Mode d'identification des internautes pour la statistique "Utilisateurs"

Les statistiques "Utilisateurs" et "Utilisateurs actifs" indiquent combien d'utilisateurs ont interagi avec votre site/application.

Pour que Google Analytics puisse déterminer la portion de trafic générée par un utilisateur donné, un identifiant unique associé à chaque utilisateur est transmis avec chaque appel. Cet identifiant peut avoir la forme d'un cookie propriétaire unique, intitulé "_ga", qui stocke un ID client Google Analytics. Si vous activez en plus la fonctionnalité User ID, vous pourrez identifier plus précisément les utilisateurs sur l'ensemble des appareils avec lesquels ils accèdent à votre site ou à votre application. Pour en savoir plus sur les identifiants, lisez l'article sur les cookies et l'identification de l'utilisateur dans notre documentation pour les développeurs.

Début 2017, Google Analytics a commencé à mettre à jour les formules servant à calculer les statistiques "Utilisateurs" et "Utilisateurs actifs" afin de comptabiliser plus efficacement les utilisateurs, avec une grande précision et un faible taux d'erreur (généralement inférieur à 2 %). Ces statistiques sont disponibles dans l'ensemble des rapports standards. Le nombre d'utilisateurs peut être légèrement différent qu'avec la méthode de calcul employée précédemment (décrite ci-dessous), sauf dans les rapports non échantillonnés et dans BigQuery Export, qui continueront à utiliser l'ancienne méthode de calcul.

Ce nouveau calcul est appliqué aux informations sur l'utilisateur collectées jusqu'en septembre 2016. Si la plage de dates de votre rapport inclut des données datant d'avant septembre 2016, celles-ci sont échantillonnées. Si vous souhaitez que les rapports non échantillonnés incluent des données antérieures à 2016, vous pouvez désactiver la nouvelle méthode de calcul en suivant les instructions ci-dessous.

À compter du mois d'août 2017, le nouveau calcul est appliqué aux données des tableaux personnalisés.

 

Méthode de calcul précédente
Cet article vous explique pourquoi une vue filtrée peut éventuellement indiquer un nombre d'utilisateurs inexact et pourquoi la statistique Utilisateurs peut présenter des différences selon les rapports. Toutefois, si vous souhaitez simplement passer sur une vue non filtrée, procédez comme suit :
  1. Se connecter à Google Analytics
  2. Cliquez sur Administration.
  3. Dans la colonne VUE, utilisez le menu pour sélectionner une vue non filtrée. Si vous ne savez pas si la vue est non filtrée, sélectionnez-la dans la liste. Ensuite, toujours dans la colonne VUE, cliquez sur Filtres. Vous verrez une liste des filtres (le cas échéant) appliqués à cette vue.
  4. Lorsque vous aurez sélectionné une vue, ouvrez la section Rapports pour retourner à vos rapports.

En bref

Les statistiques Utilisateurs et Utilisateurs actifs indiquent combien d'utilisateurs ont vu votre site/application ou ont interagi avec celui-ci/celle-ci.

Analytics fait appel à deux techniques distinctes pour calculer la statistique Utilisateurs en fonction du rapport demandé. Par conséquent, vous constaterez peut-être des écarts au niveau de cette statistique, dans les différents rapports. Les informations reprises dans cet article concernent également la statistique Utilisateurs actifs.

Analyse approfondie

Contexte

Pour vous fournir les données sans délai, Google Analytics crée un ensemble de tableaux de données non échantillonnés et pré-cumulés, qui sont mis à jour quotidiennement. Pour plus d'informations à ce sujet, consultez l'article sur le fonctionnement de l'échantillonnage. Les tableaux de données pré-cumulés sont parfaitement adaptés aux requêtes classiques de création de rapports, y compris toute modification de la plage de dates à afficher dans les rapports standards. Par exemple, lorsque vous demandez un rapport, Google Analytics recherche chaque statistique dans les tableaux de données pré-cumulés et vous les présente dans vos rapports. Ainsi, si vous remplacez la période 1 août – 31 août par 1 août – 1 septembre, Google Analytics recherche chaque statistique dans le tableau de données pré-cumulé du 1er septembre et ajoute les nouvelles données au total.

Cette technique fonctionne bien pour la quasi-totalité des statistiques. Pour de nombreuses statistiques, telles que les pages vues ou les visionnages de l'écran, le calcul consiste simplement à les additionner chaque jour. En revanche, le calcul de la statistique Utilisateurs est plus complexe. Au lieu d'additionner (ou de soustraire) les données traitées à partir des tableaux pré-cumulés, Google Analytics doit recalculer cette statistique pour chaque période que vous sélectionnez dans un rapport. Par exemple, si un utilisateur visite un site Web le 31 août et le 1er septembre, Google Analytics le reconnaît comme un utilisateur unique pour la période couvrant ces deux jours. Si vous remplacez la période 1 août – 31 août par 1 août – 1 septembre, Google Analytics ne peut pas se contenter d'ajouter la différence à la valeur de "Utilisateurs" qui s'affiche dans vos rapports. En effet, ce chiffre est basé sur un calcul complexe et n'est pas simplement ajouté au total en cours dans les tableaux de données pré-cumulés. Cette statistique doit donc être recalculée dynamiquement chaque fois que vous la demandez dans vos rapports.

