Notification

Vous prévoyez votre stratégie de retour au bureau ? Découvrez comment Chrome OS peut vous aider.

Notes de version de Chrome Enterprise et Education

Dernière mise à jour : 29 mars 2024

Cet article s'adresse aux administrateurs qui gèrent des appareils Chrome OS ou dotés du navigateur Chrome dans une entreprise ou un établissement scolaire.

Vous souhaitez gérer des appareils ChromeOS à distance ? Commencez dès aujourd'hui votre essai sans frais de Chrome Enterprise Upgrade.

 S'abonner aux e-mails concernant les versions futures

Résumé de la version Chrome 123

Mises à jour du navigateur Chrome Sécurité/Confidentialité Productivité de l'utilisateur/Applications Gestion
Abandon des cookies tiers sur Chrome (3PCD)    
Fonctionnalités d'IA générative    
Reprendre les onglets  
Chrome sur Android et iOS : reprise inter-appareil    
Reprise du dernier onglet ouvert sur n'importe quel appareil    
Modification du comportement des règles JIT JavaScript    
Fin de la compatibilité de la synchronisation Chrome avec Chrome 81 ou version antérieure  
Nouvelles règles concernant le délai d'inactivité sur iOS    
Détection de la réutilisation de mots de passe entre profils    
Télémétrie des invites d'autorisation et des acceptations des autorisations de notification    
API de routage statique de ServiceWorkers    
Vérifications de l'accès au réseau privé pour les requêtes de navigation: mode Avertissement uniquement    
Mots de passe locaux stockés dans les services Play    
Encodage du contenu zstd    
Appliquer les nouveaux flux de connexion    
Modifications apportées à Google Update    
Nouvelles règles et règles mises à jour dans le navigateur Chrome    
Mises à jour de ChromeOS Sécurité/Confidentialité Productivité de l'utilisateur/Applications Gestion
Migration Bluetooth de ChromeOS Flex    
Personnaliser les raccourcis clavier    
Personnalisation du bouton de la souris    
Configuration plus rapide de l'écran partagé    
Point d'accès pour le partage de connexion ChromeOS    
Préférence linguistique par appli sur Android    
Nouvelles voix naturelles pour la synthèse vocale    
Déploiement du mode Sous-traitant des données en Belgique et en Norvège    
Paramètres de confidentialité par application    
Sécurité Android renforcée pour les nouveaux clients Enterprise    
Mises à jour de la console d'administration Sécurité/Confidentialité Productivité de l'utilisateur/Applications Gestion
Amélioration de l'expérience sur la page "Paramètres"    
Collecte des journaux à distance pour les appareils ChromeOS    
Suppression des navigateurs inactifs dans la gestion cloud du navigateur Chrome    
Rapport d'erreur Chrome    
Nouvelles règles dans la console d'administration    
Modifications du navigateur Chrome à venir Sécurité/Confidentialité Productivité de l'utilisateur/Applications Gestion
Écran de sélection du moteur de recherche par défaut    
Capture de liens pour les utilisateurs sur les PWA : Windows, macOS et Linux    
Invite d'autorisations pour l'API Web MIDI    
Mise à niveau de trois extensions Chrome vers Manifest V3  
Améliorations apportées aux favoris et aux listes de lecture sur Android    
Abandon de la règle d'entreprise utilisée pour la limitation    
Compatibilité de Chrome pour ordinateur avec Windows ARM64    
Suppression de la règle d'entreprise utilisée pour GREASE    
Le service réseau sous Windows s'exécutera en bac à sable    
Abandon et suppression de WebSQL    
Compatibilité des commandes de formulaire avec les valeurs de direction en mode d'écriture verticale    
Suppression des règles d'entreprise utilisées pour le handshake TLS et l'utilisation des clés RSA    
Attribut de racine fantôme pouvant être clonée    
Suppression de la règle d'entreprise utilisée pour l'héritage des URL de base    
Projet d'abandon : événements de mutation    
Suppression de la règle d'entreprise utilisée pour l'ancien comportement SameSite    
Mise à jour obligatoire de toutes les extensions pour utiliser Manifest V3 d'ici juin 2025    
Chrome ne sera plus compatible avec macOS 10.15    
Modifications à venir de ChromeOS Sécurité/Confidentialité Productivité de l'utilisateur/Applications Gestion
Enregistrer des GIF avec Capture d'écran    
Modifications de la console d'administration à venir Sécurité et confidentialité Productivité de l'utilisateur/Applications Gestion
Rapport sur les anciennes technologies    
Parité des règles : configurations personnalisées pour les administrateurs informatiques    

 

TÉLÉCHARGER les notes de version (PDF)

↑ haut de page

Les notes de version destinées aux entreprises sont disponibles dans neuf langues. Vous pouvez découvrir les dernières informations concernant les mises à jour de Chrome en allemand, anglais, coréen, espagnol, français, indonésien, japonais, néerlandais et portugais. La traduction dans certaines langues peut prendre une à deux semaines.

Mises à jour du navigateur Chrome

   

  • Abandon des cookies tiers sur Chrome (3PCD)back to top 

    Commeannoncé précédemment, Chrome 120 a commencé à limiter par défaut les cookies tiers pour 1% des utilisateurs de Chrome afin de faciliter les tests. Les versions suivantes augmenteront progressivement le nombre d'utilisateurs à 100% dès le 3e trimestre 2024, sous réserve de répondre à toutes les préoccupations en matière de concurrence de la CMA (autorité britannique de la concurrence et des marchés du Royaume-Uni). Les navigateurs faisant partie du groupe de test de 1 % ont également accès à de nouvelles commandes utilisateur pour la protection contre le suivi. Vous pouvez tester ces modifications dans Chrome 120 ou dans une version ultérieure en activant chrome://flags/#test-third-party-cookie-phaseout.

