Bonnes pratiques relatives aux images Google

Google Images vous permet de découvrir visuellement des informations sur le Web. Les utilisateurs peuvent facilement approfondir leurs recherches grâce à de nouvelles fonctionnalités qui leur offrent plus de contexte, telles que les légendes d'image, les badges bien visibles ou les résultats AMP. 

L'ajout de contexte aux images permet d'affiner les résultats de recherche, ce qui contribue à améliorer la qualité du trafic sur votre site. Pour vous assurer que les internautes vous trouvent, il est donc important d'appliquer les règles d'optimisation Google Images à vos images et à votre site. Suivez nos consignes pour accroître vos chances d'apparaître dans les résultats de recherche Google Images.

Désactiver les liens intégrés dans la recherche d'images

Si vous le souhaitez, vous pouvez empêcher que l'image s'affiche en taille réelle sur la page de résultats de recherche de Google Images en désactivant les liens intégrés dans les résultats de recherche d'images.

Pour désactiver les liens intégrés :

  1. Lorsque votre image est demandée, examinez l'URL de provenance HTTP dans la demande.
  2. Si la requête provient d'un domaine Google, renvoyez le protocole HTTP 200 ou 204 sans contenu.

Google explorera quand même votre page et verra l'image, mais affichera une vignette générée au moment de l'exploration dans les résultats de recherche. Cette option de désactivation peut être choisie à tout moment et ne nécessite pas que les images d'un site Web soient traitées à nouveau. Cette pratique n'est pas considérée comme une technique de dissimulation (cloaking) d'image et n'entraînera pas d'actions manuelles.

Vous pouvez également empêcher complètement l'image de figurer dans les résultats de recherche.

Optimiser l'expérience utilisateur

Pour optimiser la visibilité de votre contenu sur Google Images, concentrez-vous sur votre cible en lui offrant une expérience utilisateur de qualité : concevez vos pages en pensant d'abord aux internautes et non aux moteurs de recherche. Voici quelques conseils :

  • Fournissez des informations contextuelles pertinentes : assurez-vous que le contenu visuel coïncide avec le thème de la page. Nous vous recommandons de n'inclure des images que lorsqu'elles ont un intérêt direct pour les internautes. Nous déconseillons vivement l'utilisation d'images ou de texte non originaux.
  • Optimisez l'emplacement : le cas échéant, placez les images à proximité du texte qu'elles concernent. Il peut également être judicieux d'insérer l'image la plus importante vers le haut de la page.
  • Évitez d'inclure du texte dans les images : évitez d'incorporer du texte dans les images, en particulier des éléments de texte importants tels que des titres et des éléments de menu, car tous les utilisateurs ne peuvent pas y accéder. De plus, ils ne sont pas pris en compte par les outils de traduction de page. Pour assurer une accessibilité maximale du contenu, ajoutez le texte dans le code HTML et fournissez un texte alternatif pour les images. 
  • Créez des sites instructifs et de haute qualité : l'adéquation du contenu textuel d'une page Web est tout aussi importante que celle du contenu visuel pour Google Images. Plus les informations sont claires et précises, plus votre site a de chances de s'afficher dans les résultats de recherche. Le contenu de la page peut servir à générer un extrait de texte relatif à l'image. Notez que la qualité du contenu de la page est également prise en compte par Google lors du classement des images.
  • Créez des sites compatibles avec les différents types d'appareils : les internautes utilisent davantage Google Images sur leur mobile que sur leur ordinateur. C'est pourquoi il est important de concevoir un site compatible avec tous les types et toutes les tailles d'appareils. Utilisez l'outil de test d'optimisation mobile pour savoir si vos pages s'affichent bien sur les appareils mobiles et obtenir des conseils sur les améliorations à apporter.
  • Créez une structure d'URL logique pour vos images : nous utilisons le chemin de l'URL ainsi que le nom de fichier pour interpréter les images. Il est donc conseillé d'opter pour une structure logique lorsque vous organisez les URL.

Vérifier le titre et la description de la page

Google Images génère automatiquement un titre et un extrait de texte pour décrire au mieux chaque résultat de recherche, et montrer en quoi celui-ci répond à la requête saisie par l'internaute. Ces informations aident les utilisateurs à savoir si cela vaut la peine de cliquer ou non sur un résultat.

Nous utilisons différentes sources pour réunir ces informations, y compris les descriptions figurant dans les balises Title et Meta de chaque page. 

Si vous souhaitez améliorer la qualité du titre et de l'extrait associés à vos pages, suivez ces consignes Google.

