Vous prévoyez votre stratégie de retour au bureau ? Découvrez comment Chrome OS peut vous aider.

Configurer la règle ExtensionSettings

Ces instructions concernent les navigateurs Chrome gérés sous Windows, Mac et Linux.

La règle ExtensionSettings contrôle plusieurs paramètres, y compris ceux contrôlés par des règles existantes associées à une extension. La règle ExtensionSettings remplace ces règles si elles sont également définies.

Pour appliquer des règles personnalisées à une extension individuelle, utilisez l'ID de l'extension. La valeur * permet de définir la règle par défaut pour toutes les extensions pour lesquelles vous n'avez pas défini de configuration personnalisée.

Pour récupérer l'ID d'une application ou d'une extension :

  1. Ouvrez le Chrome Web Store.
  2. Recherchez et sélectionnez l'application ou l'extension de votre choix.
  3. Observez l'URL. L'ID correspond à la longue chaîne de caractères située à la fin de l'URL.
    Par exemple, nckgahadagoaajjgafhacjanaoiihapd est l'ID de Google Hangouts.

La règle ExtensionSettings peut contenir les champs répertoriés dans le tableau.

Champ Description et paramètres

allowed_types

Ne peut être utilisé que pour définir la configuration par défaut, *.

Indique les types d'applications ou d'extensions que les utilisateurs sont autorisés à installer dans le navigateur Chrome. Choisissez une ou plusieurs options :

blocked_install_message

Vous pouvez rédiger un message personnalisé à afficher dans le navigateur lorsque les utilisateurs tentent d'installer des extensions que vous avez bloquées.

Ajoutez du texte au message d'erreur générique qui s'affiche sur le Chrome Web Store. Par exemple, expliquez comment contacter le service informatique ou la raison pour laquelle une extension particulière n'est pas disponible. Le message peut contenir jusqu'à 1 000 caractères.

blocked_permissions

Empêche les utilisateurs d'installer et d'exécuter des extensions qui requièrent certaines autorisations d'API non accordées par votre organisation. Par exemple, vous pouvez bloquer les extensions qui accèdent aux cookies.

Si une extension nécessite une autorisation que vous avez bloquée, l'utilisateur ne peut pas l'installer. Si les utilisateurs ont déjà installé l'extension, celle-ci ne se chargera plus. Si une extension contient une autorisation facultative que vous avez bloquée, elle s'installe comme d'habitude. Ensuite, lorsque l'extension s'exécute, les autorisations bloquées sont automatiquement refusées.

Pour obtenir la liste des autorisations disponibles, consultez le site des développeurs Chrome.

installation_mode

Indique si les extensions que vous spécifiez sont ajoutées au navigateur Chrome et comment elles le sont. Vous pouvez définir le mode d'installation sur une des options suivantes :

  • allowed : les utilisateurs peuvent installer l'extension. Il s'agit de la valeur par défaut quand aucun mode d'installation n'est défini.
  • blocked : les utilisateurs ne peuvent pas installer l'extension.
  • force_installed : installe automatiquement l'extension sans intervention de l'utilisateur. Les utilisateurs ne peuvent pas la supprimer. Vous devez également définir l'emplacement de téléchargement de l'extension à l'aide du paramètre update_url.
    Remarque : Vous ne pouvez pas utiliser * pour définir la configuration par défaut. Le navigateur Chrome ne saurait pas quelle extension installer automatiquement.
  • normal_installed : installe automatiquement l'extension sans intervention de l'utilisateur. Les utilisateurs peuvent la désactiver. Vous devez également définir l'emplacement de téléchargement de l'extension à l'aide du paramètre update_url.
    Remarque : Vous ne pouvez pas utiliser * pour définir la configuration par défaut. Le navigateur Chrome ne saurait pas quelle extension installer automatiquement.
  • removed : (Chrome 75 ou version ultérieure) les utilisateurs ne peuvent pas installer l'extension. Si les utilisateurs ont déjà installé l'extension, le navigateur Chrome la supprime.

install_sources

Ne peut être utilisé que pour définir la configuration par défaut, *.

Indique les URL autorisées à installer des extensions. Vous devez autoriser l'emplacement du fichier *.crx et la page à partir de laquelle le téléchargement commence, l'URL de provenance.

Des exemples de formats d'URL sont disponibles sur le site des développeurs Chrome.

minimum_version_required

Le navigateur Chrome désactive les extensions, y compris les extensions installées d'office, dont la version est antérieure à la version minimale spécifiée.

Le format de la chaîne de version est identique à celui utilisé dans le fichier manifeste de l'extension. Pour en savoir plus, consultez la documentation destinée aux développeurs Chrome.

update_url

S'applique uniquement à force_installed et normal_installed.

Indique l'URL depuis laquelle le navigateur Chrome doit télécharger une extension.

Si l'extension est hébergée dans le Chrome Web Store, saisissez https://clients2.google.com/service/update2/crx.

Le navigateur Chrome utilise l'URL que vous avez spécifiée pour l'installation initiale de l'extension. Pour les mises à jour ultérieures de l'extension, le navigateur Chrome utilise l'URL du fichier manifeste de l'extension.

override_update_url

Depuis Chrome 89

Indique que Chrome utilise l'URL du champ update_url ou l'URL de mise à jour spécifiée dans la règle ExtensionInstallForcelist pour les mises à jour ultérieures de l'extension.

Si cette règle n'est pas configurée ou si elle est définie sur "False", Chrome utilise l'URL spécifiée dans le fichier manifeste de l'extension pour les mises à jour.

runtime_allowed_hosts

Permet aux extensions d'interagir avec les sites Web spécifiés, même si elles sont également définies dans runtime_blocked_host.

Vous pouvez spécifier jusqu'à 100 entrées. Les entrées supplémentaires sont supprimées.

Le format de l'hôte est similaire aux formats d'identification, sauf que vous ne pouvez pas définir le chemin d'accès. Exemple :

  • *://*.example.com

runtime_blocked_hosts

Empêche les extensions d'interagir avec les sites Web que vous spécifiez ou de les modifier. Ces modifications incluent celles effectuées par injection de JavaScript, par le biais d'un accès à des cookies et par requête Web.

Vous pouvez spécifier jusqu'à 100 entrées. Les entrées supplémentaires sont supprimées.

Le format de l'hôte est similaire aux formats d'identification, sauf que vous ne pouvez pas définir le chemin d'accès. Exemple :

  • *://*.example.com
toolbar_pin

Détermine si l'icône de l'extension est épinglée dans la barre d'outils. Vous pouvez choisir l'une des options suivantes :

  • force_pinned : l'icône de l'extension est épinglée dans la barre d'outils et visible à tout moment. L'utilisateur ne peut pas la masquer dans le menu des extensions.
  • default_unpinned : par défaut, l'extension est masquée dans le menu des extensions, mais l'utilisateur peut l'épingler dans la barre d'outils.

Si vous ne configurez pas ce champ, il est défini par défaut sur le comportement default_unpinned.

Articles associés

Ces informations vous-ont elles été utiles ?
Comment pouvons-nous l'améliorer ?
Recherche
Effacer la recherche
Fermer la recherche
Applications Google
Menu principal
Rechercher dans le centre d'aide
true
410864
false