Nouveautés de Google Cloud Directory Sync

À mesure que nous ajoutons des fonctionnalités, des améliorations et des correctifs à Google Cloud Directory Sync (GCDS), nous actualisons cette page afin qu'elle répertorie les dernières informations. Vous pouvez également vérifier s'il existe des problèmes GCDS connus en consultant Problèmes connus de Google Workspace.

Récupérez la dernière version de GCDS sur la page de téléchargement.

Mise à jour importante

Avec Google Cloud Directory Sync 4.4.0, le nom du produit et le répertoire d'installation ont été modifiés. Si vous avez créé des tâches classiques ou des tâches Cron qui exécutent l'outil selon une programmation, vous devez les mettre à jour afin qu'elles renvoient au nouveau répertoire d'installation.

Version 4.7.10
19 janvier 2021

Nouveautés
  • Les nouveaux codes SKU Google Workspace s'affichent désormais dans l'onglet Licences (Licences).
  • Vous pouvez désormais ajouter, modifier et supprimer les codes SKU Google Workspace dans l'onglet Licenses (Licences). Vous pouvez ainsi ajouter des licences qui ne sont pas encore proposées par GCDS mais peuvent être attribuées via l'API Enterprise License Manager. Pour en savoir plus, accédez à Gérer et attribuer des licences.
  • Dans GCDS, Active Directory est désormais le type de serveur LDAP par défaut pour les nouvelles configurations. Vous pouvez modifier cette sélection dans le gestionnaire de configuration.
Problèmes résolus
  • Un problème empêchait GCDS de synchroniser les membres de groupes dont les adresses email comportaient des espaces dans LDAP. Ce problème a été résolu.
  • Un problème empêchait GCDS de synchroniser les ressources d'agenda si le domaine Google Workspace n'en comportait aucune. Ce problème a été résolu.
  • Un problème empêchait GCDS de synchroniser les ressources d'agenda leurs attributs ne comportaient pas de crochets. Ce problème a été résolu.
  • La synchronisation démarrait après la fermeture de la boîte de dialogue de confirmation Sync & apply changes (Synchroniser et appliquer les modifications). Désormais, GCDS annule la synchronisation lors de la fermeture de la boîte de dialogue.

Version 4.7.9
27 août 2020

Nouveautés
  • Les licences Utilisateur archivé (UA) s'affichent désormais dans l'onglet Licences. En savoir plus sur les licences Utilisateur archivé
  • Les attributs de compte POSIX sont désormais disponibles dans l'onglet Profils utilisateur
  • Il est désormais possible d'utiliser les signes "<", ">" et "=" dans les descriptions de groupe.
  • Une nouvelle notification pop-up s'affiche désormais à l'écran lorsqu'une version mise à jour de GCDS est disponible. De plus, vous avez désormais la possibilité de mettre à jour GCDS à partir du gestionnaire de configuration.
  • Si la synchronisation s'arrête parce qu'elle atteint une limite de suppression ou de suspension, la notification par e-mail contient alors des informations supplémentaires et le rapport s'affiche dans l'interface utilisateur du gestionnaire de configuration. Découvrez comment Utiliser des limites avec GCDS.
Problèmes résolus
  • Les performances se dégradaient lors de la synchronisation d'un trop grand nombre d'utilisateur. Ce problème a été résolu.
  • Les modifications des schémas personnalisés ne s'enregistraient pas correctement dans le cache. Ce problème a été résolu.
  • Le type de champ de schéma personnalisé double n'était pas traité correctement. Ce problème a été résolu.
  • Les champs de schémas personnalisés n'étaient pas supprimés correctement des comptes utilisateur du domaine Google. Ce problème a été résolu.
  • Lors de l'affichage des informations indiquant le dépassement de la limite du nombre de membres de groupe, le texte était incorrect. Ce problème a été résolu.
  • Les informations indiquant l'échec des modifications des groupes étaient incomplètes lors de l'affichage du rapport d'application. Ce problème a été résolu. GCDS affiche désormais les échecs de modifications et les modifications réussies dans le même rapport.
  • Les licences disponibles n'étaient pas attribuées correctement dans le compte Google. Ce problème a été résolu.
  • Les unités organisationnelles vides faisaient échouer les modifications apportées aux utilisateurs. Ce problème a été résolu.

Version 4.7.6
21 mai 2020

Nouveautés
  • Le code SKU G Suite Enterprise for Education s'affiche désormais dans l'onglet correspondant aux licences.
  • Les informations concernant l'adresse e-mail de récupération et le numéro de téléphone de récupération sont désormais disponibles dans l'onglet Profils utilisateur.
  • Les informations concernant le centre de coûts sont désormais disponibles dans l'onglet Profils utilisateur.
  • L'envoi de notifications par e-mail via SMTP sur TLS 1.2 est désormais possible. Aucune action n'est requise de votre part. GCDS utilise automatiquement la version la plus récente.
  • Une option permettant de sélectionner la manière dont le rapport de synchronisation est envoyé a été ajoutée. Vous pouvez envoyer le rapport en tant que pièce jointe de l'e-mail de notification ou directement dans le corps de l'e-mail.
  • Des options permettant d'empêcher GCDS de supprimer des utilisateurs, des groupes et des unités organisationnelles ont été ajoutées. Lorsque cette option est activée, GCDS crée et met à jour les entités, mais ne les supprime pas.
  • Le fonctionnement de la synchronisation des utilisateurs a été modifié. GCDS tire désormais parti de la sémantique de correctif fournie par l'API Directory, qui lui permet de s'exécuter en tant qu'utilisateur avec un ensemble réduit de droits de mise à jour utilisateur. La synchronisation peut s'exécuter si les modifications proposées relèvent de l'ensemble des droits associés à ce rôle. Pour en savoir plus, consultez Rôles d'administrateur personnalisés.
  • Désormais, lorsque l'outil GCDS est installé sous Windows, il utilise le magasin de certificats des autorités de certification racine du système comme magasin de confiance par défaut.
Problèmes résolus
  • Les performances de la communication LDAP et SSL ont été améliorées.
  • Un problème empêchait GCDS de synchroniser les licences lorsque l'option Replace domain names in LDAP (Remplacer le nom de domaine sur le serveur LDAP) était activée. Ce problème a été résolu.
  • Lors de la synchronisation d'un schéma personnalisé, les attributs à valeurs multiples étaient ignorés en cas d'échec d'une valeur. Ce problème a été résolu. Désormais, GCDS signale les valeurs incorrectes et continue à synchroniser le reste.