Ajouter des données structurées

Si vous ajoutez des données structurées, vos images peuvent apparaître sous forme de résultats enrichis sur Google Images. Elles peuvent notamment afficher un badge bien visible, ce qui fournit aux utilisateurs des informations pertinentes sur votre page tout en contribuant à accroître le trafic ciblé sur votre site. Google Images accepte les données structurées pour les éléments suivants :

Suivez les consignes générales sur les données structurées ainsi que les directives propres au type de données qui vous intéresse. Dans le cas contraire, vos données structurées risquent de ne pas s'afficher en tant que résultats enrichis dans Google Images. Dans chaque type de données structurées, vous devez renseigner l'attribut d'image pour que votre contenu puisse recevoir un badge et figurer dans les résultats enrichis de Google Images.

Optimiser votre site pour la vitesse

Les images sont souvent volumineuses, ce qui peut ralentir le chargement des pages et faire fuir les visiteurs. Pour garantir une expérience utilisateur rapide et de haute qualité, veillez non seulement à appliquer les dernières techniques d'optimisation des images, mais aussi à créer des images responsives.

Sur Google Images, le logo AMP  permet aux utilisateurs d'identifier les pages qui se chargent rapidement et sans difficulté. Pensez à convertir au format AMP la page qui héberge vos images afin de réduire son temps de chargement. Notez que la page cible est celle à laquelle l'internaute accède après avoir cliqué sur un résultat dans Google Images.

Analysez la vitesse de votre site à l'aide de l'outil PageSpeed Insights et consultez la page Web Fundamentals pour en savoir plus sur les bonnes pratiques et les techniques permettant d'améliorer les performances des sites Web.

Ajouter des photos de bonne qualité

Tout le monde préfère des photos de haute qualité à des images floues. En outre, les images nettes retiennent davantage l'attention des utilisateurs dans les vignettes de résultat, ce qui contribue à accroître le trafic.

Inclure des titres descriptifs, des légendes, des noms de fichiers et du texte pour les images

Google utilise le contenu de la page, y compris les légendes et le titre des éléments visuels, pour déterminer l'objet des images qui y figurent. Dans la mesure du possible, assurez-vous que les images sont placées à proximité du texte qui les concerne, ainsi que sur des pages dont le contenu coïncide avec ce qu'elles représentent. 

Le nom de fichier peut également nous donner des indices sur l'objet de l'image. Par exemple, il est préférable d'utiliser mon-nouveau-chat-noir.jpg plutôt que IMG00023.

Utiliser un texte alt descriptif

Le texte alt (texte décrivant une image) améliore l'accessibilité pour les personnes qui ne peuvent pas voir les images sur les pages Web, notamment lorsqu'elles utilisent des lecteurs d'écran ou lorsque leur connexion est lente.

Nous utilisons non seulement le contenu de la page, mais aussi le texte alternatif avec des algorithmes de vision par ordinateur afin de déterminer l'objet de l'image. De plus, le texte alternatif dans les images peut servir de texte d'ancrage si vous décidez d'utiliser ces dernières en tant que liens. 

Pour la rédaction de votre texte alternatif, attachez-vous à créer un contenu utile et informatif qui utilise les mots clés de manière appropriée et coïncide avec le thème de la page. Évitez d'ajouter un nombre excessif de mots clés dans les attributs alt (accumulation de mots clés). Cela nuit à l'expérience utilisateur, et votre site risque d'être considéré comme du spam.

  • Non conseillé (texte alternatif manquant) : <img src="chiot.jpg"/>
  • Non conseillé (bourrage de mots clés) : <img src="chiot.jpg" alt="chiot chiots petit chien petits chiens retriever labrador berger allemand setter chien de chasse jack russell terrier nourriture pour chien nourriture pas chère nourriture pour chiot"/>
  • Préférable : <img src="chiot.jpg" alt="chiot"/>
  • Vivement conseillé : <img src="chiot.jpg" alt="Chiot dalmatien en train de jouer à la balle"/> 

Nous vous conseillons de vérifier l'accessibilité de votre contenu et de recourir à un émulateur de connexion réseau lente.

Aider Google à découvrir toutes vos images

Utiliser le balisage sémantique pour les images

Google analyse le code HTML de vos pages pour indexer les images, mais n'indexe pas celles qui sont au format CSS.

  • Conseillé : <img src="chiot.jpg" alt="chiot golden retriever" />
  • Non conseillé : <div style="background-image:url(chiot.jpg)">chiot golden retriever</div>

Utiliser un sitemap pour les images

Les images constituent des sources d'informations majeures sur le contenu de votre site. Vous pouvez ajouter un sitemap pour images afin de nous donner des informations supplémentaires sur celles-ci et d'indiquer leur URL.

Contrairement aux sitemaps classiques, les sitemaps pour images peuvent contenir des URL provenant d'autres domaines. Ils vous permettent également d'utiliser des réseaux de diffusion de contenu, ou CDN, pour héberger les images. Nous vous encourageons à vérifier le nom de domaine du CDN dans la Search Console pour que nous puissions vous informer des erreurs d'exploration potentielles.