    La période de réalisation des tests donnera aux sites un véritable aperçu de ce qu'implique le fonctionnement sans cookies tiers. Étant donné que les protections contre le suivi des rebonds font aussi partie de l'abandon des cookies tiers, des mesures d'atténuation pour le suivi des rebonds sont appliquées aux utilisateurs appartenant à ce groupe pour lequel les cookies tiers sont bloqués. Le but est que leur état soit effacé pour les sites classés comme outils de suivi des rebonds. La plupart des utilisateurs de la version Enterprise sont automatiquement exclus de ce groupe de test de 1 %. Toutefois, nous recommandons aux administrateurs d'utiliser de manière proactive les règles BlockThirdPartyCookies et CookiesAllowedForUrls pour réactiver les cookies tiers et exclure manuellement les navigateurs gérés avant le test. Les entreprises auront ainsi le temps d'apporter les modifications nécessaires pour éviter de se baser sur cette règle ou sur les cookies tiers.

    Découvrez notre nouveau rapport sur les anciennes technologies, qui vous aidera aider à identifier les cas d'utilisation de cookies tiers. Les administrateurs peuvent définir la règle BlockThirdPartyCookies sur "False" pour réactiver les cookies tiers pour tous les sites. Cependant, les utilisateurs ne pourront pas modifier le paramètre correspondant dans Chrome. Pour éviter tout dysfonctionnement, vous pouvez aussi définir la règle CookiesAllowedForUrls pour ajouter vos applications d'entreprise à la liste d'autorisation afin qu'elles continuent à recevoir des cookies tiers.

    Les utilisateurs finaux en entreprise qui sont inclus dans ce groupe de test et ne sont pas couverts par ces deux règles d'administration peuvent utiliser l'icône en forme d'œil dans l'omnibox pour réactiver temporairement les cookies tiers pendant 90 jours sur un site donné, si nécessaire. Consultez cet article d'aide afin de découvrir comment activer ou désactiver ces paramètres pour la configuration souhaitée.

    Les protections contre le suivi des rebonds sont également couvertes par les mêmes règles que les cookies. Ces protections s'appliquent lorsque le site d'origine des rebonds n'est pas autorisé à utiliser des cookies tiers. Ainsi, si vous définissez la règle BlockThirdPartyCookies sur "False" ou la règle CookiesAllowedForUrls pour un site, les mesures d'atténuation du suivi des rebonds ne peuvent pas effacer l'état pour les sites.

    Les intégrations SaaS d'entreprise utilisées dans un contexte intersites pour des cas d'utilisation non publicitaires peuvent s'inscrire à l'évaluation avant arrêt des cookies tiers ou à l'évaluation avant arrêt des cookies propriétaires pour continuer à accéder aux cookies tiers pendant une période limitée.

    Dans certains cas précis, la fonctionnalité heuristique accorde un accès temporaire aux cookies tiers en fonction du comportement de l'utilisateur. Cela atténue les problèmes de site causés par l'abandon des cookies tiers dans les schémas établis tels que les pop-ups et redirections de fournisseurs d'identité.

    Pour savoir comment vous préparer à la fin des cookiers tiers, envoyer des commentaires et signaler d'éventuels problèmes sur le site, consultez notre page de destination mise à jour.

    • À partir de Chrome 120 sur ChromeOS, Linux, macOS et Windows
      Les cookies tiers sont désactivés pour 1 % du trafic mondial. Les utilisateurs de la version Enterprise sont automatiquement exclus lorsque cela est possible, et une règle permet d'ignorer la modification.

   

  • Fonctionnalités d'IA générative back to top 

    Dans Chrome 122, trois fonctionnalités d'IA générative sont disponibles pour les utilisateurs gérés qui se connectent au navigateur Chrome : Organiseur d'onglets, Créer des thèmes et M'aider à écrire (non disponible sur ChromeOS). Dans un premier temps, ces trois fonctionnalités ne sont disponibles qu'en anglais pour les utilisateurs de plus de 18 ans aux États-Unis. Les administrateurs peuvent les contrôler à l'aide des paramètres TabOrganizerSettings, CreateThemesSettings et HelpMeWriteSettings

    À partir de Chrome 123, nous déploierons ces fonctionnalités progressivement et certains utilisateurs n'auront plus besoin d'activer l'AI expérimental pour les utiliser si les administrateurs activent les règles. 

    • Chrome 122 sur ChromeOS, Linux, Mac et Windows: fonctionnalités d'IA générative (Organiseur d'onglets, Créer des thèmes et M'aider à écrire) deviennent disponibles pour les utilisateurs gérés aux États-Unis. Les utilisateurs doivent activer l'IA expérimentale. 
    • Chrome 123 sur ChromeOS, Linux, Mac et Windows: Fonctionnalités ( Organiseur d'onglets, Créer des thèmes et M'aider à écrire) deviennent disponibles pour les utilisateurs gérés aux États-Unis. Pour certains utilisateurs, cette fonctionnalité est activée par défaut. Les autres utilisateurs pourront toujours l'activer manuellement sur la page des paramètres de l'IA expérimentale. Dans les deux cas, les fonctionnalités ne seront pas disponibles si elles sont désactivées via une règle.

   

  • Reprendre les onglets back to top 

    Chrome 123 introduit une nouvelle fiche sur la page Nouvel onglet, qui aide les utilisateurs à continuer à afficher les suggestions d'onglets d'autres appareils. À l'aide de la règle NTPCardsVisible, les administrateurs peuvent contrôler cette fonctionnalité et d'autres fiches sur la page Nouvel onglet

    • Chrome 123 sur ChromeOS, Linux, Mac et Windows

    Resume tabs

   

  • Chrome sur Android et iOS : reprise inter-appareil back to top 

    Pour aider les utilisateurs à reprendre des tâches depuis d'autres appareils, Chrome leur propose désormais des suggestions d'onglets inter-appareils sur la page Nouvel onglet ou sur les pages d'accueil sous Chrome sous Android et dans Chrome sous iOS.

    • Chrome 123 sur Android, iOS : lancement de la fonctionnalité

   

  • Reprise du dernier onglet ouvert sur n'importe quel appareilback to top 

    Chrome propose désormais aux utilisateurs un raccourci rapide pour réactiver le dernier onglet ouvert sur un appareil au cours des dernières 24 heures avec le même profil utilisateur connecté. Les administrateurs peuvent contrôler cette fonctionnalité à l'aide d'une règle d'entreprise existante appelée SyncTypesListDisabled.

