Rapports sur le transfert de données Ad Manager

Accéder aux données au niveau de l'événement associées à votre réseau Ad Manager

Les fichiers de rapport sur le transfert de données fournissent des données non cumulées, au niveau de l'événement, qui proviennent de vos campagnes publicitaires. Ces données correspondent essentiellement à des contenus bruts issus des journaux des ad servers Google Marketing Platform, avec un fichier distinct généré pour chaque type d'événement. Les fichiers de transfert de données contiennent des données sur l'événement exactes à la seconde près. Vous pouvez choisir d'y inclure d'autres informations à propos de l'événement, y compris le type d'appareil et la zone géographique.

 Uniquement disponible dans Google Ad Manager 360.

Premiers pas

Les fichiers de rapport sur le transfert de données entraînent des frais supplémentaires. Contactez votre responsable de compte pour obtenir un formulaire de commande et configurer vos fichiers de rapport.

Le transfert de données nécessite un savoir-faire technique
Si votre organisation n'est pas en mesure de gérer le traitement ETL et les fichiers volumineux, de manipuler des fichiers texte, de concevoir et gérer une base de données de taille moyenne ni de créer et insérer des scripts, il peut être préférable de faire appel à un partenaire Google Marketing Platform.

Fichiers de rapport disponibles sur le transfert de données

Chaque fichier de transfert de données contient des informations sur des événements spécifiques. Vous pouvez ajouter des champs dans chaque type de fichier afin d'obtenir des informations contextuelles à propos de ces événements.

Si un fichier Backfill correspondant existe, le fichier Network n'inclut pas les impressions générées dans Ad Exchange ou AdSense via l'allocation dynamique. Pour en savoir plus sur ces impressions, consultez le fichier Backfill.

Ad Manager utilise désormais la méthode de comptabilisation basée sur les impressions téléchargées
Depuis le 2 octobre 2017, les fichiers de transfert de données relatifs aux impressions ne contiennent que les impressions téléchargées. De nouveaux fichiers sont maintenant disponibles pour les demandes et les diffusions de code. En savoir plus sur la transition vers la méthode de comptabilisation basée sur les impressions téléchargées
Type de fichier Informations incluses Exemple de fichier    
NetworkRequests
NetworkBackfillRequests
Enregistre chaque demande d'annonce, satisfaite ou non, reçue par Ad Manager. Download
NetworkCodeServes
NetworkBackfillCodeServes
Enregistre chaque réponse, téléchargée ou non, provenant d'Ad Manager. Download

NetworkImpressions
NetworkBackfillImpressions

Informations sur les impressions téléchargées. Download
NetworkClicks
NetworkBackfillClicks
Informations sur les clics.  
NetworkActiveViews
NetworkBackfillActiveViews
Informations sur les impressions éligibles Active View basées sur Ad Manager.  
NetworkBackfillBids Informations sur les mises aux enchères sur une place de marché. En savoir plus  
NetworkVideoConversions
NetworkBackfillVideoConversions
Informations sur les événements spécifiques aux vidéos, y compris les actions (lecture, pause, etc.), les Content ID, le positionnement des séries d'annonces, etc. Consulter tous les événements vidéo  
NetworkRichMediaConversions
NetworkBackfillRichMediaConversions
Informations sur les événements Studio, y compris les actions standards et personnalisées (lecture, pause, etc.), la durée des actions, etc.  
NetworkActivities Une entrée de journal est générée chaque fois qu'un utilisateur voit une annonce sur le site de l'éditeur ou clique sur celle-ci, et qu'un pixel d'activité (appelé auparavant "pixel Spotlight") est activé sur la page d'un annonceur.  

Mise à disposition des fichiers

Les fichiers de transfert de données sont transmis toutes les heures dans des ensembles de données Ad Manager stockées dans le cloud. Nous vous recommandons de vérifier régulièrement la disponibilité des mises à jour. En règle générale, les données sont disponibles entre 5 et 15 heures après l'heure enregistrée. Ce délai peut néanmoins être allongé jusqu'à 14 jours pour certains événements différés. Google Marketing Platform ne communique pas d'informations sur le transfert des données aux serveurs tiers.