Formats d'image compatibles

Google Images accepte les images dans les formats suivants : BMP, GIF, JPEG, PNG, WebP et SVG. 

Vous pouvez également intégrer des images sous forme d'URI de données. Les URI de données permettent d'inclure un fichier, tel qu'une image, en définissant le champ src d'un élément img en tant que chaîne Base64 au format suivant :

<img src="data:image/svg+xml;base64,[données]">

Si les images intégrées réduisent en général le nombre de requêtes HTTP, il est conseillé d'y recourir à bon escient, car elles augmentent aussi considérablement la taille de la page. Pour en savoir plus sur les avantages et les inconvénients des images intégrées, consultez notrepage Web Fundamentals.

Images responsives

La conception de pages Web responsives améliore l'expérience utilisateur, car les internautes peuvent y accéder depuis divers appareils. Reportez-vous à lapage Web Fundamentals relative aux images pour en savoir plus sur les bonnes pratiques en matière de traitement des images sur un site Web.

Les pages Web utilisent l'attribut <img srcset> ou l'élément <picture> pour spécifier les images responsives. Toutefois, ces attributs ne sont pas reconnus par tous les navigateurs et robots d'exploration. Nous vous recommandons de toujours indiquer une URL de remplacement via l'attribut img src.

L'attribut srcset vous permet de spécifier différentes versions de la même image, notamment pour différentes tailles d'écran.

Exemple : <img srcset>

<img srcset="example-320w.jpg 320w,
             example-480w.jpg 480w,
             example-800w.jpg 800w"
     sizes="(max-width: 320px) 280px,
            (max-width: 480px) 440px,
            800px"
     src="example-800w.jpg" alt="responsive web!">

L'élément <picture> est un conteneur utilisé pour regrouper différentes versions <source> de la même image. Cette approche permet au navigateur de choisir la bonne image en fonction des spécificités de l'appareil, telles que la densité de pixels de l'affichage et la taille de l'écran. L'élément <picture> se révèle aussi très pratique lorsque vous utilisez de nouveaux formats d'image intégrant une stratégie de dégradation élégante pour les clients qui ne les accepteraient pas encore.

Nous vous recommandons de toujours fournir un élément img comme solution de remplacement avec un attribut src lorsque vous utilisez la balise <picture>, comme indiqué ci-dessous :

Exemple : <picture>

<picture>
  <source type="image/svg+xml" srcset="pyramid.svg">
  <source type="image/webp" srcset="pyramid.webp"> 
  <img src="pyramid.png" alt="large PNG image...">
</picture>

Optimiser votre site pour SafeSearch

SafeSearch est un paramètre de votre compte. Il permet de spécifier si vous souhaitez afficher ou bloquer les images, vidéos et sites Web au contenu explicite dans les résultats de recherche Google. Vous devez aider Google à comprendre la nature de vos images afin d'appliquer les paramètres SafeSearch à vos images, le cas échéant.

Rassembler les images réservées aux adultes sous un groupe d'URL distinct

Si votre site contient des images réservées aux adultes, nous vous recommandons vivement de les rassembler sous un groupe distinct des autres images de votre site Web, par exemple : http//www.exemple.com/adulte/image.jpg. 

Ajouter des métadonnées aux pages réservées aux adultes

Nos algorithmes utilisent divers signaux pour déterminer si une image ou une page entière doit être filtrée des résultats lorsque le filtre SafeSearch de l'internaute est activé. Dans le cas des images, certains de ces signaux sont générés via le machine learning. Toutefois, les algorithmes SafeSearch examinent également des éléments plus simples, tels que l'endroit où l'image a été utilisée précédemment et le contexte dans lequel elle est apparue.

Les pages marquées par leur auteur comme étant réservées aux adultes représentent l'un des signaux les plus forts. Si vous publiez ce type de contenu, nous vous recommandons d'ajouter l'une des balises Meta suivantes à vos pages :

<meta name="rating" content="adult" />
<meta name="rating" content="RTA-5042-1996-1400-1577-RTA" />

De nombreux internautes préfèrent exclure le contenu réservé aux adultes de leurs résultats de recherche (notamment si des enfants ont accès à leur appareil). Lorsque vous renseignez l'une de ces balises Meta, vous contribuez à améliorer l'expérience utilisateur en évitant que les internautes n'accèdent à un type de contenu qu'ils ne souhaitent pas voir. 

Et enfin…

Veuillez lire le guide Bien débuter en référencement naturel (SEO), qui contient de nombreuses informations utiles pour améliorer votre classement. Pour toute autre question, rendez-vous sur le Forum d'aide pour les webmasters

Ces informations vous-ont elles été utiles ?
Comment pouvons-nous l'améliorer ?