Avez-vous besoin d'un référenceur (SEO) ?

How to hire an SEO

Que signifie SEO ?

SEO est l'acronyme de "Search Engine Optimizer" (référenceur) ou "Search Engine Optimization" (optimisation du référencement). Faire appel à un référenceur est une décision importante qui peut vous permettre d'améliorer votre site et de gagner du temps. Cependant, sachez qu'un mauvais référenceur peut potentiellement nuire à votre site et à votre réputation. Assurez-vous d'étudier les avantages que vous pouvez en retirer, mais également les dommages qu'un référenceur irresponsable pourrait causer à votre site. De nombreux référenceurs et autres agences et consultants proposent des services utiles aux propriétaires de sites Web :

  • Vérification du contenu ou de la structure de votre site
  • Conseils techniques sur le développement de sites Web, par exemple : l'hébergement, la redirection, les pages d'erreur ou l'utilisation de JavaScript
  • Développement de contenu
  • Gestion des campagnes de développement commercial en ligne
  • Recherche de mots clés
  • Formation à l'optimisation du référencement
  • Connaissance de marchés ou régions spécifiques

La présence d'un site dans nos résultats de recherche n'a rien à voir avec le fait que son propriétaire en fasse par ailleurs la publicité sur Google. En aucun cas Google n'accepte d'inclure ou de classer des sites dans les résultats de recherche contre une quelconque rémunération. L'inclusion de sites dans nos résultats de recherche naturels est entièrement gratuite. Grâce à des ressources gratuites comme la Search Console, le blog officiel pour les webmasters et notre forum de discussion, vous bénéficiez d'un grand nombre d'informations afin d'optimiser votre site pour les recherches naturelles.

Premiers pas

Si vous gérez une petite entreprise locale, vous pourrez probablement vous charger de la majeure partie du SEO vous-même. Voici quelques ressources qui peuvent vous être utiles :

Rappelez-vous qu'il faut du temps avant de récolter les fruits des efforts de SEO. En général, un délai de quatre mois à un an est nécessaire avant de voir les premiers résultats.

Si vous pensez avoir besoin de l'aide d'un professionnel, découvrez ci-dessous comment choisir un référenceur.

Choisir un référenceur (SEO)

Si vous envisagez de faire appel à un référenceur, le plus tôt sera le mieux. Le remaniement de votre site ou le lancement d'un nouveau site constitue généralement le moment idéal pour en recruter un. Ainsi, vous et votre référenceur pouvez garantir la conception d'un site adapté aux moteurs de recherche dès le début. Toutefois, un référenceur efficace permet également d'améliorer un site existant.

  1. Engagez-vous à mettre en œuvre les améliorations recommandées. L'application des modifications recommandées par un référenceur demande du temps et des efforts. Si vous ne comptez pas consacrer de temps à cette initiative, mieux vaut ne pas faire appel à un professionnel.
  2. Faites passer un entretien au référenceur potentiel. Voici quelques questions qu'il peut être utile de lui poser :
    • Pouvez-vous me montrer des exemples de vos réalisations précédentes et me fournir des références clients ?
    • Suivez-vous les Consignes aux webmasters de Google ?
    • Proposez-vous des services de marketing en ligne ou des conseils pour compléter votre activité de référencement naturel dans les moteurs de recherche ?
    • Quel type de résultats espérez-vous obtenir et sous quel délai ? Comment mesurez-vous la réussite d'un projet ?
    • Quelle est votre expérience dans mon secteur d'activité ?
    • Quelle est votre expérience dans mon pays/ma ville ?
    • Quelle est votre expérience en matière de développement de sites internationaux ?
    • Quelles sont vos principales techniques de SEO ?
    • Depuis combien de temps exercez-vous votre activité ?
    • Comment se déroulera la communication entre nous ? Me ferez-vous part de toutes les modifications que vous apporterez à mon site, et me fournirez-vous des informations détaillées concernant vos recommandations et leur justification ?
    • Déterminez si le référenceur s'intéresse à vous et à votre entreprise. Si ce n'est pas le cas, trouvez-en un autre. Voici quelques questions que votre référenceur devrait vous poser :
      • Quelle est la valeur ajoutée de votre entreprise ou de votre service pour vos clients ?
      • Qui sont vos clients ?
      • Quelles sont les sources de revenus de votre entreprise et dans quelle mesure les résultats de recherche peuvent-ils vous aider ?
      • Quels autres canaux publicitaires utilisez-vous ?
      • Qui sont vos concurrents ?
  3. Vérifiez les références du professionnel auquel vous envisagez de faire appel. Demandez à d'anciens clients s'il a fourni un service de qualité, s'il était sérieux et si ses efforts ont payé.
  4. Demandez au référenceur potentiel d'effectuer un audit technique et SEO de votre site pour déterminer l'ampleur de la tâche, les problèmes à résoudre et les résultats possibles. Notez que ce service sera sûrement payant. De même, vous devrez probablement donner au référenceur un accès en lecture seule à votre site sur la Search Console. À ce stade, mieux vaut éviter de lui accorder un accès en écriture. Votre référenceur potentiel devrait pouvoir vous fournir une estimation réaliste des améliorations requises et de la quantité de travail que cela implique. S'il vous garantit que ses modifications vous assureront la première place dans les résultats de recherche, trouvez quelqu'un d'autre.
  5. Prenez votre décision.