    • Chrome 123 sur iOS : lancement de la fonctionnalité

   

  • Modification du comportement des règles JIT JavaScript back to top 

    Depuis Chrome 122, l'activation de la règle DefaultJavaScriptJitSetting et la désactivation de JIT JavaScript n'entraînaient plus la désactivation complète de WebAssembly. Vous pouvez toujours désactiver l'optimiseur JIT V8 en définissant la règle. Cela permet à Chrome d'afficher le contenu Web dans une configuration plus sûre.

   

  • Fin de la compatibilité de la synchronisation Chrome avec Chrome 81 ou version antérieure back to top 

    La synchronisation Chrome ne sera plus compatible avec Chrome 81 ni avec les versions antérieures. Vous devez passer à une version plus récente de Chrome si vous souhaitez continuer à utiliser la synchronisation Chrome.

    • Chrome 123 sur Android, iOS, ChromeOS, Linux, macOS et Windows : application du changement

   

  • Nouvelles règles concernant le délai d'inactivité sur iOS back to top 

    Les entreprises peuvent désormais imposer une action après un certain temps d'inactivité de Chrome sur les appareils iOS. Les administrateurs peuvent utiliser la règle IdleTimeout pour définir un délai d'inactivité et la règle IdleTimeoutActions pour spécifier les actions après ce délai. Ce paramètre sera disponible en tant que règle de plate-forme et sera ultérieurement disponible par profil utilisateur. 

    • Chrome 123 sur iOS: règles disponibles sur iOS.

   

  • Détection de la réutilisation de mots de passe entre profilsback to top 

    Auparavant, la détection de la réutilisation de mots de passe d'identifiants d'entreprise n'était détectable que dans le profil d'entreprise. Dans Chrome 123, la détection de réutilisation de mots de passe détectera la réutilisation des identifiants d'entreprise dans tous les profils qui ne sont pas en mode navigation privée sur le navigateur géré.

    • Chrome 123 : la fonctionnalité est déployée pour les entreprises pour lesquelles la règle MetricsReportingEnabled est activée.

   

  • Télémétrie des invites d'autorisation et des acceptations des autorisations de notificationback to top 

    Lorsque la protection renforcée est activée et qu'un utilisateur consulte une page qui l'invite à accepter une autorisation de notification, les attributs de cette page peuvent être envoyés à la navigation sécurisée. Si les données télémétriques sont envoyées et que la page est jugée dangereuse, les utilisateurs voient un avertissement de navigation sécurisée. 

    Lorsque la protection renforcée ou les rapports détaillés sur la navigation sécurisée sont activés, et qu'un utilisateur accepte une autorisation de notification pour une page sur liste de blocage, cet événement est envoyé à la navigation sécurisée.

    Ces fonctionnalités peuvent être contrôlées par les règles SafeBrowsingProtectionLevel et SafeBrowsingExtendedReportingEnabled.

    • Chrome 123 sur Android, ChromeOS, Lacros, Linux, Mac, Windows et Fuchsia : cette fonctionnalité est déployée pour les entreprises pour lesquelles la règle MetricsReportingEnabled est activée.

   

  • API de routage statique de ServiceWorkers back to top 

    Cette API permet aux développeurs de configurer le routage et de décharger les tâches simples de ServiceWorkers. Si la condition correspond, la navigation se produit sans démarrer ServiceWorkers ni exécuter JavaScript, ce qui permet aux pages Web d'éviter les pénalités de performances dues aux interceptions de ServiceWorkers.

    • Chrome 123 sur Windows, Mac, Linux et Android

   

  • Vérifications de l'accès au réseau privé pour les requêtes de navigation: mode Avertissement uniquement back to top 

    Avant qu'un site Web n'accède à un site de destination dans le réseau privé d'un utilisateur, Chrome effectue les opérations suivantes:

    1. Vérifie si la requête de navigation d'origine a été lancée à partir d'un contexte sécurisé.

    2. Envoie une requête préliminaire et vérifie si le site de destination répond avec un en-tête autorisant l'accès au réseau privé.

     

    Les vérifications ci-dessus ont pour but de protéger le réseau privé de l'utilisateur. Étant donné que cette fonctionnalité fonctionne en mode avertissement uniquement, nous ne mettons pas en échec les requêtes si l'une des vérifications échoue. À la place, un avertissement s'affiche dans la console Chrome DevTools pour aider les développeurs à se préparer à l'application forcée de cette fonctionnalité. Pour en savoir plus sur ces modifications, consultez Accès au réseau privé pour les requêtes de navigation. Pour en savoir plus, consultez la spécification PNA.

    • Chrome 123 sur Android (sauf WebView), ChromeOS, Linux, macOS et Windows : mode avertissement uniquement
    • Première version de Chrome 130 sur Android (sauf WebView), ChromeOS, Linux, MacOS et Windows: les requêtes échoueront.

   

  • Mots de passe locaux stockés dans les services Play back to top 

    Chrome modifie la façon dont les mots de passe locaux (non synchronisables) sont stockés. Auparavant, ils étaient stockés dans le profil Chrome. Ils seront à présent transférés vers l'espace de stockage local des mots de passe des services Google Play, de la même manière que les mots de passe des comptes Google. L'interface utilisateur de gestion est également modifiée pour qu'ils soient fournis par les services Google Play. La règle Chrome PasswordManagerEnabled est toujours valide, mais ne contrôle pas le comportement en dehors du binaire Chrome. Ainsi, les utilisateurs peuvent importer ou ajouter des mots de passe manuellement dans la nouvelle interface de gestion des mots de passe.

    • Chrome 123 sur Android : la fonctionnalité est activée pour les utilisateurs sans mot de passe local 
    • Chrome 124 sur Android : tous les mots de passe locaux sont migrés vers les services Google Play.

   

  • Encodage du contenu zstd back to top 

    Chrome est désormais compatible avec le mécanisme de compression des données Zstandard (zstd). La prise en charge de l'encodage de contenu zstd dans le navigateur permet aux sites de consacrer moins de temps et de processeur ou d'énergie à la compression sur leurs serveurs, ce qui permet de réduire les coûts de serveur. La règle d'entreprise temporaire ZstdContentEncodingEnabled est disponible pour désactiver la fonctionnalité d'encodage du contenu zstd.

    • Chrome 123 sur Android, ChromeOS, Lacros, Linux, Mac, Windows et Fuchsia : ajout de la compatibilité avec zstd.

