Rechercher
Effacer les termes de recherche
Fermer la recherche
Applications Google
Menu principal

À propos des enregistrements de ressources

Les enregistrements de ressources fournissent des renseignements fondés sur les composants matériels et logiciels qui sont liés à votre domaine et le soutiennent (les hôtes, les serveurs de noms, les serveurs Web, les serveurs de messagerie).

Chaque enregistrement de ressource comprend un ensemble de champs :

  • Nom : Une étiquette indiquant le nom ou le propriétaire de l'enregistrement. Il peut s'agir du domaine racine (indiqué par @) ou d'un sous-domaine (tel que « www »).
  • Type  - Le type de l'enregistrement. Par exemple, l'enregistrement A (adresse).
  • TTL : (Durée de vie) Fréquence à laquelle une copie de l'enregistrement conservée en cache (stockage local) doit être mise à jour (extraite du stockage local) ou supprimée. Les durées de vie plus courtes signifient que les enregistrements sont extraits plus souvent (l'accès est plus lent, les données sont plus récentes). Les durées de vie plus longues signifient que les enregistrements sont extraits moins souvent (l'accès est plus rapide, les données sont moins récentes). La valeur par défaut est une heure.
    Remarque : L'entrée en vigueur de toute modification apportée à un enregistrement de ressource pourrait ne se faire qu'une fois que la durée de vie (TTL) sera entièrement écoulée. Les nouveaux enregistrements que vous ajoutez deviennent visibles aux utilisateurs d'Internet en environ cinq minutes.
  • Données - Les données d'un enregistrement, qui varient selon le type d'enregistrement. Par exemple, l'adresse IP d'un hôte pour des enregistrements A. Notez qu'il s'agit des données qui sont issues d'une recherche DNS.

Remarque : Google Domains prend en charge la classe Internet IN par défaut, par conséquent, le champ Classe n'est pas compris.

Types d'enregistrements de ressources

En plus des enregistrements de ressources DNS décrits ici, Google Domains prend également en charge les enregistrements synthétiques qui prolongent la fonctionnalité des enregistrements de ressources. Pour en savoir plus, consultez la rubrique Enregistrements synthétiques.

A

Les enregistrements A (adresse IPv4) mappent le nom de domaine d'un hôte à l'adresse IP de cet hôte (mappage du nom à l'adresse).

@ A 1h 123.123.123.123

Remarque : Les enregistrements A et les enregistrements AAAA remplissent la même fonction. Les enregistrements A mappent les adresses IP version 4 (IPv4). Les enregistrements AAAA mappent les adresses IP version 6 (IPv6).

AAAA

Les enregistrements AAAA (adresse IPv6) appliquent le nom de domaine d'un hôte à l'adresse IP de cet hôte (mappage du nom à l'adresse).

www AAAA 1h 2002:db80:1:2:3:4:567:89ab

Remarque : Les enregistrements A et les enregistrements AAAA remplissent la même fonction. Les enregistrements A mappent les adresses IP version 4 (IPv4). Les enregistrements AAAA mappent les adresses IP version 6 (IPv6).

CNAME

Les enregistrements CNAME (nom canonique) mappent un alias de nom de domaine à un nom de domaine canonique (vrai). Vous pouvez mapper plusieurs noms d'alias dans le même domaine canonique (ce qui vous permet de définir des adresses IP d'enregistrements A ou AAAA dans un seul endroit).

Dans cet exemple, www est le domaine d'alias et example.com est le domaine canonique (il est mappé à une adresse IP en utilisant l'enregistrement A).

www CNAME 1h example.com.
example.com. A 1h 123.123.123.123

Dans cet exemple, www et FTP sont des domaines d'alias et serveur1.example.com. est le domaine canonique (il est mappé à une adresse IP en utilisant l'enregistrement A).

www CNAME 1h serveur1.example.com.
ftp CNAME 1h serveur1.example.com.
serveur1.example.com. A 1h 123.123.123.123

Les enregistrements CNAME ne peuvent pas être définis pour le domaine racine. De plus, la cible d'un enregistrement CNAME ne peut être qu'un nom de domaine; les chemins ne sont pas autorisés. Si vous souhaitez rediriger votre domaine racine ou si votre cible souhaitée est une URL qui comprend un chemin, essayez l'une de ces options :

  • Utilisez la fonction de transfert de domaine au lieu d'un CNAME (voir la rubrique Transfert de domaine).
  • Créez un enregistrement de transfert en utilisant les mêmes entrées que vous mettriez dans un CNAME (voir la rubrique Enregistrements synthétiques).
MX

Les enregistrements MX (échange de courrier) mappent un nom de domaine à un serveur de réception de courriel pour ce domaine. Les enregistrements MX identifient les serveurs de courriel que d'autres utilisent pour envoyer des courriels à un domaine.

