Gestion de l'inventaire

Questions fréquentes sur Ads.txt

Vous trouverez ci-dessous les réponses aux questions les plus fréquentes concernant le fichier ads.txt.

Comment configurer un fichier ads.txt pour WordPress ?

Pour créer votre fichier ads.txt dans WordPress, nous vous conseillons d'utiliser un plug-in. Si vous vous servez déjà d'un plug-in pour insérer des annonces, il comprend peut-être une fonctionnalité permettant de créer votre fichier ads.txt. Cette recherche peut vous aider.

Comment configurer un fichier ads.txt pour Blogger ?

Consultez le Centre d'aide Blogger pour obtenir des instructions.

Mon CMS ne me permet pas d'intégrer un fichier à mon domaine racine. Que dois-je faire ?

Contactez le fournisseur de votre CMS. Il devrait vous fournir la possibilité d'héberger un fichier ads.txt en votre nom.

Que se passe-t-il si le fichier ads.txt est hébergé sur un sous-domaine ?

Google explore et applique les fichiers ads.txt se trouvant sur des sous-domaines qui en comportent un, à condition que celui-ci soit référencé dans le fichier ads.txt du domaine racine.

Pour référencer un sous-domaine dans le fichier ads.txt de votre domaine racine, vous devez ajouter une déclaration subdomain=. Par exemple, imaginons que le fichier ads.txt de votre domaine example.com doive référencer le sous-domaine subdomain.example.com. Vous devez ajouter la ligne suivante au fichier ads.txt de votre domaine racine : subdomain=subdomain.example.com. Pour en savoir plus sur le référencement des sous-domaines, consultez la spécification ads.txt de l'IAB.

Remarque : Vous ne devez effectuer cette opération que si le vendeur autorisé ou votre référence éditeur sont différents pour le sous-domaine par rapport au domaine racine.

Google accepte-t-il les redirections ?

Google accepte une seule redirection HTTP vers une destination n'appartenant pas au domaine racine d'origine (par exemple, example1.com/ads.txt redirigeant vers example2.com/ads.txt). Consultez les dernières infos de l'IAB.

Plusieurs redirections peuvent également être définies, tant que chaque emplacement de redirection appartient au domaine racine d'origine. Exemple :

  • example.com/ads.txt redirigeant vers www.example.com/ads.txt.
  • example.com/ads.txt redirigeant vers subdomain.example.com/ads.txt.
  • example.com/ads.txt redirigeant vers example.com/page/ads.txt.

De quelle manière Google applique-t-il les informations des fichiers ads.txt ?

Google utilise le contenu des fichiers ads.txt hébergés sur un domaine racine afin d'identifier les comptes vendeurs Google qui sont autorisés à diffuser des annonces sur ce domaine. Pour les sites sur lesquels il existe un fichier ads.txt et où une référence éditeur est correctement répertoriée, Google lance une mise aux enchères et renvoie l'annonce qui la remporte. Si la référence éditeur du fichier n'est pas correcte, aucune enchère n'est lancée pour cette demande.

Quelles informations un fichier ads.txt comporte-t-il ?

Créez un fichier texte ads.txt, puis incluez-y des lignes distinctes pour chaque place de marché ou SSP autorisée à vendre votre inventaire. Chacune de ces lignes doit contenir les trois types de données au format décrit ci-dessous (le quatrième champ est facultatif).

<Champ n° 1>, <Champ n° 2>, <Champ n° 3>, <Champ n° 4>

  • <Champ n° 1> : nom de domaine canonique du système auquel les enchérisseurs sont connectés. Vous pouvez indiquer le domaine d'exploitation du système (s'il est différent du domaine parent de l'entreprise) pour faciliter la consultation des informations WHOIS et la recherche IP inversée de sorte que la propriété soit clairement établie. La SSP ou la place de marché peuvent publier le nom de domaine à utiliser.

    Pour les comptes vendeurs Google, le nom de domaine est toujours google.com.

  • <Champ n° 2> : identifiant de l'éditeur associé au compte du vendeur ou du revendeur du système spécifié dans le champ n° 1. Il doit contenir la même valeur que celle spécifiée dans les transactions de place de marché ou de SSP (telles que les demandes d'enchères OpenRTB). En général, dans OpenRTB, il s'agit du champ publisher.id et dans OpenDirect, de l'identifiant de l'entreprise de l'éditeur. 

    Pour les comptes vendeur Google, utilisez la référence éditeur indiquée dans chaque compte (par exemple, pub-0000000000000000). Pour rechercher cette référence, procédez comme suit :

    Indiquez uniquement le préfixe pub- et le code numérique à 16 chiffres dans votre déclaration. Supprimez le préfixe spécifique du produit (ca- ou ca-video-, par exemple). Si vous générez des revenus par le biais de plusieurs comptes Ad Manager et/ou AdSense, vous devez inclure une ligne pour chaque compte, avec le code pub- correspondant.
    Les domaines hébergeant un fichier ads.txt qui ne reprend pas la référence éditeur du vendeur ne sont plus monétisés par le biais d'Ad Manager. En outre, Google n'achète plus d'annonces sur ces sites. Nous vous recommandons de mettre à jour vos fichiers ads.txt afin que les références éditeur soient incluses pour chaque site que vous souhaitez monétiser (en savoir plus sur la mise à jour des fichiers ads.txt dans Ad Manager). Si vous utilisez la fonctionnalité Scaled Partner Management, demandez à vos partenaires enfants d'inclure votre référence éditeur dans leurs fichiers ads.txt.
  • <Champ n° 3> : type de compte ou de relation. Ce champ doit être traité comme non sensible à la casse lors de l'interprétation des données.
    • Une valeur DIRECT indique que l'éditeur (propriétaire de contenu) contrôle directement le compte indiqué dans le champ n° 2, et qu'il existe un contrat commercial direct entre l'éditeur et le système publicitaire.

      Les éditeurs Google qui contrôlent directement le compte indiqué dans le champ n° 2 doivent spécifier la valeur DIRECT.

    • Une valeur REVENDEUR indique que l'éditeur a autorisé une autre entité à contrôler le compte indiqué dans le champ n° 2 et à revendre son espace publicitaire par l'intermédiaire du système spécifié dans le champ n° 1.

      Les éditeurs Google qui ne contrôlent pas directement le compte indiqué dans le champ n° 2 doivent spécifier la valeur REVENDEUR. Par exemple, un compte Ad Manager utilisant la fonctionnalité Scaled Partner Management doit spécifier la valeur REVENDEUR pour les inventaires que le compte ne gère pas directement.

  • <Champ n° 4> (Facultatif) : identifiant unique du système publicitaire au sein d'une autorité de certification. Il correspond à l'entité indiquée dans le champ n° 1. Le Trustworthy Accountability Group (TAG) fait partie de ces autorités de certification. Si vous faites appel à lui, son identifiant devrait être inclus ici.

    Pour les comptes vendeur Google, l'identifiant TAG est f08c47fec0942fa0.

Ces informations vous-ont elles été utiles ?
Comment pouvons-nous l'améliorer ?

Vous avez encore besoin d'aide ?

Connectez-vous pour accéder à des options d'assistance supplémentaires afin de résoudre rapidement votre problème.