   

  • Appliquer les nouveaux flux de connexion back to top 

    Lorsque la règle BrowserSignin est définie sur Obliger les utilisateurs à se connecter pour se servir du navigateur, les utilisateurs se connectent désormais au navigateur Chrome en suivant la procédure de connexion standard via le sélecteur de profils.

    Auparavant, le flux de connexion forcée comportait une boîte de dialogue d'interface utilisateur spécifique qui ne respectait pas le style ou les normes Chrome classiques. Les flux sont maintenant alignés sur les flux de connexion standards. Nous avons également amélioré la gestion des erreurs en affichant les erreurs de connexion dans une boîte de dialogue standard comportant des boutons interactifs.

    • Chrome 123 sur Mac et Windows : lancement complet

    Force sign-in

   

  • Modifications apportées à Google Update back to top 

    Une nouvelle version de Google Update est en cours de déploiement. L'emplacement de GoogleUpdate.exe sous Windows va changer et s'appeler updater.exe. Notez que le chemin d'accès précédent sera conservé jusqu'à la fin de la transition.

    • Précédent : C:\Program Files (x86)\Google\Update\GoogleUpdate.exe
    • Actuel: C:\Program Files (x86)\Google\GoogleUpdater\VERSION\updater.exe

   

  • Nouvelles règles et règles mises à jour dans le navigateur Chrome back to top 
    Règle Description
    WebAnnotations Autoriser la détection d'entités en texte brut dans les pages Web (sur iOS uniquement)
    IdleTimeout Délai avant exécution des actions en cas d'inactivité (désormais également disponible sur iOS)
    IdleTimeoutActions Actions à exécuter lorsque l'ordinateur est inactif (désormais également disponible sur iOS)
    ChromeForTestingAllowed Autoriser Chrome for Testing
    RemoteAccessHostAllowPinAuthentication Autoriser les méthodes d'authentification par code ou association pour les hôtes d'accès à distance
    RemoteAccessHostAllowUrlForwarding Autoriser les utilisateurs connectés à distance à ouvrir des URL côté hôte dans leur navigateur client local
    DownloadManagerSaveToDriveSettings Autoriser l'enregistrement de fichiers directement dans Google Drive

Mises à jour de ChromeOS

   

  • Migration Bluetooth de ChromeOS Flex back to top

    Dans ChromeOS 123, ChromeOS Flex passera à la pile Bluetooth Floss. Les appareils listés ne sont plus compatibles avec la fonctionnalité Bluetooth à la suite de cette migration. Si la fonctionnalité Bluetooth est essentielle pour ces appareils, nous vous recommandons de les transférer vers la version LTS pour étendre la fonctionnalité Bluetooth jusqu'en octobre 2024. 

    • HP ProBook 4530s
    • Lenovo ThinkPad T420
    • HP Elitebook 8460p
    • Apple iMac 11,2
    • Lenovo ThinkPad x220
    • Dell Vostro 3550
    • HP 3115m
    • HP Elitebook 2560p
    • HP ProBook 6465b
    • Lenovo ThinkPad L420
     

    Si vos appareils ne parviennent pas à se connecter au Bluetooth après la mise à jour vers ChromeOS 123, définissez le flag Chrome Use Floss instead of BlueZ sur Disabled.

     

    Floss vs Bluetooth

 

   

  • Personnaliser les raccourcis clavier back to top

    Les raccourcis améliorent notre productivité, et nous avons tous des raccourcis préférés. Dans ChromeOS 123, la personnalisation des raccourcis vous permettra d'attribuer votre combinaison de touches préférée pour personnaliser vos raccourcis. Que vous souhaitiez qu'ils soient plus faciles à faire d'une seule main, plus simples à mémoriser ou identiques à ceux que vous connaissez, cette fonctionnalité simplifiera vos workflows quotidiens. 

       

    Customize keyboard shortcuts

 

   

  • Personnalisation du bouton de la souris back to top

    La personnalisation du bouton de la souris sur Chromebook permet aux utilisateurs d'effectuer des actions rapides d'un simple clic. Si votre souris comporte plus de deux boutons, vous pouvez désormais les associer à une liste définie d'actions, comme prendre une capture d'écran, couper le son et le réactiver, insérer des emoji, etc. Vous pouvez également sélectionner une combinaison de touches pour attribuer à vos boutons toute action effectuée par un raccourci clavier.

     

    Customize mouse shortcuts

 

   

  • Configuration plus rapide de l'écran partagé back to top

    Les Chromebooks offrent différentes façons d'organiser les fenêtres sur l'écran pour vous aider à gagner en productivité, notamment l'écran partagé. Comme son nom l'indique, l'option de configuration plus rapide de l'écran partagé vous permet de configurer plus rapidement la mise en page de vos fenêtres en affichant un aperçu des fenêtres ouvertes de l'autre côté de l'écran. Avec l'écran partagé plus rapide, une fois que vous ancrez (ou verrouillez) une fenêtre sur un côté, vous pouvez choisir une fenêtre déjà ouverte dans Aperçu pour l'ancrer de l'autre côté, ou sélectionner un élément de l'étagère (la rangée d'applications située en bas ou sur le côté de l'écran).

     

    Split screen

 

   

  • Point d'accès pour le partage de connexion ChromeOS back to top  

    Le point d'accès est désormais disponible sur ChromeOS ! Vous pouvez désormais partager votre réseau mobile sur votre Chromebook en tant que point d'accès avec d'autres appareils sans connexion Internet. Activez votre premier point d'accès en ouvrant les paramètres réseau et en activant/désactivant Point d'accès. Avec ChromeOS 123, nous ne prenons en charge que le réseau T-Mobile aux États-Unis, mais nous mettons tout en œuvre pour ajouter d'autres réseaux dans les prochaines versions.

     

   

  • Préférence linguistique par appli sur Android back to top

    Vous pouvez désormais sélectionner la langue de votre choix pour vos applications Android. Ces nouveaux paramètres sont disponibles dans Paramètres > Applications > Gérer les applications > Langue de l'application

     

   

  • Nouvelles voix naturelles pour la synthèse vocale back to top

    Dans ChromeOS 123, nous avons ajouté de nouvelles voix de synthèse vocale aux sonorités naturelles qui fonctionnent hors connexion et sont disponibles dans 31 langues.  