Version 4.7.3
2 janvier 2020

Nouveautés
  • GCDS vous permet désormais de choisir le mode de synchronisation des gestionnaires de groupes Google. Pour en savoir plus, consultez la section Règle de configuration du rôle de gestionnaire.
  • Les informations concernant les adresses e-mail supplémentaires et les sites Web sont désormais disponibles dans l'onglet "Profils utilisateur".
  • Le code SKU G Suite Essentials s'affiche désormais dans l'onglet correspondant aux licences.
  • Le rapport de synchronisation est désormais envoyé en pièce jointe à l'e-mail de notification.
  • Modifications apportées à l'interface utilisateur :
    • Une alerte est désormais envoyée lorsque les limites définies dépassent les seuils recommandés.
    • Pour éviter toute modification inattendue de vos données Google, un pop-up vous recommande désormais d'exécuter une simulation lorsque le fichier de configuration est modifié.
Problèmes résolus
  • Un problème empêchait GCDS de lire le cache lors de sa mise à jour vers la version 4.7.2. Ce problème a été résolu.
    Message d'erreur associé : "ERROR 42X05: Table/View 'GROUPS_OTHERS' does not exist." (ERREUR 42X05 : La table/vue 'GROUPS_OTHERS' n'existe pas.)
  • GCDS relance désormais automatiquement les requêtes API ayant échoué avec un code d'erreur 429 (limite de débit dépassée).
  • Les groupes dont les adresses e-mail étaient incomplètes étaient supprimés, puis recréés. Ce problème survenait lorsque l'option Replace domain name in LDAP (Remplacer le nom de domaine sur le serveur LDAP) n'était pas activée. Il est désormais résolu.

Version 4.7.2
21 octobre 2019

Nouveautés
  • Grâce à GCDS, vous pouvez désormais définir une limite de suppression des abonnements aux groupes. Pour en savoir plus, consultez l'article Utilisation des limites avec GCDS
  • L'espace réservé "#{timestamp}" (horodatage) a été ajouté aux paramètres de journalisation. L'espace réservé est remplacé par un horodatage réel (par exemple, 0190501-104023) à chaque exécution, avant l'enregistrement du fichier journal sur le disque dur.
  • L'interface utilisateur affiche la taille du journal en Mo plutôt qu'en Go.
  • Le motif de la suspension d'un utilisateur est indiqué dans les rapports différentiels et d'application.
Problèmes résolus
  • Un champ facultatif d'attribut de classe d'objet a été ajouté à "Groups search rule configuration" (Configuration de la règle de recherche Google Groupes). Il corrige un problème de comptage et un problème de récupération des adresses e-mail des groupes imbriqués. Ce champ est nécessaire uniquement si l'attribut d'adresse e-mail d'un groupe diffère de l'attribut d'adresse e-mail de l'utilisateur.
  • GCDS ignorait les règles d'exclusion de l'UO Google lors de l'exécution de la synchronisation des licences. Ce problème a été résolu.
  • Le rapport différentiel n'affichait pas correctement toutes les modifications de l'utilisateur. Ce problème a été résolu.
  • L'option "Replace domain names" (Remplacer les noms de domaine) fonctionne également avec les membres des groupes avec mappage d'identité. Le reste du programme est ainsi plus cohérent.
  • La limite de suppression des groupes avec mappage d'identité ne fonctionnait pas correctement. Ce problème a été résolu.
  • Les membres se voyaient proposer la suppression de leur abonnement à GCDS lorsqu'il était impossible d'extraire ses données du serveur LDAP en raison d'erreurs de connexion ou d'autorisation. Ce problème a été résolu. Désormais, GCDS ignore les groupes rencontrant des problèmes de connexion LDAP et consigne le motif de l'erreur. Pour en savoir plus, consultez l'article Messages d'erreur de GCDS.

Version 4.6.4
1er juillet 2019

Problèmes résolus
  • Le rôle de gestionnaire personnalisé est supprimé dans GCDS, car il existe dans G Suite, mais pas dans Active Directory. Le rôle est synchronisé en tant que rôle "Propriétaire" ou "Membre" (en fonction de la configuration AD).
  • La définition de l'authentification via la ligne de commande ne génère plus de messages d'erreur.
  • Les performances lors du chargement de l'attribution des licences ont été améliorées pour les grands comptes. L'interface utilisateur ne se fige plus au cours de ce processus.
  • La fonctionnalité d'attribution des licences a été améliorée. Lorsqu'aucune licence n'est disponible, vous ne pouvez plus en attribuer.
  • Les clients Cloud Search qui synchronisent des groupes avec mappage d'identité n'ignorent plus les groupes imbriqués en raison de la casse.
  • Les informations relatives aux exceptions ont été ajoutées aux journaux de niveau INFO (auparavant uniquement disponibles dans le rapport par e-mail).
  • Le rapport a été mis à jour pour afficher des informations correctes lorsque l'utilisateur est déplacé vers l'unité organisationnelle racine.
  • Les clients Cloud Search peuvent inidquer un attribut de membre de groupe lors de la synchronisation des groupes avec mappage d'identité (utile pour les serveurs autres qu'Active Directory).

Version 4.6.3
11 février 2019

Nouveautés

Ajout de la compatibilité avec la synchronisation des membres de groupe avec mappage d'identité via l'attribut de membre d'un autre utilisateur.