Changements d'heure saisonniers
Les noms de fichier mentionnent l'heure de début des événements, selon le fuseau horaire de la côte Pacifique des États-Unis (qui tient compte des changements d'heure saisonniers). Or, les informations d'horodatage présentes dans ce fichier sont toujours exprimées en fonction du fuseau horaire du réseau Ad Manager (lequel n'applique pas nécessairement les changements d'heure saisonniers). Résultat, certains fichiers peuvent être vides ou ignorés, ou peuvent contenir des données couvrant plusieurs heures, selon l'interaction entre ces paramètres de fuseau horaire.
 
Par contre, l'ensemble des données sur les impressions sont envoyées lors d'un changement d'heure saisonnier.

Noms des fichiers

Les noms des fichiers de transfert de données respectent la convention suivante : [Type]_[ID Réseau]_[AAAAMMJJ]_[HH].gz

  • AAAAMMJJ correspond à l'année, au mois et au jour.
  • HH correspond à l'heure de début, au format 24 heures.

    Le nombre correspondant aux heures (par exemple, 01, 02, 03) qui est spécifié dans chaque nom de fichier dépend du fuseau horaire "Pacifique". Toutefois, les éditeurs extraient leurs données réseau propres à un fuseau horaire à partir des horodatages contenus dans les fichiers de transfert de données. Tenez compte de cette différence lorsque vous calculez le délai de diffusion des fichiers.

Dans des cas extrêmement rares, les fichiers de transfert de données sont publiés de nouveau afin de corriger des données erronées. La chaîne "_corrected" est alors ajoutée à leur nom (l'ensemble contient toujours les versions précédentes des fichiers). 

À propos des informations incluses dans les fichiers de transfert de données

  • Données consignées tardivement
    Un délai de quelques heures est normal, mais il arrive que le traitement des fichiers de transfert de données soit plus long que d'habitude. Les données consignées tardivement seront incluses dans le fichier groupé horaire suivant, et porteront les informations d'horodatage correctes. Ainsi, en cas de retard dans le traitement des données, un fichier d'une heure donnée pourra comporter quelques horodatages antérieurs. Les données ne peuvent jamais être traitées "en avance" (c'est-à-dire provenir d'un fichier d'une heure précédente).
  • Périodes d'une heure au cours desquelles aucune activité n'est enregistrée
    Si aucune activité n'est enregistrée pendant une heure donnée, aucun fichier de transfert de données n'est publié. Si un fichier n'a pas été généré à l'heure dite, consultez les rapports dans Ad Manager pour déterminer si des événements ont eu lieu dans l'heure qui précède. Lorsque vous effectuez cette opération, tenez compte des précisions ci-dessous concernant les délimitations d'une date et d'une journée. Si les rapports Ad Manager indiquent qu'aucun événement pertinent ne s'est produit pendant l'heure en question, il est inutile de contacter l'équipe d'assistance pour signaler un fichier de transfert de données manquant.
  • Délimitation d'une date et d'une journée
    En règle générale, le premier fichier horaire pour un jour donné contient les événements survenus entre minuit et 1 h 00 (heure du Pacifique). Cependant, les événements sont horodatés en fonction du fuseau horaire du réseau de l'éditeur. Imaginons que le fuseau horaire du réseau de l'éditeur soit défini sur l'heure de la côte Est des États-Unis. Le premier fichier horaire contiendra des événements ayant eu lieu entre 3 h 00 et 4 h 00 du matin, les trois heures précédentes étant consignées dans le fichier de la veille. En conséquence, certains horodatages peuvent présenter une date différente de celle indiquée dans le nom de fichier. Reportez-vous toujours à l'horodatage des événements contenus dans le fichier, et non à l'heure de publication ni au nom du fichier.
  • Rapports sur les créations maîtres/associées dans le transfert de données
    Les fichiers de transfert de données affichent à la fois les impressions de créations maîtres et associées. IsCompanion est défini sur "TRUE" pour les impressions de créations associées. Le champ "CreativeId" contient les différents ID des créations maîtres et associées, et non l'ID de l'ensemble de créations. Aucun champ supplémentaire permettant de mettre en correspondance des impressions associées avec des impressions maîtres n'est disponible pour l'ID de l'ensemble de créations dans le transfert de données.
  • Écarts avec les rapports de l'éditeur de requêtes Ad Manager
    Les données sur le trafic de mauvaise qualité ou le spam sont régulièrement supprimées des rapports de l'éditeur de requêtes ou de l'API. En raison du calendrier de publication des fichiers de transfert de données, certaines de ces données peuvent ne pas être supprimées. Par conséquent, il se peut que les fichiers de transfert de données indiquent des chiffres légèrement plus élevés pour ce qui concerne les impressions, les clics ou d'autres événements. Lorsque des écarts se produisent, ils se situent généralement autour de 1 %.