    TTS natural voices

 

   

  • Déploiement du mode Sous-traitant des données pour la Norvègeback to top

    En août 2023, le mode Sous-traitant des données pour ChromeOS a été lancé aux Pays-Bas afin d'offrir aux organisations plus de transparence et de contrôle sur les données envoyées et traitées par Google. Étant donné que ce domaine suscite un regain d'intérêt récent, nous rendons le mode Sous-traitant des données disponible pour tous dans d'autres pays, à commencer par la Norvège. Ce produit est disponible dans la console d'administration sous Appareil > Chrome > Conformité. Pour en savoir plus, consultez cet article du Centre d'aide.

     

   

  • Paramètres de confidentialité par appli back to top

    ChromeOS 123 facilite la gestion des paramètres de confidentialité sur les Chromebooks en regroupant les autorisations des applications et les paramètres de confidentialité. Nous donnons ainsi aux utilisateurs une plus grande transparence en leur indiquant quelles applications ont besoin d'accéder aux capteurs de confidentialité et en quoi les autorisations des applications sont affectées par les états des paramètres de confidentialité. Désormais, grâce aux autorisations par application, pour le micro et l'appareil photo, au lieu d'accéder à deux endroits séparés (paramètres de confidentialité et paramètres de l'application), les utilisateurs peuvent accéder directement aux paramètres de confidentialité pour voir quelles applications ont besoin d'accéder à ces capteurs et modifier les autorisations des applications.

 

   

  • Sécurité Android renforcée pour les nouveaux clients Enterpriseback to top

    ChromeOS 123 renforce le niveau de sécurité des applications par défaut pour les clients Enterprise. Sur les nouveaux domaines d'entreprise, ChromeOS désactive désormais par défaut les applications Android pour les utilisateurs ChromeOS non affiliés. Les utilisateurs ChromeOS non affiliés sont des utilisateurs qui utilisent des appareils non gérés ou gérés par un domaine différent de celui de l'utilisateur.

    Les domaines d'entreprise existants ne seront pas affectés par ce changement. Les clients Education nouveaux ou existants ne sont pas concernés.

    Les entreprises qui souhaitent modifier le paramètre par défaut peuvent consulter cet article du Centre d'aide.

     

Mises à jour de la console d'administration

   
  • Amélioration de l'expérience sur la page "Paramètres"   back to top

    À partir de mars 2024, tous les administrateurs utiliseront la nouvelle expérience sur la page Paramètres. Vous ne pourrez donc plus utiliser l'ancienne expérience sur la page Paramètres. La plupart d'entre vous utilisent déjà la nouvelle expérience. Cela signifie simplement que les administrateurs ne pourront plus accéder à l'ancienne vue. Vous aurez cependant toujours accès aux mêmes fonctionnalités dans la nouvelle vue.

    Enhanced settings page
   
  • Collecte des journaux à distance pour les appareils ChromeOSback to top

    Si vous rencontrez des problèmes avec un appareil ChromeOS géré, vous pouvez les résoudre en enregistrant des journaux supplémentaires depuis la page Détails de l'appareil de la console d'administration. Vous pouvez collecter des journaux à distance pour les cas d'utilisation suivants : 

    • Appareils en mode kiosque
    • Utilisateurs connectés, qu'ils soient affiliés ou non
    • Sessions gérées en mode Invité
    • Écran de connexion et de verrouillage

    Pour en savoir plus, consultez Collecte des journaux à distance pour les appareils ChromeOS du centre d'aide.

    Remote log collection

   

  • Suppression des navigateurs inactifs dans la gestion cloud du navigateur Chrome   back to top

    La règle "Période d'inactivité avant la suppression du navigateur" est désormais disponible en accès anticipé dans la console d'administration. Si des administrateurs informatiques trouvent que la valeur par défaut de 18 mois n'est pas adaptée, cela leur permettra de définir explicitement une valeur de règle (période d'inactivité) quelques semaines avant le début de la suppression effective.

    D'avril 2024 à mai 2024, la règle Période d'inactivité pour la suppression du navigateur commencera à être déployée et supprimera automatiquement de la console d'administration les navigateurs enregistrés qui sont inactifs depuis une période plus longue que la période d'inactivité déterminée par la règle. Lors de la publication de la règle, la valeur par défaut de la période d'inactivité sera de 540 jours. Par conséquent, par défaut, tous les navigateurs enregistrés qui sont inactifs depuis plus de 540 jours sont supprimés de votre compte. Les administrateurs peuvent modifier la valeur de la période d'inactivité à l'aide de cette règle. La valeur maximale pour déterminer la période d'inactivité du navigateur est de 730 jours et la valeur minimale de 28 jours. 

    Si vous diminuez la valeur de la règle définie, cela peut avoir un impact global sur tous les navigateurs actuellement enregistrés. Tous les navigateurs concernés seront considérés comme inactifs et seront donc supprimés de manière irréversible. Pour vous assurer que les navigateurs supprimés se réenregistrent automatiquement au prochain redémarrage, définissez la valeur de la règle Gestion des jetons d'appareil sur Supprimer le jeton avant de diminuer la valeur de cette règle. Les jetons d'enregistrement de ces navigateurs doivent être encore valides au moment du redémarrage.
   
  • Rapport d'erreur Chromeback to top

    Dans Chrome 123, vous pouvez visualiser les événements de plantage dans la console d'administration à l'aide de la nouvelle page de rapport d'erreur de Chrome. Ce rapport contient un graphique dynamique représentant les plantages Chrome au fil du temps, regroupés par version de Chrome. Des filtres supplémentaires sont disponibles pour les champs suivants : "Plates-formes de l'OS", "Versions Chrome" et dates. Ce rapport vous permet d'identifier de manière proactive les problèmes potentiels liés à Chrome dans votre organisation.

    • Chrome 121 sur Linux, macOS et Windows: programme Testeur de confiance
    • Chrome 123 sur Linux, macOS et Windows:déploiement de la fonctionnalité
    Crash report

   

Nouveautés à venir

Remarque : Les mises à jour détaillées ci-dessous sont en phase de test ou planifiées. Il est possible qu'elles soient modifiées, retardées ou annulées avant le lancement de la version stable.