Problèmes résolus
  • GCDS rétablissait une valeur non renseignée dans le champ Région, ce qui empêchait l'emplacement de l'utilisateur de s'afficher dans Google Agenda. Ce problème a été résolu.
  • GCDS n'affichait pas les utilisateurs Google aux noms trop longs. Ce problème a été résolu.
  • La mise à jour des attributs utilisateur ne s'effectuait pas correctement à cause de plusieurs problèmes. Ces derniers ont été résolus.
  • GCDS essayait d'ajouter de nouveau les propriétaires de groupe en tant que membres à chaque synchronisation, ce qui créait de nombreux événements de journaux. Ce problème a été résolu.
  • GCDS imposait aux valeurs d'un schéma personnalisé une taille maximale autorisée inférieure à celle de l'API. Ce problème a été résolu.
  • GCDS ne suspendait pas les comptes utilisateur comme prévu lors de l'utilisation de la synchronisation d'un schéma personnalisé. Ce problème a été résolu.
  • GCDS ne respectait pas le niveau de journalisation fourni par la ligne de commande si un niveau différent était indiqué dans le fichier de configuration. Ce problème a été résolu.

Version 4.6.2
19 novembre 2018

Problèmes résolus
  • La version 4.6.1 de GCDS ignorait les règles d'exclusion des groupes. Ce problème a été résolu.
  • GCDS générait une erreur lorsqu'un groupe Google contenait tous les utilisateurs du domaine. Ce problème a été résolu.

Version 4.6.1
31 octobre 2018

Nouveautés

Ajout de la compatibilité avec l'intégration de Cloud Search, ce qui vous permet de synchroniser des groupes depuis des sources d'identité figurant dans Active Directory. Cette compatibilité simplifie la synchronisation des données entre Cloud Search et Active Directory.

Version 4.5.7
19 mars 2018

Nouveautés

Ajout de la compatibilité avec les attributs d'identifiant du bâtiment et de nom de l'étage, ce qui permet aux administrateurs d'établir un mappage sous "Profils utilisateur" vers les champs correspondants du serveur LDAP. Cela simplifie la synchronisation des données entre LDAP et la réservation structurée de salle.

Version 4.4.26
1er mars 2017

Nouveautés
  • Amélioration significative du temps de traitement de la synchronisation des schémas d'utilisateur
  • Amélioration de la journalisation : journalisation des conflits d'adresses principales et d'autres détails sur la synchronisation des schémas d'utilisateur
  • Amélioration du rapport de synchronisation des licences
  • Possibilité de synchroniser la nouvelle licence G Suite Enterprise

Version 4.4.22
1er décembre 2016

Problèmes résolus

GCDS renommait constamment l'adresse principale d'un compte en cas de conflit. Ce problème a été résolu. Le conflit se produisait entre un alias d'un compte Google existant et un compte utilisateur d'Active Directory créé à partir de l'adresse e-mail déjà attribuée comme alias à un compte Google.

Remarque : Si vous rencontrez ce problème, nous vous recommandons de commencer par corriger l'alias d'adresse e-mail en conflit en le supprimant du compte Google. Supprimez le fichier nonAddressPrimaryKeyFile.tsv du dossier de base de l'utilisateur de GCDS (%userprofile% sous Windows, et ~/ sous Linux). Mettez à jour GCDS. Le fichier nonAddressPrimaryKeyFile.tsv sera de nouveau généré à la prochaine synchronisation de comptes utilisateur.

Une valeur n'était pas supprimée du schéma personnalisé Google lorsqu'elle était effacée d'Active Directory. Le problème a été résolu.

Version 4.4.21
26 octobre 2016

Problèmes résolus

GCDS obligeait à définir une valeur pour le nom d'utilisateur et le mot de passe dans la configuration SMTP. Ce problème a été résolu.

Les champs utilisateur personnalisés n'étaient pas mis à jour en raison d'un problème avec le cache GCDS et le processus de comparaison. Ce problème a été résolu. 

Remarque : Si vous synchronisez des champs utilisateur personnalisés, nous vous recommandons de commencer par vider le cache. Pour cela, utilisez l'option de commande -f ou sélectionnez l'option correspondante dans l'interface.

Version 4.4.19
18 octobre 2016

Nouveautés

Google Apps Directory Sync s'appelle désormais Google Cloud Directory Sync

Google Apps Directory Sync (GADS) change de nom et devient Google Cloud Directory Sync (GCDS). Nous avons renommé ce produit pour indiquer qu'il n'est pas spécifique de Google Apps. Si vous utilisez G Suite, Cloud Identity ou d'autres fonctionnalités exploitant des domaines Google gérés, vous pouvez utiliser Google Cloud Directory Sync pour gérer des comptes utilisateur et des groupes, ainsi que d'autres informations telles que des données de profil d'utilisateurs.

Seules les fonctionnalités compatibles sont à présent affichées dans l'interface

L'interface de Google Cloud Directory Sync n'affiche plus que les fonctionnalités de synchronisation compatibles avec votre type de domaine. Par exemple, un domaine Managed Google Domain utilisé uniquement pour Android n'est pas compatible avec les contacts partagés. Cette fonctionnalité n'est donc pas affichée.

Mise à jour Java

Google Cloud Directory Sync utilise maintenant la dernière mise à jour Java JRE 1.8, qui utilise par défaut TLS v1.2 pour les connexions HTTPS.

Mise à jour du CLUF

Le CLUF de Google Cloud Directory Sync inclut désormais les clients susceptibles d'utiliser un domaine régi par les conditions d'utilisation de Managed Google Domains.

Problèmes résolus

Google Cloud Directory Sync affichait le message "Échec de la connexion - null" en cas d'erreur de connexion lors du test des notifications SMTP. Ce problème a été résolu. L'outil affiche désormais un message d'erreur adéquat. 