Plusieurs enregistrements MX peuvent être définis pour un domaine, chacun avec un numéro de priorité, les numéros inférieurs ayant une priorité plus élevée. Dans l'exemple ci-dessous, si le courrier ne peut être livré à l'aide de l'hôte avec la priorité plus élevée (10), l'hôte avec la priorité inférieure (20) sera utilisé.

@ MX 1h 10 mailhost1.example.com.
@ MX 1h 20 mailhost2.example.com.

Si les numéros de priorité sont les mêmes (10 et 10), les enregistrements MX peuvent être utilisés pour équilibrer la charge entre les hôtes; l'un ou l'autre hôte sera choisi arbitrairement.

@ MX 1h 10 mailhost1.example.com.
@ MX 1h 10 mailhost2.example.com.

Remarque : Google Domains ne fournit pas de champ distinct pour le numéro de priorité. Pour préciser un numéro de priorité, entrez la valeur dans le champ de données suivi de l'hôte de messagerie (10 mailhost1.example.com.).

NS

Les enregistrements NS (serveur de noms) mappent un nom de domaine ou de sous-domaine à un serveur de noms. Les serveurs de noms contiennent des renseignements faisant autorité à propos de l'espace de noms de domaine et traduisent les noms de domaine en leurs adresses IP correspondantes (en référençant les enregistrements de ressources stockées avec le serveur de noms).

Dans Google Domains, vous créerez des enregistrements NS pour des sous-domaines seulement. Les enregistrements NS pour votre domaine racine sont gérés pour vous. Pour en savoir plus, consultez la rubrique À propos des enregistrements de ressources NS (serveur de noms).

ns1 NS 1h ns-cloud1.googledomains.com.
ns2 NS 1h ns-cloud2.googledomains.com.
PTR

Les enregistrements PTR (pointeur) mappent l'adresse IP d'un hôte au nom de domaine canonique (vrai) pour un hôte (mappage de l'adresse au nom). Dans ce processus connu sous le nom « consultation inverse de DNS », l'adresse IP est écrite en sens inverse et ajoutée au domaine de premier niveau arpa (zone des paramètres d'adressage et de routage).

Les enregistrements PTR sont utilisés comme dispositif de sécurité et mesure antipourriel; les serveurs de courriel et autres types de serveurs peuvent faire des consultations inverses de DNS afin de vérifier l'identité des hôtes.

Vous n'avez habituellement pas à gérer les PTR au moyen de Google Domains parce que le propriétaire de votre bloc d’adresses IP doit les définir (généralement votre FSI). Chaque propriétaire de blocs IP a des procédures différentes pour demander ces enregistrements. Veuillez communiquer avec votre fournisseur pour en savoir plus.

Google Domains prend en charge les enregistrements PTR qui résident dans la zone DNS correspondant à votre domaine afin que votre FSI crée des enregistrements CNAME qui nous délèguent la responsabilité des consultations inverses de ces adresses particulières.

Si votre fournisseur vous délègue un enregistrement PTR, il créera un enregistrement CNAME qui pointe vers un enregistrement PTR que vous gérez au moyen de Google Domains. Par exemple, supposons que l'enregistrement A de votre serveur ressemble à ce qui suit :
www A 1h 111.222.33.4

Pour vous déléguer l'enregistrement PTR, votre fournisseur doit définir l'enregistrement CNAME suivant. Notez que l'ordre des quatre numéros de l'adresse IP a été inversé :
4.33.222.111.in-addr.arpa.    CNAME     1h     ptr_www.example.com.

Dans Google Domains, vous définiriez l'enregistrement PTR suivant :
ptr_www     PTR     1h     www.example.com.

Une fois que ces enregistrements sont définis, les demandes de consultation inverse de l'adresse IP 111.222.33.4 sont d'abord acheminées à l'enregistrement de votre fournisseur pour 4.33.222.111.in-addr.arpa. , qui redirige votre enregistrement pour ptr_www.example.com. , qui indique au demandeur que 111.222.33.4 correspond à www.example.com.