 

Changements à venir dans le navigateur

    

  • Écran de sélection du moteur de recherche par défaut back to top 

    Pour se conformer avec la loi sur les marchés numériques (DMA, Digital Markets Act), Google lance des écrans de sélection permettant aux utilisateurs de choisir leur moteur de recherche par défaut dans Chrome. L'option choisie dans l'invite contrôle le paramètre de moteur de recherche par défaut, actuellement disponible sur chrome://settings/search.

    Pour les entreprises qui ont choisi de laisser leur administrateur définir les paramètres de recherche de leurs utilisateurs à l'aide des règles d'entreprise DefaultSearchProviderEnabled et DefaultSearchProviderSearchUrl, celles-ci continueront à contrôler les paramètres de recherche de l'entreprise. Lorsque l'administrateur n'a pas défini de règle pour les paramètres de recherche des utilisateurs de son entreprise, ces derniers peuvent être invités à choisir leur moteur de recherche par défaut dans Chrome.

    En savoir plus sur ces règles et le groupe atomique associé

    • Chrome 120 sur iOS, ChromeOS, Lacros, Linux, macOS et Windows : 1 % des utilisateurs commenceront peut-être à voir l'écran de sélection à partir de Chrome 120. 
    • Plus tard dans l'année sur iOS, ChromeOS, Lacros, Linux, macOS et Windows : déploiement complet pour les utilisateurs concernés

   

  • Capture de liens pour les utilisateurs sur les PWA : Windows, macOS et Linux back to top 
     

    Les liens Web redirigent automatiquement les utilisateurs vers les applications Web installées. Pour mieux répondre aux attentes des utilisateurs concernant ces applications, Chrome facilite le basculement entre le navigateur et les applications Web installées. Lorsque l'utilisateur clique sur un lien pouvant être géré par une application Web installée, Chrome ajoute un chip dans la barre d'adresse pour lui suggérer de basculer vers l'application. Lorsque l'utilisateur clique dessus, le chip lance l'application directement ou ouvre une grille d'applications compatibles avec ce lien. Pour certains utilisateurs, cliquer sur un lien permet toujours d'ouvrir automatiquement l'application.

    Certains problèmes ont été détectés dans l'implémentation actuelle. Nous ne lancerons donc pas cette fonctionnalité dans Chrome 123, comme annoncé initialement. Nous prévoyons de lancer la capture de liens cette année (bug).

    • Chrome 121 sur Linux, macOS et Windows : lorsque certains utilisateurs cliquent sur un lien, celui-ci s'ouvre systématiquement dans une PWA installée, tandis que pour d'autres, le lien s'ouvre dans un nouvel onglet, avec un chip dans la barre d'adresse. Le fait de cliquer sur le chip lance l'application. Un flag est disponible pour contrôler cette fonctionnalité : chrome://flags/#enable-user-link-capturing-pwa.
    • Prochaine étape en 2024 sous Linux, macOS et Windows: nous lancerons la fonctionnalité dans la version stable à 100% avec activation par défaut (toujours lancer les applications en cas de clics sur un lien) ou désactivation par défaut (toujours ouvrir dans un onglet, ne lancer que si l'utilisateur clique sur le chip de la barre d'adresse).

    Linked webapps

   

  • Invite d'autorisations pour l'API Web MIDI back to top 
     

    L'API Web MIDI se connecte aux appareils MIDI (Musical Instrument Digital Interface) et interagit avec eux. Plusieurs problèmes ont été signalés concernant l'accès furtif de l'API Web MIDI aux appareils MIDI clients (voir le bug Chromium sur ce sujet). Pour résoudre ce problème, l'Audio Working Group du W3C a décidé d'accorder une autorisation explicite à l'accès général à l'API Web MIDI. À l'origine, l'autorisation explicite n'était requise que pour l'utilisation avancée de Web MIDI dans Chrome, y compris la possibilité d'envoyer et de recevoir des messages système (SysEx), avec un accès restreint derrière une invite d'autorisation. Nous prévoyons à présent d'étendre le champ d'application de cette autorisation à l'utilisation standard de l'API Web MIDI.

    Dans Chrome 124, tout accès à l'API Web MIDI nécessitera une autorisation de l'utilisateur. Aucune règle ne sera disponible pour contrôler ces modifications. Si vous rencontrez des problèmes, signalez un bug ici.

    • Chrome 124 sur Windows, macOS, Linux et Android

   

   

  • Améliorations apportées aux favoris et aux listes de lecture sur Android back to top 
     

    Sur Chrome 124 pour Android, certains utilisateurs qui se connectent à Chrome à partir du gestionnaire de favoris pourront utiliser et enregistrer des favoris et des éléments de liste de lecture dans leur compte Google. Les règles d'entreprise pertinentes telles que BrowserSignin, SyncTypesListDisabled, EditBookmarksEnabled, ManagedBookmarks et ShoppingListEnabled continuent de fonctionner comme avant pour indiquer si les utilisateurs sont autorisés à utiliser et enregistrer certains éléments dans leur compte Google.

    • Chrome 124 sur Android : déploiement de la fonctionnalité

   

  • Abandon de la règle d'entreprise utilisée pour la limitation back to top 
     

    La modification de code sous-jacente (limitation des iFrames display:none multi-origines sur un processus) que la règle d'entreprise ThrottleNonVisibleCrossOriginIframesAllowed remplace a été activée dans les versions stables depuis début 2023. Étant donné que les problèmes connus ont été résolus, nous prévoyons de supprimer la règle d'entreprise ThrottleNonVisibleCrossOriginIframesAllowed d'ici au lancement de Chrome 124. Vous trouverez les discussions concernant le problème de limitation (et sa résolution) dans ce bug Chromium.

    • Chrome 124 : la règle est supprimée.

   

  • Compatibilité de Chrome pour ordinateur avec Windows ARM64back to top 
     

    Chrome déploie la compatibilité avec Windows ARM64. Nous nous efforçons de publier les programmes d'installation pour les entreprises. Vous pouvez continuer à tester la version Canary et à signaler des bugs. Notez que cette version est susceptible d'être modifiée en fonction de la stabilité globale et des commentaires des clients. Si vous rencontrez des problèmes, signalez un bug ici

    • Chrome 124 sur Windows (ARM) : de nouveaux programmes d'installation pour les entreprises sont disponibles.