Les mots de passe aléatoires de comptes étaient synchronisés lors de la première synchronisation ainsi qu'aux synchronisations suivantes. Ce problème a été résolu. Les mots de passe sont maintenant définis lors de la première synchronisation seulement.

Depuis la version 4.3.2, les comptes utilisateur n'étaient pas gérés avec le mot de passe défini par défaut. Ce problème a été résolu.

L'interface utilisateur a été mise à jour pour permettre la réautorisation de GCDS avec un autre compte, même si GCDS dispose d'un jeton d'authentification valide.

Un groupe créé par l'utilisateur qui était configuré ultérieurement pour être synchronisé par GCDS ne supprimait pas les membres après leur gestion par GCDS. Ce problème a été résolu.

Les administrateurs sont maintenant autorisés à effectuer une synchronisation dans l'interface utilisateur, même si les paramètres de notification par e-mail ne sont pas configurés.

Le programme d'installation a été corrigé pour afficher le CLUF en texte brut et non au format HTML brut lors de l'installation à partir de la ligne de commande. 

Le paramètre permettant d'obliger les nouveaux utilisateurs à changer de mot de passe n'était pas correctement défini lors de la création du compte. Ce problème a été résolu.

Les appartenances aux groupes ne pouvaient pas être ajoutées lors de la synchronisation initiale avec la création des groupes. Ce problème a été résolu.
 

Version 4.3.2
6 juillet 2016

Nouveautés

La nouvelle fonctionnalité de synchronisation des schémas personnalisés permet aux administrateurs de synchroniser des attributs LDAP supplémentaires avec les comptes utilisateur.

Avec les schémas personnalisés, les administrateurs définissent les attributs utilisateur LDAP à synchroniser avec les comptes utilisateur du domaine. Les données de ces schémas peuvent être utilisées par des fonctionnalités telles que l'authentification unique fédérée basée sur SAML de Google ou d'autres applications cloud utilisant l'API Directory.

Amélioration des informations de journalisation des niveaux de suivi pour les erreurs relatives aux API.

Problèmes résolus

Les descriptions de groupe contenant une nouvelle ligne dans LDAP n'étaient pas appliquées au groupe Google. Ce problème a été résolu.

Les autorisations des groupes créés par l'utilisateur étaient réinitialisées à leurs paramètres par défaut par GADS. Ce problème a été résolu.

Le champ Ville n'était pas synchronisé de manière appropriée et ne s'affichait pas correctement dans l'interface des contacts. Ce problème a été résolu.

Version 4.2.1
29 mars 2016

Problèmes résolus

L'organisation principale d'un utilisateur n'était pas mise à jour lorsque celle-ci existait déjà, sans toutefois provenir de GADS. Ce problème a été résolu.

L'attribut de l'adresse e-mail personnalisée défini lors de la configuration de la synchronisation des licences n'était pas enregistré par GADS. Ce problème a été résolu.

Version 4.2.0
23 février 2016

Nouveautés

Mise à jour de l'API

GADS utilise désormais la dernière version de l'API Calendar Resource du SDK Admin.

Remplacer le nom de domaine principal par un nom de domaine secondaire

Une nouvelle fonctionnalité permet aux administrateurs de remplacer le nom de domaine Google Apps principal par un nom de domaine secondaire pour toutes les opérations GADS.

Problèmes résolus

Par défaut, tous les internautes étaient autorisés à envoyer des e-mails aux groupes créés dans GADS. Ce problème a été résolu. Dans les nouveaux groupes, cette autorisation est désormais limitée par défaut aux membres du domaine : ALL_IN_DOMAIN_CAN_POST. Tous les membres du compte peuvent poster un message.

Les groupes sont créés avec les autorisations par défaut suivantes :

  • Qui peut afficher les sujets : tous les membres du groupe.
  • Référencement : ne pas afficher ce groupe dans la liste.
  • Qui peut consulter la liste des membres : seuls les gestionnaires et les propriétaires peuvent afficher la liste des membres du groupe.
  • Qui peut adhérer au groupe : tous les membres de l'organisation peuvent demander à rejoindre le groupe.
  • Autoriser les membres externes : non autorisés.
  • Qui peut publier des messages : tous les membres de votre domaine peuvent publier des messages.
  • Autoriser la publication de posts depuis le Web : autorisée.
  • Qui peut inviter de nouveaux membres : uniquement les gestionnaires et les propriétaires.
  • Modération des messages : aucune modération.
  • Archivage des messages : l'archivage est désactivé.
  • Autoriser les e-mails externes : non autorisés.

GADS ne traitait pas les règles d'exclusion de la même manière pour les utilisateurs et pour les profils utilisateur. Par conséquent, des entrées étaient consignées dans le journal à mauvais escient lorsqu'une règle imposait l'exclusion des profils utilisateur. Ce problème a été résolu. Les règles d'exclusion s'appliquent désormais globalement à la fois pour les comptes utilisateur et pour les profils utilisateur.

Dans le cas de domaines contenant beaucoup de données, la synchronisation de GADS pouvait prendre plusieurs heures. Ce problème a été résolu.

Lors de la validation de l'état d'autorisation actuel d'une configuration GADS, les paramètres proxy n'étaient pas respectés. Ce problème a été résolu. L'erreur Accès non autorisé s'affichait constamment dans le gestionnaire de configuration de GADS. Désormais, les paramètres du proxy sont utilisés lors de la validation de la configuration et de l'autorisation de GADS.

La casse des prénoms et des noms de famille n'était pas prise en compte dans GADS. Ce problème a été résolu. Désormais, les modifications liées à la casse dans les valeurs des prénoms et des noms de famille sont correctement détectées dans GADS.

Dans certains cas, GADS ne parvenait pas à mettre à jour les données des profils utilisateur. En effet, une erreur se produisait pour gérer les modifications spécifiques apportées à la valeur de l'organisation. Ce problème a été résolu. Désormais, lorsque des informations relatives à l'organisation sont modifiées ou supprimées dans les profils utilisateur, GADS les gère correctement.

