Notification

Sachez que l'équipe du service client ne propose pas de services de dépannage dans votre langue d'affichage actuelle. Pour la contacter, veuillez d'abord passer à l'anglais ou à une autre langue acceptée (espagnol, japonais ou portugais).

Intégration du Transparency & Consent Framework de l'IAB

Ce document s'adresse aux annonceurs qui souhaitent s'intégrer au Transparency & Consent Framework (TCF). Si vous gérez une plate-forme de gestion du consentement (CMP, Consent Management Platform), découvrez comment intégrer le TCF dans la documentation destinée aux développeurs.

L'IAB Europe gère le Transparency & Consent Framework (TCF) afin que vous puissiez envoyer des états de consentement aux fournisseurs d'annonces, comme Google. Google est intégré au TCF, ce vous permet d'utiliser directement le TCF de l'IAB ou de travailler avec une CMP qui l'utilise pour transmettre les signaux de consentement à Google.

Cet article explique comment intégrer la version 2.2 du TCF dans Campaign Manager 360, Search Ads 360 et Display & Video 360 pour Floodlight, ainsi que les balises d'emplacement et de suivi. Les trackers de clics ne sont pas couverts par le TCF de l'IAB.

Comment ça marche ?

Campaign Manager 360, Search Ads 360 et Display & Video 360 peuvent lire et interpréter la chaîne TC (Transparency and Consent) du TCF pour les balises de suivi des conversions. Les CMP peuvent créer des chaînes TCF en fonction des choix des utilisateurs pour envoyer des signaux de consentement à Campaign Manager 360, Search Ads 360 ou Display & Video 360.

L'intégration au TCF v2.2 signifie que Campaign Manager 360, Search Ads 360 et Display & Video 360 peuvent lire la chaîne TC. Les balises associées ajustent leur comportement en fonction du contenu de la chaîne TC.

Notez les informations suivantes :

  • En tant que fournisseur, Google accepte les chaînes TC utilisant la version 2.2 du TCF. Google continuera d'accepter les chaînes de la version 2.1 du TCF, mais encourage les CMP à suivre les conseils de l'IAB concernant les étapes d'implémentation à mesure que le secteur passe à la version 2.2 du TCF.
  • Campaign Manager 360 et Search Ads 360 partagent le même ensemble de balises Floodlight. Les autorisations de l'utilisateur reçues dans Campaign Manager 360 sont héritées par Search Ads 360. En savoir plus sur le partage des balises Floodlight

Configurer le Transparency & Consent Framework

Google peut recevoir ou envoyer la chaîne TC via l'API JavaScript TCF ou les macros du TCF.

API TCF JavaScript

La CMP stocke la chaîne TC dans une variable JavaScript, à laquelle la balise Google accède ensuite pour récupérer les informations sur les autorisations de l'utilisateur.

Macros du TCF

Le TCF de l'IAB accepte l'utilisation de macros dans les balises de création pour :

  • indiquer où la chaîne TC doit être insérée dans l'URL et envoyée par la suite ;
  • identifier les fournisseurs présents.

Les annonceurs qui souhaitent intégrer le TCF de l'IAB doivent contacter leurs fournisseurs de pixels afin de s'assurer qu'ils acceptent les macros ci-dessous :

  • gdpr_consent=${GDPR_CONSENT_xxxxx} : macro permettant de recevoir le paramètre de consentement, où xxxxx correspond à l'ID de la liste globale des fournisseurs (ID LGF) du fournisseur qui reçoit les chaînes TC.
  • gdpr=${GDPR} : macro pour recevoir l'état RGPD, où 1 indique que le RGPD s'applique et 0 indique qu'il ne s'applique pas.
  • addtl_consent=${ADDTL_CONSENT} : macro destinée aux fournisseurs qui ne figurent pas sur la LGF de l'IAB, mais sur les paramètres des fournisseurs de technologie publicitaire de Google, où ADDTL_CONSENT est une liste d'ID de fournisseurs de technologie publicitaire de Google, séparés par un point, pour lesquels l'utilisateur a donné son consentement. En savoir plus sur la spécification technique de Google concernant le consentement supplémentaire

Transmettre les signaux TCF aux fournisseurs

Vous pouvez également transmettre les signaux du TCF à d'autres fournisseurs susceptibles d'être inclus dans vos créations ou vos tags d'événement. Ces signaux peuvent contrôler quelles créations sont éligibles à la diffusion en fonction des autorisations que l'utilisateur a fournies pour les fournisseurs présents dans la création, et de l'application des règles de Google. La chaîne TC permet également aux utilisateurs d'empêcher la diffusion d'annonces personnalisées et l'ajout à des listes d'audience.

