Insertion de tags

Mise en cache du navigateur/serveur proxy

Pour améliorer la vitesse de navigation de l'internaute sur le Web, la plupart des navigateurs font appel à une technologie appelée mise en cache. La mise en cache permet d'enregistrer des informations, telles que des pages Web, des images, etc., sur l'ordinateur d'un utilisateur. Si l'internaute appelle une page Web qu'il avait déjà consultée, le navigateur peut l'afficher plus rapidement en la rappelant à partir du cache, au lieu d'envoyer une nouvelle demande au site Web en question.

Pour les annonceurs utilisant DoubleClick for Advertisers, les images d'annonces et les URL de destination sont stockées sur les serveurs DoubleClick. Ces images et ces URL sont appelées par des tags de redirection d'image qui sont placés dans des espaces publicitaires sur les sites Web. Les tags d'image sont envoyés des sites Web vers les navigateurs des internautes à la place des images et des URL de destination. Lorsque le navigateur traite ces tags, il soumet une demande aux serveurs DoubleClick pour extraire l'image de l'annonce et l'URL de destination, qui sont ensuite renvoyées au navigateur. Lorsque les serveurs envoient une image d'annonce, DFA enregistre une impression. Lorsqu'un clic se produit, DFA l'enregistre. Cependant, dans la mise en cache, le navigateur ou le serveur proxy stocke l'image d'annonce dans un cache et l'extrait de ce dernier, pas des serveurs DoubleClick. Par conséquent, DFA n'enregistre aucune nouvelle impression.

En règle générale, lorsqu'un navigateur détecte un autre tag portant le même nom, il extrait l'annonce de son cache. Vous pouvez empêcher la mise en cache du navigateur en créant de façon dynamique des tags uniques pour chaque image d'annonce exposée. De cette manière, lorsque les internautes naviguent d'une page à l'autre, ils reçoivent de nouvelles images d'annonces des serveurs DoubleClick pour chaque demande, au lieu de recevoir une image exposée depuis la mémoire cache du navigateur. Avec le contournement du cache, un nombre aléatoire différent est ajouté aux tags d'image qui font référence à l'image de l'annonce.

Qu'est-ce que la génération de nombres aléatoires ?

La génération de nombres aléatoires est le processus visant à insérer un nombre aléatoire dans des tags HTML pour empêcher un navigateur ou un serveur proxy de mettre une image d'annonce en cache. Les nombres aléatoires changent chaque fois que les tags sont appelés et envoyés. Vous pouvez utiliser n'importe quelle chaîne aléatoire pour le contournement du cache. Cependant, il s'agit généralement d'un nombre. Vous devez modifier l'attribut ord= dans le tag de redirection DFA. Les tags dotés de valeurs ord= différentes déjouent la mise en cache, car la valeur différente oblige le navigateur à extraire une nouvelle bannière du serveur publicitaire.

Si un site n'utilise pas DoubleClick for Publishers comme solution d'exposition des annonces, doit-il néanmoins implémenter la GNA dans les tags ?

Oui. Soit la solution d'exposition des annonces du site dispose déjà d'un moyen de générer un nombre aléatoire, soit le site doit incorporer une forme de code JavaScript dans les tags. Nous recommandons aux sites de se limiter aux technologies de génération des pages Web actuellement utilisées pour générer le nombre aléatoire. S'ils utilisent l'une des solutions de diffusion d'annonces suivantes, ils peuvent remplacer le composant [timestamp] des tags DoubleClick par la variable appropriée :

Solution de diffusion d'annonces Variable timestamp
DART Enterprise $gmt$
RealMedia %GMTTIME%
_GMTTIME_
_QUERY_
%%GMTTIME%%
Adforce _ADFORCE_TIME_

Pour que l'URL de destination et l'image fonctionnent correctement, vous devez placer la variable comme valeur de la clé ord= dans les deux tags <HREF> et <IMG SRC>.

Il ne s'agit là que de consignes. Vérifiez l'horodatage de votre solution d'exposition d'annonces auprès de votre contact au sein de la société respective, car ces variables varient en fonction de la version du serveur de publicité tiers.

Que se passe-t-il si je n'utilise pas la génération de nombres aléatoires pour déjouer la mise en cache ?

Une fois qu'un navigateur ou qu'un serveur proxy reçoit un élément de création de DFA, il le stocke dans le cache du navigateur. Ce dernier extrait tous les appels d'élément supplémentaires à partir du cache, et non à partir des serveurs publicitaires DFA. Par conséquent, DFA n'enregistre pas d'impressions supplémentaires, ce qui peut entraîner des écarts.