Recherche
Effacer la recherche
Fermer la recherche
Applications Google
Menu de navigation

Gérer les mises à jour de Chrome sous Windows

Ce document est destiné aux administrateurs informatiques. Il présente les bonnes pratiques en matière de gestion des mises à jour automatiques du navigateur Chrome.

Les recommandations et thèmes suivants y sont présentés :

Outils de mise à jour Chrome

Chrome for Work est identique à la version grand public du navigateur Chrome, à cela près que vous pouvez, en tant qu'administrateur informatique, l'installer à distance à l'aide du programme d'installation MSI et y mettre en œuvre des règles, notamment en ce qui concerne la configuration des mises à jour automatiques. Deux outils de mise à jour Google permettent aux administrateurs informatiques d'effectuer ces opérations :

  • L'outil de mise à jour Omaha est un programme d'installation et une application de mise à jour automatique pour Windows. Omaha, également connu sous le nom de Google Update, ne met pas à jour chaque composant, mais la version complète de Chrome (de la version 28.1.3 à la 28.2.0, par exemple). Omaha est une application indépendante qu'il est possible d'exécuter même lorsque le navigateur n'est pas ouvert. Il permet de mettre à jour l'application principale du navigateur Chrome (chrome.dll), ainsi que les composants essentiels nécessitant une mise à jour.
  • L'application Chrome Component Updater permet à l'équipe d'ingénieurs d'appliquer de petites mises à jour à certaines parties de Chrome sur un intervalle très court. Cet outil fonctionne comme suit :
    • Il s'exécute uniquement lorsque Google Chrome est ouvert et utilise peu de bande passante.
    • Il ne met pas à jour l'application principale du navigateur (chrome.dll).
    • Il ne met à jour que les composants dont est déjà dotée l'application principale de Google Chrome.
    • Il est utilisé pour certains plug-ins et composants principaux conçus pour être téléchargés après l'installation initiale de Chrome (par exemple SwiftShader et Pepper Flash).

Mise à jour de Chrome for Work sous Windows (FAQ)

Quelle est la taille des fichiers de mise à jour de Chrome ?

L'installation initiale du navigateur Chrome représente environ 50 Mo. Les mises à jour entre deux versions successives (v27 vers v28, par exemple) pèsent entre 10 et 15 Mo. Les mises à jour correctives (28.1 vers 28.2, par exemple) pèsent généralement entre 3 et 5 Mo. Les mises à jour majeures entre deux versions non consécutives (v23 à v28, par exemple) nécessitent en principe une installation complète.

À quelle fréquence l'outil recherche-t-il les mises à jour ?

Si l'entreprise a activé la fonctionnalité de mise à jour automatique sur les ordinateurs équipés de Chrome, le client Omaha (Google Update.exe) vérifie environ toutes les cinq heures si une nouvelle mise à jour est disponible. Dans une grande entreprise disposant de nombreux ordinateurs, les mises à jour sont échelonnées tout au long de cette période de cinq heures.

Comment puis-je échelonner les mises à jour de Google Chrome via les stratégies de groupe Windows ?

Pour le moment, le client de mise à jour Windows, contrairement à Chrome OS, ne permet pas d'étaler les mises à jour du navigateur Chrome. La vérification de la présence de mises à jour est réalisée toutes les cinq heures, et les fichiers à installer sont d'assez petite taille. Par conséquent, la plupart des administrateurs informatiques n'ont pas besoin d'étaler dans le temps les mises à jour du navigateur Chrome.

Quelles sont les URL utilisées pour les mises à jour du navigateur Chrome ?

Chrome envoie des requêtes à plusieurs URL pour vérifier l'existence de mises à jour et pour télécharger ces dernières. Cette liste d'URL peut changer à tout moment sans préavis. En effet, l'envoi de requêtes est déterminé dynamiquement au moment de l'exécution. L'accès aux ressources ci-dessous peut être réalisé via les protocoles HTTP ou HTTPS. La liste des noms d'hôte et des chemins inclut :

www.google.com/dl/*
dl.google.com/*
google.com/dl/*
*.gvt1.com
tools.google.com/service/update2
clients2.google.com
update.googleapis.com/service/update2

Facultatif : bien qu'il ne soit pas officiellement possible de mettre en cache Chrome pour son téléchargement sur l'ensemble des ordinateurs de l'organisation, certains administrateurs choisissent d'utiliser les deux premières URL à cette fin.

Ces URL de mise à jour automatique du navigateur Google Chrome sont-elles communes à celles de Chrome OS ?

Non, ce ne sont pas les mêmes URL. Les deux produits peuvent récupérer des mises à jour à partir du site http://dl.google.com/{chrome/win/ ou chromeos/}, mais le chemin complet qui suit ce préfixe varie selon la mise à jour souhaitée. Les mises à jour Windows sont envoyées par des URL optimisées pour la mise en cache.