    Il arrive que les fichiers de transfert de données CodeServes indiquent une valeur supérieure par rapport au nombre de diffusions du code dans l'éditeur de requêtes. En effet, une diffusion de code est comptabilisée pour chaque impression générée avec le transfert de données, contre une diffusion de code par demande avec l'éditeur de requêtes. Or, certains formats de création, tels que les annonces textuelles Google Ads, peuvent enregistrer plusieurs impressions pour une même demande. Pour comparer les impressions uniques, vous devez donc regrouper les fichiers de transfert de données en fonction des valeurs des champs TimeUsec2 et KeyPart.

Utiliser les fichiers de rapport sur le transfert de données

Une fois le transfert de données configuré, les fichiers sont conservés dans des ensembles de données Ad Manager stockées dans le cloud. Vous pouvez y accéder sur le Web, via un outil de ligne de commande ou via une API. En savoir plus sur l'accès aux ensembles de données Ad Manager stockées dans le cloud

Se baser sur les horodatages sur chaque ligne des fichiers plutôt que sur l'heure indiquée dans le nom du fichier
Si vous tenez compte de l'heure de début mentionnée dans le nom des fichiers de transfert de données pour limiter l'ingestion et l'analyse des données à un ensemble de fichiers spécifique, vous risquez de manquer des données fournies dans un fichier ultérieur (à cause des changements d'heure saisonniers, d'un retard dans la collecte des données ou pour d'autres motifs similaires). La meilleure approche consiste à lire tous les fichiers de transfert de données dans un système distinct (un entrepôt de données ou un moteur de requêtes, par exemple) et à limiter ensuite l'analyse d'après les informations d'horodatage des événements.

Les fichiers de transfert de données sont exportés dans un format de texte brut que vous pouvez ensuite convertir à l'aide d'un tableur. Voici quelques exemples classiques d'utilisation des informations issues du transfert de données :

  • Regroupement par variable des événements et des activités des utilisateurs (par exemple, regroupement par création)
  • Calcul des conversions uniques sur plusieurs jours
  • Mise en correspondance des utilisateurs avec une base de données de clients
  • Création de rapports sur les données géographiques et démographiques des utilisateurs

Vous pouvez utiliser des tableaux de correspondance pour relier les noms et les ID des valeurs contenues dans les fichiers de transfert de données. Cela vous permet d'établir des correspondances entre les informations relatives à la diffusion des annonces (telles que les blocs d'annonces ou les éléments de campagne) et les valeurs préattribuées stockées dans la base de données.

Stocker les fichiers en local 

En règle générale, considérez que chaque événement utilisera entre 25 et 35 octets dans un fichier compressé. Ainsi, 10 millions d'impressions nécessiteront environ 300 Mo d'espace disque dans un fichier compressé. N'oubliez pas qu'il s'agit là d'estimations et que la taille de votre fichier peut être plus importante. De même, puisque nous parlons ici de données compressées, vous aurez besoin d'espace supplémentaire pour décompresser et utiliser les fichiers.

Les fichiers de transfert de données générés il y a plus de 60 jours sont définitivement supprimés dans Ad Manager. Si vous souhaitez conserver vos fichiers pour une durée supérieure, nous vous recommandons de les stocker en local ou via une solution de stockage permanent dans le cloud, par exemple en créant un compte Google Cloud Storage indépendant sur lequel vous disposez d'un contrôle total.

Faciliter le traitement des fichiers de transfert de données volumineux

Le kit Open Source CRUSH (Custom Reporting Utilities for Shell) publié par Google Code permet de traiter des données au format texte délimité à partir de la ligne de commande ou dans des scripts shell. Les outils CRUSH ont été développés et testés avec soin, et leurs performances s'avèrent optimales sur les systèmes d'exploitation Linux et Unix. Pour obtenir de l'aide sur l'utilisation de CRUSH, contactez la communauté Open Source.

Il existe une autre solution non Open Source, développée par Syncsort : le logiciel d'intégration de données DMX.

Cet article vous a-t-il été utile ?
Comment pouvons-nous l'améliorer ?