Examiner et publier votre contenu

Google Actualités permet aux utilisateurs d'examiner le contenu de leur publication avant de le publier. Vous pouvez examiner votre contenu dans l'onglet "Examiner et publier". Si votre publication présente des problèmes, ils seront répertoriés dans la section "Problèmes identifiés".

Important : Vous ne pourrez pas proposer votre publication tant que les problèmes identifiés n'auront pas été résolus.

Proposer votre publication

Pour envoyer votre publication à Google Actualités, vous devez d'abord résoudre les problèmes identifiés au sein de son contenu. S'il s'agit de votre première publication, deux à quatre semaines sont nécessaires pour que Google Actualités examine votre contenu.

Si vous avez déjà publié du contenu, vos modifications seront publiées automatiquement.

État de la publication

Important : Pour recevoir les notifications relatives à la validation de votre publication, assurez-vous que vos informations de contact sont exactes.

En fonction du type de contenu de votre publication, l'examen peut prendre entre deux et quatre jours. Si votre publication présente des problèmes, vous en serez informé par le biais des "Contacts" répertoriés dans votre publication. Une fois validée et publiée, votre publication sera marquée comme "En ligne" dans le Centre pour les éditeurs.

Remarque : Cet état s'applique uniquement à vos rubriques de contenu.

Si votre publication présente des problèmes, procédez comme suit :


Important : Pour que votre publication soit examinée à nouveau, veillez à la faire revenir à l'état de brouillon.

  1. Ouvrez le Centre pour les éditeurs.

  2. Sélectionnez votre publication.

  3. Résolvez les problèmes identifiés et répertoriés dans la notification reçue.

  4. Dans le menu de navigation, cliquez sur Examiner et publier.

  5. Dans la section "État de la publication", cliquez sur Envoyer de nouveau pour examen.

  6. Pour envoyer votre publication pour examen, cliquez sur Envoyer.
Ces informations vous-ont elles été utiles ?
Comment pouvons-nous l'améliorer ?