Les règles d'exclusion n'étaient pas respectées lorsque des comptes utilisateur étaient déplacés en dehors du champ d'application de la règle de recherche LDAP. Ce problème a été résolu. Désormais, GADS supprime les données mises en cache lorsque des règles d'exclusion sont ajoutées ou modifiées. Ainsi, un nouveau cache est créé avant chaque modification importante.

GADS traitait la suppression des groupes dans Google Apps, même lorsque le paramètre facultatif SKIP_GROUP_DELETES était défini dans la configuration XML de GADS. Ce problème a été résolu. GADS ne traite plus les suppressions de groupes lorsque la valeur facultative SKIP_GROUP_DELETES est définie dans la configuration XML.

Dans certains cas, GADS ne parvenait pas à gérer correctement les règles d'exclusion relatives aux groupes. Ce problème a été résolu. GADS traite désormais les règles d'exclusion des groupes avant la modification du nom de domaine lorsque le paramètre Replace domain names in LDAP (Remplacer les noms de domaine dans LDAP) est activé.

Le message d'erreur InvalidNameException s'affichait dans GADS en cas de tentative de normalisation des valeurs des noms distinctifs du gestionnaire et de l'assistant contenant des virgules. Ce problème a été résolu. Désormais, les virgules sont correctement détectées dans GADS, et les valeurs de noms distinctifs du gestionnaire et de l'assistant sont bien normalisées.

Version 4.1.0

Nouveautés

Une nouvelle fonctionnalité de synchronisation des licences permet d'attribuer des licences spécifiques aux comptes utilisateur Google Apps.

La fonctionnalité de synchronisation des licences vous permet de gérer l'attribution des licences pour vos utilisateurs Google Apps. Par exemple, si vous avez acheté différents produits pour votre domaine (tels que Google Apps for Work et Google Apps Unlimited), vous pouvez utiliser cette fonctionnalité pour appliquer les différents types de licences à vos comptes utilisateur Google Apps.

Version 4.0.5

Nouveautés

Mise à jour du lien d'accès au guide d'administration de GADS et des liens "En savoir plus"

Le contenu du guide d'administration de GADS a été transféré vers le Centre d'aide (il n'est plus disponible sous la forme d'un fichier PDF séparé). Tous les liens d'aide, les liens "En savoir plus" et les messages d'erreur de l'interface utilisateur ont été mis à jour.

Améliorations apportées à la création des comptes utilisateur

Auparavant, GADS créait les comptes utilisateur dans l'unité organisationnelle racine, puis les déplaçait dans l'unité organisationnelle de destination. Désormais, GADS place les comptes utilisateur dans l'unité organisationnelle de destination appropriée dés leur création.

Problèmes résolus

GADS tentait indéfiniment de modifier des groupes, alors que cette modification n'était plus nécessaire. Dans de rares cas, GADS comparait par erreur les données de Google Apps avec celles de l'annuaire LDAP avant qu'elles ne soient toutes chargées. Des changements identiques étaient alors suggérés plusieurs fois. Des demandes redondantes étaient envoyées à Google, correspondant à des changements qui avaient déjà été apportés (ajout de membres à un groupe dont ils faisaient déjà partie, par exemple). Désormais, GADS gère ces cas de manière appropriée. En outre, les comparaisons ont lieu une fois toutes les données chargées.

GADS abandonnait le traitement des groupes dès qu'une exception survenait dans le traitement d'un groupe donné. En d'autres termes, lorsque GADS ne parvenait à pas à synchroniser un groupe, il arrêtait totalement le processus de synchronisation des groupes. Désormais, si la synchronisation d'un seul groupe échoue à cause d'une exception, GADS passe à la synchronisation du groupe suivant dans la liste.

Version 4.0.3

Problèmes résolus

Auparavant, les alias et les utilisateurs étaient chargés séparément dans GADS. Désormais, les alias sont traités en même temps que les utilisateurs, ce qui réduit considérablement le temps de chargement.

Dans certains cas, si un profil et son gestionnaire n'apparaissaient pas dans la même règle de recherche, la migration échouait. Ce problème a été résolu.

Le problème survenant en cas de présence conjointe de majuscules et de minuscules dans les adresses e-mail a été résolu. Dans Google Apps, l'adresse e-mail des utilisateurs ne peut pas être composée à la fois de majuscules et de minuscules. Or, l'adresse e-mail de certains utilisateurs comporte des majuscules. Désormais, GADS ne tient plus compte de la casse dans les adresses e-mail.

GADS renouvellera l'exécution des requêtes qui n'ont pas abouti en raison de problèmes de quota d'API.

Version 4.0.2

Problèmes résolus

Amélioration de la gestion des erreurs : GADS réexécute les requêtes pour un nombre plus important d'exceptions (exceptions 500 et de dépassement de délai).

Amélioration des performances : les performances ont été améliorées. GADS récupère désormais une liste de 500 entrées par appel.

À présent, les règles Google Apps d'exclusion d'unités organisationnelles basées sur une correspondance exacte fonctionnent. La barre oblique au début du chemin complet de l'unité organisationnelle n'est plus obligatoire.

Dans une version précédente, les membres de groupe dont le compte était suspendu étaient ajoutés à chaque synchronisation et généraient ensuite des erreurs dans GADS. Désormais, les membres sont ajoutés au groupe à chaque synchronisation sans qu'aucune erreur s'affiche lorsque le membre existe déjà.

Améliorations relatives aux connexions : GADS enregistre désormais dans un journal les exceptions émanant du gestionnaire de configuration avant de commencer une synchronisation, ce qui facilite le dépannage des problèmes d'autorisation.

Le renvoi à la ligne et la césure automatiques s'appliquent désormais dans les zones de texte des règles d'exclusion.

