En savoir plus sur le capteur à double spectre du détecteur Nest Protect

Les détecteurs Google Nest Protect de deuxième génération utilisent un capteur de fumée avancé, appelé "capteur à double spectre", pour détecter toute source de fumée, y compris les incendies à combustion lente et rapide.

Les incendies domestiques ont évolué depuis les années 70. À l'époque, il pouvait s'écouler jusqu'à 30 minutes avant qu'une pièce soit envahie par le feu. Aujourd'hui, cela ne prend que 5 minutes en raison de l'agencement de nos maisons et des meubles que nous utilisons. Pourtant, la plupart des détecteurs de fumée sont toujours équipés des mêmes capteurs depuis 40 ans : capteurs photoélectriques et d'ionisation.

Selon la NFPA, les capteurs photoélectriques sont plus efficaces pour détecter les incendies à combustion lente, et les capteurs d'ionisation pour détecter les incendies à combustion rapide. Cependant, les capteurs d'ionisation favorisent également les fausses alertes et ils renferment des substances radioactives, telles que l'américium-241123.

Les détecteurs Nest Protect de deuxième génération emploient une autre méthode : un capteur à double spectre entièrement repensé qui détecte à la fois les incendies lents et rapides. Ce dispositif est composé d'un capteur photoélectrique infrarouge traditionnel secondé par un capteur à LED bleue, qui lui permettent de détecter différentes particules de largeurs très variées dans l'air. Cette technologie est utilisée depuis plusieurs années dans les détecteurs destinés aux locaux d'entreprises, mais elle n'avait encore jamais équipé des détecteurs destinés aux habitations.

Fonctionnement du capteur à double spectre

À l'instar des détecteurs photoélectriques traditionnels, le capteur à double spectre utilise une longueur d'onde infrarouge de 880 nm pour détect les particules de grande taille produites par les incendies à combustion lente.

Une deuxième longueur d'onde lumineuse de 450 nm permet de détecter les particules fines que produisent les incendies à combustion rapide. Cette longueur d'onde plus courte offre davantage de précision et facilite la détection des particules les plus fines.

Un détecteur bien pensé ne doit pas se contenter de vous alerter au bon moment. Il doit aussi savoir se taire quand il n'y a pas d'urgence. Le capteur à double spectre est blindé contre la lumière extérieure et protégé par un écran en acier inoxydable. Le motif hexagonal de l'écran est conçu pour laisser passer la fumée, mais pas les insectes ni les fibres.

Pour plus d'informations, lisez le livre blanc relatif au capteur à double spectre.

1 http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC1071008/
2 http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/18388226
3 http://www.cpsc.gov/PageFiles/93425/homesmokealarm.pdf

Ces informations vous-ont elles été utiles ?
Comment pouvons-nous l'améliorer ?