Chaque fournisseur recevant la chaîne TC possède un identifiant unique de liste globale des fournisseurs. Pour les tags d'emplacement publicitaire tiers et les pixels de suivi, les annonceurs devront ajouter manuellement l'ID LGF de leurs fournisseurs avec la nouvelle macro à leurs tags s'ils choisissent d'adopter le TCF. Campaign Manager 360, Search Ads 360 et Display & Video 360 remplaceront ensuite la macro par la chaîne TC afin que le fournisseur respecte les préférences de l'utilisateur et continue de transmettre les informations sur les autorisations de l'utilisateur du TCF.

Exemple

http://vendor-a.com/?key1=val1&key2=val2&gdpr=${GDPR}&gdpr_consent=${GDPR_CONSENT_xxxxx}

Remarque : Les macros implémentées dans des assets de création bruts (fichiers HTML5 ou créations rich media, par exemple) ne sont pas acceptées. Si les annonceurs utilisent ces formats et souhaitent transmettre la chaîne TC dans leurs appels tiers effectués à partir de la création, ils doivent inclure leur propre code JavaScript afin de rechercher une CMP et d'accéder directement à l'API TCF.

Dans Campaign Manager 360, les macros de fournisseur sont acceptées pour les éléments suivants :

  • Balises d'événement
  • Balises dynamiques Floodlight
  • Redirections des créations 
  • Créations personnalisées
  • Liens de publicité comportementale en ligne (PCL)
  • Tags INS

Dans Display & Video 360, les macros de fournisseur sont acceptées pour tous les types de créations et tous les champs où les macros sont généralement acceptées.

Intégration de balises

Les balises Campaign Manager 360, Search Ads 360 et Display & Video 360 permettent de transmettre des autorisations utilisateur pour les annonceurs qui ont implémenté une CMP enregistrée auprès du TCF de l'IAB sur leur site.

Balises Floodlight

Campaign Manager 360, Search Ads 360 et Display & Video 360 utilisent tous des balises Floodlight pour mesurer les conversions. Selon la façon dont les annonceurs ont implémenté les balises Floodlight, ils doivent procéder comme suit s'ils choisissent d'adopter le TCF :

  • Anciennes balises Floodlight (non implémentées avec la balise Google) : les annonceurs doivent ajouter la nouvelle macro à toutes les balises Floodlight existantes de leur site. Ils peuvent également télécharger à nouveau les balises Floodlight qui incluront alors automatiquement la nouvelle macro.
  • Balises Floodlight (implémentées à l'aide de la balise Google ou de Google Tag Manager) : les annonceurs peuvent s'attendre à ce que ces balises s'intègrent à l'API TCF. Ils doivent suivre les instructions de leur CMP pour s'assurer que leurs balises sont correctement intégrées.  Les annonceurs qui utilisent la balise Google ou Google Tag Manager peuvent activer la compatibilité avec le TCF en ajoutant la ligne de code JavaScript suivante dans l'en-tête global de la balise : window ['gtag_enable_tcf_support'] = true;

    Exemple

     <script>

        window ['gtag_enable_tcf_support'] = true;

      </script>

     

    <!-- Google tag (gtag.js) -->

      <script async src="https://www.googletagmanager.com/gtag/js?id=FL-CONFIG_ID"></script>

      <script>

        window.dataLayer = window.dataLayer || [];

        function gtag(){dataLayer.push(arguments);}

        gtag('js', new Date());

     

        gtag('config','FL-CONFIG_ID');

      </script>

Tags d'emplacement et de suivi

Seuls Campaign Manager 360 et Display & Video 360 utilisent des tags d'emplacement et de suivi.

Pour les tags d'emplacement et de suivi, la CMP de l'éditeur est responsable de l'envoi des informations sur l'autorisation de l'utilisateur du TCF.

  • Display & Video 360 : lorsqu'un tag est exécuté (ou "déclenché") sur le site d'un éditeur, la CMP envoie d'abord les informations sur l'autorisation de l'utilisateur du TCF à la place de marché, puis à Display & Video 360. Display & Video 360 remplace ensuite la macro du tag par la chaîne TC, tandis que Campaign Manager 360 diffuse la création sur le site de l'éditeur.

  • Campaign Manager 360 : la CMP transmet les informations sur l'autorisation de l'utilisateur du TCF directement aux tags d'emplacement Campaign Manager 360 si la macro TCF est présente ou automatiquement via l'API TCF.

