Recherche
Effacer la recherche
Fermer la recherche
Applications Google
Menu principal
true

Conseils généraux relatifs à l'échantillonnage flexible

Nous avons retiré la règle du Premier clic gratuit des conditions de la recherche Google et de Google Actualités pour les éditeurs. Pour en savoir plus sur le nouveau règlement, consultez cet article de blog.

Afin de mieux comprendre l'impact potentiel des modifications relatives à l'échantillonnage gratuit sur les modèles d'abonnement des internautes et des éditeurs Google, nous avons conçu une série de tests en collaboration avec nos partenaires éditeurs. Ces tests nous ont appris que même des modifications mineures sur les niveaux actuels d'échantillonnage peuvent nuire à l'expérience utilisateur et, l'accès des utilisateurs étant restreint, influencer de manière involontaire le classement des articles dans la recherche Google. 

Nous recommandons deux types d'échantillonnage : la mesure, qui donne aux internautes l'accès à un quota d'articles gratuits, avant qu'un paywall n'apparaisse, et le lead-in, qui affiche seulement une partie du contenu d'un article. 

Nous encourageons les éditeurs à tester avec précaution différentes quantités d'échantillonnage gratuit. Voici quelques conseils généraux relatifs à la mise en œuvre de l'échantillonnage flexible. 

Mesure

En général, nous considérons qu'un contrôle mensuel (plutôt que quotidien) des mesures fournit un environnement de test plus flexible et plus sûr. L'impact du passage d'un nombre entier au suivant est plus faible pour les internautes dans le cas de dix échantillons par mois que dans celui de trois par jour. Le contrôle mensuel a également l'avantage de concentrer les clics paywall sur vos internautes les plus intéressés, qui sont les plus susceptibles de s'abonner, tout en permettant à vos internautes plus récents et moins engagés de se familiariser avec la valeur de votre contenu avant de rencontrer un paywall. Dans ce contexte, le terme "paywall" s'applique également aux barrières qui nécessitent un abonnement ou une simple inscription pour accéder au contenu.

Quelle quantité de contenu gratuit proposer ?

Il n'y a pas de valeur unique permettant un échantillonnage gratuit optimal pour toutes les entreprises.  Toutefois, pour la plupart des éditeurs d'actualité quotidienne, nous estimons que cette valeur se situe entre six et dix articles gratuits par internaute et par mois. Nous pensons que la plupart des éditeurs trouveront un nombre dans cette plage qui préserve une bonne expérience utilisateur pour les nouveaux abonnés potentiels tout en générant des opportunités de conversion parmi les internautes les plus intéressés. 

Comme point de départ pour vos tests, nous vous invitons à proposer dix articles par mois aux utilisateurs de la recherche Google, puis à continuer vos expérimentations. Nous laissons le chiffre exact à la discrétion des éditeurs individuels, qui sont mieux placés pour comprendre les exigences spécifiques de leurs activités. Nous encourageons les éditeurs à analyser le pourcentage actuel d'utilisateurs de la recherche Google qui ont été confrontés à leurs paywalls, et à sélectionner un nombre mensuel qui atteint un résultat similaire. Vous pouvez toujours réduire la valeur plus tard, une fois que vous êtes sûr d'être sur une base stable. 

Lead-in

Certains éditeurs affichent les premières phrases d'un article dans la partie au-dessus de la ligne de flottaison de leur paywall. C'est une pratique que nous recommandons. En faisant apparaître l'introduction de l'article, les éditeurs permettent aux internautes de découvrir la valeur du contenu. Par conséquent, ils offrent plus de valeur aux internautes qu'avec une page au contenu totalement bloqué. Le lead-in suscite également la curiosité des internautes sur la suite de l'article, ce qui peut amener à une conversion.

Apporter des modifications

Nous recommandons aux éditeurs de tester différentes valeurs d'échantillonnage gratuit pour déterminer leur effet sur le trafic généré par les sites référents et la conversion. 

Sachez que nos études ont démontré que lorsqu'on demande à des internautes qui ont consulté une faible quantité de contenu de s'abonner, leur intérêt pour le produit diminue considérablement. Notre analyse montre que la satisfaction générale des utilisateurs commence à se dégrader de manière significative lorsque les paywalls apparaissent plus de 10 % du temps (cela signifie qu'en général, environ 3 % de l'audience a été exposé au paywall). Nous vous recommandons de rester prudent lorsque vous approchez cette limite, car vous pouvez commencer à éloigner des internautes qui ne sont pas encore convaincus de la valeur de votre contenu. 

Nous conseillons aux éditeurs disposant de ressources techniques plus avancées de concentrer leurs efforts de manière plus restreinte sur ces internautes spécifiques du segment fidélisé. En identifiant les internautes qui consomment régulièrement l'intégralité de l'allocation mensuelle, les éditeurs peuvent alors les cibler en réduisant l'échantillon pour cette audience précise et, en permettant une consommation plus libre et gratuite pour d'autres internautes, réduire le risque que le comportement général et la satisfaction globale des internautes soient dégradés. 

Signaler un contenu soumis à un paywall

Les éditeurs doivent joindre à leur contenu soumis à un paywall des données structurées afin de nous permettre de différencier ce contenu de la pratique de dissimulation (cloaking), où le contenu présenté à Googlebot est différent de celui visible aux internautes. 

Pour connaître les caractéristiques détaillées de la mise en œuvre des données structurées, consultez la documentation pour les développeurs

Cet article vous a-t-il été utile ?
Comment pouvons-nous l'améliorer ?
false