google.com/webmasters/answer/2650907
  • 28 : https://developers.google.com/search/docs/guides/search-gallery
  • 29 : https://developers.google.com/search/docs/data-types/breadcrumbs
  • 30 : https://support.google.com/webmasters/answer/72746
  • 31 : https://support.google.com/webmasters/answer/93641
  • 32 : http://googlewebmastercentral.blogspot.com/2008/10/webmaster-tools-shows-crawl-error.html
  • 33 : http://support.google.com/webmasters/answer/93633
  • 34 : https://support.google.com/webmasters/answer/139066
  • 35 : https://adwords.google.com/KeywordPlanner
  • 36 : https://support.google.com/webmasters/answer/6155685
  • 37 : https://support.google.com/webmasters/answer/66359
  • 38 : https://support.google.com/webmasters/answer/66353
  • 39 : https://webmasters.googleblog.com/2007/03/using-robots-meta-tag.html
  • 40 : https://support.google.com/webmasters/answer/81749
  • 41 : https://support.google.com/webmasters/answer/178636
  • 42 : https://webmasters.googleblog.com/2016/11/mobile-first-indexing.html
  • 43 : https://developers.google.com/webmasters/mobile-sites/mobile-seo/responsive-design
  • 44 : https://developers.google.com/webmasters/mobile-sites/mobile-seo/dynamic-serving
  • 45 : https://developers.google.com/webmasters/mobile-sites/mobile-seo/separate-urls
  • 46 : https://search.google.com/search-console/mobile-friendly
  • 47 : https://www.google.com/webmasters/tools/mobile-usability
  • 48 : https://www.ampproject.org/
  • 49 : https://webmasters.googleblog.com/2016/08/helping-users-easily-access-content-on.html
  • 50 : https://search.google.com/search-console/mobile-friendly
  • 51 : https://developers.google.com/webmasters/mobile-sites/
  • 52 : https://www.google.com/business/
  • 53 : https://support.google.com/webmasters/answer/66356
  • 54 : https://www.google.com/webmasters/tools/home
  • 55 : https://www.bing.com/toolbox/webmaster
Cet article vous a-t-il été utile ?
Comment pouvons-nous l'améliorer ?
false