En fonction du tag, les annonceurs devront procéder comme suit s'ils choisissent d'adopter le TCF :

  • Balise Google (INS bientôt disponible) : aucune action n'est requise. Les informations sur l'autorisation de l'utilisateur du TCF seront automatiquement transmises par la CMP via l'API TCF.
  • Tous les autres tags : les annonceurs qui souhaitent adopter le TCF peuvent ajouter la nouvelle macro à tous les tags existants de leur site. Ils peuvent aussi télécharger à nouveau ces tags, qui incluront alors automatiquement la nouvelle macro. Les clients peuvent ajouter le TCF à leurs tags INS existants en suivant l'exemple suivant :

    Exemple

    <ins class='dcmads'

     style='display:inline-block;width:300px;height:250px'

     data-dcm-placement='N7480.1664088DOUBLECLICK.NETTEST/B8299600.114131924'

     data-dcm-rendering-mode='script' 

    data-dcm-gdpr-applies=’gdpr=${GDPR}’

    data-dcm-gdpr-consent='gdpr_consent=${GDPR_CONSENT_755}'

    data-dcm-addtl-consent=’addtl_consent=${ADDTL_CONSENT}’

     

     data-dcm-click-tracker='${CLICK_URL}'>

     <script src='https://www.googletagservices.com/dcm/dcmads.js'></script>

    </ins>

Comportement du produit avec le TCF

Finalités

Le TCF organise le traitement des données au moyen de "finalités". Chacune d'entre elles est associée à une base juridique associée au consentement ou à l'intérêt légitime. Les tags Campaign Manager 360, Display & Video 360 et Search Ads 360 traitent les requêtes contenant la chaîne de consentement de différentes manières (le cas échéant) :

Finalité Base juridique légale de Google Description Impact en cas d'absence
1 Consentement Stocker des informations sur un appareil et/ou accéder à ces informations

Les cookies ne seront ni créés, ni utilisés à des fins de mesure ou de personnalisation. Les utilisateurs n'ayant pas donné leur consentement ne seront pas ajoutés aux listes de remarketing, et les rapports sur l'attribution pourraient être plus limités.

Les services Google ne recevront pas de données publicitaires au niveau de l'utilisateur. Gérez l'utilisation des données dans les services Google dans les paramètres de votre balise Google.

2 Flexible : prend la valeur "intérêt légitime" par défaut* Sélectionner des annonces de base Cette finalité est obligatoire pour tous les événements qui diffusent des annonces. En son absence, l'annonce ne sera peut-être pas diffusée.
3 et 4 Consentement Créer et utiliser un profil d'annonces personnalisées Les événements ne sont pas éligibles à la personnalisation des annonces et ne sont pas utilisés pour les listes de remarketing. Les utilisateurs déjà ajoutés aux listes d'audience ne sont pas concernés.
7 Flexible : prend la valeur "intérêt légitime" par défaut* Mesurer les performances des annonces

Cette finalité est obligatoire pour tous les événements. En son absence, l'événement ne sera peut-être pas enregistré.

Les services Google ne recevront pas de données publicitaires au niveau de l'utilisateur. Gérez l'utilisation des données dans les services Google dans les paramètres de votre balise Google.

9 Flexible : prend la valeur "intérêt légitime" par défaut* Appliquer les résultats d'une étude de marché afin de générer des insights sur l'audience Cette finalité est obligatoire pour tous les événements. En son absence, l'événement ne sera peut-être pas enregistré.
10 Flexible : prend la valeur "intérêt légitime" par défaut* Développer et améliorer les produits Cette finalité est obligatoire pour tous les événements. En son absence, l'événement ne sera peut-être pas enregistré.
SP1 Intérêt légitime Garantir la sécurité, éviter les fraudes et déboguer Cette finalité est toujours présente et disponible dans le TCF.
SP2 Intérêt légitime Diffuser techniquement des annonces ou du contenu Cette finalité est toujours présente et disponible dans le TCF.

* Google est enregistré sur une base flexible pour les finalités 2, 7, 9 et 10 du TCF, et prend la valeur "Intérêt légitime" par défaut. Google s'appuiera donc sur l'intérêt légitime établi avec l'utilisateur via la CMP, sauf si un éditeur configure sa CMP de façon à imposer une restriction selon laquelle Google devra utiliser le consentement pour ces finalités. Google n'est pas enregistré sur une base flexible pour les finalités 1, 3 et 4, pour lesquelles il requiert toujours le consentement de l'utilisateur.

Les finalités du TCF restantes ne sont pas utilisées par les tags Campaign Manager 360, Display & Video 360 et Search Ads 360, mais peuvent l'être par d'autres produits Google.