Version 4.0.1

Nouveautés

GADS utilise désormais l'API Directory à la place de l'API de gestion des comptes et de l'API Profiles Data, toutes deux abandonnées.

GADS requiert désormais une authentification OAuth pour toute autorisation. L'utilisation des identifiants d'administrateur (ClientLogin) n'est plus autorisée, car ce mécanisme d'authentification a été abandonné. Les clients utilisant ce type de connexion doivent désormais obtenir une autorisation par authentification OAuth. Pour en savoir plus, consultez l'article Préparer votre domaine Google.

Les clients qui utilisent déjà OAuth devront également obtenir une nouvelle autorisation avec leurs anciens identifiants (ou de nouveaux). En effet, les champs d'application pour lesquels les jetons ont été générés ont également changé, car cette version de GADS utilise des API différentes.

GADS autorise désormais l'exclusion des utilisateurs en fonction des unités organisationnelles Google sans que la synchronisation des unités organisationnelles soit activée.

GADS accepte désormais que les champs de profil et de contact partagé "Department" (Service), "Job title" (Poste) et "Office Location" (Adresse du site) soient composés de plusieurs champs LDAP concaténés.

GADS affiche désormais l'identifiant et le nom des contacts partagés lors de la simulation afin de faciliter l'identification des contacts qui vont être supprimés.

GADS est compatible avec l'envoi de notifications par e-mail via SMTP sur TLS. Par conséquent, il est maintenant possible d'utiliser smtp.gmail.com pour les envoyer.

Les champs "Website" (Site Web) et "Notes" ne sont plus acceptés dans les profils utilisateur, car ils ne sont pas disponibles avec l'API Directory.

Problèmes résolus

Le problème de synchronisation de l'attribut du gestionnaire de contacts partagés a été résolu. La synchronisation s'effectue désormais normalement lorsque le gestionnaire est un contact partagé, mais pas s'il est un utilisateur.

Pour créer un grand nombre d'alias, GADS utilise le repli exponentiel lors de l'ajout d'alias afin d'éviter tout échec dû aux limites des API.

GADS ne parvenait pas à mettre correctement à jour les informations relatives à l'organisation des profils utilisateur créées à l'aide d'applications tierces. Ce problème a été résolu. Désormais, tout type d'organisation, autre que "work" (professionnel), créé par une autre application est supprimé pendant la synchronisation GADS, et les informations sur l'organisation présentes dans l'annuaire LDAP local sont synchronisées. Si l'organisation créée par une autre application est une organisation principale de type "work", GADS effectue une mise à jour des données existantes (pour que les données correspondent à celles de l'annuaire LDAP local).

Les espaces de fin dans les noms d'affichage de groupe entraînaient la mise à jour de ce nom à chaque synchronisation. Ce problème a été résolu.

GADS ne parvenait pas à créer des unités organisationnelles contenant des espaces. Ce problème a été résolu.

GADS ne tient pas compte de la casse lors de la vérification des préfixes de hachage ({MD5}, {SHA1}, etc.).

Le champ du profil du gestionnaire renvoyait différents résultats en fonction de l'ordre des règles de recherche de profils. Ce problème a été résolu.

GADS enregistre maintenant calResMapping.csv dans le dossier "homedir/profile" de l'utilisateur.

GADS supprimait inopinément des membres de groupes pendant la synchronisation. Ce problème a été résolu.

Version 3.2.1

Nouveautés

Option de type d'exclusion "Group Name" (Nom du groupe) dans les paramètres des règles d'exclusion. Cette option permet de configurer GADS de façon à empêcher la synchronisation des groupes dont le nom correspond à la règle.

Option "useDynamicMaxCacheLifetime" du fichier de configuration. Cette option permet de configurer GADS de façon à mettre en cache les données Google Apps pendant un maximum de huit jours et à effectuer une nouvelle synchronisation avec Google Apps. Si la taille des données en mémoire cache est trop faible pour qu'il y ait une quelconque conséquence sur la vitesse de synchronisation, GADS efface le cache et se resynchronise avec Google Apps encore plus fréquemment pour diminuer le risque d'erreurs résultant d'un cache non actualisé. Cette option est activée par défaut à partir de la version 3.2.1 de GADS.

Interface de ligne de commande pour la partie OAuth du gestionnaire de configuration. Interface de ligne de commande simple pour la saisie des certificats OAuth, ClientLogin et LDAP, qui permet aux administrateurs de continuer à utiliser GADS sans interface graphique.

Option "Export Calendar Resource Mapping" (Exporter le mappage des ressources d'agenda) dans les attributs des ressources d'agenda. Possibilité de générer un fichier CSV répertoriant les ressources d'agenda LDAP et leurs équivalents dans Google Apps. Utilisez le fichier CSV avec Google Apps Migration for Microsoft Exchange pour transférer le contenu de vos ressources d'agenda Microsoft Exchange vers les ressources d'agenda Google Apps appropriées.

Option "Resource Type" (Type de ressource) dans les attributs des ressources d'agenda. Possibilité de synchroniser des types de ressources personnalisés tels que "Room" (Salle), "Camera" (Appareil photo) ou "Bike" (Vélo) depuis votre annuaire LDAP vers Google Apps.

Bouton "Test LDAP Query" (Tester la requête LDAP) sur les écrans "Add Search Rule" (Ajouter une règle de recherche). Possibilité de tester les requêtes LDAP dans l'interface utilisateur lors de la définition de règles de recherche.

Conservation des commentaires du fichier de configuration. Vous pouvez désormais ajouter des commentaires aux fichiers de configuration pour expliquer le code XML, le cas échéant.

Valeurs par défaut dans le gestionnaire de configuration pour OpenLDAP. Le gestionnaire de configuration contient désormais des valeurs par défaut pour les serveurs de type OpenLDAP.