Comment la mise à jour de Flash s'effectue-t-elle dans Google Chrome ?

Si une mise à jour Flash n'est pas associée à un changement de version de Chrome, elle peut être installée via l'outil de mise à jour des composants ou l'outil de mise à jour Omaha en fonction de celui qui est exécuté en premier lorsque la dernière version de Flash est disponible.

Versions disponibles de Chrome (bonnes pratiques)

Quatre types de version du navigateur Chrome sont disponibles : stable, bêta, destinée aux développeurs et Canary.

Désigner des groupes de test Chrome :

Nous vous recommandons de laisser la majorité des utilisateurs continuer à utiliser la version stable et d'en affecter 5 % à la version bêta. Nous vous conseillons également d'attribuer la version bêta ou en développement à votre équipe informatique.

La version bêta permet de fournir à votre entreprise un aperçu de la version stable de Chrome sur 4 à 6 semaines, contre 9 à 12 semaines dans le cas de la version en développement. La version destinée aux développeurs étant par nature une version préalable de Google Chrome, elle n'est pas entièrement stable et, pour cela, doit être réservée aux développeurs.

Pourquoi utiliser la version destinée aux développeurs :

  • Elle permet aux développeurs de tester la nouvelle version pour s'assurer que les applications et systèmes sont compatibles avec les dernières modifications apportées aux API et fonctionnalités.
  • Nous corrigeons automatiquement la plupart des problèmes avant de lancer la version stable. Il est cependant possible que nous passions à côté de cas spécifiques pouvant avoir une incidence sur l'environnement de votre organisation. En cas de problème, vos développeurs et votre personnel informatique peuvent identifier et signaler (via le site Chromium) toute modification ayant éventuellement un impact sur votre environnement avant son application dans la version bêta ou stable.

Canary constitue l'avant-garde de Chrome. Il s'agit d'une future version encore en développement. Par conséquent, ses fonctionnalités apparaissent et disparaissent, ce qui la rend instable pour une utilisation quotidienne. Nous vous recommandons de ne pas l'utiliser, à moins que l'équipe Assistance Google for Work vous demande de la tester.

Pour obtenir de plus amples informations sur les versions disponibles de Chrome, consultez le site Chromium des développeurs.

How to configure auto-updates

En général, nous recommandons aux organisations d'utiliser les paramètres de mise à jour automatique par défaut de Chrome afin que les mises à jour soient automatiquement installées dès leur publication en version stable. Toutefois, nous proposons les options suivantes pour configurer les paramètres de mise à jour automatique afin de répondre aux besoins spécifiques de votre organisation :

Retarder les mises à jour automatiques (recommandé uniquement en cas de problème de bande passante)

Cette fonctionnalité de Google Chrome permet de retarder les mises à jour d'un certain nombre de minutes afin de réduire l'utilisation de la bande passante au moment où elle est la plus utilisée sur un réseau. Lors du recours à cette fonctionnalité, tenez compte des informations suivantes :

  • La fonctionnalité retardant la récupération des mises à jour ajoute déjà un délai de cinq heures.
  • Google Chrome propose toujours des mises à jour différentielles (dont la taille est beaucoup moins importante que celle des mises à jour complètes), uniquement depuis la dernière version mineure. Pour les versions plus anciennes, l'outil de mise à jour télécharge une mise à jour complète beaucoup plus volumineuse.
Pour utiliser le moins de bande passante possible lors des mises à jour, nous recommandons aux administrateurs de ne pas différer ces dernières.

Pour en savoir plus, consultez la page Google Update for Work.

Arrêter les mises à jour automatiques (non recommandé)

Vous pouvez désactiver les mises à jour automatiques temporairement ou de manière permanente. Cette fonctionnalité n'est conçue que pour le cas où une version de Chrome causerait un problème au niveau de votre entreprise. Il est ainsi possible d'interrompre le processus de mise à jour de Chrome jusqu'à ce que l'Assistance Google for Work vous fournisse plus de détails et une solution au problème. Notez également que le fichier de mise à jour automatique de Chrome peut être plus volumineux si les ordinateurs de votre organisation sont en retard de plus d'une version sur la toute dernière version stable disponible.

Nous vous recommandons de laisser la fonction de mise à jour automatique activée, afin que vos utilisateurs bénéficient des mises à jour logicielles et des correctifs de sécurité critiques.

Pour en savoir plus, consultez la page Google Update for Work.

L'entreprise souhaite définir elle-même le moment des mises à jour (Désactiver les mises à jour automatiques de Google Chrome)

La même valeur doit être définie dans les dossiers Administrative Templates > Google > Google Update > Applications > Google Chrome et Administrative Templates > Google > Google Update > Applications > Google Chrome Binaries. Les deux valeurs doivent être identiques pour que les règles de mise à jour automatique fonctionnent.

Cet article vous a-t-il été utile ?