Pour remédier à ce problème, nous proposons deux modes de calcul de la statistique Utilisateurs. Le mode de calcul optimal est sélectionné en fonction du rapport consulté.

Méthode 1 : données pré-calculées

Cette technique de calcul ne repose que sur le nombre de sessions au cours de la période donnée et l'heure de chaque session. Celle-ci est déterminée par la technologie intégrée dans l'appareil, comme un navigateur Web, et est souvent appelée "heure côté client". Les résultats de ce calcul peuvent être ajoutés aux tableaux de données pré-cumulés. Par conséquent, cette méthode permet à Google Analytics d'obtenir rapidement la valeur de ces statistiques pour les présenter dans un rapport, même lorsque vous modifiez la période.

La méthode 1 n'est utilisée dans les rapports que lorsque la seule dimension est une période, telle que "Date", "Semaine de l'année" ou "Mois de l'année". En d'autres termes, cette méthode de calcul n'est utilisée que dans le rapport "Présentation de l'audience" si aucun segment n'est appliqué, ou dans un rapport personnalisé si l'une de ces dimensions de date est la seule appliquée. Si vous consultez la statistiques Utilisateurs selon une dimension autre qu'une période, Google Analytics utilise un deuxième tableau, décrit ci-dessous, pour calculer le nombre d'utilisateurs à la volée.

Cette technique permet de proposer rapidement des données non échantillonnées, mais comporte également quelques inconvénients. En effet, elle repose sur le nombre de sessions et l'heure côté client. Par conséquent, elle peut générer des incohérences si l'heure côté client d'un utilisateur est incorrecte ou si vous optez pour une vue de rapports qui exclut certaines sessions d'un utilisateur (et non de tous les utilisateurs).

Pour éviter ces imprécisions potentielles, vous pouvez créer un rapport personnalisé avec une dimension (ne correspondant pas à une date) identique pour toutes les sessions des utilisateurs (par exemple, le navigateur, le système d'exploitation ou l'appareil mobile). Vous forcez ainsi Google Analytics à utiliser la méthode de calcul 2.

Méthode 2 : données calculées en temps réel

La méthode 2 est basée sur la façon dont vous affectez, collectez et stockez les données persistantes concernant votre trafic. Les possibilités de personnalisation sont nombreuses, mais la méthode la plus courante pour affecter et stocker ces données consiste à utiliser des cookies gérés par un navigateur Web.

La méthode 2 nécessite des calculs complexes sur de vastes ensembles de données, afin de faire référence aux données des tableaux de session brute et non à celles des tableaux pré-cumulés. Cette méthode requiert plus de temps que la première pour le traitement et la présentation des données dans vos rapports, car les valeurs doivent être calculées à la volée. Google Analytics ne peut pas se contenter de récupérer et de présenter des données déjà traitées et stockées dans les tableaux pré-cumulés, comme c'est le cas avec la méthode 1. Au lieu de cela, le calcul est renouvelé chaque fois que vous demandez un rapport. Notez que, dans certaines conditions, le calcul peut donner lieu à un échantillonnage. Les utilisateurs d'un compte Google Analytics 360 ont cependant la possibilité d'accéder à des rapports non échantillonnés.

La méthode 2 est utilisée dans les rapports personnalisés et permet de calculer le nombre d'utilisateurs selon n'importe quelle dimension, comme "Navigateur", "Ville" ou "Source".

Notez que, pour certaines dimensions, telles que Source ou Support, il est possible qu'un même utilisateur unique soit associé à plusieurs segments (par exemple, s'il a accédé au site à partir de la recherche naturelle et de liens commerciaux au cours d'une même période). Par conséquent, lorsque vous consultez la statistique Utilisateurs par rapport à ce type de dimension, la somme des lignes ne doit pas s'ajouter au total.

Basculer entre la nouvelle et l'ancienne méthode de calcul

  1. Se connecter à Google Analytics
  2. Cliquez sur Administration, puis accédez à la propriété que vous souhaitez modifier.
  3. Dans la colonne PROPRIÉTÉ, cliquez sur Paramètres de la propriété.
  4. Sous Analyse des utilisateurs, activez ou désactivez l'option Activer la statistique "Utilisateurs" dans les rapports.
    Activez-la pour utiliser la nouvelle méthode de calcul. Désactivez-la pour utiliser l'ancienne méthode de calcul.

Passer d'une méthode de calcul à l'autre modifie la façon dont les statistiques sont calculées à partir des données brutes pour vos rapports, mais aucune modification n'est apportée aux données sous-jacentes.

Dans Analytics 360, cette option est activée par défaut.

Dans Analytics standard, cette option est désactivée par défaut.

Cet article vous a-t-il été utile ?
Comment pouvons-nous l'améliorer ?