Messages et instructions plus détaillés concernant certains problèmes, tels que le mauvais réglage de l'heure système, l'accès aux API désactivé, les problèmes de mémoire, l'inadéquation du hachage de mot de passe, l'accès aux fichiers de configuration et les limites de synchronisation.

Problèmes résolus

L'exception NameNotFoundException était générée et la synchronisation était interrompue en présence d'un caractère d'espacement à la fin du nom (Common Name) d'un groupe. Ce problème a été résolu.

Les profils de certains utilisateurs n'étaient pas mis à jour en cas d'utilisation d'une URL d'API incorrecte. Ce problème a été résolu.

L'attribut d'identifiant unique était précédemment traité en tant que chaîne et ne permettait parfois pas de différencier les utilisateurs. Il est désormais toujours traité en tant que données binaires.

Correction du problème d'affichage d'un message d'erreur incorrect ou d'absence de message d'erreur lors de la synchronisation d'un groupe ou d'un alias avec la même adresse e-mail qu'un utilisateur existant de Google Apps. Le message d'erreur correct est désormais affiché.

GADS ignore désormais les objets Active Directory supprimés (DEL:) ou faisant l'objet d'un conflit (CNF:).

Les fichiers XML créés sur un autre système ou par un autre utilisateur ne pouvaient pas être ouverts tant que le paramètre "defaultPasswordEncrypted" n'avait pas été effacé manuellement. Ce problème a été résolu. Ces fichiers peuvent désormais être ouverts et l'utilisateur sera invité à saisir à nouveau le mot de passe, le cas échéant.

Correction du problème de signalement systématique par GADS de l'inaccessibilité d'un objet en cas de problème de connexion au serveur LDAP. GADS signale désormais le motif correct de l'erreur.

Correction du problème d'enregistrement incorrect par GADS des fichiers de configuration XML comportant certains caractères.

Version 3.1.6

Nouveautés

Compatibilité des noms structurés des contacts partagés. Vous avez la possibilité d'associer des attributs LDAP pour indiquer le nom complet d'un contact partagé. Par exemple :

[préfixe] - [Prénom] [Nom] [suffixe]

 

Renforcement de la sécurité. Pour plus de sécurité, les fichiers de configuration de GADS sont désormais liés au système sur lequel ils ont été créés. Si vous copiez un fichier de configuration XML sur un autre système, vous devez saisir à nouveau les données sensibles, telles que les mots de passe et les autorisations.

Amélioration des performances.

Diverses corrections de bugs.

Amélioration des messages d'erreur affichés lorsqu'une règle de recherche fait référence à une entité LDAP inexistante.

Compatibilité des serveurs LDAP qui répartissent les résultats de membres de groupes sur plusieurs entités.

Problèmes résolus

Le gestionnaire de configuration est maintenant compatible avec les écrans à faible résolution.

La synchronisation n'échoue plus complètement lorsqu'un filtre de recherche de groupe dynamique provoque une erreur. L'élément incriminé est indiqué dans le résumé, tandis que les autres sont désormais correctement synchronisés.

La présence de virgules dans les noms canoniques des membres de groupes dynamiques n'entraîne plus l'échec de la synchronisation.

GADS synchronise désormais correctement les membres de groupe dont les comptes sont suspendus dans Google Apps.

Version 3.1.3

Nouveautés

Détection du nouveau nom des adresses e-mail. GADS peut détecter si des adresses e-mail ont été renommées sur votre serveur LDAP, et les synchroniser avec Google Apps. Pour utiliser cette fonctionnalité, vous devez accéder au gestionnaire de configuration et spécifier un attribut d'identification unique dans le champ Unique Identifier Attribute dans User Accounts > User Attributes (Comptes utilisateur > Attributs utilisateur). La valeur de cet attribut doit être unique pour chaque utilisateur, et ne doit pas être modifiée. L'attribut objectGUID est valide pour les systèmes Active Directory.

Vérification de la version de GADS. GADS vérifie si votre configuration actuelle a été créée avec une précédente version de GADS. Si tel est le cas, vous devez la valider et l'enregistrer avant de l'utiliser.

Compatibilité avec les groupes dynamiques. GADS est compatible avec les groupes dynamiques (basés sur des requêtes), où l'adhésion à un groupe est spécifiée par le biais d'une requête.

Compatibilité 64 bits. Une version 64 bits de GADS est désormais disponible. Les utilisateurs dotés de systèmes compatibles peuvent utiliser la version 64 bits pour améliorer les performances lors de synchronisations volumineuses.

OAuth 2.0. GADS utilise désormais OAuth 2.0. Pour en bénéficier, les utilisateurs actuels du protocole OAuth doivent procéder à une nouvelle authentification de GADS.

Il n'est plus nécessaire d'utiliser des règles de recherche d'utilisateurs pour synchroniser des groupes dans les nouvelles configurations.

Les utilisateurs d'Active Directory peuvent maintenant configurer GADS plus rapidement, en générant en un clic les valeurs par défaut pour la plupart des attributs et règles de recherche.

Diverses corrections de bugs.

Version 3.0.6

Nouveautés

Nouvelle interface. L'interface de GADS 3.0.6 est plus claire et plus intuitive.

Longueur de mot de passe configurable. Il est désormais possible de définir la longueur des mots de passe générés par GADS.

Diverses corrections de bugs.

Version 2.1.6

Nouveautés

Diverses corrections de bugs.

Version 2.1.5

Nouveautés

Possibilité de synchroniser uniquement les mots de passe qui ont changé depuis la dernière synchronisation

Ajout d'une option permettant d'empêcher une synchronisation de suspendre ou de supprimer les comptes administrateur introuvables sur le serveur LDAP

Amélioration des performances de l'interface de simulation des synchronisations

Ajout de la compatibilité avec les mots de passe encodés en base64

Encodage par défaut des journaux au format UTF-8 pour accepter les caractères autres qu'ISO

Affichage des options dans un ordre décroissant de détail dans le menu de niveau de consignation

Ajout d'une consignation des comptes suspendus qui ne sont pas supprimés en raison de la configuration actuelle

Diverses corrections de bugs

Version 2.1.3

Nouveautés

Google Apps Directory Sync 2.1.3 inclut des mises à jour visant à améliorer sa stabilité et ses performances, mais aucune nouvelle fonctionnalité. Vous trouverez ci-après une brève description du problème résolu dans cette version.

