Vous prévoyez votre stratégie de retour au bureau ? Découvrez comment Chrome OS peut vous aider.

Définir des règles relatives aux applications et aux extensions Chrome (Linux)

Ces instructions s'appliquent aux utilisateurs Linux qui sont connectés au navigateur Chrome avec un compte géré.

En tant qu'administrateur, vous pouvez installer automatiquement des applications et des extensions Chrome sur les ordinateurs des utilisateurs. Vous pouvez également contrôler les applications ou les extensions que les utilisateurs sont autorisés à installer. Définissez les règles par défaut pour toutes les applications et extensions. Remplacez ensuite les paramètres par défaut des règles que vous voulez personnaliser pour des applications ou des extensions spécifiques.

Étape 1 : Étudier le fonctionnement de la règle

Règle Description et paramètres
ExtensionSettings

Gérez les applications et les extensions que les utilisateurs sont autorisés à installer. 

Cette règle remplace les règles d'extension suivantes (potentiellement déjà définies) :

Étape 2 : Mettre à jour le fichier de configuration

Dans votre éditeur de fichiers JSON (JavaScript® Object Notation) de prédilection :

  1. Accédez au dossier /etc/opt/chrome/policies/managed.
  2. Créez ou mettez à jour un fichier JSON pour la règle ExtensionSettings.
  3. Définissez les règles de votre choix relatives aux extensions et aux applications (voir ci-dessous). 

Étape 3 : Récupérez l'identifiant des applications ou des extensions Chrome concernées

Passez cette étape si vous n'avez pas l'intention de personnaliser des règles pour des applications ou des extensions spécifiques.

Vous devez identifier l'application ou l'extension Chrome à laquelle vous voulez appliquer des règles et des paramètres. Toutes les applications et les extensions du Chrome Web Store disposent d'un identifiant unique (ID) qui reste le même, quelle que soit la version. Ainsi, si un utilisateur installe la même application ou extension sur plusieurs appareils, celle-ci conserve le même ID partout. Les ID comportent 32 caractères. 

Pour récupérer l'ID d'une application ou d'une extension :

  1. Ouvrez le Chrome Web Store.
  2. Recherchez et sélectionnez l'application ou l'extension de votre choix.
  3. L'ID est la longue chaîne de caractères qui figure à la fin de l'URL.
    Par exemple, nckgahadagoaajjgafhacjanaoiihapd est l'ID de Google Hangouts.

Étape 4 : Définir les règles relatives aux applications et aux extensions

Pour chaque mise en œuvre (exemple de code ci-dessous), réalisez les actions suivantes :
  • Définissez une règle par défaut qui s'applique à toutes les applications et à toutes les extensions en utilisant la valeur *.
  • (Facultatif) Personnalisez la règle pour une application ou extension en particulier en utilisant l'ID de l'application ou de l'extension (voir ci-dessus).
Définir les règles d'installation (installation automatique, installation d'office, autorisation ou blocage)

Vous pouvez contrôler si une application ou une extension est bloquée, autorisée ou installée automatiquement sur les appareils. Cette règle remplace ExtensionInstallForcelist.

Dans la règle ExtensionSettings, définissez le mode d'installation :

Vous pouvez contrôler si une application ou une extension est bloquée, autorisée ou installée automatiquement sur les appareils. Cette règle remplace ExtensionInstallForcelist.

Dans la règle ExtensionSettings, définissez le mode d'installation :

  • allowed : les utilisateurs peuvent installer des applications et des extensions à partir du Chrome Web Store. Il s'agit de la valeur par défaut quand aucun mode d'installation n'est défini.
  • blocked : les utilisateurs ne peuvent pas installer d'applications ou d'extensions à partir du Chrome Web Store. Vous pouvez rédiger un message d'erreur personnalisé pour avertir les utilisateurs du blocage (voir ci-dessous).
  • force_installed : les extensions que vous spécifiez sont installées automatiquement sur les appareils, sans intervention de l'utilisateur. Elles ne peuvent être ni désactivées, ni supprimées par l'utilisateur. Vous devez également définir l'emplacement de téléchargement de l'extension (voir ci-dessous).
  • normal_installed : les extensions que vous spécifiez sont installées automatiquement sur les appareils, sans intervention de l'utilisateur. Elles ne peuvent pas être désactivées par l'utilisateur. Vous devez également définir l'emplacement de téléchargement de l'extension (voir ci-dessous).

Exemple de code pour l'installation

Télécharger un exemple de fichier de configuration. Vous pouvez le modifier dans un éditeur de texte.

L'exemple illustre la méthode à suivre pour :

  • installer automatiquement Google Hangouts (nckgahadagoaajjgafhacjanaoiihapd) et Google Keep (lpcaedmchfhocbbapmcbpinfpgnhiddi) sur les appareils des utilisateurs ;
  • autoriser les utilisateurs à désactiver Keep, mais pas Hangouts ;
  • autoriser les utilisateurs à installer Google Agenda (gmbgaklkmjakoegficnlkhebmhkjfich) à partir du Chrome Web Store ;
  • empêcher les utilisateurs d'installer d'autres applications ou extensions.
Définir l'emplacement de téléchargement de l'extension

Ces instructions ne s'appliquent qu'aux modes d'installation "force_installed" et "normal_installed".

Si vous installez automatiquement une extension sur les appareils, vous devez indiquer l'emplacement où Chrome doit la télécharger.