Comme exemple analogue pour les adresses IPv6, si l'enregistrement AAAA de votre serveur ressemble à ce qui suit :
www     AAAA     1h     202:db80:1:2:3:4:567:89ab

Puis son adresse IPv6 entièrement précisée est 0202:db80:0001:0002:0003:0004:0567:89ab. Pour obtenir l'enregistrement CNAME que votre fournisseur doit définir, inversez cette adresse (chiffres et lettres, ignorant les deux points), en mettant des points entre chaque chiffre et lettre et en ajoutant .ip6.arpa. (y compris le point à la fin) :
b.a.9.8.7.6.5.0.4.0.0.0.3.0.0.0.2.0.0.0.1.0.0.0.0.8.b.d.2.0.2.0.ip6.arpa.     CNAME 1h ptr_www.example.com.

Remarque : Si vous voulez que votre fournisseur d'accès Internet délègue un bloc d'adresses, Google Domains ne le prend pas en charge directement. Vous devez utiliser le service DNS dans le nuage pour créer et stocker ces enregistrements. Vous n'avez pas à déplacer tout votre DNS vers le service DNS dans le nuage, seulement les enregistrements PTR.

Pour en savoir plus au sujet du service DNS dans le nuage de Google, reportez-vous aux rubriques suivantes :

SOA

Les serveurs DNS de Google utilisent les enregistrements SOA (Start of Authority) pour stocker de l'information au sujet de votre domaine pour aider à gérer le trafic entre les serveurs de noms. Ils comprennent généralement le serveur de noms, le compte de l'administrateur du serveur de noms, le numéro de série du serveur de noms, la fréquence d'actualisation et la période d'attente pour de nouvelles tentatives de mise à jour des fichiers de zone, ainsi que l'expiration de fichiers de zone.

Les enregistrements SOA sont gérés par les serveurs de noms et ne peuvent pas être affichés ou modifiés dans Google Domains.

SPF

Le SPF (Sender Policy Framework) est une méthode technique standard ouverte. Il précise les serveurs de courriel qui peuvent envoyer des courriels à partir d'un domaine.

Lorsqu'un serveur de courriel envoie un courriel, le serveur de réception examine le SPF du domaine. Si le courriel a été envoyé par un serveur de courriel répertorié dans le SPF, le serveur de réception l'acceptera.

Dans une certaine mesure, le SPF prévient les pourriels causés par des adresses d'expéditeur falsifiées : les courriels d'un domaine ne seront pas acceptés, à moins que le serveur d'envoi soit inclus dans la liste SPF du domaine.

Le SPF utilise des enregistrements TXT (texte) pour mapper un nom de domaine à un ou plusieurs serveurs de courriel. L'enregistrement TXT comprend la balise SPFv = spf1 et d'autres qualificatifs, mécanismes et modificateurs SPF (voir www.openspf.org ).

@ SPF   "V = spf1 + a: mailhost3.example.com + a: mailhost4.example.com -all"   
mail3   P 1 h 123.123.123.7
mail4   P 1 h 123.123.123.9
SRV

Les enregistrements SRV (service) mappent un service ou un serveur particulier à un nom de domaine. L'enregistrement SRV permet de trouver un service sans avoir à connaître l'hôte sur lequel le service est exécuté.

Dans cet exemple, l'enregistrement de service _http._tcp.example.com. comprend le http de service, le protocole du service sur lequel le tcp, est exécuté et le nom de domaine example.com.. L'enregistrement est mappé au domaine www.example.com, qui à son tour, est mappé à un serveur Web (l'hôte avec l'adresse IP 192.251.50.110). L'enregistrement a une priorité de 10 (un chiffre inférieur est préférable), un poids de 5 (pour équilibrer la charge entre les enregistrements ayant la même priorité) et un numéro de port 8080 précisant le port sur lequel le service peut être trouvé.

_http._tcp.example.com. SRV 1 h 10 5 8080 www.example.com.
www P 1 h 192.251.50.110

Remarque : Google Domains ne fournit pas de champ distinct pour les numéros de priorité, de poids et de port. Entrez ces valeurs dans le champ de données (chacun séparé par un espace) suivi du nom du service (10 5 8080 www.example.com.).

TXT

Les enregistrements TXT (texte) contiennent de l'information arbitraire, sous la forme d'un texte interprétable par l'utilisateur ou de données lisibles par machine, qui peut être ajoutée à un enregistrement de ressource.

A TXT 1h « Ceci est mon domaine. »
Cet article a-t-il été utile?
Comment pouvons-nous améliorer cette page?