Remarques

  • Pour Google, gdpr=1 indique que le TCF s'applique à un événement. Lorsque le paramètre gdpr= est défini sur 1 et que le paramètre gdpr_consent= est présent dans un tag d'emplacement Campaign Manager 360, gdpr_consent= doit contenir une chaîne TC valide. Dans le cas contraire, aucune annonce ne pourra être diffusée ni mesurée. 
  • Si la chaîne TC indique que Google n'a pas obtenu le consentement de la première finalité pour la demande, remplacez ad.doubleclick.net par pagead2.googlesyndication.com dans vos tags. Cela concerne les tags standards, les tags iFrame/JavaScript (à l'exception des tags INS), les tags de préchargement (y compris vidéo), les tags d'annonces de suivi et les tags de trackers de clics. 
  • Contrairement à ce qui précède, des valeurs addtl_consent non valides n'empêchent pas la diffusion d'annonces pour le moment.
  • Les règles de Google s'appliquent également aux macros du TCF intégrées aux créations qui renvoient à d'autres fournisseurs. Si ces macros ne sont pas valides, la création n'est pas diffusée si Google considère que le TCF s'applique (par exemple, si l'impression est appelée avec gdpr=1). Dans ce cas, une autre création éligible ou la création par défaut sera diffusée.

Remarque : Google Tag Manager et la balise Google n'acceptent que les chaînes TCF configurées conformément aux règles et aux spécifications techniques du TCF, et qui respectent les Règles de Google relatives au consentement de l'utilisateur dans l'UE. Si votre plate-forme de gestion du consentement (PGC) ne répond pas dans un délai de 500 millisecondes, ou si l'état "error", "stub" ou "loading" s'affiche, la balise passera en mode restreint :

  • L'écriture et la lecture des cookies de conversion propriétaires et tiers seront restreintes.
  • Les fonctionnalités de publicité Google Analytics sont intégrées au TCF v2 de l'IAB et traiteront ces demandes comme si toutes les finalités avaient été refusées. Les effets sont décrits dans le tableau ci-dessus.
  • Les fonctionnalités de remarketing seront désactivées.

Résoudre les messages d'erreur

Si votre plate-forme de gestion du consentement (PGC) ne répond pas dans un délai de 500 millisecondes, ou si l'état "error", "stub" ou "loading" s'affiche, la balise passe en mode restreint. Pour résoudre ce problème :

Si vous appelez manuellement la fonction pour déclencher une balise de conversion :

  • Assurez-vous que la réponse à la commande getTCData TCData.eventStatus = 'tcloaded' OU 'cmpuishown' + 'useractioncomplete' est envoyée dans un délai de 500 millisecondes. Ces valeurs indiquent que la PGC est prête à proposer à l'utilisateur plusieurs options de consentement.

Si vous n'appelez pas manuellement la fonction pour envoyer une balise de conversion :

  • Assurez-vous que votre PGC prend en charge la commande getTCData en renvoyant TCData.eventStatus = 'tcloaded' OU 'cmpuishown' + 'useractioncomplete' pour indiquer que le consentement de l'utilisateur est prêt à être utilisé via l'API dans un délai de 500 millisecondes.

Questions fréquentes

Que dois-je faire si un éditeur n'accepte pas un tag contenant les paramètres TCF ?

Il est possible que certains éditeurs aient des contrôles de validation susceptibles de refuser les tags DCM contenant les nouveaux paramètres TCF. Si un éditeur se trouve en dehors de l'Espace économique européen ou n'est pas membre du TCF, vous pouvez supprimer sans problème les macros de vos tags avant d'importer de nouveau ces derniers et de les transmettre à l'éditeur. Pour la plupart des tags Campaign Manager 360, vous pouvez supprimer ce qui suit :
gdpr=;gdpr_consent=${gdpr_consent_755}
Pour les tags INS, vous pouvez supprimer ce qui suit :
data-dcm-gdpr-consent='gdpr_consent=${gdpr_consent_755}'
data-dcm-gdpr-applies='gdpr=${gdpr}'

Je suis éditeur, mais je ne suis pas membre du TCF. Que dois-je faire des macros du TCF dans les tags Campaign Manager 360 ?

Vous pouvez ignorer les paramètres sans problème ou les supprimer des tags avant de transmettre ces derniers à vos clients.

Ces informations vous-ont elles été utiles ?

Comment pouvons-nous l'améliorer ?
Recherche
Effacer la recherche
Fermer le champ de recherche
Applications Google
Menu principal