Pour définir cet emplacement de téléchargement, choisissez une option parmi les suivantes :

  • Si l'extension est hébergée dans le Chrome Web Store, saisissez https://clients2.google.com/service/update2/crx.
  • Si l'extension est hébergée sur votre serveur personnel, saisissez l'URL à laquelle Chrome doit accéder pour télécharger le package de l'extension (fichier .crx).

Exemple de code pour définir l'emplacement de téléchargement d'une extension

Cet exemple présente l'installation automatique de Google Hangouts (nckgahadagoaajjgafhacjanaoiihapd).

{
  "ExtensionSettings": {
    "nckgahadagoaajjgafhacjanaoiihapd": {
      "installation_mode": "force_installed",
      "update_url":
        "https://clients2.google.com/service/update2/crx"
    },
  }
}

Définir un message personnalisé pour les applications et extensions bloquées

Si la règle que vous définissez bloque l'installation de certaines applications ou extensions, rédigez un message personnalisé à afficher lorsqu'un utilisateur tente d'installer celles-ci sur son appareil. Par exemple, expliquez comment contacter le service informatique ou la raison pour laquelle une extension particulière n'est pas disponible. Le message peut contenir jusqu'à 1 000 caractères.

Exemple de code pour afficher un message personnalisé

Télécharger un exemple de fichier de configuration. Vous pouvez le modifier dans un éditeur de texte.

L'exemple illustre la méthode à suivre pour :

  • afficher un message spécifique pour Google Agenda (gmbgaklkmjakoegficnlkhebmhkjfich) ;
  • afficher un message générique pour toutes les autres applications et extensions.
Empêcher les utilisateurs d'exécuter les applications ou les extensions qui requièrent certaines autorisations

Vous pouvez empêcher les utilisateurs d'exécuter les applications ou les extensions qui requièrent des autorisations interdites par votre organisation. Par exemple, vous pouvez bloquer les extensions qui se connectent à des périphériques USB ou qui accèdent à des cookies.

Pour obtenir la liste des autorisations disponibles, consultez l'article Autorisations relatives aux applications et aux extensions Chrome

Exemple de code pour bloquer les autorisations

Télécharger un exemple de fichier de configuration. Vous pouvez le modifier dans un éditeur de texte.

The example shows you how to:

  • Only allow Chrome Remote Desktop (gbchcmhmhahfdphkhkmpfmihenigjmpp), which requires USB permission.
  • Block all other apps that require USB permission.
Empêcher des applications et des extensions de modifier des pages Web

Vous pouvez empêcher les extensions installées sur les appareils de modifier les sites Web de votre choix. La modification d'un site comprend le blocage d'injection de script, la modification de l'accès des cookies, ainsi que toute modification par requête Web. Ce paramètre n'interdit pas l'installation ou la suppression d'extensions par l'utilisateur.

Vous pouvez utiliser deux paramètres :

  • runtime_blocked_hosts : empêche les extensions d'interagir avec les sites Web que vous spécifiez.

  • runtime_allowed_hosts : autorise les extensions à interagir avec les sites Web que vous spécifiez, même si ceux-ci figurent également dans runtime_blocked_hosts.

Les URL doivent suivre le format [http|https|ftp|*]://[sous-domaine|*].[nom-dhote|*].[eTLD|*], où

  • [http|https|ftp|*], [nom-dhote|*] et [eTLD|*] sont requis ; et
  • [sous-domaine|*] est facultatif.
Formats d'hôtes valides Correspondance établie Correspondance non établie
 *://*.example.* http://example.com
https://test.example.co.uk
https://example.google.com
http://example.google.co.uk
http://example.* http://example.com http://example.ly https://example.com
http://test.example.com
http://example.com http://example.com https://example.com
http://test.example.co.uk
http://*.example.com http://example.com
http://test.example.com
http://t.t.example.com
https://example.com
https://test.example.com
http://example.co.* http://example.co.com
http://example.co.co.uk
http://example.co.uk
http://*.test.example.com http://t.test.example.com
http://test.example.com
http://not.example.com
*://* Toutes les URL  

 

Formats d'hôtes incorrects

  • http://t.*.example.com
  • http*://example.com
  • http://*example.com
  • http://example.com/
  • http://example.com/*

Exemple de code pour empêcher la modification de pages Web

Télécharger un exemple de fichier de configuration. Vous pouvez le modifier dans un éditeur de texte.

L'exemple illustre la méthode à suivre pour :

  • empêcher une extension d'accéder aux pages Web *.example.com ;
  • bloquer les extensions qui requièrent une autorisation d'accès au port USB.

Étape 5 : Déployer et valider les règles sur les appareils des utilisateurs

Après avoir déployé une règle relative à l'extension Chrome, vérifiez que celle-ci est bien appliquée sur les appareils des utilisateurs.

  1. Sur l'appareil Chrome géré de votre choix, accédez à la page chrome://policy.

  2. Cliquez sur Actualiser les règles.

  3. En haut à droite, saisissez ExtensionSettings dans le champ Filtrer les règles par nom.

  4. Cochez l'option Afficher les règles non paramétrées.

  5. À côté de chaque paramètre d'extension, assurez-vous que l'état qui figure sous le nom de la règle Chrome est bien OK.

  6. Cliquez sur Afficher la valeur et assurez-vous que le champ de la valeur est renseigné.

Articles associés

Ces informations vous-ont elles été utiles ?
Comment pouvons-nous l'améliorer ?
Recherche
Effacer la recherche
Fermer la recherche
Applications Google
Menu principal
Rechercher dans le centre d'aide
true
410864
false