Précautions à prendre

Même si les référenceurs offrent généralement des services utiles à leurs clients, quelques brebis galeuses ont donné mauvaise réputation à cette spécialité en se livrant à des actions marketing agressives et en tentant de manipuler les résultats des moteurs de recherche de façon abusive. Les pratiques non conformes à nos consignes peuvent nous amener à déclasser votre site des pages de résultats, voire à le supprimer de l'index Google.

Lorsqu'un référenceur propose un ensemble de recommandations pour votre site, demandez-lui de les corroborer à l'aide d'une source fiable, telle qu'une page d'aide de la Search Console, une entrée du blog pour les webmasters ou une réponse approuvée par Google dans le forum des webmasters.

Voici quelques éléments à prendre en compte :

  • L'une des escroqueries fréquemment employées consiste à créer des domaines parallèles ("shadow"), qui canalisent les utilisateurs vers un site à l'aide de redirections trompeuses. Ces domaines parallèles appartiennent souvent au référenceur, qui prétend travailler au nom d'un client. De plus, si les relations se dégradent entre le client et le référenceur, ce dernier peut très bien faire pointer le domaine vers un site différent, voire vers le domaine d'un concurrent. Dans ce cas, le client aura payé pour le développement d'un site concurrent qui appartient intégralement au référenceur.
  • Une autre pratique illicite consiste à inclure des pages satellites ("doorways") remplies de mots clés quelque part sur le site du client. Le référenceur prétend que cette pratique rendra la page plus pertinente et correspondra à un plus grand nombre de requêtes des internautes. Cela est faux, car une page donnée est rarement pertinente pour un grand nombre de mots clés. Mais ces pratiques peuvent même aller plus loin : très souvent, ces pages satellites contiennent des liens secrets qui pointent vers les sites d'autres clients du référenceur. Elles détournent ainsi la popularité du site d'origine vers le référenceur et ses autres clients, y compris parfois des sites au contenu douteux ou illégal.
  • Enfin, évitez de vous impliquer dans des systèmes de liens, tels que l'achat de liens auprès d'autres sites pour améliorer votre classement. Cette pratique va à l'encontre des consignes de qualité de Google et peut entraîner l'application d'une action manuelle à une partie ou à l'intégralité de votre site, ce qui nuit à son classement.

Si vous pensez avoir été trompé par un référenceur, vous pouvez le signaler.

Aux États-Unis, les réclamations concernant des pratiques commerciales trompeuses ou déloyales peuvent être déposées auprès de la Federal Trade Commission (FTC). Pour déposer une réclamation, accédez au site http://www.ftc.gov/ (en anglais), puis cliquez sur "File a Complaint" (Déposer une réclamation). Vous pouvez également appeler le 1 877 FTC HELP ou écrire à l'adresse suivante :

Federal Trade Commission
CRC-240
Washington, D.C. 20580, États-Unis

Si votre réclamation concerne une entreprise qui n'est pas établie aux États-Unis, déposez-la sur le site http://www.econsumer.gov/.

Consignes utiles

  • Méfiez-vous des sociétés de référencement et des consultants ou agences Web qui vous contactent par e-mail sans que vous les ayez sollicités.

    Aussi incroyable que cela puisse paraître, nous recevons régulièrement ce type d'e-mail :

    "Bonjour google.fr,
    Nous avons visité votre site Web et avons constaté que vous n'apparaissiez pas dans les principaux moteurs de recherche et annuaires..."