   

  • Suppression de la règle d'entreprise utilisée pour GREASE back to top 
     

    Nous prévoyons d'abandonner la règle UserAgentClientHintsGREASEUpdateEnabled, car l'algorithme GREASE mis à jour est activé par défaut depuis plus d'un an. Elle sera supprimée à terme. 

    • Chrome 124 sur Android, ChromeOS, Linux, macOS et Windows : la règle est obsolète.
    • Chrome 126 sur Android, ChromeOS, Linux, macOS et Windows : la règle est supprimée.

   

  • Service réseau exécuté en bac à sable sur Windowsback to top 
     

    Le service réseau, qui fonctionne déjà dans son propre processus, s'exécutera en bac à sable sur Windows pour améliorer la sécurité et la fiabilité. Dans ce contexte, tout code tiers actuellement en mesure de manipuler le service réseau pourra en être empêché. Cela peut entraîner des problèmes d'interopérabilité avec des logiciels qui injectent du code dans l'espace de traitement de Chrome, tels que les logiciels de protection contre la perte de données. La règle NetworkServiceSandboxEnabled vous permet de désactiver le bac à sable si des incompatibilités sont détectées. Vous pouvez tester le bac à sable dans votre environnement en suivant ces instructions et signaler les problèmes que vous rencontrez.

    • Chrome 124 sur Windows : service réseau exécuté en bac à sable sur Windows

   

  • Abandon et suppression de WebSQL back to top 
     

    Avec SQLite via WASM comme remplacement officiel, nous prévoyons de supprimer complètement WebSQL. Cela nous permettra d'assurer la sécurité de nos utilisateurs.

    La norme de base de données Web SQL a été proposée pour la première fois en avril 2009 et a été abandonnée en novembre 2010. Gecko n'a jamais implémenté cette fonctionnalité, et WebKit l'a abandonnée en 2019. Le W3C a encouragé les personnes ayant besoin de bases de données Web à adopter le stockage Web ou une base de données indexée. 

    Depuis sa publication, il est extrêmement difficile d'assurer la sécurité de nos utilisateurs. Au départ, SQLite n'a pas été conçu pour exécuter des instructions SQL malveillantes. C'est pourtant exactement ce que nous devons faire avec WebSQL. Faire face à une avalanche de problèmes de stabilité et de sécurité représente un coût imprévisible pour l'équipe de stockage. 

    • Chrome 101 : la règle WebSQLAccess a été ajoutée à Chrome 101. WebSQL sera disponible lorsque cette règle sera activée, alors que la règle sera disponible jusqu'à Chrome 123.
    • Chrome 115 : message d'abandon ajouté à la console.
    • Chrome 117 : dans Chrome 117, l'évaluation avant arrêt de WebSQL commence. L'évaluation prend fin dans Chrome 123. Pendant la période d'évaluation, un jeton d'évaluation avant arrêt est nécessaire pour que la fonctionnalité soit disponible.
    • Chrome 119 : WebSQL n'est plus disponible à partir de Chrome 119. Vous pourrez accéder à cette fonctionnalité jusqu'à Chrome 123 à l'aide de la règle WebSQLAccess ou d'un jeton d'évaluation avant arrêt.
    • Chrome 124 sur ChromeOS, Lacros, Linux, macOS, Windows et Android : à partir de Chrome 124, la règle WebSQLAccess et l'évaluation avant arrêt, qui permettent d'activer WebSQL, ne seront plus disponibles.

   

  • Compatibilité des commandes de formulaire avec les valeurs de direction en mode d'écriture verticale back to top 

    Le mode d'écriture des propriétés CSS permet de disposer les éléments verticalement. Toutefois, les utilisateurs ne peuvent pas définir la direction dans laquelle la valeur progresse. Grâce à cette fonctionnalité, les éléments des commandes des formulaires (sélection, progression et plage) peuvent être en mode d'écriture verticale et choisir la direction de la valeur de la commande de formulaire. Si la direction est rtl, la valeur est affichée de bas en haut. Si la direction est ltr, la valeur est affichée de haut en bas. Pour en savoir plus, consultez cet article de blog sur Chrome pour les développeurs.

    • Chrome 124 sur Windows, Mac, Linux et Android

   

   

  • Attribut de racine fantôme pouvant être clonée back to top 
     

    L'attribut de racine fantôme pouvant être clonée permet de contrôler individuellement si une racine fantôme peut être clonée (via des commandes de clonage de plate-forme standards telles que cloneNode()). Vous pouvez désormais contrôler les racines fantômes impératives à l'aide d'un paramètre `attachShadow({clonable:true})`. Les racines fantômes déclaratives peuvent être contrôlées via un nouvel attribut, `<template shadowrootmode=open shadowrootclonable>`

     

    Une défaillance peut se produire dans les cas suivants :

    1. vous utilisez un DOM fantôme déclaratif
    2. vous clonez des modèles contenant un DSD et
    3. vous supposez que ces clones contiennent des racines fantômes clonées
     
    • Chrome 124 sur Android, ChromeOS, Linux, macOS et Windows

   

  • Suppression de la règle d'entreprise utilisée pour l'héritage des URL de base back to top 
     

    Dans Chrome 114, nous avons instauré la règle NewBaseUrlInheritanceBehaviorAllowed pour empêcher les utilisateurs ou des variantes Google Chrome d'activer NewBaseUrlInheritanceBehavior lorsque des problèmes de compatibilité sont détectés. Dans Chrome 125, la règle temporaire NewBaseUrlInheritanceBehaviorAllowed sera supprimée. 

   

  • Projet d'abandon : événements de mutation back to top 
     

    Les événements de mutation synchrone, y compris DOMSubtreeModified, DOMNodeInserted, DOMNodeRemoved, DOMNodeRemovedFromDocument, DOMNodeInsertedIntoDocument et DOMCharacterDataModified, ont un impact négatif sur les performances des pages et augmentent considérablement la complexité liée à l'ajout de nouvelles fonctionnalités sur le Web. Ces API ont été abandonnées dans la spécification en 2011 et ont été remplacées (en 2012) par l'API Mutation Observer, qui s'est avérée beaucoup plus performante. Vous devez supprimer les événements de mutation obsolètes ou les migrer vers l'API Mutation Observer. À partir de Chrome 124, la règle d'entreprise temporaire MutationEventsEnabled sera disponible pour réactiver les événements de mutation obsolètes ou supprimés. Si vous rencontrez des problèmes, signalez un bug ici.

