Comment le détecteur Nest Protect de 2e génération aide-t-il à réduire les fausses alertes ?

Le Nest Protect utilise un capteur de fumée à double spectre avancé, basé sur deux longueurs d'onde, une chambre à fumée repensée et un algorithme exclusif pour limiter les fausses alertes.

Les détecteurs de fumée photoélectriques détectent les fines particules de fumée générées par les incendies grâce à la lumière. Il leur arrive ainsi parfois de faire retentir l'alarme lorsqu'ils "voient" de la poussière, des insectes ou de la vapeur. Ce problème est commun à tous les détecteurs : d'après l'association NFPA (National Fire Protection Association), les pompiers seraient ainsi confrontés à 16 fausses alertes pour 10 incendies. Il s'agit là d'une des difficultés que le Nest Protect tente de résoudre.

C'est avec cet objectif en tête que nous avons conçu le détecteur Nest Protect de 2e génération. Le Nest Protect utilise plusieurs dispositifs afin de limiter les fausses alertes sans pour autant perdre en sensibilité, nécessaire pour pouvoir détecter les vrais départs de feu :

1. Chambre à fumée repensée et capteur à double spectre

Le Nest Protect est le premier détecteur de fumée domestique à utiliser deux longueurs d'onde pour détecter la fumée. Pour réduire le nombre de fausses alertes, le capteur à double spectre est placé dans une chambre à fumée entièrement repensée. Celle-ci dispose d'un blindage contre la lumière extérieure conçu pour la tenir à l'abri de la poussière, et est protégée par un écran en acier inoxydable. Le motif hexagonal de l'écran est étudié pour laisser passer la fumée, mais pas les insectes ni les fibres.

Lire le livre blanc relatif au capteur à double spectre >

2. Tests rigoureux

Les détecteurs de fumée font l'objet de tests pour garantir leur bon fonctionnement en cas d'incendie et leur résistance en situation réelle. Le Nest Protect a passé avec succès tous les tests obligatoires aux États-Unis, au Canada et en Europe pour obtenir la certification requise. Nous sommes même allés plus loin en élaborant nos propres tests afin d'évaluer le comportement du Nest Protect en présence de poussière et d'insectes. Lorsqu'il a été établi que notre détecteur donnait les résultats escomptés en laboratoire, nous l'avons testé en situation réelle.

En savoir plus sur la manière dont le Nest Protect a été testé >

3. Détection de vapeur

Le Nest Protect utilise un capteur d'humidité et des algorithmes avancés pour lui permettre de différencier la vapeur de la fumée. Cette fonctionnalité, appelée "Détection de vapeur", permettrait de réduire de 57 % les fausses alertes dues à la vapeur.

Lire le livre blanc relatif à la fonctionnalité Détection de vapeur >

Ces informations vous-ont elles été utiles ?
Comment pouvons-nous l'améliorer ?