    Nous vous conseillons d'accorder aussi peu de crédit à ce type de message qu'à ceux qui vous promettent de "perdre 20 kilos en 15 jours" ou vous invitent à faciliter le transfert de fonds de quelque dictateur déchu.

  • Personne ne peut garantir la première position dans les résultats de recherche Google.

    Méfiez-vous des référenceurs qui promettent un bon classement de votre site, annoncent "une relation privilégiée" avec Google ou prétendent disposer d'un système de demande d'indexation prioritaire auprès de Google. Google n'indexe aucun site en priorité. En réalité, le seul moyen de soumettre un site à Google est d'utiliser notre page permettant d'ajouter des URL ou d'envoyer un sitemap, ce que vous pouvez faire vous-même. Et c'est entièrement gratuit.

  • Soyez prudent si l'un de ces référenceurs se retranche derrière des questions de confidentialité ou ne semble pas disposé à présenter clairement ses intentions.

    Si un point n'est pas clair, n'hésitez pas à demander des explications. Si un référenceur crée un contenu trompeur ou ambigu en votre nom (page satellite ou domaine "temporaire", par exemple), votre site risque d'être retiré définitivement de l'index Google. Sachez enfin que vous êtes responsable des actions des sociétés auxquelles vous faites appel. Par conséquent, nous vous conseillons de vous assurer du type "d'aide" que celles-ci envisagent de vous proposer. Un référenceur disposant d'un accès FTP à votre serveur doit être disposé à expliquer chacune des modifications qu'il apporte à votre site.

  • Nous vous conseillons de ne pas inclure de lien vers un référenceur sur votre site.

    Évitez les référenceurs qui vantent la toute-puissance des liens "ouverts à tous" et des systèmes d'échanges de liens, ou qui vous promettent de faire indexer votre site par des "milliers de moteurs de recherche". Ce genre de proposition n'a généralement pas le moindre effet positif sur le classement de votre site dans les principaux moteurs de recherche.

  • Faites preuve de bon sens et de discernement.

    Avant de décider de faire appel à un référenceur, renseignez-vous sur l'activité d'optimisation du référencement en général. Google peut bien entendu vous aider dans vos recherches. Google s'interdit tout commentaire sur des sociétés en particulier, mais nous connaissons des prestataires qui se prétendent référenceurs et se livrent à des pratiques inadmissibles. Soyez prudent.

  • Demandez à être informé de l'utilisation exacte du budget demandé.

    Nous ne vendons pas les premières positions dans nos résultats de recherche. Cependant, certains moteurs de recherche mélangent des résultats de recherche "au coût par clic" ou des inclusions payantes aux résultats de recherche standards. Certains référenceurs vous garantiront un classement plus favorable dans les moteurs de recherche, sans préciser qu'ils parlaient en fait de la section publicitaire du moteur de recherche et non des résultats de recherche naturels. Un petit nombre d'entre eux vont jusqu'à modifier en temps réel les prix de leurs enchères afin de vous faire croire qu'ils contrôlent les autres moteurs de recherche et peuvent se placer aux emplacements qu'ils souhaitent. Ce type d'escroquerie est impossible avec Google, car nos résultats publicitaires (payants) sont clairement identifiés et séparés des résultats de recherche (gratuits). Avant de confier le moindre travail à un référenceur, demandez-lui de définir la répartition du budget entre les "inclusions permanentes" et les "publicités temporaires".

  • Quels sont les autres points à surveiller ?

    Certains signes suggèrent que vous avez affaire à un référenceur sans scrupules. La liste est loin d'être exhaustive, donc en cas de doute, faites confiance à votre instinct. Dans tous les cas, ne traitez pas avec les référenceurs qui :

    • utilisent des domaines parallèles ("shadow") ;
    • placent des liens vers leurs autres clients sur des pages satellites ;
    • proposent de vous vendre des mots clés à saisir dans la barre d'adresse ;
    • ne font pas la distinction entre les résultats de recherche réels et les annonces associées à ces résultats ;
    • garantissent le classement de votre site, mais uniquement à partir d'expressions clés très longues et très génériques, qui seraient de toute façon associées à votre site ;
    • utilisent plusieurs alias ou des informations WHOIS falsifiées ;
    • génèrent du trafic à l'aide de faux moteurs de recherche, de logiciels espions ou de logiciels voleurs de trafic ;
    • ne figurent pas eux-mêmes dans l'index Google ou ont utilisé des domaines qui ont été désindexés.
Cet article vous a-t-il été utile ?
Comment pouvons-nous l'améliorer ?