    • Chrome 127 sur Android, ChromeOS, Linux, macOS et Windows : les événements de mutation cesseront de fonctionner dans Chrome 127, vers le 30 juillet 2024.

   

   

  • Mise à jour obligatoire de toutes les extensions pour utiliser Manifest V3 d'ici juin 2025 back to top 
     

    Mise à jour obligatoire des extensions pour utiliser Manifest V3 Les extensions Chrome sont en cours de transition vers la nouvelle version des fichiers manifestes, Manifest V3. Vos utilisateurs bénéficieront ainsi d'une confidentialité renforcée, par exemple en passant à un modèle dans lequel les extensions modifient les requêtes de manière déclarative, sans pouvoir afficher chaque requête individuellement. Cela améliore également la sécurité des extensions, car le code hébergé à distance ne sera plus autorisé dans Manifest V3. 

     

    À partir de juin 2024, Chrome désactivera progressivement les extensions Manifest V2 exécutées dans le navigateur. Une règle d'entreprise ExtensionManifestV2Availability est disponible pour contrôler si les extensions Manifest V2 sont autorisées ou non. Cette règle peut être utilisée pour tester Manifest V3 dans votre organisation avant la migration. De plus, les ordinateurs sur lesquels cette règle est activée ne seront pas inclus dans la désactivation des extensions Manifest V2 avant l'année suivante (juin 2025), date à laquelle la règle sera supprimée.

     

    Pour identifier la version Manifest utilisée par toutes les extensions Chrome exécutées dans votre parc, consultez la page Utilisation des applications et des extensions dans la gestion cloud du navigateur Chrome. Pour en savoir plus, reportez-vous au calendrier Manifest. Vous trouverez, entre autres, les informations suivantes : 

    • Chrome 110 sur ChromeOS, Lacros, Linux, macOS et Windows : la règle d'entreprise ExtensionManifestV2Availability permet de contrôler si les extensions Manifest V2 sont autorisées. Cette règle peut être utilisée pour tester Manifest V3 dans votre organisation avant la migration. Après la migration, la règle vous permettra d'étendre l'utilisation des extensions Manifest V2.
    • Chrome 127 sur ChromeOS, Lacros, Linux, macOS et Windows : Chrome désactivera progressivement les extensions Manifest V2 sur les appareils des utilisateurs. Seuls les utilisateurs pour lesquels la règle d'entreprise ExtensionManifestV2Availability est activée pourront continuer à utiliser les extensions Manifest V2 dans leur organisation.
    • Chrome 139 sur ChromeOS, Lacros, Linux, macOS et Windows : suppression de la règle ExtensionManifestV2Availability.

   

  • Chrome ne sera plus compatible avec macOS 10.15 back to top 
     

    Chrome ne prendra plus en charge macOS 10.15, qui n'est déjà plus pris en charge par Apple. Les utilisateurs doivent mettre à jour leur système d'exploitation pour continuer à utiliser le navigateur Chrome. Exécuter un système d'exploitation compatible est essentiel pour assurer la sécurité. Si vous utilisez macOS 10.15, Chrome continue d'afficher une barre d'informations pour rappeler aux utilisateurs que Chrome 129 ne sera plus compatible avec cette version.

    • Chrome 129 sur macOS : Chrome n'est plus compatible avec macOS 10.15

↑ haut de page  

Modifications de ChromeOS à venir

   

  • Enregistrer des GIF avec Capture d'écran back to top

    Dès ChromeOS 124, la fonctionnalité Capture d'écran vous permettra d'enregistrer votre écran au format GIF pour capturer, partager et lire facilement l'enregistrement dans un chat, une présentation, un document, etc.

 

↑ haut de page  

Modifications de la console d'administration à venir

       
  • Rapport Anciennes technologies back to top

    Dès Chrome 124, le rapport Anciennes technologies sera disponible dans la console d'administration. Il signalera de manière proactive les sites Web (internes et externes) qui utilisent des technologies qui seront abandonnées, comme les cookies tiers, les modifications des cookies SameSite, ou des protocoles de sécurité plus anciens tels que TLS 1.0/1.1 et les cookies tiers. Ces informations permettront aux administrateurs informatiques de planifier avec les développeurs les migrations techniques requises avant la suppression des fonctionnalités.


    Cette fonctionnalité est actuellement disponible dans notre programme Testeur de confiance. Si vous souhaitez nous aider à tester cette fonctionnalité, vous pouvez vous inscrire au programme Testeur de confiance Chrome Enterprise.
     
    • Dès Chrome 124 sous Linux, macOS et Windows : le rapport sur les anciennes technologies sera disponible dans la console d'administration.
    Legacy tech report
   
  • Parité des règles: configurations personnalisées pour les administrateurs informatiques back to top

    La page Configurations personnalisées permet aux administrateurs informatiques de configurer des règles Chromium qui ne figurent pas encore dans la console d'administration, à l'aide de scripts JSON. Par conséquent, toutes les règles Chrome peuvent désormais être configurées dans la gestion cloud du navigateur Chrome, via la console d'administration, depuis la page Paramètres ou Configurations personnalisées.

     

    • Dès Chrome 124 sur Android, iOS, Linux, Mac et Windows : accès pour les testeurs de confiance
    • Dès Chrome 125 sur Android, iOS, Linux, Mac et Windows: déploiement de la fonctionnalité

↑ haut de page  

Notes de version précédentes 

 

Autres ressources

Vous avez encore besoin d'aide ?

Google et les marques et logos associés sont des marques de Google LLC. Tous les autres noms d'entreprises et de produits sont des marques des entreprises auxquelles ils sont associés.

Ces informations vous-ont elles été utiles ?

Comment pouvons-nous l'améliorer ?
Recherche
Effacer la recherche
Fermer le champ de recherche
Applications Google
Menu principal