Erreur "URI de demande non valide" lors de la mise à jour d'une unité organisationnelle

Problème : lorsque vous essayiez de mettre à jour une unité organisationnelle, l'opération échouait parfois dans Directory Sync avec le message d'erreur "Invalid request URI" (URI de demande non valide).
Résolution : la mise à jour des unités organisationnelles s'effectue désormais correctement.

Version 2.1.1

Problèmes résolus

Google Apps Directory Sync 2.1.1 comprend plusieurs nouvelles fonctionnalités et des correctifs.

Voici la liste des problèmes que nous avons résolus dans cette version. Chaque problème est associé à un numéro de version, un numéro de suivi et une brève description.

Amélioration des performances

La version 2.1.1 apporte des améliorations significatives en termes de performances, grâce entre autres à l'utilisation de threads parallèles et à une récupération plus rapide des données. Cette nouvelle version de Google Apps Directory Sync offre ainsi une plus grande rapidité de synchronisation.

Remplacement du domaine étendu aux profils utilisateur

Dans la version 2.1.1, le paramètre "Replace domain names in LDAP email addresses (of users and groups) with this domain name" (Remplacer les noms de domaine dans les adresses e-mail LDAP (des utilisateurs et des groupes) par ce nom de domaine) s'applique également aux profils utilisateur. Pour le configurer, accédez aux paramètres de Google Apps dans le gestionnaire de configuration.

Intégration de plusieurs attributs LDAP pour le prénom et le nom

Dans la version 2.1.1, vous pouvez définir plusieurs attributs par prénom et par nom sur la page "LDAP Extended Attributes" (Attributs LDAP étendus). Chaque attribut doit être indiqué entre crochets. Vous pouvez définir ces attributs dans le gestionnaire de configuration.

Limitation du nombre de comptes utilisateur suspendus

Google Apps Directory Sync offre la possibilité de limiter le nombre de comptes utilisateur qui sont supprimés au cours de la synchronisation. Dans la version 2.1.1, vous pouvez également plafonner le nombre de comptes utilisateur qui sont suspendus au cours de la synchronisation. Pour ce faire, accédez à la page "Sync Limits" (Limitations liées à la synchronisation) dans le gestionnaire de configuration.

Vidage du cache lors des simulations de synchronisation

Durant les simulations de synchronisation effectuées via le gestionnaire de configuration, vous pouvez effacer toutes les données distantes mises en cache pour que des données actualisées soient extraites de Google Apps lors de la prochaine simulation.

Problèmes résolus

Nouvel emplacement pour les notes de version

Auparavant, les notes de version de Google Apps Directory Sync étaient accessibles via un lien vers un fichier PDF. Elles sont désormais publiées dans le centre d'aide.

Message d'erreur trompeur à propos des identifiants de ressource en double

Problème : l'explication fournie dans le message d'erreur relatif à un attribut de ressource Google Agenda en double n'était pas claire.
Résolution : dans un tel cas de figure, le message d'erreur indique à présent qu'une autre ressource portant un nom identique a été détectée.

Traitement incorrect des caractères non valides dans les adresses d'utilisateurs et de groupes

Problème : les caractères non valides n'étaient pas détectés correctement lors de la synchronisation.
Résolution : les caractères non valides sont maintenant supprimés pendant la synchronisation.

Message trompeur concernant les profils Google supplémentaires

Problème : le message relatif aux profils Google supplémentaires des utilisateurs indiquait que des comptes devraient peut-être être supprimés, ce qui pouvait induire en erreur.
Résolution : le message d'avertissement indique à présent que Google Apps Directory Sync (GADS) ne synchronise pas les profils supplémentaires.

Règles d'exclusion au niveau de l'organisation non appliquées aux adresses e-mail contenant des lettres majuscules

Problème : GADS suspendait ou supprimait les comptes utilisateur dont l'adresse e-mail contenait des lettres majuscules, même si ces comptes avaient été exclus par une règle au niveau de l'organisation.
Résolution : désormais, GADS applique correctement les règles d'exclusion définies au niveau de l'organisation pour les comptes utilisateur dont l'adresse e-mail comprend des lettres majuscules.

Nom d'affichage des groupes non indiqué dans le journal

Problème : le nom d'affichage des groupes n'était pas indiqué dans les journaux de synchronisation.
Résolution : les noms d'affichage sont maintenant indiqués correctement dans les journaux.

Version 2.0.3

Problèmes résolus

Google Apps Directory Sync 2.0.3 inclut le correctif d'un problème majeur, mais pas de fonctionnalités nouvelles.

Voici la liste des problèmes que nous avons résolus dans cette version. Chaque problème est associé à un numéro de version, un numéro de suivi et une brève description.

Échec de l'authentification OAuth lié à une erreur de jeton non valide

Problème : la synchronisation avec Google Apps Directory Sync échouait lorsque l'authentification était effectuée avec le protocole OAuth, et un message d'erreur "Token Invalid" (Jeton non valide) s'affichait.
Résolution : désormais, la synchronisation s'exécute correctement avec l'authentification OAuth et ne provoque aucune erreur OAuth.

Google, Google Workspace et les marques et logos associés sont des marques de Google LLC. Tous les autres noms de sociétés et de produits sont des marques des sociétés auxquelles ils sont associés.
Ces informations vous-ont elles été utiles ?
Comment pouvons-nous l'améliorer ?

Vous avez encore besoin d'aide ?

Connectez-vous pour accéder à des options d'assistance supplémentaires afin de résoudre rapidement votre problème.