Paiements

Nous allons apporter des modifications au règlement

Accédez à la version mise à jour du règlement sur les paiements. Afin de respecter cette mise à jour, toute application existante qui utilise actuellement un autre système de facturation devra le supprimer. Les développeurs de ces applications bénéficient d'un délai de grâce prolongé jusqu'au 30 septembre 2021 pour apporter les modifications nécessaires. Les nouvelles applications envoyées après le 20 janvier 2021 devront être conformes aux nouvelles règles.

Les applications qui permettent de réaliser des achats via l'application ou sur Google Play doivent respecter les consignes suivantes :

Achats sur Google Play : les développeurs qui facturent les applications et les téléchargements sur Google Play sont tenus d'utiliser le système de paiement de Google Play.

Achats via l'application :

  • Les développeurs qui proposent des produits ou du contenu dans un jeu téléchargé sur Google Play sont tenus d'utiliser la facturation des achats in-app dans Google Play comme mode de paiement.
  • Les développeurs qui proposent des produits dans une autre catégorie d'applications téléchargées sur Google Play sont tenus d'utiliser la facturation des achats in-app dans Google Play comme mode de paiement, sauf dans les cas suivants :
    • Lorsque le paiement concerne uniquement des produits physiques
    • Lorsque le paiement concerne des contenus numériques qui peuvent être utilisés en dehors de l'application elle-même (par exemple, des titres musicaux pouvant être lus sur d'autres lecteurs de musique)
  • Les devises virtuelles intégrées aux applications ne doivent être utilisées que dans l'application ou le jeu dans lesquels elles ont été achetées.
  • Les développeurs ne doivent pas induire les utilisateurs en erreur quant à la nature des applications qu'ils vendent, ainsi que des services, des biens, des contenus ou des fonctionnalités intégrés à ces dernières. Si la description de votre produit sur Google Play fait référence à des fonctionnalités intégrées à l'application, pour lesquelles des frais particuliers ou supplémentaires s'appliquent, elle doit clairement informer l'utilisateur que ces fonctionnalités sont payantes.
  • Les applications offrant des mécanismes permettant de recevoir des objets virtuels aléatoires lors d'un achat (c'est-à-dire des "loot box") doivent clairement indiquer avant l'achat les chances de recevoir de tels objets.

Voici quelques exemples de produits compatibles avec la facturation des achats in-app dans Google Play :

  • Produits de jeux virtuels, y compris les pièces, les gemmes, les vies ou tours de jeu supplémentaires, les éléments ou équipements particuliers, les personnages ou avatars, les niveaux ou le temps de jeu supplémentaires.
  • Fonctionnalité ou contenu d'application, tels qu'une version sans publicité d'une application ou de nouvelles fonctionnalités non disponibles dans la version gratuite.
  • Services proposés sur abonnement, tels que la diffusion en streaming de musique, de vidéos, de livres ou d'autres services multimédias ; les publications numériques, y compris lorsqu'elles accompagnent une édition papier ; les services de réseaux sociaux.
  • Produits logiciels dans le cloud, y compris les services de stockage de données, les logiciels de productivité pour les entreprises et de gestion financière.

Voici quelques exemples de produits actuellement non compatibles avec la facturation des achats in-app dans Google Play :

  • Produits vendus au détail, tels que les produits alimentaires, les vêtements, les articles ménagers et électroniques.
  • Frais de service, y compris pour les frais de taxis et de transports en commun, d'entreprises de nettoyage, de livraison de repas, de billets d'avion et de tickets pour des événements.
  • Frais d'adhésion ponctuels ou cotisations récurrentes, y compris pour les adhésions aux salles de sport, les programmes de fidélité ou les clubs qui proposent des accessoires, des vêtements ou d'autres produits physiques.
  • Paiements uniques, y compris pour les transactions entre particuliers, les enchères en ligne et les dons.
  • Paiement électronique de factures, y compris pour les factures de carte de crédit, des fournisseurs de services publics, de télévision par câble ou de télécommunications.

 

Sachez que nous proposons l'API Google Pay pour les applications de vente de produits et de services physiques. Pour en savoir plus, consultez notre page sur Google Pay dédiée aux développeurs.

 

Ces informations vous-ont elles été utiles ?
Comment pouvons-nous l'améliorer ?

Vous avez encore besoin d'aide ?

Connectez-vous pour accéder à des options d'assistance supplémentaires afin de résoudre rapidement votre problème.