Règlement du programme Ad Manager et Ad Exchange

Empêcher la présence de logiciels malveillants dans le contenu des annonces

Google collabore activement avec des annonceurs et des partenaires de confiance afin d'empêcher la présence de logiciels malveillants dans les annonces. L'ensemble des éditeurs et réseaux publicitaires doivent suivre les recommandations relatives à la sécurité fournies sur le site https://anti-malvertising.withgoogle.com/.

La technologie exclusive et les outils de détection des logiciels malveillants de Google permettent d'assurer un contrôle régulier des créations. Les appels à une quatrième partie ou la sous-syndication vers des annonceurs ou des fournisseurs que nous n'avons pas certifiés sont interdits. Toute annonce utilisée pour distribuer un logiciel malveillant est automatiquement retirée du réseau afin de protéger les internautes. Tout acheteur autorisé dont la création contient un logiciel malveillant fera l'objet d'une suspension de trois mois au minimum. Si l'une de vos créations ne respecte pas les règles, découvrez comment résoudre le problème.

Créations qui déclenchent des redirections automatiques ou l'affichage de pop-ups

Les redirections automatiques sont une forme de publicité malveillante qui déclenche des clics automatiques et renvoie de manière inattendue les internautes vers un autre site dans leur navigateur ou application mobile lors de l'affichage. De la même manière, les pop-ups sont une forme de publicité malveillante qui affiche des boîtes de dialogue système sur la page du site Web et incite les internautes à cliquer.

Google interdit ce comportement et améliore régulièrement sa détection ainsi que l'application des mesures. La grande majorité des demandes Ad Exchange et Google utilisent des solutions techniques pour bloquer ces créations malveillantes dans Chrome, dans le SDK Mobile Ads et sur d'autres plates-formes.

Les autres places de marché, réseaux et partenaires dont les transactions s'effectuent via des enchères d'en-tête et des éléments de campagne invendus ou de réservation peuvent ne pas avoir mis en place les mêmes règles et protections. Assurez-vous que vos sources de demande disposent de règles adéquates pour interdire ce comportement et protéger les utilisateurs.

Protections automatiques SafeFrame activées

SafeFrame est activé par défaut pour toutes les créations de réservation. Cela peut entraîner des problèmes dans certaines créations. Vous devez alors les mettre à jour pour qu'elles s'affichent correctement. Bien qu'il soit possible de désactiver la fonctionnalité SafeFrame, nous vous recommandons vivement de ne pas le faire.

SafeFrame est activé automatiquement pour toutes les créations de remplissage, de même que le bac à sable pour les navigateurs compatibles.

Pour une sécurité accrue, vous pouvez utiliser les méthodes setSafeFrameConfig et setForceSafeFrame dans l'API GPT. Ces méthodes permettent de remplacer la configuration définie dans Ad Manager de sorte que les annonces d'un espace publicitaire spécifique soient toujours affichées dans un cadre SafeFrame. Si vous appliquez ces méthodes, il est important de configurer les créations de réservation en tenant compte du cadre SafeFrame.

Si vous ajoutez des bibliothèques JavaScript tierces pour intégrer une demande autre que Google sur vos pages, sachez que certaines de ces bibliothèques contourneront les protections de Google contre les logiciels malveillants en affichant leur contenu dans un cadre SafeFrame de même domaine.

Création chargeant une page vide ou blanche

Lorsqu'un utilisateur clique ou appuie sur une annonce, la destination de la cible doit s'ouvrir. Si une page vide ou blanche est chargée à la place, cela peut être dû aux problèmes suivants :

  1. L'URL redirige automatiquement l'utilisateur. Les redirections automatiques sont une forme de publicité malveillante qui déclenche des clics automatiques et renvoie de manière inattendue les internautes vers un autre site dans leur navigateur ou application mobile lors de l'affichage. Google interdit ce comportement. En savoir plus sur les redirections automatiques et la publicité malveillante
  2. Le domaine de la page de destination peut être infecté par des logiciels malveillants. Google collabore activement avec des annonceurs et des partenaires de confiance afin d'empêcher la présence de logiciels malveillants dans les annonces. L'ensemble des éditeurs et réseaux publicitaires doivent suivre les recommandations relatives à la sécurité fournies sur le site https://anti-malvertising.withgoogle.com/.

    Vous pouvez également consulter les conseils de la page Google Developers Comment savoir si mon site a été piraté ? Entre outre, les sites tiers tels que Sucuri et PCRisk peuvent peut-être détecter le problème.

Signaler un cas de non-respect des règles d'une place de marché ou d'un réseau Google

Si vous constatez une redirection automatique ou l'affichage d'une pop-up depuis AdWords, AdSense ou Ad Exchange, contactez l'assistance pour les éditeurs. Fournissez à l'équipe un journal HTTP enregistré du comportement de redirection pour qu'elle puisse éclaircir la situation.

Les équipes d'assistance pour les éditeurs ne peuvent pas examiner les créations de places de marché ni de réseaux tiers.

Ces informations vous-ont elles été utiles ?
Comment pouvons-nous l'améliorer ?

Vous avez encore besoin d'aide ?

Connectez-vous pour accéder à des options d'assistance supplémentaires afin de résoudre rapidement votre problème.

true
Notes de version

Découvrez les dernières fonctionnalités d'Ad Manager et les mises à jour du centre d'aide.

Nouveautés

Recherche
Effacer la recherche
Fermer le champ de recherche
Applications Google
Menu principal
Rechercher dans le centre d'aide
true
148
false